Reverse Flash à Varsovie

Posté le Mercredi 02 Novembre 2016 à 09:18 par moudou (5784 lectures)

Ce week-end, c'était le Grand Prix Varsovie, et j'y étais en bonne compagnie avec un bon deck.
1 - Le Choix des Armes

a. Le Choix de l'archétype

Le cho de l'archétype a commencé avec le Pro Tour. Le format était à ce moment là très dur à cerner, car beaucoup de decks semblaient jouer à un Pierre-Feuille-Ciseaux-Lézard-Spok éperdu. Vehicles, le deck aggro qui malgré sa faible popularité surclassait aussi systématiquement son concurrent RB ? UW Flash, le deck avec la meilleure réussite au Pro Tour ? Jeskai, pour sa capacité à contrôler à peu près tout à part Delirium (en l'état) ? Delirium, le choix de mon coeur depuis de longs mois ? Marvel, distributeur de free wins depuis mi-octobre ? J'en passe et des meilleurs. Finalement, je me suis basé sur les trois sources suivantes pour aiguiller le choix de mon deck.

Bilan du Pro Tour.
Grand Prix Providence
Grand Prix Kuala Lumpur

Le bilan à une semaine du GP est sans appel : UW Flash est le deck le plus efficace du format. Et Delirium Control est la meilleure shell pour le contrer. Alors évidemment, je me rue sur Deli....



Non, j'ai trop parcouru ces chemins tortureux par le passé pour me faire avoir une fois de plus.
Trop souvent jadis j'anticipais le métagame. Trop souvent jadis j'identifiais le deck à abattre (correctement) et jouais le deck qui le battrait. Et trop souvent je perdais bêtement en début de tournoi contre d'autres decks qui n'avaient rien à voir avec ma préparation, pour me retrouver dans une moitié de la salle où le deck à abattre était absent. Non, il est temps d'apprendre la leçon de Lille, d'être un peu plus malin pour une fois. Ne pas prendre ce pas d'avance sur le métagame. Juste jouer ce qui semble être le meilleur deck dans l'absolu, et pratiquer les miroirs.

C'est ainsi que je tombe sur UW Flash comme choix évvident. Malgré mon coeur qui me hurle et me supplie de jouer Delirium (comme tous les autres français ou presque d'ailleurs), j'assemble une liste qui me parait optimale et qui vivra avec son temps. Je m'attends à beaucoup de Delirium, il est donc tout naturel de ne pas y aller  poil non plus. Toutefois, mon teammate habituel, Makax, est pris par son déménagement et ne s'entraine pas du tout avec moi. Bilan, même si JiRock est assez gentil pour m'accorder son temps et sa sagesse en début de semaine (assez pour avoir une base solide de Flash et m'entraîner efficacement dans le miroir), la préparation est des plus maigres, et je me tape un énorme travail de théorie de collecte de listes, d'avis et d'idées pour compenser notre absence relative de pratique commune.

Dans la catégorie des leçons à apprendre, j'ai appris l'autre leçon de Lille. Cette fois, toute la logisitique est blindée. Rien ne se passera mal, car j'ai tout prévu : je ne me suis occupé de rien, c'est Makax qui a tout fait. Prise de risques minimale. Enfin c'est ce que je pensais. Mais au moins, nous arrivons en Pologne sans encombre, en découvrant au passage que Pascal Maynard et Magium sont également sur notre vol.

Une fois arrivés à l'hôtel, nous devons finioler la liste. On a pris otre réserve cartes semi-jjouables pour construire la liste et refaire le side, alors vendredi soir à 23h on s'attelle à la tache.


b. Tunning
The deck essentially takes the same principal as the Green-White Tokens deck from the last Standard season – play the best cards available to you at each point of the curve while keeping your mana base as smooth as possible.
- Eduardo Sajgalik, 8-2 en Construit au PT Kaladesh avec Flash
Source
 


Nous identifions le Main Deck de Zachary Kiihne comme une base solide sur laquelle partir. A partir de là et de la comparaison d'une douzaine de listes trouvées sur le Pro Tour, les Grand Prix et quelques évènements en ligne, nous arrivons à déterminer que le deck a une base très solide et inamovible. En fait, sur cette liste, nous déterminons que le deck possède cinq slots flexibles :
-2 Rattlechains
-1 Negate
-1 Stasis Snare
-1 Reflector Mage

Nous avions déà assez facilement déterminé que nous ne voulions pas de Rattlechains. Malgré mes liens personnels forts avec la carte (puisque c'est moi qui l'avais spoilée, souvenez-vous), c'était juste une mauvaise idée de la jouer : faible imapct contre Vehicles, première carte à sortir dans le miroir, et surtout surtout, carte morte au possible contre Ishkanah, Grafwidow et Liliana, the Last Hope, qu'on attendait autant qu'on redoutait.
Le dernier Stasis Snare était parfois remplacé par Skywhaler's Shot ou Declaration in Stone. On n'a pas vraiment compris l'intérêt de Shot (moins color-intensive on a deviné, mais franchement c'est tellemet une plaie dans le miroir de pas pouvoir toucher le Spell Queller...) et on a décidé que même si Declaration était cool pour gérer les jetons d'Ishkanah, le quatrième Snare était globalement beaucoup plus efficace contre.... ben à peu près tout le reste quoi. On l'a gardé dans le deck.
Negate ne nous a pas enchanté non plus, quitte à contrer on voulait plus de versatilité.
Remettre en cause l'indéboulonnable quatrième Mage était une idée de génie de JiRock. Le fait est dans plusieurs Match-Ups, Mage était en fait indésirable. C'était notamment le cas dans le miroir, qu'on attendait quand même en quantité plus que respectable. De plus, même contre Delirium, on n'était pas spécialement content de bouncer Ishkanah (la principale menace du MU), et comme on avait prévu d'en sortir dans plusieurs MU on a décidé que le quatrième Mage n'était pas indispensable. Makax a validé quasi-instantanément.

Une des premières choses qu'on a décidé c'est que Thalia, Heretic Cathar était dans une zone un peu grise mais méritait facilement une place Main Deck. Même si engager Ishkanah et sa progéniture pour un tour paraissait un peu maigre pour la justifier, on s'est dit que dans le miroir et contre Vehiles elle pouvait être très imapctante. De par sl'initiative, elle bloquait assez facilement le sol contre Vehicles, et le fait de faire arriver Avacyn engagée dans les miroirs faciliterait largement les phases de combat.

Il se trouve que dans les transports parisiens j'avais eu une idée un peu folle mais qui me tentait beaucoup : Skysovereign, Consul Flagship en Main Deck. Je défend mon idée un peu extrême en évoquat plusieurs points qui me semblent pertinents :
-Dans le miroir c'est game-breaker.
-Contre Delirium c'est assez incrouable pour flinger les Lilianas en passant par dessus les Ishkanah sans trop de soucis.
-Contre Vehicles, même si effectivement on n'est pas spécialemennt contents de l'avoir en main de départ ça reste un bon remval à chaque tour qui bloque complètement presque toutes les attaques.
-Contre Control, même si ce n'est pas facile de pouvoir le piloter fiablement, ça reste ingérable ou presque et très punitif en cas de pilotage.
-Avec Thalia, on a maintenant plusieurs moyens fiables d'obtenir le Crew 3 : Avacyn, Gideon (que ce soit par l'emblème ou par son +1), Thalia donc et puis l'idée de mettre un Inspecteur et un Mage dans un Skysovereign ne me dérange pas du tout.

Finalement, faute de tests et de vraiment convaincre Makax que le pilotage sera accessible, on laisse tomber lidée à une heure du matin. Mais du coup on met autre chose à la place : Always Watching. Après tout, dans énormément de situations Gideon va se contenter de faire son emblème dès son arrivée en jeu. En plus de protéger Selfless Spirit de Liliana et Avacyn de Grasp of Darkness contre Delirium, la carte semblait déterminante dans le miroir et permettait de mettre plus de pression sur Vehicles tout en réduisant celle qu'il nous mettait.

Finalement on a fini avec cette liste là :



Et maintenant le side. Selon nous, le field allait ressembler à un truc comme ça :
30% Flash
30% Delirium
20% Vehicles
20% Others

L'élaboration d'un side a été donc très simple, puisque finalement on n'avait que trois decks à anticiper (on en a prévu 7 par précaution mais bon), et du coup on a fini avec ça:

Spoiler :


Et voilà quoi, il est 1h40 donc autant se coucher et dormir un peu.

2 - Le Grand Prix

On arrive surplace à l'heure le fit que Makax ne se soit pas du tout renseigné sur la ligne de bus à prendre ni la direction et encore moins l'arrêt où descendre (on a suivi un groupe de barbus à sacs à dos qui parlaient ce qui ressemblait à un langage de l'Est de l'Europe...). Alors que Makax fait sa première ronde en étant clairement pas reveillé, j'en profite pour regarder un peu ce que les locaux ont amené pour ce petit Grand Prix de 1111 personnes. Je vois du WB Control à foison, du Delirium, des Vehicles, quelques Flash par-ci par-là. Rien de bien inquiétant, WB Control est sensé être une promenade de santé et si on arrive à se tirer du piège des quelques premières rondes, le métagame ne devrait pas du tout ressembler à ça de toute façon.

Ronde 2 : Lukas (République Tchèque), UW Flash : 2-0
On commece la journée avec un petit miroir et un adversaire qui se contente de poser quatre terrains en deux parties. Next.

Ronde 3 : Pawel (Pologne), GB Delirium : 1-2
Cette fois, le pire cauchemar du deck (rien de dramatique quoi). A la premirère il rate son troisième landdrop, et à la deuxième et à la troisième je n'en rate pas un seul en trente tours, les deux parties réunies. Je résiste comme je peux sur mes deux floods mais bon, le mal est fait. A noter que mon adversaire jouait comme un pied, au point de se retrouver à devoir soit chumpbloquer soit encaisser une attaque de Copter alors qu'il contrôlait mon tour. (Le play était techniquement correct au vu de la situation, ce qui ne l'était pas c'était de se rencre compte qu'Emrakul ne pourrait bloquer qu'Avacyn et que le Copter allait passer qu'après avoir déclaré les attaquants).

Ronde 4 : Matt (Royaume Uni), RW Vehicles : 2-0
Le MU est sensé être en ma défaveur, selon les tests de la Team Renaissance, mais franchement j'ai l'impression qu'avec un peu de doigté et de délicatesse ça passe crème. Et finalement, comme prévu, j'encaisse tranquillement pendant trois tours, et après c'est le lock derrière les Stasis Snare, Spell Queller et Gisela. J'ai pas vraiment transpiré sur celle-là.

Ronde 5 : Wayne (Royaume Uni), UW Flash : 1-2
Le pauvre Wayne est victime de son imbécile de teammate qui, étant assis juste à côté de nous, veut lui montrer la main qu'il s'apprête à mulliganer. Sauf que je vois très clairement la main en question et j'en déduis qu'ils sont sur Flash. Le keep à la 1 aurait été beaucoup plus borderline à l'aveugle mais lui roule authentiquement dessus. A la deux je flood,  ce qui semble maintenant être la base. A la trois par contre je suis soumis à mon premier play un minimum intéressant, que je négocie assez mal (il s'agissait de savoir si oui ou non je contrecarrais la Cataclysmic Gearhulk sur un board que je ne pensais pas vraiment à mon avantage, mais qui l'était avec le recul). Il y avait sans doute une fenêtre pour passer un meilleur moment, mais ayant passé la partie derrière mon adversaire, je n'ai pas su me rendre compte que je venais de reprendre l'avantage sur le board, et même si concrètement le play n'était pas incorrect sur le coup, la suite des évènements (qui était finalement une possibilité pas si improbable) m'a donné tort.

Rone 6 : Vidar (Suède), UW Flash : 1-2
On est parti pour le troisième miroir de la journée. Des parties pas follement passionantes, il fait preuve d'une fébrilité certaine, en témogne notamment un flip d'Avacy très mal négocié (il a sacrifié son Selfless Spirit alors qu'il n'aurait pas dû, entrainant successivement la perte de son board et le flip de ma propre Avacyn, et j'arrive à le punir alors qu'il m'avait bien fichu au fond du sceau). Je gagne la première sur un sacré come-back, il gagne la deuxièmesans difficulté aucune et je perds la 3 sur le missplay le plus frustrant du week-end : il attaque avec Brisela, Voice of Nightmares (donc non je ne suis déjà pas très frais) dans un board avec quatre créatures, un Copter, une Westvale Abbeye dégagée, un emblème de Gideon et cinq autres manas à disposition. Mais ayant deux terrains en main, je décide de piloter le Copter, bloquer avec, bénéficier du loot, et créer Ormendhal avant l'application des dégâts... pour prendre un Reflector Mage (post-side...). Alors que si j'avais créé Ormendhal et bloqué avec, j'aurais tué Brisela sur le coup. Bref, celle là est pour moi, et mon adversaire, tout jeune et confiant, me sort des citations à la Talrik pour essayer de me réconforter (du style que le miroir n'est pas du tout skill-intensive et ne dépend que des topdecks notamment). J'appréciais l'intention mais le résultat ne faisait qu'augmenter ma frustration.


Bon, on arrive à la ronde 7. Je suis à 3-3, déjà un peu degoûté d'être dos au mur alors que j'étais à 3-1 assez tranquillement. Légèrement à la bourre, je regarde à la va-vite mon numéro de table et, comme à l'accoutumée, le prénom et la nationalité de mon prochain adversaire. Mais après les avoir lu une fois, je m'arrête, et je les relis trois ou quatre fois. Non non, il n'y a pas d'erreur. Je suis à 3-3, toute défaite me remet (encore) au placard, et voilà que je rencontre....


Ronde 7 : Martin Dang (Danemark), UW Flash
Ouais. Champion du Grand Prix Liverpool en 2015. Champion du Pro Tour Dragons de Tarkir en 2015. Top 8 avec l'équipe du Danemark à la dernière Magic World Cup en date. Et, plus généralement, une de mes "idôles" (si on peut appeler ça comme ça).


Autant vous dire que même si je suis très content de l'affronter, j'aurais préféré ne pas le faire à 3-3. D'ailleurs il tire une sacrée tronche, ça se voit qu'avec ses trois byes ça l'enchante pas de se retrouver à 3-3.
La 1 est une death et Dang l'emporte sans trop transpirer. La 2 est une partie réellement intéressante, et je suis content de voir la ligne de play gagnante (Stasis Snare sur une créature non attaquante dans un duel de Gisela assez intense sur un board presque parfaitement symetrique à base de Thalia notamment). La 3 est une autre death. Au final, ça donne ça :



Fier de ma performance, déçu de la teneur des parties et un peu honteux d'avoir sorti quelqu'un que je tiens en si haute estime, je m'empresse, bien évidemment, d'aller frimer auprès de tous ceux qui voudront bien écouter (et des autres aussi d'ailleurs).

Ronde 8 : Jacek (POL), UR Ramp : 0-2
Jacek est un garçon plein d'entrain, très sypathique, toujours souriant. Franchement l'adversaire le plus sympathique du week-end. Il exprime ses doutes sur le Match Up entre les deux parties, m'expliquant qu'il n'avait pas réussi à tweaker son Marvel au point d'obtenir satisfaction et avait dû se rabattre sur un deck vieux du Standard de BFZ en l'adaptant un peu. Son MU contre Delirium était très positif, mais il perdait trop souvent contre Flash. A base de Thought Knot Seer et de Harnessed Lightning, il m'explose une deuxième fois sans l'ombre d'une frayeur. Après m'avoir serré la main, il me regarde avec des yeux grands comme des soucoupes volantes et me dit "Je ne sais pas comment j'ai fait ça". Franchement, moi non plus, mais le résultat est là : I'm out.

Ronde 9 : Matthias, Allemagne, Mardu Vehicles : 2-0
Matthias est clairement fatigué et très frustré de ne plus pouvoir faire Day 2. Sans être désagréable au point de hurler à la malchance, son jugement est voilé, et la victoire est facile. Il part en ronchonnant et me laisse avec le 5-4.

3 - Bilans

a. Bilan compatble et Magic

Je finis à 15 points. J'aimerais dire que ça m'arrive souvent mais malheureusement c'est objectivement un score au dessus de ma moyenne en Grand Prix, même si jusque là il y avait souvent des éléments extérieurs pour justifier les scores minables.

D'un point de vue Magic, on a pu en tirer des leçons intéressantes.
-Thalia était très forte, mais pas forcément autant qu'on ne l'aurait voulu. Cela dit j'ai un peu regretté de l'avoir sorti en ronde 3 contre Delirium quand Emrakul a pris mon tour. On a pu constater après coup qu'elle avait fait des dégâts en Top 8 mais franchement ces situations étaient toutes très particulières et ne devraient pas être utilisées pour tirer des conclusions extrêmes ou sûres sur la carte.
-Alway Watching a fait des ravages. Sans hésiter je la rejouerai, et jamais je ne la sortirai (même si c'est pour se prendre un Natural State conttre Delirium comme en ronde 2).
-Il ne faut surtout pas jouer Void Shatter en Main, jouez Spell Shrivel si vous devez jouer un contresort. Makax m'avait poussé à le jouer par crainte irrationelle et a regretté son erreur au cours de l'event.
-Gideon est clairement la carte qui forme le format. Devant Copter, devant Ishkanah, devant Flayer, devant Avacyn. Très loin devant tout ça.
-Le flip d'Avacyn est clairement l'aspect le plus dur à maîtriser avec le deck. Il peut clore les parties dans les deux sens très souvent.
-Les plans de side n'étaient pas optimaux, mais au fur et à mesure que le tournoi avançait on allait le comprendre et adapter tout ça. Le side en lui même était correct, et ne nécessite pas énormément de modifications pour être optimisé, mais globalement, l'idée est d'être beaucoup plus agressif et ne pas se baser sur Jace par exemple dans les MU les plus lents.
-Le deck est franchement bien, et sauf raison particulière, je pense que je vais continuer à l'utiliser cette saison. Delirium n'a rien d'imbattable, le Miroir peut être négocié de bien des façons et Vehicles est bien plus positif que ce qu'on pensait (en quatre matchs, Makax et moi avons concédé une seule game sur un mulligan à 5 de Makax). Delirium me plait beaucoup comme deck et la communauté française semble être à l'avant-garde de l'innovation sur ce type de deck, mais alors que le format devient de plus en plus skill-intensive, je pense que rester sur Flash n'est psa du tout une erreur.

b. Bilan moral

Comme on ne s'était pas beaucoup entraîné avec le deck, le but de ce tournoi était de voir comment on pouvait se débrouiller sans entrainement. Voir un peu où on en était, combien on avait progressé depuis maintenant un an de collaboration avec Makax. Au bilan, je suis content de voir que j'arrive à voir les tricks du deck instinctivement et que mes erreurs sont de plus en plus compliquées à expliquer. On fait tous des erreurs et on en fera tous toute notre vie (à part les tricheurs mais eux ça compte pas), et j'ai eu une vraie progression là dessus.

A côté de ça, Makax a fait son premier Day 2 avec le score flatteur de 7-2 en Day 1. Il ira jusqu'à 9-2 en Day 2, mais échouera après avoir subi la furie du miroir contre Robin Dolar et celle de Delirium contre Ivan Floch, lui faisant perdre sa concentration et sa motivation sur  les deux dernières rondes. Comme quoi, le choix du deck était parfaitement défendable (et comme quoi j'ai encore beaucoup de progrès à faire puisque je m'étais plus entrainé que lui), puisque j'avais le même 75 que lui (enfin lui avait des Void Shatter en side à la place de mes Spell Shrivel, une erreur de sa part qu'il admettra avant la fin de la ronde 14). Et finalement, l'espoir demeure de faire de belles performances, car si Makax y arrive sans s'entraîner, c'est que je ne suis pas loin derrière.




Je vous remercie d'avoir lu tout ça. J'espère que ça vous a plu même si je suis à titre personnel moins satisfait de ce report que des précédents. Maintenant, cap sur Rotterdam, le prochain Grand Prix européen, en Team Limited. On s'entraine sérieusement pour le moment, et même si on n'a pas beaucoup d'ambitions pour ce GP où les pros se réunissent pour créer des super-teams, on espère que ça sera l'occasion de marquer un peu l'occasion d'une belle performance collective de notre nouvelle équipe.

D'ici là, amusez vous bien, et n'hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires, c'est avec plaisir que j'y répondrai !

La bise,

Moudou


Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire