Louis Bachaud à la bolognaise

Posté le Mercredi 02 Mai 2018 à 12:17 par moudou (4086 lectures)

Fort d'une impressionante 10ème place au GP Madrid par équipes, Louis a repris les mêmes et a recommencé à Bologne, en Team Sealed. Est ce qu'ils ont amélioré leur score ? A vous de le découvrir 

Report GP Bologna, par Louis Bachaud


 
Tous droits sortis d’une excellente dixième place au GP Madrid, notre équipe était motivée pour réitérer (et même améliorer) cette performance au GP Madrid. Avec une bonne préparation au format Dominaria sur Magic Online, l’expertise de notre joueur A Damien en Limité (et tout particulièrement en paquet scellé) et la toute récente qualification de notre joueur C Arnaud à son premier Pro Tour, l’avenir semblait radieux. Et pourtant…
 

Le Build



Le noir était si deep qu’on a pu construire un monoblack dont voici la liste et qui fut mon deck pour le tournoi :
13 Swamp
2 Forest
2 Mountain
1 Caligo Skin Witch
2 Voltaic Servant
1 Gilded Lotus
2 Dark Bargain
1 Phyrexian Scriptures
1 Settle the score
1 Eviscerate
1 Jhoira’s Familiar
1 Demonlord Belzenlok
1 Kazarov, Sengir Pureblood
1 Torgaar, Famine Incarnate
2 Deathbloom Thalid
1 Lingering Phantom
2 Windgrace Acolyte
1 Fungal Infection
2 Skittering Surveyor
1 Garna, The bloodflame
1 Slimefoot, the stowaway

 
              Un deck stable avec un Powerlevel juste démentiel. Une wrath, trois énormes légendaires capables de gagner une game tous seuls.
              Pouvoir jouer un deck monoblack nous a rendu la répartition des autre couleurs facile. Il suffisait de trouver les deux meilleurs paires de couleurs. Nous avons choisi Bleu/Vert et Blanc/Rouge. Si nous savions que les decks aggros étaient mauvais dans ce format, notamment parce que le rouge n’a quasiment aucune créature de qualité et seulement de bons removals, nous n’avons pas trouvé de combinaison plus satisfaisante et avons donc donné à Damien un deck Blanc/Rouge plutôt agressif, mais avec néanmoins deux rares d’exception : Siege Gang Commander et Forebear’s Blade.
              Satisfaits de nos trois decks, beaucoup de très bonne rares, une équipe qui fonctionne déjà bien ensemble (c’est notre 4ème GP de la saison), nous étions prêts à en découdre.

Ronde 1 vs Trois anglais. 1-0
Contre une équipe inexpérimentée avec des joueurs très lents, nous avons failli faire draw, heureusement Arnaud a réussi à arracher la game de la victoire en 4 minutes. Cependant cela nous a directement alerté sur la nécessité de jouer très vite afin d’éviter les draws dans un format aussi lent.

Ronde 2 vs des Espagnols. 1-0-1
Défaite pour mon monoblack, victoire pour Arnaud, et Damien qui fait draw avec son deck blanc rouge aggro. Voilà qui m’a remarquablement irrité, moi n’ayant jamais fait de draw non intentionnel en tournoi. Mais telle est la nature des tournois en équipe, où la collaboration entre les joueurs tend à augmenter considérablement la proportion de draws.

Ronde 3 vs des Britanniques. 2-0-1
Une feature match pour notre équipe (le début de la célébrité ?) à moins qu’il ne s’agisse de nos adversaires, qui, nous l’ignorions, étaient tous des vainqueurs de GP. Premier match de haut niveau donc, et une victoire pour notre équipe.
Vous pouvez voir la partie d’Arnaud ici.

Ronde 4 vs Trois Italiens 2-1-1
Il a tout de suite été clair que ces joueurs étaient des vieux de la vieille car l’un d’entre eux avait des pochettes transparentes semblables à celles avec lesquelles je jouais il y a 10 ans mais qui ne se vendent plus guère aujourd’hui. Et un d’entre eux avaient des pochettes Akroma, autant dire qu’elles avaient au moins plus de 15 ans !!
Deux frères et un ami qui étaient, vous l’aurez compris peu habitués aux grands tournois. Si nous étions meilleurs qu’eux le fait qu’ils soient invaincus incite à la méfiance : leur decks devaient être excellents. Cela n’a pas manqué mon adversaire m’a battu à base de Karn et de Teferi pendant que le deck Aggro de Damien peinait à battre un deck GW Tokens qui semblait taillé sur mesure contre lui.

Ronde 5 vs Des potos 2-1-2
En face de nous l’équipe de Maxime Martin, alias bradpitkeeper, alias BPK, alias Maxime Boutin pour les plaisantins. Un joueur Lyonnais, comme nous, accompagné de ses deux acolytes Kevin Demange et Guillaume Perbet. Autre rencontre de haut niveau donc, contre des joueurs que l’on pourrait qualifier comme nous de semi-professionnels (Bronze/Silver).
Défaite à ma gauche (encore un deck que notre aggro ne pouvait pas battre)
Défaite à ma droite (encore un petit Karn pour l’équipe d’en face)
Et je n’ai donc pas pu finir mon match qui s’annonçait intéressant contre le redoutable Guillaume Perbet qui est actuellement juste en haut de moi au classement des points pros français (il est neuvième, mais plus pour longtemps !)

Ronde 6 vs Des Italiens 2-1-3
Défaite peu mémorable. Toutes mes décisions se sont mal passées. Passage brutal de la feature match d’il y’a trois rondes à l’élimination prématurée du tournoi.
 

Bilan



Les + :
Le weekend avec les potosEtre allé chanter sa propre chanson devant Riley Knight (pour ceux qui n’ont pas encore vu cette petite perle (https://www.youtube.com/watch?v=wbybtvKltxQ)
Sauter derrière la caméra du coverage pour faire marrer les commentateurs
Les pizzas

Les – :
Encore un résultat miteux en scellé pour notre équipe qui avait déjà été déplorable au GP Lyon. Il y a des jours comme ça.
Mon deck était excellent et j’ai fait 2-4
Les decks Aggros en Dominaria (1-5 pour Damien) 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire