Lille de la tentation

Posté le Lundi 29 Août 2016 à 13:53 par moudou (10012 lectures)

Non ceci n'est pas une émission de téléréalité où les participants couchent avec leurs frères et soeurs. C'est juste mon report du Grand Prix Lille. Vous avez l'esprit mal tourné quand même.
1 - Un peu de contexte

Si vous n'avez pas suivi mes aventures jusqu'ici, vous pouvez jeter un coup d'oeil à ce report de tournoi-là. C'est un peu le point de départ d'une belle aventure. Celle d'Abzan. Si vous avez la flemme de faire un tour sur mon blog, on va vous faire un résumé rapide :
Je commence la saison à reculons avec Abzan Company.
On décide qu'Abzan est un bon deck à jouer.
Je me fais prêter les cartes pour une liste un peu expérimentale d'Abzan que je teste en une semaine et demi.
Je fais 5-2 au WMCQ à Lyon. Possiblement le meilleur résultat de ma courte vie.

Vu que je me sens bien avec Abzan et que le deck ne semble pas spécialement mal placé, je décide de continuer l'aventure avec lui au moins jusqu'à Lille. La préparation est sans doute la plus intensive que j'ai jamais faite (évidemment, faut pas trop me prendre au sérieux non plus, je ne fais de la compétition depuis si longtemps que ça non plus). Tous les tournois boutiques à disposition sont écumés, je passe le week-end de trois jours en août avec l'équipe pour une week-end full playtest (ça ... hum ... sentait le mâle à la fin, on va dire ça comme ça)... Ca fait du bien de jouer tout le temps à Magic. J'imagine que c'est ma déception d'avoir raté mon vol pour Bologne en Février qui me donne d'autant plus envie de réussir un truc bien pour mon premier GP Modern (et le seul de la saison donc), mais mon teammate principal (appelons-le Makax dans la suite) et moi entretenons un cercle virtueux dans lequel ni lui ni moi ne voulons être le moins motivé. Je pense que c'est à ça qu'on reconnait une équipe saine. Bref.

Un petit mot sur le choix d'Abzan. D'une part, le deck a été généreux avec moi pendant la préparation. Mon 5-2 au WMCQ me pousse vers la confiance envers le deck. D'autre part, il ne semble pas mal positionné du tout. De plus en plus de voix professionelles font état d'un retour en grâce d'Abzan par rapport à Jund, qui souffre d'une inefficacité croissante de Lightning Bolt et d'un Dark Confindant mal adapté à un métagame rempli de Burn, Dredge et Affinity. Même si Bob a commencé à être remplacé par Grim Flayer même dans quelques listes de Jund, moi je reste convaincu que Path est bien plus intéressant dans un field où Dredge est annoncé avec autant de persistance. En fait, je m'attendais à voir un field comme ça :
Spoiler :


Contre tous les decks de Tier 1 ça me paraissait mieux que Jund, et même contre pas mal de decks de Tier 1.5 j'étais content de voir qu'Abzan allait mieux que Jund (sauf contre Abzan Company et Infect en vérité). Bref, Abzan quoi.

1-a. Ce qui fut

Au cours des tests, la liste et surtout le side évoluent grandement. Voici ce avec quoi je m'y suis pointé.


Bah globalement il n'y a pas grand chose à en dire, Abzan c'est relativement simple à décrire : je prends les meilleures cartes du format et je les mélange ensemble. Pour la petite histoire, Collective Brutality n'a pas été testée avant le GP... En fait j'ai fait exactement ce que je dis de ne pas faire : j'ai pris la parole d'un maître du jeu comme évangile :


Cela dit, plus sérieusement, je cherchais à alléger la curve en remplaçant le quatrième Rhino. Devant l'omnipuissance de la défausse dans certains Match-Ups, j'avais considéré de le remplacer par une Duress, mais c'est finalement la deuxième Darkblast qui a failli, jusqu'à la presque fin, être jouée. Cela dit, Brutality offrait une polyvalence entre les deux sorts qui était plus que souhaitable pour contrer les divers MU sans être un poids à enlever absolument dans certains cas. J'ai fait confiance aux quelques pros qui en disaient tant de bien parce que théoriquement, ça parait bien, ça fait du 2 pour 2.

Ce qui est plus intéresssant à expliquer c'est le side. Je vais le faire carte par carte dans un premier temps, je vous donnerai les tables plus tard dans le report.

Duress : Utile pour remplacer les removals dans les MU où ils sont inutiles, et pour stopper les combos.
Engineered Explosives : Dès que c'est aggro, ça fonce dedans. J'adore cette carte.
Flaying Tendrills : Une mini-Anger, on prend ce qu'on a, mais on a déterminé que c'était mieux que Languish, à mon grand dam...
Kitchen Finks : Que ce soit contre aggro ou midrange, cette carte est folle. J'ai hésité à en mettre en MD mais bon.
Pithing Needle : Dès qu'il y a des combos, des robots ou des lithomanciennes, c'est fort sympa.
Fulminator Mage : J'ai longtemps hésité à le sortir du side mais je n'ai pas trouvé de bon remplaçant. A défaut, ça fait un bloqueur gratuit et dur à remove.
Painful Truths : Dès que ça grind, mes cartes sont meilleures que celles de l'adversaire. Alors imaginez en piocher trois...
Gideon, Ally of Zendikar : Remplaçant de Thrun, the Last Troll, Thragtusk et Ishkanah, Grafwidow dans le slot de "la menace ingérable".
Anafenza, the Foremost : Parce que Dredge mérite le respect. Et Abzan CoCo aussi.
Hallowed Moonlight : Exactement la même.
Stony Silence : Devinez...

1-b. Ce qui ne fut pas

Faisons un petit tour de ce qui a été testé et non approuvé depuis la dernière fois.
Worship : Avec le recul, peut être la seule carte qui aurait pu rentrer in fine. Mais c'est cher et je n'ai pas beaucoup de créatures, finalement. Ca peut rentrer si Dredge est trop fort cela dit.
Sorin, Solemn Visitor : Premier remplaçant du quatrième Rhino, il a grandement déçu. Arriver sur un board vide signifie souvent se prendre une bolt dans la tronche, et sinon c'est de toute façon souvent overkill.
Ishkanah, Grafwidow : Je l'imaginais au moins égale à Thragtusk, et elle n'a pas déçu dans ce rôle. Ses jetons passent survivent à Night of Soul's Betrayal, et sur un board vide elle est fantastique. Je n'ai jamais eu de vrai difficulté à obtenir le Delirium dans les MU où elle rentrait, mais la perte de son meilleur copain (cf ci-dessous) l'a réléguée à la case de Friendzone.
Courser of Kruphix : Le meilleur pote d'Ishkanah. Ca grind tellement bien cette saloperie. Problème, Nahiri, the Harbinger l'empêche de rentrer dans un des MU les plus importants qui justifieraient sa présence. Exit.
Abzan Charm : Remplaçant temporaire de Murderous Cut, la carte avait des atouts à faire valoir : elle n'est jamais inutile. Elle exile les Kitchen Finks, elle fait piocher dans les MU grindy et elle ajoute de la pression contre Ad Nauseam et autres MU douteux. Cela dit, garder trois manas up dans ce deck, c'est horrible quand le sort à lancer ne rivalise pas en puissance avec Lingering Souls ni Liliana of the Veil.

1-c. Ce qui aurait pu être

Evidemment, il a fallu qu'un Platinum Pro vienne foutre la merde à une semaine du GP. Je parle bien sûr de Michael Majors, qui a fait Top 4 de l'Invitational SCG avec une version d'Abzan qui en a fait baver plus d'un. Que tout soit dit : je pense sincèrement que cette version est l'avenir à court terme des decks BGx. Mais avec moins d'une semaine de tests dans les jambes avec cette version alors que je m'entraînais intensément avec une version plus lente du deck depuis plusieurs semaines, ça n'avait pas grand sens et j'ai décidé de rester sur ce que je connaissais. Par contre, il m'a conforté dans mon choix de préférer Gideon à Thrun, the last troll en side, et de jouer Brutality en main deck. Toutefois, si je continue avec ce deck, je pense que je vais reprendre la version de Majors comme nouveau point de départ.
A ce propos, je ne peux pas esquiver la question du Grim Flayer dont j'ai dit beaucoup de mal sur le forum. Je ne peux que reconnaître mon erreur : la carte est plus que décente. En fait, elle a un plafond beaucoup plus haut que celui que je n'imaginais, et même si l'optimiser en jeu demande sans doute beaucoup de pratique avec la carte, elle a le "power-level" requis pour faire une partie intégrante du Modern. De là à remplacer Bob ? Je suis peut être un peu trop un fanboy de cette carte pour mettre Dark Confidant à la porte juste comme ça...

Et à part ça, si j''avais pu mettre la main sur un deuxième Stirring Wildwood, j'aurais sans doute remplacé la deuxième Shambling Vent. Enfin bon ça c'était vachement mineur...

Et avec tout ça en tête, on part pour Lille.




2 - Le Grand Prix

Avant de commencer mon récit des rondes (qui apparemment vous plaisent...), il y a un épisode qui nous est arrivé la veille de l'event. Ca pourra expliquer certaines choses, mais c'est du 3615OurLives.
Spoiler :

C'est ici que démarre le report. Enfin non pas tout à fait parce que j'ai un bye. Donc on attend une ronde.



Voilà maintenant ça démarre.
Ronde 2 : Axel, FR, Eldrazi & Taxes, 0-2
Assez marrant, mais je viens littéralement de faire la connaissance d'Axel, c'est un pote de mes teamates. Ca me fait rire quand on s'assoit l'un en face de l'autre parce que je ne lui avais pas demandé son nom ^^
Je suis un peu coincé sur mon mana à la 1, et ce pourtant sans qu'il ait joué un tant soit peu de denial, hormis Thalia, Guardian of Thraben. A trois terrains et un board autrement vide, je top un Path to Exile, j'ai une Inquisition of Kozilek, une Lingering Souls et une paire de Siege Rgino en main. Il a un Wasteland Strangler aux côtés de sa Thalia et mon total de points de vie doit être à 11, le sien étant intact. Il a une carte en main, et par respect pour un possible Reality Smasher dans sa main ou sur son topdeck, je décide de garder le Path en main jusqu'à sa prochaine phase d'attaque. Il se trouve qu'il ne l'a pas, et le Path cible Thalia. Il pose alors un Leonin Arbiter et je top, évidemment, un fetchland. La suite n'est qu'une suite d'attaques qui m'amène à zéro. La 2 va beaucoup plus vite, un Thought-Knot Seer me met à poil et l'arrivée d'un Reality Smasher conclut vite la game alors que je suis encore un peu serré sur le mana.
Après la partie, JiRock et Xins, en bons mentors et public fidèle, me font me rendre compte que je n'aurais pas dû tourner autour du Smasher en G1, qui selon mon expérience n'est même pas souvent présent en plus d'un exemplaire en Main Deck, et enchaîner le Path et l'Inquisition lors de ma Main Phase. Une petite erreur qui a été immédiatement punie. Dommage, le MU devrait être légèrement en ma faveur (disons plus du 52% que du 48% quoi).

Ronde 3 : Andreas, GER, Jund, 2-0
Je connais bien le MU et ça se passe sans trop de difficulté. Son plan de side me fait hausser un sourcil, mais s'avère payant quand après avoir vu deux Kalitas, Traitor of Ghet dans ma main avec une Inquisition of Kozilek, il peut lancer Slaughter Games en nommant le vampire juste avant que je n'en lance un, faisant du CA avec sa carte. Bon why not. Ca ne m'empêche pas de dominer la partie et de m'imposer à la fin. Ah si à l'avant-dernière phase d'attaque j'oublie d'activer le Treetop Village, mais c'est sans conséquence heureusement (enfin j'avais déjà bien la partie en main).

Ronde 4 : Alexander, GER, UB Faeries, 1-2
Selon mes critères, le MU est sensé être carrément en ma faveur, car je peux grinder à peu près aussi bien que lui, mais en mettant une pression infiniment supérieure. Je remporte la 1 alors qu'il est un peu coincé sur son mana. A la 2, je commets un missplay impardonnable et, en toute justice, impardonné. J'ai six terrains dont un Ghost Quarter. Il a deux Mutavault up et deux terrains générant du bleu et du noir à utiliser. Je sais qu'il a Mana Leak en main. Je décide de jouer Kitchen Finks en laissant Ghost Quarter up, comme ça je peux tourner à la fois autour de sa Leak et de Spellstuter Sprite s'il l'a en main et décide d'activer ses deux Mutavaults pour avoir trois Faeries en jeu. Effectivement, j'ai bien fait, il a la Sprite en main, active ses deux Muta et la lance. Et moi comme un abruti j'oublie de casser un des deux Mutavaults... Le Finks étant contré, je n'arrive pas à stabiliser comme il se doit avant que Tasigur, le Croc Doré et un Creeping Tar Pit ne m'achèvent finalement. A la 3, j'ouvre une main avec des terrains, deux Duress, une Collective Brutality et un Darkblast, je me dis que ça ne peut pas aller de travers. Sauf qu'encore une fois, c'était sans compter sur une nuit de non-sommeil et une atmosphère étouffante. Sur ma première Duress, je constate qu'il a une floppée de contres, et je lui prends sa Leak, laissant notamment un Spell Snare qui menace ma Brutality. Il untap et exile tranquillement son Ancestral Vision qui est drôlement passée entre les gouttes... Je ne sais plus exactement pourquoi j'attends un tour pour lancer la deuxième Duress (j'ai fait un truc intelligent j'en suis sûr, c'était pas une erreur). Mais alors que je la lance tour 3, elle se fait contrer par Spellstuter Sprite. Et oui, si vous avez tiqué en lisant ça, moi j'ai tiqué une demi-seconde trop tard : j'avais Darkblast à dispositon pour réduire son nombre de Faeries à 0. Bilan : je dois attendre énormément avant de piocher une autre sort de défausse et me débarasser du Spell Snare, et après ça, malgré le Darkblast, il finit par gagner à coups de Creeping Tar Pit.
Au demeurant, c'était un des adversaires les plus conviviaux que j'ai jamais eu. Un sourire de tous les instants, des discussions très intéressantes... Il m'aurait juste fallu une victoire pour que ce soit parfait.

Ronde 5 : Tim, BEL, Tron, 1-2
Sur le play, sans défausse, quand vous avez deux Abrupt Decay en main et que votre adversaire pose Urza's Tower et Chromatic Sphere, vous savez que ça va mal se passer. Je Decay sa Sphere et son Spellskite cela dit, donc même si je sais que ça n'aura qu'un impact très limité sur la game, je me dis que j'ai pu rentabilsier mes cartes mortes. Evidemment, il a un "Natural-Tron" (ie le Tron en main, sans avoir à le tutoriser, rendant mon play de Decay sa Sphere pour lui couper le mana vert caduque), et même si tour 4 il ne pose pas de menace, tour 5 il pose Karn Liberated, exile un de mes deux terrains, et tour 6 il joue Ulamog, the Ceaseless Hunger, dont la voracité n'est certainement pas satisfaite vu qu'il n'a qu'un terrain à se mettre sous la dent... Bref après deux minutes et dix secondes de partie, je concède. J'arrive à arracher la 2 en attaquant avec beaucoup de grosses créatures (oui Rhino c'est bien) alors que sur son mulligan à 5 ne lui permet pas de trouver le Tron. La 3 est beaucoup plus traditionelle et globalement il me tue à la meule en trois attaques d'Ulamog.

__________________________________________________


Alors que j'erre entre les tables à la recherche de mes (maintenant nombreux) compagnons, quelque chose fait "SNAP" dans ma tête -non, plutôt dans ma poitrine. C'est ce petit bruit quand une minuscule flasque en verre tombe de la table et se brise. C'est ce sentiment que ressent un coureur quand il franchit la ligne d'arrivée et voit qu'il est derrière trois concurrents. C'est ce sentiment que ressent un cavalier lorsque sa monture fait un refus. C'est ce sentiment du point de non-retour, celui qu'on a laissé passer sa chance.
Je savais que Tron ne serait pas très bien positionné dans le métagame de Lille, et ça ne m'étonne pas de voir un Tron dans la mauvaise moitié de la salle, et que j'étais désormais coincé dans cette moitié de la salle. Mes missplays initiaux m'ont coûté aussi cher qu'à l'accoutumée : un choix de deck et d'entraînement décidés en fonction des meilleurs decks, motivés par une confiance réelle en ma capacité à gagner les quelques premières rondes, qui seront sacrifiés sur l'autel des decks qui n'étaient pas du tout adaptés au tournoi. Je sais qu'à partir de là je ne vais pas pouvoir revenir.

__________________________________________________



Ronde 5 : Peter, GER, Abzan Midrange, 2-1
Je perds la 1 sur une sortie médiocre, mais je ne me sens pas alarmé car je sens en mon adversaire des signes de faiblesse latente. Et effectivement, post-side, ça se confirme, le fait qu'il garde la défausse en est une illustration symbolique. Son deck était bizarrement fichu n'empêche, à la fois Bob et Grim Flayer sont de la partie par exemple. Bref, à la 2 mon Tasigur génère beaucoup trop de value pour qu'il puisse revenir et à la 3, il oublie de mettre unn zombie en jeu grâce à son Kalitas, ce qui me laisse le champ libre pour une attaque létale.

Ronde 6 : Balthyr, FRA, Mardu Tokens, 0-2
Pour la deuxième fois de la journée, je tombe contre une personne dont j'ai littéralement fait la connaissance la minute d'avant !
Le MU se déroule comme un miroir de BGx, et dans l'essence ça me surprend pas beaucoup, car si ce n'est pour le Tarmo, le plan de Mardu est très proche de celui d'Abzan et Jund, à savoir faire du 1 pour 1 en attendant de prendre l'avantage sur le long terme. La 1 se décide, comme bien souvent, sur une série de topdecks où ni lui ni moi n'avons droit à l'erreur, et c'est finalement moi qui au bout de 20 minutes enchaîne quatre terrains en cinq draw steps. Ca ne me dérange pas de perdre des parties comme ça.
La 2 repart sur les mêmes bases, mais Balthyr a une Liliana of the Veil en jeu avec trois compteurs sur elle quand je commets sans doute une erreur. Sans carte en main, je pioche et joue Scavengin Ooze, pour qui le festin est promis d'avance vu le MU. J'ai deux manas up et une Lingering Souls au cimetière, mais je décide de manger des créatures pour mettre mon limon hors de portée de Lightning Bolt/Lightning Helix. Je ne sais plus si Balthyr avait encore une carte en main à ce moment là ou pas, mais avec le recul la seule façon de jouer la chose était d'espérer qu'il ne topdeck pas de blast lors de son prochain tour et de protéger Ooze de Liliana en relançant les Souls. Je ne suis pas sûr que ce soit ce play qui détermine la fin de la partie, mais finalement c'est Balthyr qui finit par me grinder, une nouvelle fois.
J'ai été amusé de trouver ça sur le forum en rentrant chez moi :
Le 27/08/2016 à 22:32, Balthyr avait écrit ...
MOUAHAHAH J'AI EJECTE MODO NAZI VENEREZ MOI :{


Ronde 7 : Bruno, GER, Tron, 1-2
Encore Tron. A la 1, une Thoughtseize tour 1 sur le draw me montre un deuxième terrain Tron, un Sylvan Scrying, une Chromatic Star, un Ancient Stirrings et un Ulamog, the Ceasless Hunger. Il a en jeu Urza's Tower et un "oeuf". Je prends Ulamog sous un regard incrédule que je ne supporte pas voir posé sur moi (j'aime pas qu'on me prenne pour un imbécile, et même après discussion avec Makax on a déterminé que c'était le bon pick). Finalement, ma stratégie fait mine de payer car malgré son Tron tour 3, il ne pioche pas de menace pour le rentabiliser, et je peux lui coller des points. Evidemment, il finit par piocher Ugin, the Spirit Dragon, mettant terme à la partie en sa faveur. A la 2, je décide de changer mon plan de side contre ce deck, mais finalement, mon Ghost Quarter, ma défausse et mon Tarmo me donnent la partie avant qu'il n'asssemble le Tron. La 3 est moins passionante, et je le mets à 5 en luttant contre un Karn avec aucune carte en main. Et le pire, c'est que si Ulamog n'avait pas fini par pointer sa sale tronche il me manquait peut de choses pour le faire devant les yeux ébahis de Torkey.

Ronde 9 : Sebastian, GER, Tron, 2-0
Mon adversaire, dont c'est le premier GP, n'est vraiment pas dégourdi, et garde des mains à sept cartes avec un seul terrain. L'issue des parties est évident, il ne pioche pas de deuxième terrain, ne peut pas assembler son Tron, et je le mange rapidement sur de bonnes sorties sur les deux parties.



3 - Bilans

3-1. Bilan comptable et Magic

Je finis à un piteux 4-5, pire bilan de la team, malgré mon bye.
Assez ironiquement, sur la vingtaine de MU dont j'avais prévu les plans de side, Eldrazi and Taxes était le seul pour lequel je savais que je m'étais trompé sur le papier et que si je tombais dessus en GP il faudrait faire à l'improvisation. Ca a été le cas, et d'après JiRock, le plan de side que j'ai concocté surplace n'était pas du tout le meilleur imaginable. Quant à Tron, le MU était tellement mauvais que j'avais constuit mon side en me disant que tant pis pour ce MU là, si je le rencontrais je perdrais. J'ai fait l'impasse sur Tron, et quelque part si je m'étais mieux débrouillé sur les autres MU, je n'aurais pas eu à en rencontrer trois dans la journée.
Quant à Collective Brutality, la carte m'a donné un sentiment plutôt mitigé, mais le fait de la piocher cinq fois contre Tron n'a sans doute pas aidé à me faire un avis objectif. La carte n'est pas mauvaise par ailleurs, mais pas aussi forte que ce à quoi je m'attendais. Je vais la tester encore un peu, mais je pense qu'elle mérite globalement d'être dans le deck, car j'ai pu plusieurs fois défausse Lingering Souls pour Escalate proprement et faire du 2 pour 1 effectif.
Le side me parait bien construit pour le Main Deck. Je n'ai pas pu m'en servir dans la pleine mesure de mes moyens, la faute à trois fois Tron, mais je le sens toujours bien. Gideon fut très bien par contre. Peut être que le MD demande un 25° terrain par contre, mais je pense surtout que les Kalitas n'ont pas été au niveau et ne sont plus aussi justifiables en l'absence de présence forte d'Abzan Company (que j'ai peut être trop respecté après la sortie d'Eldritch Evolution).

Je peux vous proposer quelques plans de side :

Jund
Spoiler :


Affinity
Spoiler :


Bant Eldrazi
Spoiler :


Infect
Spoiler :


Zooicide
Spoiler :


Jeskai Nahiri
Spoiler :


Je ne peux pas tous vous les donner là, mais si vous voulez des plans de side demandez les en commentaire 

Abzan est un deck qui peut être très pardonnant par moments et très cruel par d'autres. C'est quelque part ce qui fait sa beauté. J'ai considéré l'option de changer de deck pour la suite de la saison, décrétant que j'attendais de voir à quoi ressemblerait le bilan du week-end de GP Modern à travers le monde. Au bilan, je pense que le chemin parcouru avec Abzan me permet de ne pas avoir à changer de deck pour la suite, mais nous verrons bien.





3-2. Bilan moral

La nuit sans sommeil et la chaleur étouffante de la salle (combinée à un créneau où je n'ai pas pu remplir ma bouteille avant la ronde 4) ont vraisemblablement affecté mes capacités physiques et mentales en début de journée, et j'ai mis du temps à me chauffer et à faire des plays corrects, et à ce moment là c'était trop tard. J'ai toujours du mal à trouver ma part de responsabilité dans cette nuit rocambolesque : techniquement, c'est la faute d'un site de réservation en ligne dont le nom ne mérite pas d'être cité. Mais il n'y a qu'avec moi que ça arrive répétitivement... Bref.
Un point important est de ne pas se présenter sans échauffement. Ca m'évitera de faire le Diesel et me retrouver à me faire martyriser par des Trons ou des Living End (Matthieu de la boutique peut en témoigner hihi) qui n'ont pas leur place dans le format actuel.
Quelques bonnes surprises on été à reporter. Malgré la non-performance de Xins, Palefang a obtenu son premier Pro Point alors qu'il s'agissait là de son deuxième Grand Prix seulement, un gros bravo à lui  Et puis il y a O. qui a réussi une belle performance. Alors qu'il avait participé à nos entrainements pendant deux-trois semaines, il n'avait jamais joué de parties post-side avec Elves, et ne connaissait absolument rien du métagame Modern. A l'aide d'une fiche de plans de side extensive que je lui avais préparée quelques jours avant le Grand Prix, il a pu se faire un très beau 5-4 qui aurait pu (dû ?) être un 6-3 si Makax et lui n'avaient pas été en retard à la ronde 7, résultant en une game loss contre un MU largement favorable (Bant Eldrazis).
D'un autre côté, ces surprises remettent beaucoup de choses en question. Sans vouloir manquer de respect à Palefang ou à O., Makax et moi-même nous sommes beaucoup plus préparés pour ce GP, mais nous finissons respectivement avec 13 et 12 points, des totaux ridicules, surtout comparés à ceux de nos amis. La leçon que j'en tire, c'est que, à partir d'un certain stade, la préparation n'est pas aussi importante qu'une bonne nuit de sommeil la veille de l'event ou que des conditions vivables dans la salle (effectivement, même si la clim n'a pas planté cette année, elle n'était pas vraiment au niveau de la situation). Cela dit, je ne tire pas beaucoup plus d'enseignements de ce GP, et c'est bien malheureux...



Et voilà pour mon humble report ! J'espère que ça vous a plu, j'étais très content de rencontrer Urgoll et Balthyr, c'est toujours un plaisir inégalé de faire toutes ces rencontres lors de ces events 

Allez, time to move on, on se prépare pour le dernier WMCQ de la saison maintenant ! N'oubliez pas de jeter un coup d'oeil sur mon blog, je devrais essayer de publier quelques trucs sympas dessus dans les jours à venir...

La bise !

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire