Green-Black Right Hand

Posté le Lundi 14 Mai 2018 à 16:45 par moudou (7491 lectures)

Ce week-end avait lieu le premier double-GP de l'année en Europe, à Birmingham. Et votre fidèle serviteur s'est présenté à l'évènement Standard, avec un processus de sélection de deck unique et improbable.
Mettez-vous un peu dans l'ambiance, écoutez ce petit morceau pour savourer ce report. Les connaisseurs de Peaky Blinders apprécieront :



Notez que j'avais un bêret pour ce GP, me donnant un style fou...

I- Le choix des armes

Comme pour tout évènement Construit, il a fallu choisir un deck. Mais pour cet évènement un peu particulier, il a aussi fallu choisir le format!
Car oui, il y avait bien deux Grand Prix le même week-end à Birmingham. Vendredi et samedi prenaient lieu le Grand Prix Legacy, et le samedi et le dimanche on avait le droit au Standard. Il est très ambitieux (ou au contraire pessimiste) de s'inscrire aux deux GP, car si on se qualifie pour la deuxième journée du Legacy, il faut choisir si on reste sur le Legacy ou si on drop pour se lancer dans le Standard.
Gardons les choses simples : j'ai choisi de ne participer qu'au Standard pour des raisons financières (je ne pouvais pas trop prolonger mon séjour) et d'entraînement. En effet, dès que Dominaria avait été disponible sur MTGO, je n'ai fait que du Standard dans ce format là, dans le but très précis d'identifier le format en vue d'un RPTQ à venir. Evidemment, c'est s'y prendre beaucoup (trop) en avance, mais a minima, j'ai eu le temps de comprendre le format, et comme il s'est finalement avéré que je ne pouvais pas me permettre de faire l'event en Legacy, ça n'était pas du temps perdu.
Donc voilà, tout ça pour dire que j'ai fait du Standard.

En temps normal, je me serais contenté de suivre ma propre analyse du métagame, j'aurais joue Wb Vehicles, UW Control ou RDW. Mon analyse m'aurait sans doute poussé à jouer RDW, mais le Standard étant encore dans un état très indéfini, j'aurais sans doute pu choisir autre chose au dernier moment.
Seulement voilà, pour cet event, le processus de sélection de deck a été un peu spécial. En effet, j'ai déjà mentionné le fait que je sois en train de me préparer pour un RPTQ. Or, si vous suivez l'actualité, les RPTQ pour le Pro Tour 25ème Anniversaire seront par équipes en Team Unified Standard, puisque le Pro Tour sera par équipes. Et il se trouve que mes deux coéquipiers se sont déjà fixés sur leurs decks ! C'est sans doute prématuré me dites-vous, vu que les RPTQ ne sont pas avant Juin, mais dans ce cas très particulier je suis confiant que c'est un atout.
Le premier de mes teammates est une brute en Legacy. Il ne s'entraîne pas trop en Standard, mais quand il le fait, il finit deuxième de ses championnats nationaux et participe à la WMC, comme quoi il se débrouille parfaitement. Et le deck qu'il a joué pour les nationaux et qu'il n'a jamais vraiment abandonné depuis, c'est RDW. Le deck étant parfaitement legit avec Goblin Chainwhirler qui martyrise un nombre incalculable de decks, aucune raison de le sortir de sa zone de confort.
Mon deuxième teammate n'a pas encore de palmarès à son nom, mais joue UW Control depuis un an maintenant. Encore une fois, maintenant que le deck devient vraiment compétitif avec l'arrivée de Teferi, Hero of Dominaria et Baneslayer Angel Lyra Dawnbringer, profiter de l'expérience du pilote avec un deck qui est (enfin) jouable parait inespéré.
Aucun deck en Standard n'est invincible, et RDW tout autant que UW peuvent tomber sur des match-ups infâmes, pénalisant ainsi toute l'équipe, mais le Team Unified Standard interdit à deux joueurs de jouer la même carte. Ca signifie que Lyra ne sera que dans un deck, que Knight of Malice ne sera que dans un seule deck, et que au plus un joueur de l'équipe adverse les jouera. Ce qui signifie, concrètement, que même si l'équipe adverse joue un deck atroce pour l'un des notres, les chances pour que le match se produise vraiment sont d'un tiers. Cela nous a encouragé à choisir des stratégies qui étaient globalement fortes avec au pire un mauvais match-up, et RDW et UW Control correspondent parfaitement à cette configuration qui diminue les risques au maximum selon nous.

Mais on en revient à moi. Moi moi moi. Il faut que je me choisisse un deck pour Birmingham. Et tant qu'à faire, autant que ce soit celui que je jouerai au RPTQ, pour prendre de l'expérience. Avec des coéquipiers qui jouent RDW et UW, mes options sont d'un seul coup très fortement limitées. Pas de Lyra, pas de Hazoret, the Fervent, pas de Negate, pas de Authority of the Consuls, pas de Abrade ni de Treasuer Map ou de Rekindling Phoenix. Les stratégies accessibles sont d'un seul coup sévèrement limitées. Je peux globalement composer avec les cartes de couleur vertes et noires. Honnêment, ma règle de ma religion est de ne pas jouer plus de quatre île dans mon deck Construit, donc quand on me dit que je dois jouer GBx, potentiellement très proactif avec Llanowar Elves, je me dis que ça aurait pu finir moins bien que ça. Genre vraiment moins bien.

Globalement, j'ai identifié trois decks et demi dans les deux semaines précédent le Grand Prix.



Le premier était Gb Stompy, un deck avec lequel j'avais eu beaucoup de succès en fin de saison dernière et qui bénéficiait d'un boost considérable avec Dominaria :
Spoiler :

J'ai passé beaucoup de temps sur ce deck. J'ai eu beaucoup, genre vraiment beaucoup, de succès avec. Las, c'était avant que les gens ne se rendent compte que Baneslayer Angel était craqué. Le deck a énormément de problèmes à faire face à une 5/5 Vol Initiative Lien de vie, et les solutions de side ne sont pas garanties d'être piochées. Un autre problème du deck était sa vulnérabilité excessive aux populaires Settle the Wreckage. Cela étant dit, j'étais sidéré du point auquel Ghalta était suffisante pour gagner des games. On penserait qu'en 2018, un thon vanille on savait gérer, mais non, même pas, et Blossoming Defense n'aidait pas dans ce sens là.





Mon deuxième deck était le plus classique GB Snek. Le coéquipier MC Louis Bachaud n'ira sans doute pas me contredire quand je dirai que c'est une merveille de stabilité et de puissance.
Spoiler :

Alors que la tendance est de jouer quatre Chupacabra, des Fatal Push et des Vraska's Contempt, Pedro Carvalho suggère de jouer des Blossoming Defense. Le deck en devient d'autant plus proactif et se distance un peu de ce feeling de "Rock" que les versions trouvables en ligne donnent.
C'est en jouant ce deck que je me suis rendu compte de la chose la plus importante de ma préparation. Alors que Lyra et Chainwhirler étaient pris par mes coéquipiers de RPTQ, la meilleure carte qu'il me restait à jouer était sans contestation Walking Ballista. Et chose marrante, mais plus je la jouais et plus je trouvais que c'était peut être la carte la plus puissante du format ! En tous cas, via certaines modulations du métagame, elle pouvait l'être. Mon objectif est alors devenu de trouver et jouer le meilleur deck Walking Ballista du format. Et oui, GB Snek avec Defense était définitivement sur la short-list.





Mais alors que je l'avais piteusement écarté lors de mes tests préliminaires au format, un petit deck est revenu me faire du pied très discrètement: Mono Black Control, rendu possible par Cabal Stronghold.

Bien loin des versions qui jouent cette immonde bouse qu'est Josu Vess, Lich Night (devoir attaquer pour gagner, quelle horreur), cette version est lourdement basée sur la défausse pour gérer les UW Control qui étaient alors en train de gagner vertigineusement en popularité. Et honnêtement, hormis le fait que notre équipe ne jouerait pas Elfes de Llanowar, on ne perdait pas de carte de valeur dans notre équipe de trois à jouer quelque chose comme ça. Ballista ne remplit pas le même rôle ici que dans GB Snek, mais un kill intégrant. Je ne sais plus combien de joueurs j'ai tué sans attaquer une seule fois dans la partie grâce à triple Stronghold et Balliste. La défausse était clairement ciblée vers les decks Control qui se faisaient une place prématurément dans le format, mais au vu de la quantité folle de removals efficaces disponibles en noir, le canon pouvait être facilement redirigé vers les decks Aggro s'ils faisaient une résurgence avant le GP. L'adaptabilité du deck le rendait très attrayant, mais à la moindre erreur de calibrage, ou même au moindre mauvais pairing au GP, ça serait la cataschtroumpf. En tous cas, les doutes étaient réels sur lequel des deux derniers decks, Snek et MBC, était la meilleure maison pour Balliste...





Et enfin, le dernier petit deck, le demi, n'était rien d'autre qu'une petite idée qui me trottait dans la tête et qui m'a donné un peu moins de succès que les autres decks précédemment cités, mais qui a montré beaucoup de potentiel : Explore Gift !
Spoiler :

C'est très linéaire et pas très peaufiné, mais la base du deck ressemble beaucoup à Snek. En soi, il n'y a juste qu'un plan alternatif au cas où Gearhulk ne suffirait pas, donc on ne peut pas tomber trop bas en termes de qualité de cartes. Malheureusement, sans le temps de travailler le build correctement, le projet fut abandonné.

Un autre demi-deck? Allez, puisque vous insistez 
Spoiler :


Alors, quelle liste ai-je joué, et pourquoi ? Réponse ici :

Spoiler :



II- Les rondes

L'évènement s'est déroulé de cette façon :

R1 : bye
R2 : bye
R3 : "bye" contre un adversaire qui me la concède parce qu'il ne peut pas jouer dans l'après-midi. (UW Control)
R4 : 1-2 vs UW Vehicles
R5 : 0-2 vs UW Control
R6 : 2-0 vs GW Aggro
R7 : 0-2 vs UW Control
R8 : 1-2 vs Mardu Vehicles

Ouch ! Ca fait mal !
Grand mal m'a pris de suivre mon teammate sur son aventure du grind ! Les trois (vraies) parties contre UW se sont déroulées de manière catastrophiques, la faute à un gameplay de ma part qui, basé sur ce que j'avais connu avec ma propre version du deck, était trop aggressif. Je peux repenser à plusieurs fois où je n'ai pas sacrifié mon Brontodon pour pouvoir placer des points supplémentaires, mais finalement, sans le soutien d'une shell autrement moins proactive, j'ai perdu le late-game que je devais viser à gagner.

J'ai poursuivi l'aventure britannique avec le PTQ en Standard. Il était clair que je ne voulais pas rejouer cette version de Snek sans un entrainement conséquent avant, donc la question se posait : quel deck jouer ? Finalement, j'y suis allé avec une version de Mono Black Control, j'ai subi un 0-3 drop surprenamment riche en enseignements (le deck est hautement vulnérable à Lifecrafter's Bestiary et j'aurais dû jouer plus de Push MD car le métagame avait plus avancé que ce que je ne croyais).J'ai conclu la journée avec une petit tournoi de trois rondes avec GB Gift, j'ai perdu la première contre RB Aggro (je pensais que c'était mon pire match-up mais finalement les games étaient extrêmement close et ça m'a beaucoup arrangé) avant de gagner mon deuxième match du week-end contre MonoG Stompy. J'ai dû splitter la dernière ronde contre UW pour ne pas rater mon avion, mais le deck m'a plaisamment surpris.


IV- Bilan et perspectives

A- Bilan comptable et Magic

Bilan du week-end : trois byes, cinq défaites, deux victoires et une égalité intentionnelle.
Ca faisait longtemps que je n'avais pas vécu une telle débacle pour un Grand Prix individuel ! Et cela en étant un des GP pour lesquels je m'étais le plus préparé !
Magic-ment parlant, j'ai mal joué. Malgré un gros tilt initial face aux défaites contre les premiers UW, notamment contre les plans de side incompris que JiRock m'avait donnés, je me suis rendu compte que certaines décisions avaient été très mal manoeuvrées de mon côté par manque de pratique avec le deck. Je me souviens d'au moins deux fois où, confronté au choix de sacrifier ou non mon Brontodon pour détruire un enchantement comme Search for Azcanta ou d'attaquer, j'ai choisi la solution aggressive car avec ma version du deck, il y avait matière à courser les UW, mais ce n'était pas du tout le cas de cette version. Au final, j'ai perdu le late-game pour lequel j'aurais dû lutter depuis le début, que ce soit aux mains d'une Lyra ou d'un Teferi non gérés.

En termes de métagame je pense que j'aurais été content d'avoir mes Blossoming Defenses car il s'agit d'une excellente carte contre RB, mais elle ne fait pas grand chose contre UW et dans le miroir, que j'attendais tous deux en grands nombres également, donc je pense que finalement ce n'est pas une erreur de ne pas les avoir jouées. Je n'ai finalement pas rencontré de RB Aggro/Vehicles, donc je ne suis pas puni, mais il est très possible que je veuille en jouer dans l'avenir proche.

Pour les autres decks, MBC m'a évidemment déçu, mais les ensiegnements ont été importants. Déjà, le deck n'a strictement aucun moyen de battre le Pokédex (Lifecrafter's Bestiary), à moins de le Dispossess avant qu'il n'arrive en jeu. Il est possible que rentrer Josu Vess soit finalement une idée correcte contre les jeux sans Settle the Wreckage et que Torment of Hailfire soit un must-have pour clore les parties rapidement contre les jeux sans contre-magie, mais je pense que globalement on est trop loin du compétitif pour que ce soit la peine de travailler le deck. Le feeling du deck est en revanche très plaisant si vous aimez ce genre de jeux, ça fait très Jund-esque. Il y a sans doute moyen d'enlever la défausse et d'obtenir un Main Deck plus consistant, si jamais ça vous intéresse de développer ce deck là. Je serais ravi d'avoir du feedback si vous en avez 

Et enfin, GB Gift... à peaufiner. Très clairement à améliorer, ce n'est qu'un brouillon pour l'instant, mais les résultats sont prometteurs, même si j'ai plutôt mal joué contre RB en m'exposant plus que nécessairement à un deuxième Goblin Chainwhirler notamment. Multani s'est avéré décevant (il paraissait si bien contre RB pourtant !), mais Cultivator of Blades était absurdement forte, le deck était stable et régulier, les plans de side alternatifs solides... Le seul vrai problème que je vais rencontrer par contre c'est qu'il y a trop de directions à explorer (punt not intended) pour trouver la forme optimale du deck. Veux-je plus de Snek-synergies ? Plus d'automeule pour Gift ? Plus de synergies Explore ? Plan alternatif ou réactif en side ? Bref autant d'interrogations qui n'ont pour l'instant pas de réponses. Cela dit, je l'ai joué avec deux Rishkar et ça a été absurdement bien, donc je vais commencer par cette direction là avant de m'assurer qu'il n'y a rien de mieux à en faire.

B- Bilan moral

Le bilan moral est à la fois accablant et plein d'espoir.
La première leçon que j'en ai tiré c'est qu'il faut être fort de ses propres convictions et, sans être une tête de mule, savoir s'y tenir. J'ai cédé ma version du GB Snake sans vrai combat car je n'étais moi-même pas convaincu à 100% par quelques slots dans le deck, mais il s'est avéré que finalement, le tournoi se serait vraiment mieux passé avec ma version à moi plutôt qu'avec une version que je n'avais jamais jouée (même si elle était possiblement meilleure que la mienne dans l'absolu, je ne remets pas ça en question). J'ai jeté tout mon entraînement (intense) à l'eau la veille du GP, et j'aurais dû me douter que ça ne collerait pas.
La deuxième leçon, beaucoup plus importante, c'est le dur rappel à la réalité : Magic est un jeu de variance. Depuis maintenant quelque neuf ou dix mois, je m'entraîne intensément sur MTGO tous les jours pour préparer mes events, et jusque là, avec les GP Metz, Turin et Lyon, j'avais toujours été récompensé. Malgré un certain nombre de mauvaises décisions, ce week-end est un cruel rappel que si votre adversaire fait Fumigate, Fumigate, Settle the Wreckage, Settle the Wreckage en game 1, ou si vous ne trouvez pas vos Vraska ou Chupacabra sur six tours (deux games d'affilée) pour gérer cette Lyra, vous pouvez avoir testé tout ce que vous voulez vous allez perdre. Magic est un jeu où piocher un terrain de trop peut coûter une qualification en Day 2, un Top 8, un Cash, ou même un mauvais tie-breaker. Il ne faut pas avoir trop d'attentes quand on va en tournoi, ou alors il faut accepter que la possibilité de ne pas atteindre le résultat voulu ne dépende pas de vous, et que parfois, ça veuille dire que beaucoup de temps et de playtest investi dans un event ne soit pas du tout rentabilisé. Il faut toujours faire de son mieux pour minimiser la variance, mais des fois, ça ne voudra pas. C'était pour moi le rappel, la sonnerie d'alarme qui me renvoyait à une vie plus diversifiée que juste jouer en ligne. On a tous des gens et des activités auxquels consacrer du temps autour de nous, et Magic peut être une drogue, consommant temps et argent sans faire de bruit. Il est important de se rendre compte de quand on cesse de consommer Magic et quand c'est Magic qui nous consomme. Si j'avais su que ça se finirait avec deux victoires dans le week-end, j'aurais passé plus de temps avec ma copine !
Et enfin, la troisième leçon, c'est que assez bizarrement, malgré un week-end plein de défaites, je suis reparti avec la banane sur le visage. Cela, je le dois à Xavier Widawsky, Philippe Lam et Jean-Emmanuel Depraz, plus évidemment tous les réguliers des GP qu'on croise sur place, comme Arnaud Colas, les frères Geoffroy, Charles Whickham, Salah Loucif, Antoine Cointe, Stéphane-Jean Martini, au Vintage Cube qu'ils ont apporté pour le samedi soir, au nouveau jeu Lands dont Ji m'a appris les règles... Encore une fois, Magic est un jeu où on perd plus qu'on ne gagne (pour la plupart d'entre nous en tous cas) et où parfois ça ne dépend pas de nous, c'est très important d'avoir un crew aussi sympa que celui-là pour garder la flamme et vouloir y revenir même quand on perd à la chaîne.




Voilà pour moi ! Je suis sûr que n'importe lequel d'entre vous fera mieux que moi avec les mêmes decks, et tous sont vraiment sympa. Je vous en dirai plus sur mon RPTQ quand on y sera, avec un peu de chance je serai qualifié pour le Pro Tour des 25 ans de Magic ! (Ca correpondra au set Magic 2019). D'ici là, si vous avez des questions, posez les en commentaires, je suis avide de discussions sur mes decks !

La bise !



Moudou, Louis Bachaud et JiRock le samedi matin. Xins dormait encore.



PS : JiRock, si tu lis ce report, arrête de dire aux gens que Jund c'est facile à prendre en main. Ca ne l'est pas. C'est toi qui es un génie avec ce genre deck 

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire