Analyse de la carte : Liliana du voile

Informations

Date : 14/05/2014 à 15:37

Auteur : MasterMarty

Lecture : 19106

Nombre de commentaire : 18

Validé par : Purplehaze

Fiche du Membre

MasterMarty

Avatar de MasterMarty

Hors Ligne

Membre Inactif depuis le 05/09/2015

Grade : [Nomade]

Inscrit le 04/06/2013
11 Messages/ 0 Contributions/ 0 Pts

Liliana of the Veil
Texte Anglais
Liliana of the Veil
PlaneswalkerLiliana

[+1]: Each player discards a card.
[-2]: Target player sacrifices a creature.
[-6]: Separate all permanents target player controls into two piles. That player sacrifices all permanents in the pile of his or her choice.
/3
Texte Français
Liliana du voile
PlaneswalkerLiliana

[+1] : Chaque joueur se défausse d'une carte.
[-2] : Le joueur ciblé sacrifie une créature.
[-6] : Séparez tous les permanents que le joueur ciblé contrôle en deux tas. Ce joueur sacrifie tous les permanents dans le tas de son choix.
/3
Infos sur cette Carte Magic

Edition : - 105/284
Illustrateur : Steve Argyle
Boutique

Innistrad NmVF 99.00 €
Innistrad NmVO 99.00 €

Innistrad PremiumVO 205.00 €
Modern Masters 20... PremiumVO 205.00 €
Innistrad Premium VF 205.00 €
Modern Masters 20... Premium VF 205.00 €

Explication de l'analyse de la carte par l'auteur
                         <*center> Liliana du voile  <*/center>

                                                                   
                                                                                               

Bonjour à toutes et à tous !
Ma deuxième analyse, sur un arpenteur, comme promis, ce sera donc Liliana du voile, arpenteur sorti en 2011 dans l'édition Innistrad, du bloc ... Innistrad.
Reconnu comme l'un des meilleurs arpenteurs, je vais essayer de lui rendre honneur au travers d'une analyse que je souhaite la plus complète et instructive possible.

Bonne lecture !

                                                                                              

Sommaire :

I] Analyse technique

   A) Les arpenteurs
   B) Liliana du voile

   C) Foire aux questions

II] Analyse tactique

   A) Quelques idées
   B) La force de Liliana
   C) Liliana en compétitif

      1) Standard
      2) Modern
      3) Legacy

      4) Bonus
    D) Jouer contre Liliana du voile

III] Analyse extra

   A) L'illustration et l'illustrateur
   B) Innistrad, storyline
   C) Innistrad, un bloc pas comme les autres
   D) La discard à Magic



                                                                                          <*center>I] Analyse technique<*/center>

A) Les arpenteurs

Les arpenteurs sont assez récents à magic puisque les premiers datent de 2007, dans l'édition Lorwyn.


   3 arpenteurs de première génération.

Avant cela, plusieurs cartes nommaient ou évoquait ce terme : arpenteur, planeswalker en anglais, qui désigne un mage pouvant "arpenter" les différents plans de l'Univers de Magic.


     Quelques cartes qui utilisent le nom d'arpenteur, parlant ici du joueur possédant les enchantements. (Planeshift)

En réalité, le joueur doit considérer les arpenteurs comme de puissants alliés, lui permettant de renforcer sa magie, puisque tous les joueurs sont des arpenteurs. Ils en existent de tous les âges, de toutes les origines, de toutes les races qui manient des magies différentes (blanche, bleue, rouge, ...) en fonction de tous ces facteurs.

Assez blablaté, passons à la véritable analyse technique.

Les planeswalkers sont des permanents, ce qui veut dire qu'une fois qu'ils ont quitté la pile ils restent sur le champ de bataille sous votre contrôle tant qu'ils ne sont pas détruits, sacrifiés, renvoyés en main, ...

Ils ne peuvent être joués qu'au moment où vous pourriez jouer un rituel, c'est à dire quand la pile est vide, que vous avez la priorité et uniquement lorsque c'est l'une de vos deux phases principale.

Chaque arpenteur possède un sous-type qui correspond, dans les faits, à son identité, il existe plusieurs sous-types d'arpenteurs : Jace, Chandra, Liliana, Nicol Bolas, Ajani, ...

Notons que depuis la dernière mise à jour de la règle des légendes, il vous est impossible d'avoir en même temps sur votre champ de bataille deux arpenteurs de même sous-type, il faut en sacrifier un. En revanche, chaque joueur peut avoir un arpenteur d'un sous-type de son côté du champ de bataille. Ainsi, chaque joueur peut contrôler un planeswalker de sous-type Jace, sans qu'ils soient détruits mais je ne peux contrôler deux Jace, même différents.

Lorsqu'un arpenteur se résout, il arrive sur le champ de bataille avec le nombre de marqueurs loyauté imprimé sur la carte, en bas à droite. Ce n'est pas un effet d'entrée en jeu mais un effet de remplacement.

Il peut activer une de ces capacités, seulement à certaines conditions :
   - La pile doit être vide
   - Vous devez avoir la priorité
   - Vous devez être dans une de vos phase principale
   - Aucune autre capacité de ce permanent ne doit avoir été activé lors de ce tour.
   - L'arpenteur doit avoir assez de marqueurs loyauté pour activer la capacité.

Les nombres que l'on voit à gauche correspondent à un coût : +1 : ... signifie que pour activer cette capacité, vous devez ajouter un marqueur loyauté à l'arpenteur.
En revanche, un -5 nécessite que l'arpenteur possède au moins 5 marqueurs loyauté.
Puisque ceci est un coût, il est impossible d'y répondre.
Ce sont des capacités activées.

Notez que, si vous utilisez la capacité d'un arpenteur juste après sa résolution, vous ne donnez jamais la priorité à votre adversaire avant que la capacité entre en pile et donc après que le coût soit payé, ainsi, si vous utilisez une capacité qui augmente la loyauté de votre arpenteur, vous pouvez le mettre à l'abri de blasts en éphémères.

Si le nombre de marqueurs loyauté d'un arpenteur tombe à zéro, il va au cimetière, c'est un effet basé sur l'état, il est donc impossible d'y répondre.

Vous pouvez faire baisser le nombre de marqueurs loyauté d'un arpenteur, soit en l'attaquant, sois en lui infligeant des blessures de non-combat.
Vous pouvez donc attaquer un arpenteur, pour cela, il faut, au moment où vous déclarez vos attaquants, dire clairement, quelles créatures attaquent l'arpenteur et quelles autres attaquent le joueur.
Le joueur défenseur peut bloquer les créatures qui attaquent l'arpenteur comme si elles attaquaient le joueur.
Ensuite, vous pouvez lui infliger des blessures de non-combat, avec des blasts par exemple.
Ici, il faut déclarer le joueur comme cible, et au moment où le sort se résout, vous pouvez rediriger les blessures sur l'arpenteur, c'est un effet de redirection qui ne nécessite pas de cibler l'arpenteur.

Lorsque vous infliger des blessures à un arpenteur, il perd autant de marqueurs loyauté, qu'elles soient de combat ou non.

Je vous conseille de consulter les règles officielles, ou la vidéo du site avec Antoine Ruel et Olivier, de MagicCorp .

Voilà pour cette présentation assez générale, je passe de suite à l'analyse technique de Liliana.

B) Liliana du voile



Bien, comme je l'ai dit pour lancer Liliana du voile, il faut être pendant l'une de vos main phase, que la pile soit vide et que vous aillez la priorité.
Pour cela, il vous faudra payer 2 manas noirs et un mana de n'importe quelle couleur , ce qui porte son coût converti de mana à 2+1=3.

C'est un sort noir.

C'est un arpenteur, et donc un permanent qui restera sur votre champ de bataille jusqu'à sa destruction ou jusqu'à ce qu'un autre joueur en acquiert le contrôle.

Elle arrive sur le champ de bataille avec trois marqueurs loyauté et possède trois capacités que je vais détailler.
+1 : Chaque joueur se défausse d'une carte

Pour activer cette capacité, il vous faudra ajouter 1 marqueur loyauté à Liliana.
Chaque joueur se défausse d'une carte, signifie que chacun des joueur choisit une carte de sa main et la met au cimetière, il n'y a aucune contrainte concernant cette carte. A noter que les deux joueurs se défaussent simultanément de la carte, ce n'est pas le joueur actif puis l'autre.

Je reviendrai plus largement sur la défausse dans mon analyse extra.
-2 : Le joueur ciblé sacrifie une créature.

Pour activer cette capacité, il vous faut retirer deux marqueurs loyauté de Liliana.
Il faut cette fois-ci cibler un joueur (ça peut être vous) et celui-ci devra sacrifier une créature, ce qui signifie mettre dans le cimetière, un permanent indestructible peut être sacrifié.
701.6. Sacrifier

701.6a. Pour sacrifier un permanent, son contrôleur le déplace depuis la zone de jeu directement dans le cimetière de son propriétaire. Un joueur ne peut pas sacrifier quelque chose qui n'est pas un permanent, ou quelque chose qui est un permanent qu'il ne contrôle pas. Sacrifier un permanent ne le détruit pas, donc la régénération ou d'autres effets de remplacement de destruction n'affectent pas cette action.

Voilà ce que disent les règles officielles.

L'effet de sacrifice est assez répandu et apprécié à Magic.
En effet, il permet de gérer bêtes indestructible et bêtes avec défense talismanique.


     Quelques cartes engendrant un sacrifice, jouées dans différents formats

Comme vous le constatez, le sacrifice est une capacité très liée aux cartes noires. Il existe en effet peu de cartes non-noires possédant cet effet, il était donc logique de l'attribuer à un arpenteur de cette couleur.


     Des créatures pénibles, notamment pour les decks noirs, que le sacrifice gère.

Si le sacrifice possède des atouts non négligeables, il possède également ses limites.
Le joueur qui doit sacrifier choisit parmi ses créatures laquelle il désire mettre au cimetière, quand il y en a une seule, ça va, mais ce n'est pas toujours le cas.


   Des cartes rendant le sacrifice moins efficace ou impossible.

Assez parlé du sacrifice, j'y reviendrait dans mon analyse tactique, passons à la troisième capacité de notre chère arpenteuse.
-6 : Séparez tous les permanents que le joueur ciblé contrôle en deux tas. Ce joueur sacrifie tous les permanents dans le tas de son choix.

6 marqueurs loyauté seront nécessaires pour lancer cet ultimate, vous ne pourrez donc pas activer cette capacité dés l'arrivée de Liliana.
Ici aussi, il faut cibler le joueur. Ensuite, vous séparerez tous ses permanents : lands, créatures, artefacts, enchantements, arpenteurs ; en deux tas. Il sacrifiera les permanents d'un de ces deux tas.

Cet ultimate vous offre des choix tactiques assez intéressants, réduire le nombre de lands, de créatures, supprimer une menace en particulier, ... mais comme toutes les tactiques, elle vient à point dans son analyse.

C) Foire aux questions

Combien de fois votre adversaire, hésitant, même après vos brillantes explications (ou pas d'ailleurs), a-t-il crié : "Judge" en plein tournoi ? Là, il faut attendre cinq minutes qu'il arrive, 2 minutes pour lui expliquer pendant que votre adversaire parle, en même temps que vous, en disant que vous racontez n'importe quoi, puis 3 minutes que le head judge arrive pour finalement vous faire disqualifier.

Et bien maintenant, lorsque ça concernera Liliana, vous aurez raison, je ne garanti pas que vous ne soyez pas disqualifié, je ne suis pas faiseur de miracle, mais tout de même, vous aurez des arguments.

Q1 : Lorsqu'une Liliana du Voile adverse fait son +1 et que j'ai en main un Frappeur loxodon, est-ce que, en me défaussant de celui-ci, il arrivera sur le champ de bataille ?



La réponse est oui, et cela même si vous avez d'autres cartes en main.
Babar dit :
Si un sort ou une capacité qu'un adversaire contrôle vous contraint à vous défausser du Frappeur loxodon, mettez-le sur le champ de bataille à la place de le mettre dans votre cimetière.

Le +1 de Liliana est bien une capacité que l'adversaire contrôle, et elle vous contraint bien à vous défausser d'une carte de votre choix, si vous choisissez Babar, il n'y a pas de problème l'éléphant arrivera sur le champ de bataille.

Cela marche aussi pour Baloth tenace, Noble féale de Feuilleterne et toutes les autres créatures qui présentent un texte similaire.



Q2 : Est-ce que je peux lancer ma foudre sur ta Liliana en réponse au +1 ?



Oui, puisque les capacités des arpenteurs sont des capacités activées et par conséquent, elles passent par la pile, et le joueur actif passe la priorité à son adversaire.
En revanche, les trois blessures ne seront prises en compte qu'après que le coût de la capacité ne soit payé, c'est à dire : ajouter un marqueur loyauté à Liliana, elle sera donc à 3+1-3=1 marqueur loyauté.
Donc tu peux mais c'est pas l'idée du siècle.

Q3 : Est-ce que je peux rediriger les blessures infligées au joueur sur Liliana, si elle a la protection contre le rouge ?

Prenons un cas concret, j'ai lancé un bouclier de la foi sur Liliana au début de la phase d'attaque pour éviter qu'elle se fasse poutrer par les créatures de mon adversaire, celui-ci résout une lance calcinante qui me cible. Peut-il rediriger ces blessures sur ma Liliana ?



Eh bien, la réponse est oui, puisque c'est un effet de redirection qui ne cible pas Liliana, vous pourrez donc rediriger les blessures sur l'arpenteur, par contre, elles seront prévenues à cause de la protection contre le rouge.

Q4 : Je lance un bruits nocturnes sur mon adversaire est-ce que je peux faire en sorte que ce soit l'arpenteur qui prennent les blessures ?



Non, pour une bonne raison, il n'y a pas de blessures, c'est l'adversaire qui perd des points de vie et pas le sort qui inflige des blessures, cela s'étend donc à tous les effets de perte de points de vie.

Q5 : Mon adversaire contrôle une Ligne ley de vertu, que puis-je faire avec ma Liliana ?



Vous ne pourrez pas le cibler ni avec le -2, ni avec le -6 de Liliana, en revanche, vous pouvez toujours vous cibler, si vous vous ennuyez. Le +1 ne cible pas, en revanche, "chaque joueur se défausse d'une carte" n'implique aucune cible, vous pouvez donc continuer à faire monter Liliana en loyauté jusqu'à ce que la ligne ley soit gérée. Idem pour les autres cartes qui donnent la défense talismanique aux joueurs.

Q6 : J'attaque Liliana avec mon Geist de Saint Traft, l'ange attaque-t-il aussi l'arpenteur ou peut-il attaquer le joueur ?



Non, il n'est rien précisé sur qui doit attaquer l'ange, vous pouvez faire ce que vous voulez avec lui : attaquer le même arpenteur, un autre ou le joueur, vous décidez.

De même pour l'héroïne de Forcoutel, Brimaz, ...


Q7 : J'attaque Liliana avec Kaalia, est-ce que je bénéficie de l'effet ?



Non, puisqu'au moment où vous déclarez les attaquants, vous dites que Kaalia attaque Liliana et elle n'est pas un adversaire, il n'y a donc pas de raison que l'effet se déclenche.

Idem pour tous les effets qui impliquent d'attaquer un joueur : un arpenteur n'est pas un joueur.

Q8 : Mais alors, si j'inflige des blessures à un arpenteur avec mon voleur de parchemin, je ne pioche pas de carte ?



Et non, puisque, pour la même raison, les blessures ne sont pas infligées à un joueur mais à un arpenteur.

Et ceci est valable pour tous les autres effets du type : soif de sang, curiosité, ...



Q9 : Je contrôle une Liliana à 5 marqueurs loyauté au début de me touret je lance une charge à voltage pendant ma main phase, est-ce que Liliana passe à 6 marqueurs et puis-je activer son ultimate après ?



Oui, la prolifération permet d'ajouter un marqueur, du type déjà présent, sur n'importe quel nombre de permanents et/ou de joueurs. Liliana est un permanent qui possède des marqueurs : de type loyauté, vous pouvez donc choisir, lorsque vous proliférez de lui ajouter un marqueur loyauté, et cela est valable pour tous les arpenteurs et les cartes qui prolifèrent.

Q10 : Si Liliana fait son -2 et que je ne possède qu'une créature, si je fais arriver une nouvelle créature en réponse à l'effet, puis-je la sacrifie à la place ?



Oui, bien sûr, c'est d'ailleurs l'un des seuls intérêt de Charmille dryade qui est une créature fetchable comme une forêt. C'est pour cela que pas mal de deck la joue, pour protéger ses bêtes de Liliana. Au-delà de ce cas, toutes les cartes qui font arriver en éphémère des créatures conviennent.



S'en est donc tout pour cette analyse technique, n'hésitez pas à poser des questions ou à consulter le forum questions de règles du site, on passe tout de suite à l'analyse tactique.

                                                                                  <*center>II] Analyse tactique<*/center>

A) Quelques idées

L'effet +1 de Liliana implique que chaque joueur se défausse d'une carte. Pour faire monter Liliana vers son ultimate, qui est très puissant, il faut que cette discard vous soit le plus favorable et le soit le moins possible pour votre adversaire

Pour rentabiliser cet effet de défausse vous pouvez jouer des cartes qui présente des interactions avec le cimetière. Que ce soit des créatures qui peuvent se réanimer, des rituels ou des éphémères jouables ou récupérable depuis le cimetière ou tout simplement des cartes qui utilisent le cimetière comme tremplin.

Prenons par exemple la capacité dragage qui me semble parfaitement illustrer cette idée :


       Quelques cartes populaires présentant la capacité dragage.

La capacité dragage est apparue avec Ravnica : La cité des Guildes, elle était la capacité des Golgari, sombres mages qui utilisaient les ressources de la Citerraine pour leurs méfaits.
Ainsi, se défausser d'une carte dragage vous permettra de la récupérer au tour suivant, ou plus tard si vous en avez besoin, c'est donc une discard temporaire. De plus si votre deck présente de nombreuses synergies avec le cimetière, la capacité dredge les favorise.
Je reviens un peu plus longuement sur vie du terreau qui me semble être une des meilleurs cartes dragage puisqu'elle permet une récursivité des lands et des fetchlands en particulier. C'est un formidable moteur à synergies, à mon sens, elle mérite pleinement son analyse, et je pense m'en charger dés la fin de la rédaction de celle-ci, si elle n'est pas déjà réservée.
Mais revenons à nos moutons.

En dehors du dragage, le flashback permet de tirer pleinement de ce +1 :


   Des cartes avec la capacité flashback, réapparue avec le bloc Innistrad.

Lorsque vous vous défaussez d'une carte avec le flashback, vous pouvez ensuite la jouez directement depuis le cimetière, ainsi, ce n'est pas une vraie discard comme on l'entend d'habitude. D'autant plus que certaines cartes présentent un coût de flashback plus faible que leur coût normale, cela peut accélérer vos sorties, encore une fois engendrer combos ou synergies.

Certaines cartes, enfin utilise le cimetière comme tremplin pour devenir encore plus fortes ou rapide.


   Quelques cartes renforcées par le cimetière, Shamane et Tarmogoyf, ou qui y sont très bien placées, Vengeliane.

L'association shamane/Liliana est très forte, peut-être un peu trop au goût de Wizards, enfin j'y reviendrai. Liliana vous permet de vous défaussez de ce que vous voulez et plus vous avez de cartes de types différents au cimetière plus le shamane est polyvalent, et plus Tarmogoyf est fort. C'est cette triple association qui faisait une des forces des decks jund en moderne.
Il existe aussi des créatures que l'on préfère avoir au cimetière : Bloodghast, Vengevine, Gravecrawler, ... Toutes ces créatures qui reviennent du cimetière de façon imprévisible et agressive. Un deck modern se basait sur ces synergies : Dredgevine.

D'autres cartes utilisent la discard elle même comme tremplin :



C'est le cas par exemple de la future carte de M15 : Waste not, cette fois-ci c'est l'adversaire qui doit discard, mais ce n'est pas un soucie pour Liliana.

Toujours dans un univers plus casu, les cartes avec la folie peuvent être jouées grâce à la discard de notre arpenteuse.



Pour améliorer votre discard, vous savez faire maintenant, mais comment rendre celle de votre adversaire plus pertinente ?

La première idée est de s'armer d'autres cartes de discard, jouées plus tôt qui limiteront le nombre de cartes de la main adverse, puis d'enchaîner plusieurs +1 de Liliana, et rapidement, l'adversaire devra faire des choix.


   Quelques cartes de défausse jouées dans différents formats, rendant la défausse de Liliana plus performante.

Et puis, c'est à peu près tout puisqu'à Magic, il y a peu de moyen d'interagir avec la main adverse sans tricher.

Pour son -2 maintenant, eh bien, ça ressemble à ce que je viens à peine de dire sur la discard, pour toucher la créature dont vous voulez vous débarrasser, il faudra qu'elle soit seule.


   Quelques removals joués en modern associés à Liliana et aidant à rendre son -2 plus percutant.

Les occasions où vous utiliserez le -2 sur vous seront très rares, vous pouvez jouez des créatures avec la persistance ou la survivance, ou qui peuvent se réanimer, pour bénéficier encore de leurs effets d'arrivée en jeu, mais ce n'est vraiment pas très pertinent.


   Des créatures pouvant être sacrifiée "avantageusement" avec le -2 de Liliana, mais, non, pas la peine d'essayer.

Concernant le -6, la principale chose à savoir c'est qu'il vaut mieux cibler l'adversaire ... Mais ça, vous le saviez déjà, non ?

B) La force de Liliana

Pourquoi Liliana est-elle jouable et jouée en construit, notamment en legacy, un format extrêmement exigent, où le seul autre arpenteur joué de façon efficace et régulière est Jace V2, reconnu comme le meilleur arpenteur ?

La première chose est sa grande polyvalence, en effet Liliana possède de suite deux effets jouables et les deux dans des domaines assez différents.

Ainsi l'effet +1, la discard est efficace contre les decks combo et contrôle, en fait, une Liliana jouée tour 2 engendrera beaucoup de défausse avant que l'adversaire réussisse à partir en combo, ou que contrôle résolve son kill. Elle prive ces paquets d'une partie de leurs moteurs de jeu, elle est donc assez forte contre eux. L'effet discard est très très fort puisque de nombreuses cartes de modern et de legacy sont renforcées par le cimetière. Le meilleur exemple est Shamane ritemort, qui se transforme en moteur de points de vie de blessures et de manas dés lors que les cimetières sont pleins, un peu comme Tarmogoyf qui a un d'autant plus gros body que les cimetières se remplissent. Ces synergies sont le cœur de plusieurs decks, mais j'y reviendrai quand je détaillerai les dits decks.

Son -2 fait sacrifier une bête à l'adversaire, ici c'est plutôt un effet efficace contre aggro, cet effet est d'autant plus fort qu'en modern et en legacy, il y a rarement beaucoup de créatures sur le board. Dans le cas où elle arrive tour 2 elle permet de supprimer l'accélérateur(le deathrite shaman) de l'adversaire ou alors un drop à deux. Dés lors qu'elle est aidée par un peu de gestion, il n'y a aucun problème, elle propose une gestion du board et des créatures pénibles notamment, tout à fait correcte.

Son -6 est très fort. Ce n'est pas un ulti qui vous offre de suite la game mais il vous place dans une très bonne position en réduisant considérablement les optiques adverses. En même temps, pour un arpenteur à trois mana, on a déjà vu pire comme ultimate.

Et justement, tout ça pour 3 manas seulement, et c'est d'ailleurs là un des principaux atouts de cette carte, elle est peu chère, et avec un Shamane ritemort tour 1, elle arrive tour 2, ce qui permet d'engendrer beaucoup de discard ou de sacrifice, le tout avec une seule carte.

Ensuite, c'est un arpenteur assez résistant puisqu'elle arrive avec 3 marqueurs loyauté et que son +1 la met de suite hors de portée de Foudre, une gestion très répandue en moderne et en legacy. Les créatures ayant une force de 4 ou plus sont rares dans ces formats, c'est donc un arpenteur solide, malgré son coût assez faible.

C'est également un arpenteur qui sera toujours actif, ses capacités ne sont pas conditionnelles, vous pourrez toujours faire discard, et dés qu'il y aura une créature en face, -2 pour nettoyer le champ de bataille.

Mais comme toute bonne carte, elle ne peut être jouée que dans un deck qui puisse en exploiter toutes les forces, on passe donc aux différents decks ayant joué notre chère Liliana en compétitif.

C) Liliana en compétitif

NDM: Vous allez pouvoir le remarquer, le nombre de listings présentés ici est particulièrement élevé. Néanmoins, le choix des decks nous paraissant répondre à une logique, qui se veut relativement exhaustive, nous avons choisi de garder l'analyse telle qu'elle est. Sachez tout de même qu'un tel nombre de decks n'est et ne sera pas voué à devenir un standard dans la rubrique, comme il fut le cas à une certaine époque dans certaines analyses. Petite interlude de vos tendres et chers afin de préciser ce point.

1) Standard

Liliana n'a pas vraiment marqué le standard de son empreinte, il n'y a eu finalement qu'assez peu de liste qui ont profité de cette arpenteuse.

Avec l'apparition de Think Twice, Liliana, Snapcaster Mage, il y a eu quelques tentatives d'esper contrôle dans le standard 2010-2011, quelques perf, à droite à gauche, mais rien de bien méchant.
Esper contrôle  T2 2010-2012 Shaheen Soorani

Main deck : 60 cartes

Lands : 26

-5 Marais
-4 Côte de chromemer
-4 Chapelle isolée
-3 Étendues sauvages en évolution
-3 Plaine
-2 Catacombes noyées
-2 Forteresse glaciaire
-2 Île
-1 Rivages de nappenoire

Créatures : 4

-2 Mage Lancevif
-2 Sphinx consacré

Rituels : 7

-4 Âmes persistantes
-3 Jour de condamnation

Éphémères : 11

-4 Fuite de mana
-3 Réfléchir à deux fois
-2 Alchimie interdite
-1 Lame du destin
-1 Droit à la gorge

Artefacts : 2

-2 Mortiépode

Enchantements : 3

-3 Malédiction de l'étreinte de la mort

Arpenteurs : 7

-3 Liliana du voile
-2 Sorin, Seigneur d'Innistrad
-2 Gideon Jura

Sideboard : 15 cartes

-3 Dédain
-3 Épuration céleste
-3 Bombe à rochet
-1 Battecrâne
-1 Karn libéré
-1 Zénith de Noirsoleil
-2 Vertu intangible
-1 Rêves de la volition


   Des cartes de la liste qui fonctionnent bien avec Liliana du voile.

Je ne vous cache pas que ces listes n'étaient pas très représentées en standard.
La logique est celle d'un deck contrôle classique. Cette liste a la particularité de jouer beaucoup d'arpenteurs. Liliana trouve particulièrement bien sa place puisque le bloc Innistrad apportait pas mal de synergies avec le cimetière et notamment le retour du flashback, et ce deck exploite ces synergies.
Le format était empli de Delver, Kessig Titan et autres Pod, assez pénibles pour contrôle et, plus intéressant pour l'analyse, pénibles pour Liliana puisque celle-ci n'apporte rien de particulièrement pertinent contre ces decks, si elle arrivait sur le champ de bataille ...
Elle n'était pas faite pour ce standard.

Année suivante, un paquet midrange avec du noir domine le format : Jund
Jund Midrange  T2 2011-2013 Owen Turtenwald

Main deck : 60

Terrains : 25

-4 Tombeau luxuriant
-4 Crypte de sang
-4 Terrain de prédilection
-4 Cimetière des sylves
-3 Sommet du crânedragon
-1 Mont enraciné
-2 Garenne au loup de Kessig
-3 Forêt

Créatures : 13

-4 Thragcorne
-4 Maître-chasseur de la lande
-2 Olivia Voldaren
-3 Elfe de la charmille

Rituels : 13

-4 Bûcher des damnés
-4 Cherchauloin
-2 Pilier de flammes
-2 Retour de Rakdos
-1 Vrille d'effroi

Éphémères : 4

-2 Décomposition abrupte
-1 Homicide
-1 Prix ultime

Arpenteurs : 5

-3 Liliana du voile
-2 Garruk, chasseur primordial

Sideboard : 15

-1 Retour de Rakdos
-1 Pilier de flammes
-1 Olivia Voldaren
-1 Homicide
-1 Fatale glissade
-2 Geist étrangleracine
-2 Bâton de Nin
-2 Cage du fossoyeur de graf
-2 Connexions avec la pègre
-2 Contrainte


Bon, là je suis embêté, je passe mon temps à vous dire que Liliana est aussi un moteur à synergies mais dans cette liste, ...
Bref c'était assez symptomatique de Jund qui était un amas de good stuff pénible pour les aggros comme les contrôles et Liliana en fait partie.


   Du bon stuff qui a traumatisé toute une génération de joueurs d'aggro.

Si, peut-être un semblant de début de réflexion autour de Liliana avec l'intégration d'Elfe de la charmille qui permet de jouer Liliana tour 2, parfois.
Concernant le deck en lui même, c'était un rouleau compresseur, régulier, fort, qui jouait des créatures fortes dans tous les match-ups, qui avait un pool de gestion impressionnant, des options de side intéressantes.
Son mana était stable et l'accélération/ stabilisation était assurée par Cherchauloin, qui était clairement dans le Top 5 des meilleures cartes du standard, et, je pense, LA carte, avec le bouc, qui justifiait Jund.

Le paquet, en plus de posséder, dés le tour 4 un board solide, avait de bonnes options en late game avec des Garruk, chasseur primordial, des Retour de Rakdos et des Liliana du voile en late game, même les decks contrôles se retrouvaient à court de stuff pour lutter contre la machine Jund.


                D'autres cartes clés du paquet.

Jund était monstrueux, certes mais il a été forcé de reculer contre un autre paquet midrange très régulier et efficace, Junk Réanimator. Solide et vainqueur de ce match-up, Junk réa a remporté nombres de PTQ et de GP, s'assurant une part énorme du métagame. Jund a finalement pu revenir en haut de l'affiche avec l'apparition de Zombie tueur de vie et de Limon nécrophage en M14.

Je ne vais pas vous détailler la nouvelle version de Jund mais plutôt une autre liste, tout aussi intéressante, voire plus performante quand elle était là : Golgari contrôle.
Golgari contrôle T2 2011-2013 Przemek Oberbek

Main deck : 60

Terrains : 26

-13 Marais
-4 Cimetière des sylves
-4 Tombeau luxuriant
-3 Mutecaveau
-1 Forêt
-1 Étendues sauvages en évolution

Créatures : 16

-4 Thragcorne
-4 Démon de profanation
-3 Limon nécrophage
-3 Zombie tueur de vie
-2 Disciple de Bolas

Rituels : 6

-3 Signature de sang
-3 Mutilation

Éphémères : 8

-2 Décomposition abrupte
-2 Dévorer la chair
-2 Fatale glissade
-1 Putréfier
-1 Lame du destin

Arpenteurs : 4

-3 Liliana du voile
-1 Vraska, l'Inapparente

Enchantement : 1

-1 Connexions avec la pègre

Sideboard : 15

-1 Zombie tueur de vie
-1 Mutilation
-1 Liliana du voile
-1 Décomposition abrupte
-1 Vraska, l'Inapparente
-1 Connexions avec la pègre
-3 Contrainte
-2 Bombe à rochet
-2 Éveil démoniaque
-1 Don primitif
-1 Charme de Golgari

Avec l'apparition de ce nouveau stuff, il n'était plus nécessaire de splasher du rouge pour Retour de Rakdos et Maître-chasseur de la lande.
Offrant une manabase plus saine, permettant de jouer le mutecaveau, tout autant de gestion et de bonnes créatures, Golgari contrôle a été préféré à Jund sur la fin de format, juste avant l'apparition de Théros.


   Encore du bon stuff qui fait baver.

Les voilà, les deux cartes qui ont fait reculer Junk rénimator, et franchement, il était temps. La liste a vraiment l'avantage d'être fraîche et agréable à jouer, on est moins dépendant de certaines cartes et on peut jouer des cartes en X1 ou X2 sans que ça pénalise nos sorties.
J'en profite pour parler d'une carte qui a bien faille passer tout le format sans être jouée : Disciple de Bolas, un moteur de CA colossal dés lors qu'on a la bonne bête sur le board., Rien que sur Thragcorne : bête 3/3, 5 points de vie (en plus) et pioche 5, d'une beauté miraculeuse.
Mais parlons un peu des synergies avec Liliana.

D'abord, Limon nécrophage permet d'avoir un bon body, des points de vie en exilant des cartes de créatures, défaussées ou sacrifiées par Liliana par exemple.
Fatale glissade peut gérer une créature pénible si une autre créature est morte ce tour-ci, ce serai triste que Liliana fasse son -2, non ?

Après, j'arrête de faire le malin parce que c'est à peu près tout, ce qui nous amène à un fait intéressant, Liliana peut être jouée sans synergies particulières parce que c'est tout simplement un très bon arpenteur, polyvalent, peu chère et efficace qui va bien dans les decks contrôle et midrange.

Liliana, bien qu'appartenant à un bloc présentant des synergies avec le cimetière, n'a pas su s'imposer autant qu'elle aurait du. En fait ces synergies n'était pas exploitées parce que trop faibles, et on ne pouvait tirer de Liliana assez d'efficacité pour qu'elle domine le format. D'autant plus que ces synergies, l'adversaire pouvait également les posséder, par exemple dans le cas de Junk réanimator si on lui fait se défausser de sa créature et de son Unburial rites avec Liliana, bah, ... vous voyez, c'est pas très fort. Cependant elle n'a pas été totalement boudée contrairement à certains arpenteurs, c'est donc un standard en demi-teinte pour Liliana du voile.

On passe de suite au modern.

2) Moderne

Là, ça n'a pas été en demi-teinte puisque Liliana a été très jouée et dans des archétypes occupant une bonne partie du métagame, elle a été une des cartes clés du modern, pourquoi parle-je au passé, eh bien parce que depuis le ban de Shamane ritemort, les Jund et autres paquet à base reculent considérablement dans le format et vont peut-être disparaître. Or ils étaient les principaux decks qui jouaient Liliana, elle s'essouffle un peu en modern.

Mais pour l'heure, remémorons-nous cette belle époque où, tour 3 on lançait un elfe aux nattes sanguinolentes qui, avec la cascade faisait arriver Liliana ... ah, quel plaisir.
Lingering Jund T1.M 2012 Josh Utter-Leyton

Main deck : 60

Terrains : 24

-4 Plaines marécageuses
-4 Ravin enragé
-4 Falaises de Coupenoire
-4 Catacombes verdoyantes
-1 Tombeau luxuriant
-1 Terrain de prédilection
-1 Village arboricole
-1 Crypte de sang
-1 Reliquaire impie
-1 Forêt
-1 Plaine
-1 Marais

Créatures : 16

-4 Shamane ritemort
-4 Obscur confident
-4 Tarmogoyf
-4 Elfe aux nattes sanguinolentes

Rituels : 9

-4 Âmes persistantes
-3 Saisie des pensées
-2 Inquisition de Kozilek

Éphémères : 8

-4 Foudre
-2 Décomposition abrupte
-2 Terminaison

Arpenteurs : 3

-3 Liliana du voile

Sideboard : 15

-2 Tempête fracassante
-2 Autorité de la loi
-3 Charme de Rakdos
-1 Métamorphe phyrexian
-2 Olivia voldaren
-1 Pulsation du Maelstrom
-1 Sinistre lavamancien
-1 Ancienne rancoeur
-2 Battecrâne



Cette liste était très très forte, c'est à partir de ce moment que jund a commencé à dominer le format : avec l'arrivée du shamane, il y avait bien sûr des listes avant, mais elles étaient moins performantes.
L'optique du jeu est assez simple poser une ou deux créatures dans les premiers tours et gérer le reste avec des removals et de la discard.
Le deck possède de nombreuses menaces : les manlands, les créatures en elles-mêmes, les âmes persistantes, Liliana, beaucoup de good stuff pour un paquet aggro-contrôle qui compte parmi les plus efficaces du modern.
Ici Liliana est particulièrement à sa place : Shamane pour la faire arriver tour 2 et pour utiliser les cimetières remplis par Liliana, Tarmogoyf qui grossit, âmes persistantes qui améliore votre discard, de la défausse et de la gestion pour améliorer les effets de Liliana et l'elfe pour qu'elle arrive gratuitement, la liste n'a pas été créée pour elle, mais on pourrait le croire. Et c'est ça qui fait la force du deck : l'optimisation des synergies rend le deck solide et régulier.
A noter que l'ajout de Lingering souls est arrivé justement pour contrer les Liliana adverses dans le miroir, cartes assez pénible puisqu'elle se discard bien et empêche un sacrifice efficace.

Ce paquet était tellement fort que Wizards a décidé de l'affaiblir, d'abord en ajoutant l'elfe aux nattes sanguinolentes à la banlist du modern. Ce fut un coup dur pour Jund qui perdit une part du métagame mais il a réussi à s'en relevé, et cela a même créé une variation dans les listes de ce type.

Je vais maintenant vous présenté une série de quatre listes de Jund-like post ban du Bloodbraid elf.
Jund T1.M 2014 Emanuele Giusti

Main deck : 60

Terrains : 24

-4 Catacombes verdoyantes
-4 Falaises de Coupenoire
-3 Ravin enragé
-3 Plaines marécageuses
-2 Tombeau luxuriant
-2 Village arboricole
-2 Marais
-1 Terrain de prédilection
-1 Forêt
-1 Forêt pluviale embrumée
-1 Crypte de sang

Créatures : 16

-4 Obscur confident
-4 Tarmogoyf
-4 Shamane ritemort
-3 Limon nécrophage
-1 Olivia Voldaren

Éphémères : 8

-4 Foudre
-2 Décomposition abrupte
-2 Terminaison

Rituels : 8

-2 Pulsation du Maelstrom
-3 Inquisition de Kozilek
-3 Saisie des pensées

Arpenteurs : 4

4 Liliana du voile

Sideboard : 15

-1 Saisie des pensées
-1 Terminaison
-1 Olivia Voldaren
-2 Cage du fossoyeur de graf
-1 Epée des Ténèbres et de la lumière
-2 Baloth tenace
-2 Charme de Jund
-2 Ancienne rancoeur
-2 Jeux de massacre
-1 Thrun, le dernier troll


   Les nouveautés qui ont suivi le ban de Bloodbraid elf.

Qu'à cela ne tienne ont dit les joueurs de jund, on va baisser notre curve. L'arrivée de Limon nécrophage en M14 a permis à Jund de trouver une autre créature de bas de curve qui représente une bonne menace, et qui en plus est synergique avec Liliana. On notera également l'ajout d'une deuxième Maelstrom Pulse, très bonne gestion en modern, et l'arrivée d'Olivia Voldaren, curve à 4, très bonne dans de nombreux match-ups, notamment le miroir.

Au final, ce ban n'a pas changé grand chose puisque Bloodbraid elf était remplaçable, ils n'étaient plus aussi fort mais ces decks ont su jouer avec ce ban pour se diversifier.

L'optique de jeu reste la même, un late game, même s'il est un peu moins fort, peut-être.

Deuxième liste : Ajundi
Ajundi T1.M 2014 Robin Dolar

Main deck : 60

Terrains : 24

-4 Catacombes verdoyantes
-3 Falaises de Coupenoire
-2 Ravin enragé
-4 Plaines marécageuses
-2 Bois sauvage en éveil
-1 Tombeau luxuriant
-1 Marais
-1 Terrain de prédilection
-1 Forêt
-1 Crypte de sang
-1 Jardin du temple
-1 Reliquaire impie
-1 Mesa aride
-1 Plaine

Créatures : 14

-4 Obscur confident
-4 Tarmogoyf
-4 Shamane ritemort
-2 Limon nécrophage

Éphémères : 7

-4 Foudre
-1 Décomposition abrupte
-2 Chemin vers l'exil

Rituels : 9

-3 Âmes persistantes
-1 Pulsation du Maelstrom
-3 Inquisition de Kozilek
-2 Saisie des pensées

Arpenteurs : 6

-4 Liliana du voile
-2 Ajani le Vengeur

Sideboard : 15

-1 Saisie des pensées
-2 Olivia Voldaren
-2 Renforts qui tombent à pic
-1 Charme de Jund
-2 Cage du fossoyeur de graf
-1 Épée des ténèbres et de la lumière
-3 Mage fulminateur
-3 Silence de pierre


   Un peu de stuff sympathique qu'apporte le splash blanc.

Une autre curve à 4 fort sympathique est Ajani le Vengeur très bon arpenteur de modern qui peut faire gestion ou maintenir un land adverse engagé et son ultimate fait game. C'est un arpenteur assez polyvalent. L'aspect gain de vie n'est pas négligeable non plus, dans un decks ou l'on joue des confidents, des saisies et où l'on fetch détap souvent, trois points de vie, ça fait du bien.
Chemin vers l'exil apporte un bon removal pour un mana, qui s'ajoute à foudre.
Âmes persistantes est toujours là, c'est l'une des principales raisons du splash.
Enfin, bois sauvage en éveil est un manland qui s'anime pour assez peu de mana, qui résiste à foudre et qui bloque les volantes, il est assez sympathique et il stabilise les couleurs, pourquoi s'en priver ?

Cette version du deck est assez forte contre les autres decks Jund-like puisque le splash blanc est assez efficace, Path To Exile, Ajani, Lingering Souls sont tant de cartes fortes en "miroir" qui justifient l'existence d'un 4 couleurs assez aggro.

Le shamane ritemort est essentiel à cette liste, il apporte une bonne stabilisation du mana.

Liliana du voile est ici, comme d'habitude bien à sa place étant donné que les principales synergies sont encore là et que l'optique de jeu n'a pas vraiment changé.

Contrairement aux joueurs de 4 couleurs, certains vous diront que ce n'est pas la peine de splasher des couleurs sur la base et qu'il faut se contenter de ces deux couleurs : voici The Rock.
The Rock T1.M 2014

Main deck : 60

Terrains : 24

-4 Catacombes verdoyantes
-4 Plaines marécageuses
-3 Tombeau luxuriant
-1 Fondrière crépusculaire
-4 Frontière tectonique
-4 Village arboricole
-3 Marais
-1 Forêt

Créatures : 15

-4 Shamane ritemort
-4 Obscur confident
-4 Tarmogoyf
-3 Limon nécrophage

Artefact : 1

-1 Battecrâne

Rituels : 8

-2 Pulsation du Maelstrom
-3 Saisie des pensées
-3 Inquisition de Kozilek

Éphémères : 7

-3 Décomposition abrupte
-3 Dislocation
-1 Putréfier

Arpenteurs : 5

-3 Liliana du voile
-2 Garruk l'Implacable

Sideboard : 15

-4 Mage fulminateur
-1 Décomposition abrupte
-2 Ombre de doute
-1 Oxydation
-1 Abolition d'illusion
-2 Défiguration
-1 Damnation
-1 Inquisition de Kozilek
-1 Regard de granit
-1 Thrun, le dernier troll


   The Rock, à défaut d'être un catcheur (best joke ever ), possède plusieurs atouts de choix.

Ici, l'optique de jeu évolue un peu, on est passé à un deck un peu plus contrôle.
Le principale argument est la manabase bien plus saine qui permet de jouer 4 Tectonic edge main deck, ce qui apporte une bonne gestion des manlands et autres terrains pénibles.
Deuxième effet : passer de 3 à 2 couleurs permet de jouer moins de cartes mais en plus d'exemplaire, rendant le deck plus régulier, on dispose ainsi de plus de discard, de créatures, de gestions.
On a ici un bon late game avec Battecrâne et Garruk, l'Implacable qui sont de très bonne options dans plusieurs match-ups, notamment aggro.
Le deck perd moins de points de vie, a une manabase plus saine, un late game solide, en gardant un certain plan aggro, les casses-terrains permettent une bonne gestion sans trop handicaper les couleurs. Le deck est tout simplement plus sain, pas forcément plus efficace mais plus sain.

Les synergies principales sont là, Liliana est à l'aise, elle trône sur le modern.

Dernière liste Jund-like : Junk
Junk T1.M 2014 Jérémy Dezani

Main deck : 60

Terrains :  24

-4 Catacombes verdoyantes
-4 Plaines marécageuses
-4 Village arboricole
-4 Frontière tectonique
-2 Marais
-2 Tombeau luxuriant
-1 Jardin du temple
-1 Reliquaire impie
-1 Plaine
-1 Fondrière crépusculaire

Créatures : 15

-4 Shamane ritemort
-4 Obscur confident
-4 Tarmogoyf
-3 Limon nécrophage

Rituels : 11

-4 Âmes persistantes
-3 Inquisition de Kozilek
-3 Saisie des pensées
-1 Pulsation du Maelstrom

Éphémères : 5

-2 Dislocation
-2 Décomposition abrupte
-1 Salve obscure

Arpenteurs : 5

-4 Liliana du voile
-1 Garruk Languebestion

Sideboard : 15

-2 Silence de pierre
-2 Thrun, le dernier troll
-1 Saisie des pensées
-2 Kataki, tribut de la guerre
-3 Cérébrocenseur avemain
-2 Orbe de torpeur
-1 Sceau de primordium
-2 Morguesort


  Les cartes spéciales de Dezani.

La version Junk de Dezani n'est en réalité qu'un The Rock splashé blanc pour quelques options de side et Lingering souls, en témoigne la base de mana qui contient très peu de sources de blanc et 4 Frontière tectonique.
Ici, le "miroir" contre les autres Jund-like est un bon match-up, on a beaucoup de gestion, pour toutes ses menaces, on a les Âmes persistantes, excellentes dans le match-up.
Dezani ajoute sa touche personnelle : Garruk Languebestion et Darkblast.
L'arpenteur est assez efficace, il pond des 3/3 et détap des lands, ce qui nous permet de disposer de beaucoup de mana, l'effet Overrun peut être sympathique, si on a de l'esprit ou des esprits.
Darkblast propose une gestion à Lingering Souls, lentement mais sûrement. Une deuxième application drôle dans le miroir c'est  lors des batailles de Tarmogoyf, un petit -1/-1 et on rigole bien. Je ne suis pas forcément d'accord avec ce slot, mais s'il a emmené Dezani en top 8 c'est que quelque part, il se justifie.

Pfiou, on en a fini avec les jund-like, et le modern aussi en a fini avec eux puisque, vous le savez sans doutes, un drame s'est produit le 8/02/14, c'était un jour pluvieux, sombre, les joueurs de Jund-like étaient triste, shamane ritemort a été banni du modern.
En réalité ce ban était plutôt justifié, la carte en elle-même est très forte : points de vie, accélération, menace, le tout en une carte et pour un seul mana, ça fait beaucoup, sans compter la gestion du cimetière. En plus, les Jund-like dominaient vraiment le format, empêchant certains archétypes d'exister.
Jund va peut-être continuer à exister, en changeant son optique de jeu par exemple, ou en essayant de remplacer shamane, mais il va devenir bien moins compétitif, en effet, si le ban de l'elfe aux nattes sanguinolentes était supportable pour jund, l'accumulation des deux bans est intenable, Shamane est irremplaçable, il n'y a aucune carte qui face accélération gain de points de vie et menace en même temps, même plus chère (pas trop quand même) or Jund a besoin de ces trois effets, c'est le centre de ses synergies.

Assez pleuré sur son sort, je vous présente encore une liste de moderne (avec shamane, mais surtout Liliana) et on passe à la suite.
Gift contrôle T1.M

Main deck : 60

Terrains : 26

-4 Forêt pluviale embrumée
-2 Plaines marécageuses
-3 Catacombes verdoyantes
-2 Fosse à goudron rampante
-2 Bassin d'élevage
-2 Tombe aquatique
-2 Tombeau luxuriant
-2 Fontaine sacrée
-2 Reliquaire impie
-1 Jardin du temple
-1 Île
-1 Plaine
-1 Marais
-1 Forêt

Créatures : 12

-4 Shamane ritemort
-2 Mage lancevif
-3 Fourbes de cuisine
-1 Témoin éternel
-1 Iona, bouclier d'Eméria
-1 Titan du Soleil

Rituels : 10

-1 Pulsation du Maelstrom
-1 Sacres de déterrement
-1 Crime du corbeau
-1 Vie du terreau
-1 Damnation
-3 Âmes persistantes
-2 Inquisition de Kozilek

Éphémères : 9

- 4 Dons non-donnés
-2 Décomposition abrupte
-3 Fuite de mana

Arpenteurs : 3

-3 Liliana du voile

Sideboard : 15

-1 Terrastodon
-2 Commandement cryptique
-2 Chemin vers l'exil
-2 Saisie des pensées
-1 Inquisition de Kozilek
-2 Baloth tenace
-1 Verdict suprême
-1 Damnation
-1 Elesh Norn, Grand Cénobite
-1 Chant du cygne
-1 Dispersement




En modern, Liliana peut exprimer l'étendu de ses pouvoirs, et les synergies sont nombreuses, elle est forte puisque les decks combos sont nombreux et les decks aggros n'ont pas trop de créatures.
On peut l'avoir tour 2 souvent avec Shamane et fetch, ce qui permet, sur le play de supprimer le tour 1 adverse, ou sur la draw contre les decks combos de générer énormément de défausse pour une seule carte.

3) Legacy

Liliana est très représentée en legacy, mais plus ou moins selon le métagame. En ce moment elle connaît une forte implication dans le méta à cause de l'arrivée de Némésis d'identité qui a envahit le format et qui est très difficile à gérer puisque aucune bête, aucun spot removal ne permet de le gérer. Le -2 de Liliana, lui, le peut, si le board est vide par ailleurs.

On est parti pour quelques listes de legacy. On a qu'a commencé avec la liste qui a gagné le GP Paris par exemple.
Bug Midrange T1.5 GP Paris 2014

Main deck : 60

Terrains : 20

-4 Estuaire pollué
-4 Mer souterraine
-4 Catacombes verdoyantes
-4 Terres dévastées
-2 Bayou
-1 Forêt pluviale embrumée
-1 Île tropicale

Créatures : 14

-4 Shamane ritemort
-4 Sondeur de secrets
-4 Tarmogoyf
-2 Obscur confident

Rituels : 8

-3 Contemplation
-3 Hymn to Tourach
-2 Saisie des pensées

Éphémères : 15

-4 Décomposition abrupte
-4 Remue-méninges
-4 Hébétude
-3 Force de volonté

Arpenteurs : 3

-3 Liliana du voile

Sideboard : 15

-1 Hymn to Tourach
-1 Force de volonté
-1 Bibliothèque sylvestre
-1 Percesort
-1 Null Rod
-1 Jace, le sculpteur de l'esprit
-1 Cage du fossoyeur de graf
-1 Engineered Plague
-2 Charme de Golgari
-1 Édit diabolique
-2 Défiguration
-1 Dislocation
-1 Clique Vendilion



   Du très très bon stuff !

C'est un deck aggro/midrange qui tue aux delvers et autres tarmogoyfs. C'est une liste good stuff avec tout ce qui est excellent dans ces couleurs : contres gratuits, discard, bonnes crétaures peu chères gestions efficaces. Le paquet est solide, régulier, possède des options de side intéressantes et variées. Il perf assez régulièrement.

Il ne faut pas le confondre avec un autre deck bug : Shardless BUG
Shardless BUG

Main deck : 60

Terrains : 22

-4 Forêt pluviale embrumée
-4 Mer souterraine
-4 Catacombes verdoyantes
-2 Estuaire pollué
-2 Terres dévastées
-2 Bayou
-2 Île tropicale
-2 Fosse à goudron rampante

Créatures : 14

-4 Shamane ritemort
-4 Tarmogoyf
-4 Shardless Agent
-2 Baleful strix

Rituels : 9

-4 Vision ancestrale
-2 Saisie des pensées
-2 Hymn to Tourach
-1 Pulsation du Maelstrom

Éphémères : 11

-4 Remue-méninges
-4 Décomposition abrupte
-3 Force de volonté

Arpenteurs : 4

-2 Liliana du voile
-2 Jace, le Sculpteur de l'esprit

Sideboard : 15

-1 Baleful strix
-1 Hymn to Tourach
-1 Voleur de notion
-1 Pernicious Deed
-3 Extraction chirurgicale
-2 Submersion
-2 Percesort
-2 Charme de golgari
-2 Flusterstorm



   La principale synergie du deck

Ce paquet a, comme son nom l'indique, comme idée principale de valoriser Shardless agent, en transformant sa cascade en un moteur de CA encore plus important, en mettant par exemple une ancestral vision en au de votre bibliothèque avec un Brainstorm ou un 0 de Jace par exemple, tous les sorts sont intéressant à caster sur la cascade, on voit qu'il y a très peu de cartes à CCM supérieur ou égale à 3, ce qui renforce l'agent.
Le paquet est très pénible à affronter parce qu'il passe son temps à faire de la value et qu'il possède énormément de bon stuff, qu'il est difficile de contenir quand on fait moins de CA que lui.

Passons à un autre archétype : Jund, legacy cette fois.
Punishing Jund T1.5

Main deck : 60

Terrains : 23

-4 Catacombes verdoyantes
-4 Bosquet des Brûlesaules
-3 Badlands
-3 Terres dévastées
-3 Fondrière sanguinolente
-2 Plaines marécageuses
-2 Bayou
-1 Forêt
-1 Marais

Créatures : 15

-4 Shamane ritemort
-4 Tarmogoyf
-4 Obscur confident
-3 Elfe aux nattes sanguinolentes

Rituels : 8

-4 Saisie des pensées
-3 Hymn to Tourach
-1 Pulsation du Maelstrom

Éphémères : 9

-4 Décomposition abrupte
-3 Feu punitif
-2 Foudre

Arpenteurs : 4

-4 Liliana du voile

Enchantement : 1

-1 Bibliothèque sylvestre

Sideboard : 15

-2 Peste artificielle
-2 Contrainte
-1 Vie du terreau
-1 Charme de Golgari
-2 Extraction chirurgicale
-1 Édit diabolique
-3 Pyroblast
-1 Ancienne rancœur
-2 Bombe à sortilège d'annihilation




La liste ressemble beaucoup à son équivalent moderne, de la belle époque. Les seules modification sont l'apparition de la combo Feu punitif/Bosquet des brûlesaules et Hymn to Tourach à la place d'Inquisition. Vous me direz, ça fait une grosse différence, oui mais l'optique est semblable, le plan de jeu et les synergies sont toujours là et le deck est tout aussi solide et régulier.
Notons également la bibliothèque sylvestre qui permet de faire du bon CA, si l'on a assez de points de vie.
Liliana est tout aussi bien placée ici que dans Jund modern puisque l'on retrouve la base Shamane/Tarmo.

Ensuite, nous trouvons stoneblade :
Esper stoneblade T1.5 GP Paris

Main deck : 60

Terrains : 22

-4 Estuaire pollué
-4 Grève inondée
-3 Toundra
-3 Mer souterraine
-2 Terre dévastées
-1 Karakas
-1 Fosse à goudron rampante
-1 Brousse
-1 Île tropicale
-1 Plaines marécageuses

Créatures : 13

-4 Shamane ritemort
-4 Mystique forgepierre
-3 Némésis de l'identité
-2 Mage lancevif

Rituels : 5

-3 Saisie des pensées
-2 Contemplation

Éphémères : 13

-4 Retour au pays
-4 Remue-méninges
-3 Force de volonté
-1 Contresort
-1 Percesort

Arpenteurs : 4

-2 Liliana du voile
-2 Jace, le Sculpteur de l'esprit

Artefact : 3

-1 Battecrâne
-1 Jitte d'Umezawa
-1 Épée  d'eau et de feu

Sideboard : 15

-1 Force de volonté
-1 Saisie des pensées
-3 Extraction chirurgicale
-1 Verdict suprême
-2 Ingérence du mage
-2 Déluge irrité
-1 Sphère de détention
-2 Persécution zélée
-1 Justification
-1 Clique Vendilion



Ce deck est un aggro/contrôle qui se base principalement sur la synergie Mystique forgepierre/Battecrâne qui permet de mettre une 4/4 vigilance lien de vie en éphémère et de façon incontrable pour deux manas, assez fort. A côté de cela, le pack joue pas mal de slot de contrôle (Contres, pioche, Jace, Gestion). Comme tous les decks non combos de legacy il joue beaucoup de bon stuff dans une curve assez basse et avec des bonnes synergies.
Liliana est surtout utilisée comme moteur de gestion et de discard que comme carte à synergies, mais elle a l'avantage de gérer, comme je l'ai déjà dit, True-Name Nemesis, qui est assez pénible.

Voici aggro Loam :
Aggro loam T1.5

Main deck : 60

Terrains : 30

-4 Catacombes verdoyantes
-4 Terres dévastées
-4 Bosquet des brûlesaules
-3 Scène de théâtre
-2 Dark Depths
-2 Urborg, tombe de Yaugzebul
-2 Contreforts boisés
-1 Fondrière sanguinolente
-1 Badlands
-1 Bojuka Bog
-1 The Tarbernacle at Pendrell Vale
-1 Karakas
-1 Maze of Ith
-1 Taïga

Créatures : 2

-1 Nether spirit
-1 Squee, Goblin Nabob

Rituels : 15

-4 Vie du terreau
-4 Variole
-4 Pillage sans foi
-1 Crime du corbeau
-2 Crop rotation

Éphémères : 5

-4 Entomb
-1 Feu punitif

Arpenteurs : 4

-4 Liliana du voile

Artefacts : 4

-4 Mox Diamond

Sideboard : 15

-1 Crop rotation
-1 The Tabernacle at Pendrell Vale
-1 Maze of Ith
-1 Feu punitif
-2 Innocent blood
-1 Rayon de révélation
-1 Ancienne rancœur
-1 Exploration
-1 Phyrexian Ingester
-1 Sphere of Resistance
-3 Aiguille à sectionner
-1 Coffin Purge
 



C'est un deck combo basé sur les terrains, et plus particulièrement sur la combo Dark Depths/ Scène de théâtre. On copie Dark depths avec scène de théâtre, puisqu'il n'arrive pas en jeu, il n'a pas de marqueurs, on le sacrifie donc pour avoir une 20/20 volante, kill le tour suivant. Le deck peut aussi tuer avec Bosquet des brûlesaules/ feu punitif, comme jund, mais c'est une combo secondaire. Il y a de nombreuses synergies avec Vie du terreau qui récupère des lands ensevelis avec entomb, défaussés avec Liliana ou pillage sans foi, ou sacrifiés d'eux-mêmes, comme Wasteland, ou sur variole, ...
Un bon deck à synergies, centré sur les terrains, et en legacy, c'est assez rare pour le signaler, et non sur Liliana mais j'ai quand même voulu évoquer cette liste

Une dernière liste de Legacy que je voulais vous montrer, c'est The Rock, legacy, plus dans un but d'exhaustivité que de réelle représentation du méta.
The Rock T1.5

Main deck : 60

Terrains : 23

-4 Marais
-3 Catacombes verdoyantes
-3 Bayou
-3 Terres dévastées
-3 Dark Depths
-2 Forêt pluviale embrumée
-2 Urborg, Tomb of Yawgmoth
-1 Maze of Ith
-1 Scène de théâtre
-1 Forêt

Créatures : 15

-4 Shamane ritemort
-4 Obscur confident
-4 Tarmogoyf
-3 Vampire Hexmage

Rituels : 10

-3 Inquisition de Kozilek
-2 Hymn to Tourach
-2 Saisie des pensées
-2 Living wish
-1 Vie du terreau

Éphémères : 7

-3 Décomposition abrupte
-2 Édit diabolique
-2 Crop Rotation

Arpenteurs : 3

-3 Liliana du voile

Enchantements : 2

-2 Bibliothèque sylvestre

Sideboard : 15

-1 Vampire hexmage
-1 Terres dévastées
-1 Dark Depths
-1 Scène de théâtre
-2 Extraction chirurgicale
-3 Peste artificielle
-3 Action pernicieuse
-1 Bojuka Bog




On prend le même et on recommence, avec un autre cette fois-ci. la combo est Vampire Hexmage/Dark Dephts : on sacrifie le Vampire pour retirer les counters du land, 20/20 pan pan boum t'es mort. Scène de théâtre est là aussi. Le deck est beaucoup moins axé combo que le précédent puisqu'il possède beaucoup de slot d'"aggro" : shamane, bob, tarmo qui permettent de tuer autrement qu'avec le terrain. Plusieurs cartes sympas sont là pour permettre de toucher ses pièces de combo comme Crop Rotation ou Living Wish, qui permet de chercher les one-off du side en fonction de ce qui manque.
L'association shamane, Liliana, Tarmo est toujours là, l'arpenteuse est donc utile.

Ne nous leurons pas, Liliana a beau être très forte, elle a peu de chance de franchir la frontière du vintage, un slot à trois que ne fait rien de pertinent tout de suite ou qui ne menace pas d'un kill au tour suivant est tout simplement trop lent pour ce format.

4) Bonus

Voilà, je sais qu'il y a une forte communauté EDH à Magic Corp et je voulais vous faire plaisir en vous présentant une liste qui joue Liliana, même si le commander n'est pas un format compétitif dans le sens où il n'y a ni PTQ, ni GP, ni Pro Tour en EDH.

Donc voilà Zur l'enchanteur
Zur l'enchanteur EDH

Général : Zur l'enchanteur

Terrains : 39

-9 Île
-3 Marais
-2 Plaine
-1 Tour de commandement
-1 Porte mystique
-1 Toundra
-1 Forêt pluviale embrumée
-1 Chapelle isolée
-1 Adarkar wastes
-1 Bassin réfléchissant
-1 Caves of Koilos
-1 Arcane sanctum
-1 Catacombes verdoyantes
-1 Brousse
-1 Forteresse glaciaire
-1 Lac de montagne bouillant
-1 City of Brass
-1 Reliquaire impie
-1 Rivages de Nappenoire
-1 Mesa aride
-1 Mer souterraine
-1 Catacombes noyées
-1 Fontaine sacrée
-1 Temple du silence
-1 Tombe aquatique
-1 Plaines marécageuses
-1 Terres dévastées
-1 Grève inondée

Créatures : 2

-1 Venser, Shaper savant
-1 Mystique forgepierre

Rituels : 16

-1 Verdict suprême
-1 Damnation
-1 Hymn to Tourach
-1 Demonic tutor
-1 Day of Judgment
-1 Deep analysis
-1 Prédestination
-1 Saisie des pensées
-1 Vision ancestrale
-1 Wrath of God
-1 Justification
-1 Sang des innocents
-1 Déluge toxique
-1 Recherche compulsive
-1 Inquisition de Kozilek
-1 Contrainte

Éphémères : 25

-1 Memory lapse
-1 Retour au pays
-1 Contresort
-1 Rune snag
-1 Skeletal scrying
-1 Far/Away
-1 Syncope
-1 Percesort
-1 Chute du Héros
-1 Mystical teachings
-1 Force Spike
-1 Condescend
-1 Enlightened Tutor
-1 Révélation du Sphinx
-1 Fait ou fiction
-1 Commandement cryptique
-1 Careful consideration
-1 Réfléchir à deux fois
-1 Miscalculation
-1 Mystical tutor
-1 Déférence
-1 Dissipation
-1 Droit à la gorge
-1 Négation
-1 Fuite de mana

Arpenteurs : 2

-1 Jace, le sculpteur de l'esprit
-1 Liliana du voile

Artefacts : 8

-1 Talisman of dominance
-1 Pierre de l'esprit
-1 Cachet de Dimir
-1 Cachet d'Orzhov
-1 Cachet d'Azorius
-1 Battecrâne
-1 Talisman of Progress
-1 Helm of Obedience

Enchantements : 7

-1 Darksteel mutation
-1 Oblivion Ring
-1 Sphère de détention
-1 Seal of Cleansing
-1 Arène phyrexiane
-1 Repose en paix
-1 Jamais plus !




Le deck est très orienté contrôle avec de nombreux mass et spot removal, beaucoup de contres et peu de créatures. Le deck tue avec son général qui tuto des enchantements sympathiques ou avec mystique forgepierre et battecrâne. Le deck possède énormément de contres et de moteur de CA.
Je ne m'y connaît pas vraiment en EDH et je ne sais pas s'il est vraiment très fort, en tout cas il est pas mal représenté.
Bref, voilà pour ce petit bonus.

Et là vous vous dite : "Waouh MasterMarty, Liliana est super forte, je n'arriverai jamais à l'affronter si je tombe dessus en tournoi." T'inquiètes-pas petit, on est partie pour quelques contre-stratégies pour lutter contre Liliana du voile.

D) Jouer contre Liliana du voile


Vous vous souvenez que, un peu plus haut, j'évoquais quelques moyens de rentabiliser la discard de Liliana lorsque vous la jouez, eh bien là c'est pareil quand vous l'affrontez.

NDM: C'est pourquoi j'ai mis la partie correspondante dans la balise spoiler suivante, car, il faut bien l'avouer, le contenu est similaire à la partie "jouer avec". A vous de voir si vous voulez lire ce paragraphe.

Spoiler :

Donc rentabiliser la discard. Et pour son -2 ?

Plusieurs effets rendent le sacrifice moins efficace.


  Un peu de stuff anti-sacrifice

Les decks aggro/combo de modern, comme aura par exemple, jouent des dryad arbor, à fetcher en réponse à l'effet de sacrifice de Liliana pour protéger leur unique créature d'une mort certaine.
Sigarda de la milice des Hérons est une véritable plaie pour Jund qui ne peut tout simplement pas la gérer, ni par de la gestion standard, ni par le -2 de Liliana puisque Sigarda interdit le sacrifice.
Ensuite, posséder plusieurs créatures simultanément sur le board vous donnera le choix sur la créature à sacrifier ; et si c'était un vieux token 1/1, ça serait pas si mal !

Enfin, si -6 il y a, vous êtes assez mal ...

Bon, mais c'est pas tout, vous pouvez aussi ne pas la laisser faire et la gérer autrement.

En la défaussant vous-même par exemple (quelle ironie !) :


   Quelques discard qui défaussent Liliana

Jouée tour 1 ou 2, une carte de défausse vous permettra d'éviter l'arrivée en jeu de Liliana, ce qui vous évitera quelques situations peu agréables.

Vous pouvez aussi la contrecarrer au moment ou l'adversaire la lance.


   Deux contres à manas joués en moderne qui permettent d'éviter l'arrivée de Liliana

Et si elle est arrivée quand même, vous pouvez la poutrer, à la créature, bien sûr, mais aussi avec deux ou trois spells sympas.



Liliana est peu chère, c'est une qualité, mais c'est aussi un défaut, en coûtant trois mana, elle s'expose à décomposition abrupte, une des gestions les plus jouées en modern et en legacy.
En standard, on avait hélice de la meneuse de guerre qui tuaient tous les arpenteurs, même après leur +1, c'était bien pratique.
Pulsation du maelstrom fait une bonne gestion de n'importe quel permanent, attention à ce que vous n'ayez pas votre Liliana, on sait jamais ce qui peut arriver.

Plus globalement, pour lutter contre les stratégies utilisant Liliana, il faut avoir de la gestion du cimetière, comme Rest in Peace, qui est une option de side répandue en modern, ou Relique de Progénitus, idem.


                                        <*center>III] Analyse extra<*/center>

A) L'illustration et l'illustrateur

                                                           

L'illustration en elle-même représente Liliana, debout, devant des escaliers conduisant à une pièce très haute de plafond. Elle est légèrement vêtue en couleur sombre, violet et noir et a quelques bijoux et dorures. Elle fait de jolies flammes avec ses mains.
Je trouve l'illustration particulièrement réussie, on sent vraiment que le dessinateur a voulu donner un côté sombre, presque pervers au personnage, tout y contribue.
On voit Liliana en légère contre-plongée, ce qui lui donne un air assez majestueux et autoritaire, ce côté est accentué par son regard. Puisque, comme on la voit en contre-plongée, elle nous regarde de haut mais surtout, elle a un regard vicieux et violet ?!, on sent la vilenie et la cruauté dans ce regard.
Deuxième chose qui la met en valeur, les effets de lumière : les côtes de l'illustration sont sombre, contrairement au centre, beaucoup plus clair, notamment le haut, cette lumière crée une sorte de halo autour de Liliana, ce qui la met en valeur La lumière en bas de l'illustration est engendrée par le feu que Liliana produit avec ses mains.
Autre effet sympathique de l'image, c'est encore la lumière qui le produit, on a l'impression que Liliana descend vers les ténèbres, le haut de la carte (dans le dos de l'arpenteuse) est clair et spacieux alors que le bas est sombre et semble devenir plus étouffant, la lumière est le fruit de Liliana. Or on l'observe depuis le bas, ce qui veut dire qu'on la précède dans sa descente vers les ténèbres. Deuxième chose, la lumière rouge qu'elle produit étant la seule source de lumière, on a l'impression d'être à sa merci.

L'illustrateur a fait une illustration alternative à l'arpenteuse :


Liliana n'a rien changé, hormis ses vêtements, un peu plus, ..., euh, ..., bref vous voyez.
Par contre le décor est bien plus cauchemardesque : crânes, lumières rouges (du feu sans doute), des crochets qui tombe du plafond. Les effets de lumière sont conservés et je trouve que cette illustration exacerbe tous les caractères précédemment cités : cruelle, perverse, vicieuse, Liliana devient un arpenteur démoniaque et extrêmement sombre.
L'aspect descente aux enfers est très explicite dans cette scène, l'escalier noir avec des crânes en guise de bordure, les flammes sur le côté, les ossements un peu partout.
Je trouve cette illustration plus inquiétante et cauchemardesque et à mon sens elle se justifie tout autant.

Cette sombre traîtresse, femme aux petites vertus m'a rappelé un poème de Stéphane Mallarmé évoquant une femme dangereuse et manipulatrice.
Angoisse

Je ne viens pas ce soir vaincre ton corps, ô bête
En qui vont les péchés d’un peuple, ni creuser
Dans tes cheveux impurs une triste tempête
Sous l’incurable ennui que verse mon baiser:

Je demande à ton lit le lourd sommeil sans songes
Planant sous les rideaux inconnus du remords,
Et que tu peux goûter après tes noirs mensonges,
Toi qui sur le néant en sais plus que les morts:

Car le Vice, rongeant ma native noblesse,
M’a comme toi marqué de sa stérilité,
Mais tandis que ton sein de pierre est habité

Par un coeur que la dent d’aucun crime ne blesse,
Je fuis, pâle, défait, hanté par mon linceul,
Ayant peur de mourir lorsque je couche seul.

Stéphane Mallarmé


Steve Argyle n'a pas représenté Liliana que sur cette carte, d'autres illustration du même auteur présente l'arpenteuse noire.


   Deux cartes représentant Liliana du même illustrateur.

Des illustrations moins travaillées, bien sûr, mais tout aussi instructive sur la nature cruelle et vile de Liliana elle est encore une fois entourée de couleurs sombre, violet, noir, ... Le regard violet et vicieux, Liliana se révèle sombre et perfide.

Steve Argyle a également illustré un autre arpenteur : Chandra embrasée



Encore une forte belle illustration. Ici Chandra est mise en valeur par sa position, centrale et par le fait qu'elle est entourée de flammes et se démarque d'elles par des couleurs plus ternes. L'artiste arrive à communiquer une rage, une passion brûlante par l'expression du visage de l'arpenteuse. Un regard haineux cette fois et rouge (décidément je sais pas s'il sait que les gens ont pas des yeux brillants dans la vie, d'habitude). On pourrai presque l'entendre crier tellement son visage est expressif.Enfin, je sais pas si c'est une convention ou pas mais elle a les cheveux qui ... brûlent ?! ça a pas l'air de la déranger ceci dit ... je vais essayer et je reviens.

Bref, n'essayez pas ça chez vous c'est assez douloureux.

Pour revenir à l'ambiance assez sombre de l'univers de Liliana, on peut noter que l'illustrateur a donné corps à de nombreux vampires de Zendikar et d'Innistrad.


   Quelques cartes à l'univers torturé du même illustrateur.

Encore des couleurs sombres, des personnages cruels et tourmentés, une atmosphère malsaine, décidément, il est assez doué dans ce domaine.

Je ne voudrai cependant pas que vous pensiez que son travail se limite à cela, il a également illustré des cartes plus angéliques et légères.


   Des cartes blanches illustrées par Steve Argyle.

Des cartes proches des anges. Cependant, on peut constater, malgré tout la présence de violet et de noir sur plusieurs de ces cartes blanches. Rien de particulier à dire sur la carte promo cependant je vais m'attarder sur les deux autres.
D'abord le manteau céleste, ici, la lumière crée un contraste entre la zone sombre, en bas à gauche, et la zone claire, en haut à droite. Le personnage, au centre est tourné vers la droite et semble être tiré vers le haut. On sent qu'il sort des ténèbres pour aller vers le ciel, rejoindre les anges, contrairement à Liliana, qui descend en enfer.
Ce contraste ombre/lumière est encore plus visible dans la troisième illustration. Ici le personnage est mis en valeur par la lumière qui recouvre seulement son corps et laisse le reste de la pièce dans l'obscurité. La scène semble se passer dans une sorte de chapelle munie de deux vitraux faisant pénétrer une faible lumière dans le pièce. La lumière semble venir d'une porte qui se serait ouverte, et l'on retrouve ce thème du passage de l'ombre à la lumière (et vis-versa).
Je trouve l'illustration vraiment magnifique, je vous offre donc un zoom.



Passons aux cartes notables qu'il a illustré :


  Non, non je me suis pas trompé, ce sont bien des cartes qu'il a illustré.

Steve Argyle a dû être l'illustrateur le plus présent dans les decks jund ^^.
Encore une fois des illustrations sympas jouant sur l'ombre et la lumière, même si ce n'est pas pour ça qu'on les joue.

Je vous encourage à regarder la liste des cartes qu'il a illustré, ou à consulter son site, qui présente d'autres illustrations que celle des cartes magic.

B) Innistrad, storyline

Innistrad est un plan habité par 5 "groupes" différents qui se battent pour la domination du plan. Si Théros se passe dans un univers proche de la mythologie grecque, Innistrad s'inspire de l'héroïque fantaisie et des histoires de vampires, de zombies et compagnie.

Ces 5 groupes sont donc : les humains, les esprits, les zombies, les vampires et les loup-garous.

Les humains :

Jusqu'alors protégés par Avacyn, l'archange, les humains, maintenant livrés à leur sort ont bien du mal à se défendre contre les agresseurs. En effet, l'archange a disparu et certains ont beau prier, il est impossible de le retrouver.


   Quelques cartes montrant la fascination des humains pour Avacyn

En attendant Avacyn, les humains doivent se défendre contre les loups-garous et autres zombie. Ils possèdent plusieurs soldats de qualité.


  Quelques humains qui gonflent les rangs

Les humains luttent tant bien que mal pour leur survie en priant pour le retour d'Avacyn. Ils se rassemblent dans le comté de Gavonie.

Les esprits :
Ce sont des spectres gardiens qui protègent des sanctuaires, en l'honneur d'Avacyn ou pas. Le tout est assez flou ^^. Ils peuvent également avoir des intentions belliqueuses à l'égard des autres groupes.


   Quelques esprits du bloc Innistrad

Les zombies :
Ce sont des morts vivants qui passent leur temps à traquer et tuer des humains. Ils viennent de Néphalie, une contrée sombre. Menés par Grimgin et Geralf, ils représentent une véritable menace pour nos humains.



Ce sont des créatures sordides qui n'ont pas peur de la mort (encore) voir qui en bénéficie. Ils sont très nombreux, pas très intelligents ou organisés mais nombreux, assez pour menacer les humains de mort immédiate.



Les vampires :
Ce sont aussi des morts-vivant, descendant de lignées, comme les Markov (oui, oui comme Sorin). Ils sont moins nombreux que les zombies mais plus puissants.



Eux aussi ont pour but de détruire les humains, principalement pour leur sang. Notez que Sorin ne se bat pas à leurs côtés mais pour la paix.

Les loups-garous :
Ces créatures de la nuit sont à l'origine des humains qui se transforme si aucun joueur n'a lancé de sort .. la lune est pleine. Sous leur forme la plus sombres, ils sont très forts et terrasse les humains normaux.



Et là, vous me dites : et Liliana dans tout ça ?

Eh bien, Liliana est venu sur Innistrad pour trouver Griselbrand, un des quatre démons auxquels elle a vendu son âmes.
Munie du Voile, elle est plus puissante que jamais et se sent de taille pour affronter Griselbrand.
Avant le début de l'histoire, elle a maudit Garruk, qui la cherche activement pour lui en faire payer le prix.



Bref, Liliana ressucite Mikaeus qui lui apprend que Griselbrand est prisonnier du Helgruft.



Liliana ne peut pas ouvrir ce caillou, elle force donc Thalia à l'ouvrir à sa place. Mais Avacyn était également emprisonnée dans ce caillou, elle et toute son armée angélique. Donc c'est Liliana qui a libéré l'archange que Sorin et les humains cherchaient tant.



Avacyn rétablit la paix sur Innistrad pendant que Liliana affronte le démon et le défait.

Les humains peuvent vivre en paix avec le retour des anges, la fin des zombies et compagnie, et le départ de Liliana, le plan retrouve sa tranquillité malgré l'entrée en scène de Tibalt, sang-de-démon, sombre mage originaire d'innistrad et de Tamiyo, mage de la lune, dont personne ne connaît vraiment l'utilité dans le bloc puisqu'il vient de Kamigawa ...



Tout est bien qui finit bien sur Innistrad.

C) Innistrad, un bloc pas comme les autres

Vous me direz que c'est le propre d'un bloc d'être différent des précédents, et c'est d'autant plus vrai que le temps passe.
Je vais évoquer les différentes capacités apparue ou réapparues avec Innistrad puis je détaillerai les cartes du bloc qui sont particulièrement pertinente.

D'abord les capacités.
-Avec l'édition innistrad, est apparue le concept des doubles cartes, qui possèdent un recto et un verso, celles-ci se transforme dans certaines conditions. "Se transformer" signifie retourner la carte.







Les cartes peuvent être de n'importe quel type de permanent et peuvent pour certaines se retourner dans les deux sens. La transformation est une capacité déclenchée.

-Innistrad c'était aussi le retour du flashback.
On peut relancer un sort pour son coût de flashback et l'exiler ensuite. Cela correspond au lancement d'un sort depuis le cimetière, vous pouvez donc le lancez uniquement dans les mêmes conditions.



-La morbidité
C'est un effet de remplacement qui bonifie un effet si une créature est morte ce tour-ci.



Cet effet était assez sympathique notamment quand on avait beaucoup de gestion ou de moyen d'engendrer des morts.

-Heure fatidique
Vous avez sans doute déjà crié YUUUUUUUU-GI-OHHHHHHHHHHHHHHHH avant de piocher votre dernière carte, sans doutes, lorsque vous êtes à 1 points de vie. Eh bien le top deck peut s'avérer plus efficace que prévu avec l'heure fatidique. Si vous avez 5 points de vie ou moins, l'effet de la carte avec heure fatidique sera amélioré.



-Survivance.
Capacité semblable à la persistance sauf que, si votre créature meurt alors qu'elle n'a pas de marqueur +1/+1, cette fois, sur elle, elle revient sur le champ de bataille avec un marqueur +1/+1.



-Miracle
Encore une capa à Yu-gi-oh, si c'est la première carte que vous piochez ce tour, vous pourrez lancez une carte avec la capacité miracle pour son coût de miracle.



Les cartes du bloc ayant traversé les limites du standard pour arriver en modern legacy, voire en vintage sont nombreuses.

Blanc
Implorez les anges, Terminus sont joués dans les decks miracles en legacy.
Ange de la restauration est joué en modern dans différents archétypes comme Kiki-Pod ou White Twins par exemple.
Thalia est jouée dans plusieurs archétypes d'aggro en modern et en legacy comme Death and Taxes en Legacy ou Hatebear en moderne.
Âmes persistantes est largement jouée en moderne dans certains Jund-like, du moins l'était-il, et dans des decks tokens, assez rares mais qu'on voit de teps en temps.
Silence de pierre est une carte jouée dans plusieurs side de modern pour lutter contre affinity.
Sonneur de cloche du village est joué dans White Twin en modern.



Bleu :

Mage lancevif est joué dans tous les formats : modern, legacy, vintage, dans quasi tous les decks bleus, parce qu'il est tout simplement trop fort, polyvalent, engendra du CA apportant un body dur le board (et non pas un bodyboard), tout simplement magnifique.
Think twice est joué dans Patriot en modern.
Sondeur de secrets est joué en legacy dans plusieurs archétypes : UR Delver, Canadian Threshold, ... et même en vintage dans des archétypes aggro.
Maniaque de laboratoire est joué dans de très rare decks combos de legacy, mais c'est une carte à combo exploitable.



Noir :

Liliana du voile, bien sûr, jouée en modern et en legacy, comme susdit.
Rampeur des tombes a pu trouver sa place dans zombie bombardement en legacy, quand ça existait encore et dans Dredgevine en moderne, pareil, quand ça existait.
Griselbrand, joué dans les réanimator de tous les format et les decks Sneak show en legacy.
Sacres de déterrement est joué dans Gift contrôle en moderne.



Rouge :
Pillage sans foi est venu gonfler les rangs des decks réanimator de tous les formats et dans les decks dredge.
Colère tonitruante a été joué dans des archétypes de UR delver à une époque.
Écorcheur des Liendefiel est joué dans les decks dredge de legacy.
Pilier de flammes a été joué en modern pour lutter contre Mélira Pod.



Vert :
Garruk l'Implacable a fait quelques apparitions en modern
Le Béhémoth caveur de cratères est devenu le kill principal des decks elfes de legacy.



Multicolore :
Huntmaster of the Fells était joué dans des listes de Jund en modern
Geist de saint traft est joué en moderne dans des blanc bleu midrange et en legacy dans des archétypes aggro.
Olivia Voldaren est jouée en modern dans Jund
Sigarda de la milice des Hérons est jouée en side des decks Pod en modern



Artefacts :
Cage du fossoyeur de graf est jouée dans les sides de decks modern.



Lands :
Les bilands sont joués en modern dans plusieurs decks.
Quartier fantôme aussi, c'est un bon casse terrain dans Hatebear.
Phare abandonné est joué dans les listes d' Exarch Twin en modern.



Ça nous fait un joli paquet de cartes qui sont allés dans d'autres format que le standard.
Delver a, non seulement dominé le T2, mais il a aussi créer de nouveaux archétypes en Legacy et s'est trouvé une place dans les decks aggros de vintage, c'est un apport  colossal pour magic.
Liliana est très jouée en legacy, mais je ne reviens pas là-dessus.
Et surtout la star du bloc reste mage lancevif qui s'est imposé comme une carte indispensable dans tous les decks bleus de tous les formats (sauf certains combos).

Bref, vous l'avez compris, Innistrad a marqué tous les formats.

D) La discard à Magic

Vaste sujet que voilà.
Vous vous souvenez peut-être que dans ma première analyse j'avais évoqué, dans mon analyse extra, l'importance des tuteurs et leur force, je m'était intéressé à ceux qui étaient joués dans les formats éternal.
Eh bien ici, c'est pareil, mais pour la discard, je vais d'abord expliciter la force de la discard à magic puis présenter les différentes cartes de défausse qui ont été jouées dans différents formats, à différentes époques. N'attendez pas une liste exhaustive.

Beaucoup de gens disent, comme moi, que le bleu est la meilleure couleur de magic, parce qu'elle a des contres (dont certains sont gratuits), pleins de cartes à combos diverses et variées, Némésis d'identité, snapcaster et delver.
Si l'on me demande quelle est la deuxième meilleure couleur, je répondrai sans hésiter le noir, parce qu'elle contient Liliana, bien sûr, mais aussi nombre de cartes de gestion et de défausse ainsi que obscur confident, griselbrand, ...

Le défausse présente, comme les contres, l'avantage d'empêcher une menace d'arriver sur le champ de bataille ce qui évite d'avoir à la gérer. Les contres sont meilleurs, par certains aspects, puisqu'ils peuvent de joueur en éphémère, et attendre que l'adversaire engage son mana pour jouer le sort, là où la discard se joue en rituel et au moins un tour avant que l'adversaire ait le mana nécessaire, et du coup, il n'engagera pas son mana.

Je ne m'intéresserai pas qu'au carte qui mettent une carte de la main de l'adversaire dans son cimetière, mais plus largement à toutes celle qui réduisent le nombre de cartes que l'adversaire a en main.

Nous trouvons tout d'abord des rituels.

Ils peuvent, pour certains vous permettre de choisir n'importe quel carte non-terrain :



Saisie des pensées est la référence des discard à un mana, elle permet, pour deux points de vie seulement, de se débarrasser de n'importe quelle carte de la main adverse, extrêmement efficace , qui peut de curver très bien.
Détresse coûte un mana de plus et deux points de vie de moins pour le même résultat, la hausse du coût de mana est trop significative et détresse est absent de tout format compétitif.

D'autres rituels présentent une contrainte autre que le fait que la carte soit non-terrain :



Dédain vous demande de trouver une carte de créature ou de planeswalker, pour que votre adversaire s'en défausse.
Là ou contrainte demande une carte non créature non terrain.
Enfin, Inquisition de Kozilek, deuxième carte de référence pour la discard à un mana, fait l'adversaire se défausser d'une carte ayant un coût converti de mana de 3 ou moins de votre choix.

Ces discard ont l'avantage de vous laisser le choix de la carte à défausser, ce n'est pas le cas de toute :



Pourrissement cérébral fait du CA, certes, mais il donne le choix à votre adversaire dans les cartes qu'il va défausser.
Si l'adversaire a du mal à choisir, laisser le hasard décider, Hymn to Tourach oblige l'adversaire à se défausser de deux cartes au hasard, terrains ou pas, ce qui est ou redoutable, si vous avez de la chance, ou inutile, si vous n'en n'avez pas.
La carte est cependant assez joué en legacy parce qu'elle fait du CA et qu'elle peut être totalement stupide.
De même, mind twist provoque une défausse aléatoire.

Toutes les discard (au sens large) ne mettent pas la carte au cimetière :



Envie de cervelle exile une carte ayant un CCM supérieur ou égal à quatre, très métagamée, cette discard a été jouée en standard pendant l'âge d'or de Junk réa.

Si l'on prend la discard au sens large, il n'y a pas que les rituels qui la permettent, il y a aussi des créatures.



Les rats voraces obligent l'adversaire à se défausser d'une carte de son choix.
Passeur de la mer creuse "garde une carte" au chaud en attendant de mourir, et cela, presque sans contrainte, en apportant un body 2/2.
De même avec le fielleux mesmérien, un body 1/1 cette fois.

Comme les rituels, les créatures exilent, déplacent les cartes adversaires dans tous les sens et selon plusieurs contraintes, ou non.



Clique Vendilion permet de mettre en dessous de la bibliothèque une carte de la main d'un joueur et le faire piocher, assez polyvalent et sympathique avec un body 3/1 vol flash, elle est jouée en modern et legacy.
Zombie tueur de vie vous permet d'exiler une carte de créature verte ou blanche de la main adverse, un body 3/A intimidation, sympathique mais réservé au side.
Collecteur de péchés enfin, exile une carte de rituel ou d'éphémère de la main adverse, un body 2/1 seulement, mais toujours agréable.

La discard peut enfin être portée par les arpenteurs comme des Liliana :



Liliana du voile, tiens ! Mais alors cet énorme hors-sujet ne l'est peut-être pas tant que ça ! Bon moteur de discard, pouvant même engendrer du CA, si on a plus de cartes en main, ce qui n'est pas si rare, Liliana est aussi jouée pour ça.
Liliana Vess, première du nom, engendre du CA tout de suite puisque c'est seulement l'adversaire qui se défausse d'une carte. Ou alors, vous pouvez faire du CD en vous ciblant, si vous voulez, ou si vous avez des synergies sympas.

Voilà voilà pour cet aperçu assez large.

Il faut noter que la discard, en plus de vous permettre de vous débarrasser d'une menace sans avoir à la gérer plus tard vous donne de l'information, vous pouvez regarder la main adverse, et donc, au fur et à mesure que la partie avance connaître un certain nombre de cartes que l'adversaire a en main, avantage non négligeable, et c'est là que la discard est meilleure que les contre, dans l'info.
Pour les cartes qui ne vous laissent pas le choix, et où c'est l'adversaire qui décide, vous avez peu d'informations, mais les cartes qu'il défausse vous indique la nature du pack et une composition imprécise de sa main : par exemple, s'il se défausse de 2 terrains, c'est un signe qu'il en a pas mal et s'il se défausse de deux créatures, cela signifie qu'il peut s'en passer, ou qu'il protège ses terrains ou d'autres menaces plus importante, donc voilà, ça donne plus ou moins d'info.
Les cartes de discard peuvent créer du CA, là ou très peu de contres le font, et la discard répétée des arpenteurs met une vraie pression sur la main adverse, l'obligeant à cracher ses cartes, parfois trop tôt pour éviter qu'elle rejoigne le cimetière le tour suivant.

                                                          

Il est temps pour nous de se quitter, hélas. J'espère que vous avez autant apprécié la lecture de cette analyse que j'en ai aimé l'écriture. J'espère aussi vous avoir appris 2 ou 3 choses sur Liliana du Voile voire vous avoir donné envie de la jouer, si ce n'était pas déjà le cas.

Je remercie les modérateurs, qui m'ont appuyé lors de la rédaction de l'analyse.

Je vous remercie vous, lecteur, d'être arrivé jusqu'au bout.

Merci à tous et à bientôt !

MasterMarty
Espace Membre

Identifiant

Mot de Passe

Se souvenir de moi


Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire