Deck Magic the Gathering : rafiq, aka superman

Fiche du Membre

kakkhara

Avatar de kakkhara

Hors Ligne

Membre Passif depuis le 02/04/2020

Grade : [Légende]

Inscrit le 13/03/2004
4219 Messages/ 0 Contributions/ 468 Pts

Liste du Deck
Artefact (5) :Créature-artefact (2) :Créature (20) :Enchantement (2) :Éphémère (21) :Terrain (25) :Artefact légendaire (1) :Créature légendaire (6) :Rituel (1) :Terrain de base (13) :Planeswalker légendaire (3) :

Total de Cartes du Deck : 99

Réserve
Créature légendaire (1) :

Total de Cartes de la Réserve : 1

rafiq, aka superman

Format : EDH — Commander Multijoueur [2012]

Posté le 27/06/2011 par kakkhara

Mise à jour le 27/06/2011

Visibilité : Validé

Explications de l'auteur
Bonjour à tous. Voici longtemps que je ne vous avais pas propsé un edh. Je reviens donc pour vous en proposer un, testé et optimisé pour le duel. Beaucoup d'entre vous connaissent déjà ce général. En voici donc ma version.

Le choix du général



On a un général 3/3 pour 4, mais qui devient un gros monstre 4/4 double strike en attaquant. Le but va donc être de mettre les 21 points de dégâts dont le général a besoin pour tuer le plus vite possible. Pour cela le deck s'articule autour de rafiq, avec de quoi le booster et de quoi le protéger, et également de quoi profiter du fait qu'il blesse 2* par tour l'adversaire. Bref tout est fait pour dégager la route à rafiq.

En revanche le défaut de rafiq va être que son bonus ne se déclenche que pour une créature attaquant seule, et ce en jouant des couleurs qui donnent envie de jouer pas mal de créatures. Il a donc fallu trouver un équilibre pour ne pas envahir inutilement la table de créature tout en en gardant assez pour un plan B si rafiq disparaissait pour une raison quelconque.

Un deck aggro/contrôle

 


Toute la difficulté du deck réside dans un seul problème : jouer des créatures, qui se jouent principalement sur notre tour, et des contres, qui se jouent principalement sur le tour adverse. Bref toute la subtilité est bien sûr de choisir le moment opportun pour jouer ses créatures. Pour cela plusieurs indices peuvent nous guider :
  • Je n'ai pas de contre en main : dans l'impossibilité de contrer les menaces adverses, je pose les miennes, donc je joue mes créatures.
  • L'adversaire peut jouer une menace qui serait supérieure à celle que je pourrais poser : je garde du mana pour contrer si la créature que je peut jouer n'est pas décisive.
  • J'ai du mana en rab même si je joue ma créature : pas de souci, je joue ma créature.
  • L'adversaire a une main blindée et a du mana dégagé : j'attends pour poser mes créatures
  • J'ai de solides moyens de gestion en main : je peux jouer mes créatures.
Bien sûr la question à se poser à chaque fois qu'on a le choix entre jouer sur son tour ou garder son mana pour le tour adverse : est-ce que ce que je vais jouer est déterminant pour la suite de la partie? Si ce n'est pas le cas, on s'abstiendra dans la plupart des cas. D'autant plus que vous remarquerez le peu de moyen de gestion hors contres dont vous disposez. Ce qui veut dire : ce jeu se joue à la prudence.

Attention également à ne pas commettre l'abus inverse : Vous n'avez pas beaucoup de contres à votre disposition, d'autant que vous avez peu de moyens de pioche. Il ne faut donc utiliser ses contres sur des cartes vous semblant déterminantes pour l'avancement de la partie, surtout s'il reste du mana à l'adversaire bien sûr. Sur un champ de bataille, le conseil quand on a peu de munitions est évidemment : "ne tirez qu'à bout portant!" ==>Ici c'est la même. Ne contrez jamais quelque chose que vous pouvez gérer avec ce que vous avez sur table.

Un deck solution, ou qui s'en rapproche


Le principe d'un deck solution est de pouvoir s'adapter à toutes les situations en apportant, comme le nom du deck l'implique, la solution requise. Vous avez un exemple, dans les mêmes couleurs, d'un deck de ce type ici. Sauf que vu que ce genre de deck utilise ce qu'on appelle une toolbox, c'est à dire beaucoup de cartes situationnelles dont on a besoin à tel ou tel moment, on utilise beaucoup de tuteurs. Ici, vous n'en verrez vraiment pas beaucoup, surtout pour un EDH. Du coup, pour que cet aspect du deck marche, une seule solution, il faut que toutes les solutions présentes soient un minimum efficace par elles-même même si ce contre quoi elles sont utiles n'est pas présent sur le board d'en face. Voilà également pourquoi il n'y a, à peu de chose près, que des solutions globales et polyvalentes, histoire de n'avoir jamais de créature qui reste collée à la main sans avoir d'utilité particulière (physalie et semeuse restent les derniers exemple de ce cas de figure, physalie risque d'ailleurs de partir à la prochaine carte à rentrer dans le paquet.)

Attention à ne pas utiliser vos moyens de gestion sur des cartes qui ne sont pas des menaces directes. Il est par exemple lourd de jouer une boue acide sur un biland et de se prendre derrière un maze of ith. A noter que dans toutes les créatures apportant des solutions ou de l'accélération de mana, il y a deux exceptions, à savoir tarmogoyf et moine de guerre rhox. Le moine de guerre est là pour enfoncer aggro, avec double initiative de rafiq il permet de refaire assez vite un total de point de vie raisonnable, et le tarmo est là parce qu'il met la pression à lui tout seul pour un coût tout à fait modique, du coup il tient aggro et enfonce contrôle.

bodyguard, une vocation à temps plein


On l'a vu, rafiq est un général courageux, il est là pour se salir les mains et récolter toute la gloire. Seulement, c'est une 3/3, et il n'est pas noir. Du coup il n'a strictement aucune protection. Dur dur pour une créature sans protection ce format. Du coup le deck est conçu pour avoir toujours de quoi le protéger.

Examinons un peu les solutions qui s'offrent à nous : déjà les épées, qui donnent en plus d'un boost, la protection contre deux couleurs. Pas négligeable du tout. Les jambières peuvent donner à rafiq le linceul.

Mais au-delà de ça, beaucoup de créatures peuvent aider à protéger le général : la raie manta de plax peut contrer un anti bête qui devrait lui être destiné. Le morguesort prend les sorts à sa place. La mère des runes lui offre une protection de choix contre les antis bêtes colorés. Même la chevalière du reliquaire peut le protéger en allant chercher une steppe de sejiri en réponse à un anti bête. Saffi eriksdotter peut même protéger rafiq d'une wrath, à condition que celle-ci implique de mettre rafiq au cimetière.

Evidemment, les contres doivent également être employés prioritairement à la protection de rafiq et tenter de contrer tout ce qui pourrait le gérer. (à noter que si l'adversaire joue un chemin vers l'exil sur rafiq, il vaut mieux le laisser se résoudre, car le land de base qu'on va ainsi chercher va nous donner la plupart du temps un avantage conséquent, raison pour laquelle vous ne voyez pas de chemin vers l'exil dans cette liste.)

Mais faire tenir rafiq sur table n'est pas suffisant, il faut aussi qu'il puisse parvenir aux points de vie adverses : pour cela plusieurs solutions.

La protection des épées ou de la mère des runes/steppe de sejiri peut également faire l'affaire. Sinon on a elspeth qui peut donner le vol, garruk le piétinement. Il y a également de quoi remonter les bloqueurs en main, ou dégager la voie en les prenant carrément sous notre contrôle avec semeuse de tentation.

Un cas particulier : celui de la vague de parallaxe.


J'imagine que ce choix est discutable, voilà pourquoi elle a le droit à tout un paragraphe à elle seule. C'est bizarrement une carte que je ne croise jamais sur une table d'edh, pourtant je la joue très souvent et j'en suis toujours heureux. Outil de tempo exceptionnel, qui permet de retirer jusqu'à 5 attaquants ou bloqueurs potentiels, elle allie à ça la polyvalence en permettant des intéractions avec nos bêtes à arriver en jeu, principalement semeuse de tentation et témoin éternel. Elle permet également de protéger rafiq d'un anti bête en le retirant momentanément de la partie et permet donc, une fois sur table, d'envisager l'avenir un peu plus sereinement, même si on manque de contre ou de mana pour les utiliser. Bref, difficile de faire plus polyvalent, à tel point que jusqu'à il y a peu de temps, la liste comprenait un enlightned tutor spécialement destiné à aller la chercher.

Oh mon Dieu, ils ont tué rafiq!



Ce n'est pas parce que vous avez un général que vous l'aurez toujours sous la main. Il est donc nécessaire de prévoir un plan B, qui ici parait d'ailleurs particulièrement évident. Il tient dans le nombre de créature, allié aux quelques boosts qui permettent à n'importe quelle créature sur table de se transformer en superman. Bref si l'adversaire a géré plusieurs fois rafiq, où si vous n'arrivez pas à trouver de moment opportun pour le jouer, pas de panique, un scavenging ooze, ou un tarmo, ou un clique vendillon ou autre, et le taff pourra se faire ma foi fort correctement. d'autant plus qu'avec une ou plusieurs créatures correctes sur table, rafiq dans sa command zone reste une épée de damoclès suspendu sur la tête de l'adversaire : en effet rafiq peut également déléguer tous ses pouvoirs à une autre créature, qui pourrait par exemple avoir le vol si la défense adverse est bien pourvu, ou qui aurait le lien de vie, ou déjà équipé, bref qui aurait pas mal d'avantages sur lui-même.


Les ennemis à abattre



Quand vous jouez un deck, il y a forcément des cartes que vous n'aimez pas voir sur le champ de bataille en face ou dans la main adverse. Celui-ci ne fait bien sûr pas exception : voici quelques exemple des nombreux périls qui vous attendent :
  • maze of ith : Quand votre plan avec l'exaltation est d'attaquer avec une seule créature, maze of ith vous oblige par sa seule présence à changer votre plan. Les épées n'y changeront rien, maze est incolore. Voyageur halé, boue acide et chevalière du reliquaire ainsi que jambières d'éclair et donc mystique forgepierre pourront dans ce cas être vos amis.
  • retour aux notions de base : 13 terrains de base sur tout un edh, c'est vraiment pas des masses. Ce petit enchantement paralysera donc votre base de mana. Bien sûr vous avez de l'anti enchantement. Encore faut-il avoir le mana pour le payer et pouvoir le faire en instant pour pas perdre son tour derrière. Bien sûr le mieux reste de le contrer, mais back to basic étant bleu, vous ne seriez sûrement pas le seul  à jouer des contres.
  • lune de sang et mage de la lune : un prix de gros pour ces cartes qui pourrissent vos bases de mana, auxquelles on pourrait ajouter ruine si elle était jouée. Mage de la lune doit être contré si possible car avec le peu d'anti bête joué (dont un tricolore), il sera difficile de s'en débarasser. Lune de sang est plus facilement gérable, mais encore une fois faut-il avoir le mana des bonnes couleurs.
  • foudre et retour au pays : Les antis bêtes à 1 joué sur un général important à 4 manas sont une perte de tempo très gênante, d'autant plus facilement joués en instant. Ceci est valable pour tout ce qui est zur, arcum dagsson et autres decks basés sur un général à outrance. Par contre chemin vers l'exil sera souvent bienvenu et pris comme un tuteur land donnant donc l'avantage sur l'adversaire au niveau du tempo (un tuteur land joué par une carte adverse, c'est la fête ^^).
  • condamnation : rafiq doit attaquer, donc condemn est le gros risque du paquet. on ne peu pas faire autrement que de composer avec, mais on a quand même ds solutions à apporter, plus que face à maze of ith en tout cas vu que codnemn est colorée. (Je trouve la règle comme quoi même shuffle dans sa biblio le général peut retourner à la place dans la command zone complètement débile pour ma part). Bien sûr toutes les cartes mélangeant un permanent dans la bibliothèque sont à éviter, comme enterrement sacré ou le nouvel instant rouge.

Les choix à faire, rubrique nécrologique



Dans cette partie je vais détailler des cartes que j'ai rejeté par manque de place ou par choix de jeu. Ne perdez pas de vue que ce sont des choix que vous pouvez parfaitement faire vous-même.
  • survival of the fittest : commencçons par parler des spoilers : choix discutable d'autant que shamane de la faune a fait sa réapparition. Après test elle s'est tout de même souvent avéré une carte morte, d'autant que j'ai calté tout ce qui pouvait comboter avec. D'ailleurs elle partait souvent sur les brainstorm/jace 2.
  • vie du terreau : tant qu'on est dans les spoilers absents autant parler de life : le plan life/strip/waste pourrait être présent mais demanderait beaucoup de place. (muddle the mixture/mystical tutor à rentrer dans le deck qui n'iraient pas chercher grand chose d'autre que life)
  • balance : la carte qui pourrait aller avec le plan life car elle justifierait la présence de muddle the mixture/mystical tutor. Absente pour raison de cohérence avec soi-même : je suis pour le ban de balance depuis tellement longtemps que je me vois mal la jouer ^^.
  • Mystical, enlightned, personnal, worldly, sylvan tutor et muddle the mixture : en bref pourquoi si peu de tuteurs? Parce que j'ai tout simplement peu de besoins. Je peux me contenter de voir ce qui va venir et de jouer avec. Pas de condition de victoire en combo, j'ai déjà un peu de tuteurs pour mes cartes principales qui sont mieux que ceux-là. A la rigueur enlightned tutor pourrait refaire son apparition avec la rentrée de métamorphe phyrexian et de morguesort dans le paquet, qui lui donnerait pas mal de polyvalence malgré tout.
  • sirlidiane : carte très forte mais dans le paquet je n'en voyais pas la nécessité, bien plus elle apparaissait souvent comme une carte moyenne.
  • épée de corps et d'esprit : 4 épées ça suffit, celle là a un effet nul, un effet qui avec rafiq n'a rien de transcendant et donne 2 protections qui ne me font pas particulièrement rêver.
  • cherchauloin, sapience naturaliste et autres : pourquoi pas les tuteurs lands, que je jouais d'ailleurs au début? Parce que ça prend la place de cartes actives. J'ai pas de gros coût converti de mana, et si j'aime bien avoir pas mal de manas, j'ai fit mon choix pour quelques créatures parce qu'elles font le café ou se discard sur fauna shamane. Souvent un tuteur land est un très mauvais topdeck, et rien de transcendant avec très peu de cartes au dessus de 4 manas.
  • baneslayer angel,ange exalté, clavelade prédatrice, vipère d'ohran, selkie aux yeux glacés et autres : parmi toutes ces cartes qui font un effet en blessant l'adversaire il y en a de très bonnes, surtout clavelade qui fera parfois le café. Mais le but est de tuer aux 21 points de rafiq quand même donc la plupart du temps c'est rafiq lui-même qui attaquera. On peut néanmoins très bien choisir de virer physalie et de la remplacer par clavelade qui offre l'avantage de voler, de faire le café de temps en temps et d'être verte pour green sun zenith. (par contre elle ne vire pas de bloqueurs pour rafiq et elle doit au contraire interdire à rafiq d'attaquer pour faire son effet. En fait elle est juste parfaite pour un plan B. Ayant viré krosan grip contre green sun zenith il est d'ailleurs bien possible qu'elle refasse un jour son apparition. Quant à baneslayer angel, je trouve ça complètement useless en edh, testé et pris dans la gueule, elle n'a jamais été déterminante
  • mana drain  : question de budget tout simplement.
  • power sink : très bon contre, mais il faut limiter la place des contres tout de même sinon on n'a plus vraiment de plan B, et je lui ai préféré tous ceux qui sont dans la liste.
  • daze : c'est un choix tout à fait raisonnable qui de temps en temps permet de mettre rafiq tout en se mettant full tap. En revanche c'est comme mana tithe et force spike et spell snare, une carte situationnelle, qui dans l'optique de n'être pas full contrôle me laisse assez dubitatif.
  • havre kor et maze of ith: : très bon terrain, mais en jouant des créatures et des contres on est déjà tendu sur la gestion du mana, alors jouer des lands problématiques pour la mana base ou demandant du mana pour faire un effet, c'est juste très moyen.
  • serpent mystique : contrairement à venser il demande d'avoir les 4 manas open exactement à l'instant H, ce qui est très difficile à gérer dans ce paquet.
  • gideon jura : fort dans le thème du deck mais coûte 5 et n'est pas toujours optimal, c'est malgré tout un choix tout à fait viable
  • jace beleren : il a fallu faire de la place j'ai donc viré tout ce qui ne faisait pas forcément le café. jace beleren en faisait malheureusement partie.
  • venser, le séjourneur : très bone arpenteur, fait de la magie avec vague de parallaxe, sympa avec les CIP, et rend rafiq imblocable. L'un de mes préférés pour l'edh, il n'en reste pas moins que souvent pour 5 dans ce deck je le trouve parfois assez limité, il a donc dégagé.
  • titan solaire, titan de givre, machine guivrétreinte ==>chers à poser, le titan bleu et la machine guivrétreinte ont malgré tout été difficile à calter, surtout la machine par ailleurs. mais j'ai choisi de réellement niveller la courbe vers le bas pour des sorties beaucoup plus régulière et une meilleure utilisation des contres.
  • archimage du vallon d'elendra : carte que j'apprécie énormément, elle est passée au nivellement par le bas de la courbe mais c'est un choix discutable également. Il y a pas mal de situations où elle s'avère très utile.
  • scintillement momentané : Bonne carte, sauvegarde rafiq et récupère un CIP, voire peut sauver une bête importante, mais trop peu souvent polyvalente dans une telle liste. C'est malgré tout l'un des choix de jeu à faire. Si on rentre blink, alors on rentre 3 ou 4cip en plus au moins et venser PW et reveillark. On a déjà beaucoup plus un paquet solution.
  • révocateur phyrexian : très bonne carte, qui rentre très bien dans le plan B et peut sauver également le plan A. Bref choix tout à fait honorable, que j'ai longtemps joué dans la liste et je ne m'en suis pas trouvé plus mal. Simplement en limitant les tuteurs, on limite également les bêtes situationnelles.
  • chemin vers l'exil et condamnation : condamnation est vraiment trop situationnelle. Quant à chemin vers l'exil, en EDH 1vs1, j'ai très souvent eu l'occasion de vérifier, venant de ma part ou de mon adversaire, que c'est tout simplement de la merde.
  • cercle de l'oubli et voyage vers le néant : sauf un thème enchantement, ou encore zedruu qui peut derrière les donner, je n'aime pas du tout les gestions temporaires, surtout que ce n'est absolument pas polyvalent en fait ==>vous n'aurez jamais envie de jouer ça sur une carte à CIP sauf  contre rouge/noir et encore ^^.
  • marée de parallaxe/trickbind : interaction qui donnait des games, marée c'est fort en soi également, mais surtout contre contrôle et on a déjà un bon match-up contre contrôle. Donc au moment des choix ça a dégagé.
  • hiérarche loxodon, héraut d'azorius, fourbes de cuisine, baloth tenace,... Une absence totalement discutable, d'autant plus qu'on est tendu contre aggro. Les bêtes faisant gagner des points de vie en arrivant en jeu tout en étant raisonnablement agressives, c'est plutôt frais. Si vous voulez en jouer, ne vous gênez pas, choisissez en priorité hiérarche loxodon parce que régénérer toutes vos bêtes fait une chance de protéger rafiq en plus, c'est donc lui qui rentre le mieux dans le thème
  • traitrise et subornation : absences discutables également. Je pense que ce sont des cartes de moins en moins rentables dans le format, même si elles s'avèrent souvent faire le café. Malgré tout, je préfère virer toutes les cartes situationnelles vu le peu de pioche dont dispose le deck.
  • carte d'expédition et assolement : pas ultime dans un paquet où le nombre de lands  à aller chercher est assez bas. C'est pas mal, mais prendre des slots pour ça c'est juste dommage.
  • escorte intrépide : de la protection de rafiq en plus et une bête ma foi fort honnête, surtout pour une optique plan B. C'est un choix tout à fait honorable, même si je n'enlèverais aucune de mes cartes à 3 d'invoc pour le mettre (si je retire man o war c'est pour remettre clavelade je pense) Cependant on peut sans souci lui trouver de la place. Elle a un peu la meme optique que morguesort dans le paquet. Malheureusement en moins polyvalent pour protéger rafiq.
  • berserk : après test ça donne des games certes, mais le plus souvent c'est de l'overkill plus qu'autre chose. Du coup j'ai laissé la place pour autre chose. Et puis c'est quasiment jamais utile sur autre chose que sur rafiq.
  • ingérence du mage : je trouve juste ça mauvais en edh. Je trouve que loup de garde parait beaucoup mieux. Si vous voulez rajouter de la bête à 2 d'invoc, les ghildmages selsnya et azorius peuvent être vos amis.
  • thrun le dernier troll : superman, c'est rafiq, un point c'est tout ^^. Nan en fait j'ai un match-up favorable face à contrôle de manière générale, sinon il serait auto-in. A vous de voir complètement.
  • réveiller la bête : vindicate c'est frais, mais le plan de jeu reste de faire passer rafiq, je suis assez dubitatif sur le fait de rajouter un bloqueur. Je préfère compter sur mes contres. L'un des choix les plus discutables.

rafiq, et les autres....



Voici un petit panorama de ce à quoi vous devrez vous attendre en jouant ce deck. En se rappelant que l'edh est de très loin le format le moins figé dans ses matchs-up, donc difficile d'en établir.
  • doran, l'exploratrice la tour de siège : un match-up tendu pour les 2. On a de quoi se gérer les uns les autres les parties seront très intéressantes et équilibrées. équivalent
  • clique vendillon : a priori un peu la même optique, avec une clock un peu différente néanmoins : il a certes plus de contres/gestion, en revanche nous on a des créatures pour lui mettre la pression. Logiquement, avec la curve ainsi nivelée par le bas, ça devrait bien se passer. Favorable
  • wydwen : match-up plus tendu que clique parce qu'il a les moyens de gestion nécessaire pour tenir la table. La partie s'avèrera tendue parce qu'il a de quoi gérer tout ce qu'on peut lui poser, la réciproque ne s'avèrera pas forcément vrai. difficile
  • lyzolda : bon pack aggro, lyzolda va vite et s'essoufle moyennement. La défausse sélective sera une vraie plaie. Cependant on a de quoi faire la course et les épées il aimera pas, quelle que soit l'épée utilisée. Si on arrive à protéger rafiq, la course peut largement se faire. équivalent
  • zur l'enchanteur : on a quand même de quoi fire pour que zur ne touche pas la table. Mais lui en a autant pour notre rafiq. En revanche on a quand même de quoi lui pourrir ses enchantements principaux, et la course risque de s'avérer en notre faveur puisque on a des bêtes pour la pression en début de partie. favorable
  • arcum dagsson : tout tient à la rapidité du départ en face. On a quand même largement de quoi s'arranger pour que dagsson ne s'active pas, même avec le retrait de pas mal d'antis bêtes et de revoker. favorable/équivalent
  • isamaru : ça va vite, la course est en notre défaveur le plus souvent, même si on a des arguments pour, de plus il joue balance/gueddon et autres spoilers dont pas un ne doit passer si on veut s'en sortir. difficile
  • asuza : ça ramp très vite, mais on a en général peu de menaces à gérer, et une seule couleur donc rafiq très facilement imblocable. Le deck s'essouffle et n'a pas de quoi gérer nos cartes anti essoufflement tandis que nous, si. favorable
  • rhys : si balance est bannie, il peut proliférer. Or c'est la catastrophe, plein de bêtes, dans 2 couleurs donc difficile de passer. La course est largement gagnée par lui. difficile
  • uril : plusieurs versions. En général ça passe, le plan reste le même, un superman, mais on est le plus rapide. A noter que la rentrée de phyrexian metamorph donne une chance de gérer uril une fois sur table. Le deck peut regagner des pvs à une vitesse hallucinante, ce qui ne pose aucun problème ici. Par contre il peut aussi raser la table et joue pas mal d'antis bêtes instant pas cher. En revanche la course nous est favorable, sauf si uril est en mode full zoo, mais dans ce cas on a moins de spoilers à gérer également et le général parait cher pour le style de jeu. favorable

A noter que tout ceci n'est que d'ordre général et qu'il y a bien des modulations à apporter, de par la présence ou non de hate metagame, ou de la qualité du build ou autres. Cette liste de match-up est donc à prendre avec des pincettes.

avec le temps va, tout s'en va



rappelons que certains jouent déjà en EDH avec la règle comme quoi, si le général devait partir dans la bibliothèque, il pourrait être remis dans sa commander zone. Pour ma part c'est ridicule mais pour un edh de tournoi on doit s'adapter. Dans ce cas il y a deux cartes à changer, obstacle et écrasement de sort, à remplacer par vide gluant et pourquoi pas imbroglio de mixture.
Les jambiières d'éclair seront remplacées par les bottes de M12 parce qu'hexproof pour un petit mana de plus c'est à prendre, vu qu'on aime bien pouvoir continuer à cibler rafiq pour le surbooster/rendre imblocable.

http://www.magiccorporation.com/gathering-cartes-view-19527-swiftfoot-boots.html


conclusion : tout ça pour ça?



Bref voici un deck à vocation strictement compétitive. Je le déconseille à ceux qui veulent découvrir le format car il y a une prise en main pour le maitriser, sans parler du budget, qui n'est jamais rentré en ligne de compte comme contrainte de construction, c'est le moins qu'on puisse dire. Même si ce général est en perte de vitesse, amha il reste bien efficace malgré tout. Vous avez également la liste plus haut de certains des changements possibles à faire, en rappellant bien sûr que c'est l'EDH, qu'une liste n'est jamais figée, qu'elle change à chaque période de test et à chaque sortie d'extension.

Merci d'avoir eu la patience de lire le pavé, et à bientôt pour un prochain deck.
++

kakkhara


Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire