Gravé dans le métal

Posté le Lundi 19 Février 2018 à 17:03 par moudou (12065 lectures)

Le Grand Prix Lyon s'est déroulé ce week-end et je m'y suis présenté avec un des piliers du Modern, Affinity, pour un résultat plus qu'honorable.
I - Pourquoi j'ai choisi Affinity

La première étape de la préparation d'un tournoi c'est de choisir son deck, et le Modern était plus large qu'il ne l'avait jamais été. Le format de mon coeur était à son âge d'or et le terrible dilemme auquel je me heurtais traditionnellement promettait d'être plus ardu que jamais.

Alors j'ai décidé, pour une fois, de ne pas me prendre plus la tête que ça. Affinity était le deck avec lequel j'avais le plus d'expérience, étant le deck vers lequel je revenais spontanément si je ne savais pas quoi jouer pour combler mon manque de Modern. Grishoalbrand était le deuxième deck dans cette catégorie mais il fut relégué au placard plusieurs semaines avant le GP car le métagame alors exprimé par MTGGoldfish mettait Humains, Affinity, Grixis Shadow, Jeskai Control et Burn comme decks les plus joués. Dans la mesure où ça représente un match-up difficile, trois match-ups hardcore et un match-up tout bonnement ingagnable, je me suis dit qu'on allait regarder ailleurs.
Après une ultime tentative de jouer The Gitrog Monster dans un deck compétitif en Modern (qui donnait des résultats corrects mais pas satisfaisants) et quelques essais intéressants avec Infect, j'ai tenté un brew qui m'a travaillé jusqu'à quelques deux semaines avant le Grand Prix : Eldrasun, ou Hatedrazi. L'idée est assez simple:  mettre trois à quatre Blood Sun dans un deck avec des Eldrazi Temple et des Calice du Vide, Engineered Explosives, Relic of Progenitus et Simian Spirit Guide pour coincer tout le monde ou presque tout en mettant un peu de pression.

Le deck, comme tout deck prison, était toutefois un tantinet irrégulier et je me suis finalement résolu à jouer le deck qui était, selon moi, historiquement le meilleur deck de l'histoire du Modern.

Avec pas mal de temps pour m'entraîner avec le deck, j'ai pu m'arrêter sur un 75 dont j'étais purement satisfait deux jours avant le Grand Prix :


Il y a quelques choix peu orthodoxes dans cette liste, notamment en side. Je vais en passer quelques uns en revue mais n'hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires.
-Illness in the Ranks : Au cours des deux semaines entre le Pro Tour et le Grand Prix, les stratégies à base de Young Pyromancer se sont multipliées, et la version la plus dangereuse pour Affinity était bien sur le Mardu Pyromancer piloté par Gerry Thompson en Top 8 du Pro Tour. Offrant une solution ingérable à Pyromancer et Lingering Souls et ayant une possible application dans le match-up contre Storm, j'ai été plutôt satisfait par la carte au cours de mes tests.
-Torpor Orb : Une solution élégante pour le match-up contre Humains, proposée à son insu par votre Palefang national. Non pas que Humans soit spécialement difficile à gérer sans l'Orbe, mais l'artefact a aussi d'autres applications, notamment contre les jeux Abzan Counter Company (ça arrête Kitchen Finks et surtout Orzhov Pontif) et contre notre pire match-up, Jeskai Tempo (puisque ça bloque Snapcaster Mage et Spell Queller). Plus quelques bonus j'en suis sûr, comme Living End (see ya Ingot Chewer) et Death & Taxes, mais ce sont déjà de bons match-ups donc pas de quoi s'affoler.
-Defense Grid : Au début je me disais que cétait une carte qui rentrait un peu partout, d'abord parce que Jeskai ne pouvait plus contrer nos sorts, mais surtout parce que nos créatures ne pouvaient plus vraiment être détruites pendant notre phase d'attaque, ce qui permettait de faire des bêtises avec Arcbound Ravager. En réalité la carte est beaucoup trop situationelle et j'ai regretté de l'avoir mise dans mon side pour ce Grand Prix. Je ne la rejouerai sans doute pas.
-Pithing Needle : Au cours de la dernière semaine de tests j'ai beaucoup perdu contre Tron. A ma grande surprise d'ailleurs. Mais Mono Green Tron a les armes pour lutter contre Affinity, avec Walking Ballista et surtout l'imbattable World Breaker. De mon expérience avec Hatedrazi, Needle était une super réponse à Tron, l'empêchant soit de chercher ses terrains correctement avec Expedition Map, soit en bloquant ses menaces comme Karn Liberated, Oblivion Stone, la Balliste ou même le World Breaker si par miracle vous arrivez à le faire dégager. Mais la carte m'a vachement surpris car non seulement elle fait une vraie différence contre Tron, mais en plus elle est jouable contre Jeskai (Izzet Staticaster, Grim Lavamancer, Celestial Colonnade), UW Control (Field of Ruins, Gideon of the Trials, Gideon Jura, Jace, Architect of Thoughts), Counter Company (Devoted Druid évidemment) et Lantern (Codex Shredder), qui sont tous des match-ups close ou activement mauvais. Je pense que je pourrais en rejouer deux sans hésiter.

Le reste du deck est assez classique, je pense qu'il n'y a pas grand chose à commenter, mais encore une fois, ne gardez pas vos questions pour vous 
Cela étant dit j'aimerais ajouter qu'avec la réflexion dont j'ai pu bénéficier après avoir posté ma liste jeudi soir, j'aurais peut être effectué quelques modifications. J'aurais sans doute enlevé la Illness in the Ranks du side pour le remplacer par un Etched Champion, et j'aurais vraisemblablement remplacé un Etched Champion du Main Deck par soit Hope of Ghirapur soit Hangarback Walker. Des changements assez mineurs qui auraient ajusté un peu la curve, mais qui ne m'ont pas empêché de dormir. De plus, je m'étais entraîné avec ces 75 cartes là pendant deux semaines donc j'étais confiant en ma capacité avec jouer avec ces cartes là. Règle d'or d'Affinity : ne passez pas de temps à pinailler sur vos deux dernières cartes de side et passez ce temps à pratiquer.






II - Le tournoi

Le tournoi s'est passé de la façon suivante :

Jour 1 :
R1 : Bye
R2 : Bye
R3 : 2-1 contre Burn
R4 : 1-2 contre Affinity (Damien Bouillot, champion du GP Lyon en 2015, accessoirement une connaissance des GPs)
R5 : 1-2 contre Grixis Death's Shadow
R6 : 2-0 contre WB Death and Taxes
R7 : 2-0 contre Humains
R8 : 2-1 contre Dredge, avec à la 3, sur le play, un petit tour 1 Rest in Peace des familles

J'ai donc été à 3-0, puis à 3-2, j'ai bien stressé puisque toute défaite me sortait du Grand Prix ! Mais une série de quatre victoires plus tard et il n'y paraissait plus rien, malgré un match-up abominable en ronde 8 pour que le suspens soit à son comble.

Jour 2 :
R09 : 0-2 contre Jeskai Control, vraisemblablement mon pire match-up.
R10 : 2-0 contre 8-Racks (qui semblait plutôt inexpérimenté en Modern et avec son deck)
R11 : 0-2 contre Jeskai Tempo
R12 : 2-1 contre Jeskai Tempo
R13 : 2-1 contre Lantern Control (Piotr Glogowski, aka kanister, considéré comme le maître absolu du deck et déjà titulaire de solides performances en Pro Tour et en Grand Prix)
R14 : 2-0 contre Madcap Moon (je l'ai tellement envoyé dans l'espace que j'ai dû lui demander ce qu'il jouait à la fin du match)
R15 : 2-1 contre Abzan Counter Company

Encore une fois les sueurs froides. Après avoir rencontré trois fois mon pire match-up en quatre rondes pour commencer la journée, tout espoir de Pro Tour était déjà envolé et les chances de gagner du cash réduites à un énorme coup de chance improbable sur mes tiebreakers (sachant qu'aucun de mes adversaires du jour 1 ne s'était qualifié pour le jour 2, c'était absolument irréaliste d'espérer que tous mes adversaires du jour 2 gagnent tous leurs matchs sauf contre moi). Le but était de grapiller quelques Pro Points, mais pour ça il fallait faire 10-5 ou 11-4, soit perdre au plus une ronde. Mais bis repetita, je gagne les derniers matchs de la journée, accroche le 11-4, deux Pro Points qui auront vraisemblablement une valeur décorative à la fin de l'année (il m'en manque six pour être Bronze, la saison se terminant en Août) et finis 105ème, à égalité avec le Top 64 comme prévu mais avec des tie-breakers pourris comme prévu.

Cela étant dit, 11-4, c'est un score qui reste très honorable et dont je suis fier. JiRock m'a fait remarquer que n'ayant pas fait de Grand Prix individuel depuis GP Turin, je restais sur une série de trois jours 2 d'affilée, dont les deux derniers s'étaient finis avec ce score très respectable de 11-4. Est ce que j'ai franchi un palier, moi qui avant ce GP Metz n'arrivait pas à faire jour 2 malgré mes deux byes ? Il est trop tôt pour le dire et quand bien même ça serait le cas, ça ne changerait rien à quoique ce soit. Mais c'est satisfaisant de voir autant d'heures passer sur MTGO récompensées par un score comme celui-là.

A noter aussi que JiRock est devenu Gold à l'issue de ce Grand Prix après avoir fini à la 16° place avec un score de 12-3, donc vous pouvez le féliciter aussi même si je suis sûr que les reports des ses récents et nombreux exploits vont finir par arriver 




III - La suite du Modern et Affinity

Le Modern a subi un énorme choc avec l'unban de Jace, the Mind Sculptor et Bloodbraid Elf, et il sera boulversé au moins sur le court et moyen terme. Je ne commenterai pas sur à quel point je pense que unban Jace était une c***rie sans nom, surtout en cette période où le Modern avait montré être plus sain que jamais, c'est fait alors "deal with it".
J'ai déjà écrit en longueur sur ce qu'on faire avec Jace, et ce n'est qu'un petit aperçu de ce qui est possible et de ce sur quoi je travaille. Toutefois, après avoir pu jouer sur MTGO dans un métagame infesté de Jace et de BBE, je suis en mesure de dire une chose sûre : Affinity n'est pas moins viable qu'avant les unbans. Il suffit d'adapter un peu la liste.

Il faut se débarrasser de deux mythes déjà :
1) Bloodraid Elf into Kolaghan's Command ça n'empêche pas de jouer Affinity.
BBE ça va cascader dans un sort de défausse ou un removal quelconque la plupart du temps. Le body 3/2 est presque irrelevant dans sa capacité à faire la course aux PV face à Affinity, et ce qu'il trouve sur la cascade n'est en fait pas spécialement différent de ce qu'on a l'habitude de voir : si vous êtes bien, un Tarmogoyf n'aura pas toujours un impact énorme alors qu'il vous enterrera si vous êtes à la ramasse. BBE into KoCo ça va vous enterrer oui, mais en vrai ça arrive tellement peu souvent...

2) Il n'est pas nécessaire jouer un deck avec Jace, the Mind Sculptor.
Jace est sans doute la meilleure carte du Modern maintenant, et il risque de faire sauter une énorme portion des (nombreux) decks midrange du format. Mais il ne règle pas tous les maux du format à lui seul et supporte objectivement mal l'agression. Passer en dessous de Jace est très possible et il n'est vraiment pas idiot de jouer Affinity contre un métagame plein de Jace.

Maintenant voici comment je changerais la liste si je devais être amené à jouer Affinity dans un avenir proche (et c'est possible) :

4 Blinkmoth Nexus
4 Inkmoth Nexus
2 Glimmervoid
2 Spire of Industry
4 Darksteel Citadel
1 Mountain

4 Mox Opal
4 Springleaf Drum

4 Ornithopter
2 Memnite
1 Welding Jar

3 Vault Skirge
4 Signal Pest
1 Hope of Ghirapur
4 Galvanic Blast

4 Arcbound Ravager
4 Cranial Plating
4 Steel Overseer

3 Etched Champion
1 Master of Etherium

Sideboard
1 Etched Champion
2 Bitterblossom
2 Ancient Grudge
2 Ghirapur Aether Grid
2 Thoughtseize
2 Rest in Peace
1 Dispatch
1 Scrapheap Scrounger
2 Pithing Needle

Grosso modo, l'idée est d'être très résilient aux removals tout en restant proactif. 3 Champions MD et un quatrième en side plus deux Bitterblossom se justifient avec une forte augmentation des curves sur le court-terme et globalement à une remontée de Control et de Midrange. C'est peut être excessif et le deuxième Bitterblossom est peut être coupable pour un Master of Etherium mais c'est du détail.
Le side est autrement organisé de façon à survivre à Control et à pouvoir battre les divers decks linéaires qui vont apparaître pour contrer Jace, un environnement par ailleurs très favorable à un Hope of Ghirapur. Il y a sans doute quelques ajustements à apporter mais je partirais de ça pour commencer mes tests.




C'est tout pour moi les loulous ! J'espère que l'aperçu que vous avez eu de mon Grand Prix et de mon deck vous aideront à aimer et à jouer Affinity. N'hésitez pas à poser vos questions et remarques dans les commentaires, je me ferai un plaisir d'y répondre 



La bise !

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire