Metagame en Duel Commander — Février 2015

Posté le Mercredi 11 Février 2015 à 08:51 par Anastaszor (30705 lectures)

Ce mois-ci, Asimov reprend du service pour nous expliquer le metagame en Duel Commander.
Bonjour à tous, après deux mois d’absence pour cause de révisions et partiels , voici ma dernière news alors asseyez-vous confortablement avec un café à la main car il y a de quoi lire !

C’est une news en 6 parties, la première traitera du mulligan (I), elle sera suivi de l’histoire du duel commander (II), de l’analyse du métagame (III), la liste des cartes pouvant un jour être débannie (IV), de l’habituel interview (V) et enfin d’une partie Fun (VI)  pour conclure cet article. Bonne lecture !


I - Le Mulligan en duel commander

Le Duel Commander a quelques règles spécifiques le différenciant des autres formats. Nous avons accès à un général, à un pool de cartes énorme, nos decks sont composés de 99 cartes et nous avons le mulligan Paris-Normandie.
C’est sur dernière spécificités que je m’attarderai aujourd’hui, toutefois, avant d’aller plus en avant dans les explications, voici la règle officielle du mulligan en Duel Commander :
Les mulligans s’effectuent ensuite alternativement, comme suit :
— Après avoir pioché sa main de départ, chaque joueur peut décider d’exiler face cachée n’importe quel nombre de cartes de sa main. S’il fait ainsi, il pioche alors le même nombre de cartes moins une. Les joueurs peuvent répéter ce processus autant de fois qu’ils le désirent.
— Lorsqu’un joueur a effectué un ou plusieurs mulligans et ne souhaite plus en faire, il mélange à nouveau toutes les cartes exilées dans sa bibliothèque.

Ainsi, plutôt que de mélanger à nouveau l’intégralité de votre main dans votre bibliothèque, si vous n’êtes pas satisfait de votre main vous pouvez choisir quelles sont les cartes que vous gardez, et quelles sont celles dont vous ne voulez pas. 
Les cartes dont vous ne voulez pas sont mises de côté face cachée. Vous piochez alors autant de cartes que ce nombre, moins une. Si vous n’êtes toujours pas satisfait, vous pouvez remettre d’autres cartes de côté, et en piocher à nouveau le même nombre moins une. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous soyez satisfait de votre main ou, du moins, que vous n’ayez plus envie de réduire votre main davantage.
Ensuite, vous mélangez toutes les cartes mises de côté dans votre bibliothèque. 
Vous avez désormais votre main de départ.
La partie peut alors commencer.

Source : duelcommander.com


La particularité de cette règle est de pouvoir sculpter sa main, conserver les cartes qu’on souhaite garder et relancer celles mauvaises en début de game ou non appropriées à un match up.  Cette règle permet de compenser le fait que nous n'ayons pas accès à un side en Duel Commander car elle nous permet d'affiner notre main de départ tout en augmenter la variance en notre faveur.

Toutefois, cette règle est mal employée par une grande partie des joueurs.

Je vais ci dessous vous en donner quelques exemples dans le but de mieux détailler mon propos :

Situation A : Trop de lands en main

Ma main de départ est composée de 5 lands et de 2 cartes actives, une bonne en early game, une bonne en midgame. Doit on mulliganer et si oui, combien de cartes ?

Il est important de garder en tête qu’en EDH, les mains de départ ne sont pas composées de 7 cartes mais de 7 cartes + 1 général, ceci a toute son importance.

Dans une telle situation et à de rares situations que nous verrons plus tard, cette main est tout à fait conservable.

Toutefois, prenons l’option qu’elle ne vous plait pas car vous avez besoin d'interagir rapidement avec votre adversaire (exemple : contrôle vs ezuri), ainsi vous décidez de la relancer afin d’avoir plus de sorts en main, comment mulliganer ?

Sur les 5 lands en main, doit je relancer 2, 3, 4 ou 5 cartes?

C’est un très mauvais choix de relancer que 2 cartes en EDH, qu’importe la situation ! Car cette carte que vous piochez sur votre mulligan équivaut à votre première draw de la game. Dans un tel esprit, autant conserver sa main de départ. De plus, relancer deux cartes pour en piocher une ne vous permez pas de creuser efficacement dans votre deck.

A l’inverse, vous n’êtes pas à l’abri d’une mauvaise chance à votre égard et qu’en relançant 5 cartes vous voyez 0 terrain. Ainsi, le meilleur mulligan possible sera soit de relancer 3 terrains soit de relancer 2 terrains et le sort le moins bon en early game.


Situation B : Mulliganer contre un deck

Si vous cherchez une carte contre un match up précis, prenons l’exemple que vous jouez aggro contre un deck réanimator, vous souhaitez creuser dans votre deck pour trouver rapidement un anti grave dans le cas où il vous fait une sortie très rapide.  

Votre raisonnement est donc : “ si mon adversaire a de quoi me tuer tour 3, je suis mort, donc je dois mulliganer afin de contrer ceci”.

Ce raisonnement, souvent employé, a quelques faiblesses car il sous-entend que vous allez prendre le risque de commencer la partie avec moins de cartes en main dans le seul but de contrer une sortie théorique de votre adversaire. C’est un mauvais raisonnement car vous ne connaissez pas la main de votre adversaire. Toutefois, si vous souhaitez quand même vous lancer dans un mulligan, il faut alors relancer toute votre main. C’est le meilleur moyen d’optimiser vos chances de trouver la carte que vous recherchez.

Situation C : Du haut de curve en main

Vous avez du haut de curve en main, vous souhaitez privilégier un début de game plus aggressif.Dans ce cas ci, nous retrouvons souvent le problème que rencontre l’archétype ramp ou contrôle. Dans une telle situation, le mieux étant de relancer 5 cartes de sa main tout en conservant 2 terrains.

Situation D : Cartes mortes en main

Vous avez des cartes mortes en main, exemple:  vous avez deux anti créatures en main contre un deck Narset ou Geist.Tout comme dans la première situation énoncée, relancer deux cartes est peu utile, il faut vraiment éviter cette situation. De plus, mêmes si ces cartes semblent mortes dans le match up, ce n’est qu’en apparence, un anti créature peut être utile sur un token de geist ou d’une elspeth, sur un manland, sur une créature si il en joue.  Par ailleurs, votre adversaire ne sait pas quelles sont les cartes que vous avez en main, en décidant de tourner autour, ceci peut l’amener à des misplays (=une erreur tactique sur le jeu).

Situation E : Pas de terrains en main

Les terrains sont les plus importantes cartes en début de game, lorsque vous ouvrez une main comprenant 0 terrain, le mieux est de relancer 6 cartes tout en conversant  la meilleure carte de votre main initial contre le match up auquel vous êtes confrontez.

L’impact d’être sur le play ou la draw pour le mulligan ?

Etre sur le play ou la draw influe énormément le mulligan, car, en fonction des matchs up, les parties se jouent soient sur le tempo soit le CA (card advantage).

Choisir de mulliganer alors que nous sommes sur le play c’est faire au minimum un différentiel de 2 cartes avec votre adversaire, ceci a un fort impact sur une partie.

Les rares exceptions sont certains decks combos qui misent sur l’explosivité de leur sortie pour gagner (exemple: animar, ezuri, etc) et quelques decks agressifs qui veulent avoir leur tour 1 “elfe à mana” afin de mettre leur adversaire hors tempo.



II - Histoire du duel commander

Pour ceux qui me suivent depuis plus d’un an, cette partie ne sera qu’un réchauffé de celle que j’ai écrite pour un autre site il y a environs 12 mois.

Toutefois j’ai décidé de la retranscrire ici afin d’en faire profiter les nouveaux lecteurs et d’y apporter quelques mises à jours, car, en 1 an, le duel commander a bien évolué !



L’EDH date des années 2000, initié par les Américains en multijoueur, il arrive en France quelques années plus tard et c’est en 2007 qu’apparaissent les premiers tournois dans le nord de la France. Ce format était alors vu comme un format fun et alternatif, mais l’année 2010 marque un tournant car nous connûmes pour la première fois la mise en place d’une banlist nationale, de la première coupe de France, et c’est le départ des premiers grands débats sur compétitivité et fun, sur l’opportunité de bannir une carte en fonction de son prix, sur le nombre idéal de points de vie, sur l’identité-couleur des généraux (ex Memnarch)  et enfin sur la question du mulligan.

2010 :

En ce début d’année 2010, la banlist était très réduite en comparaison de celle que nous connaissons aujourd’hui. Aucun général n’était banni. La banlist était très semblable à celle des Etats-Unis en multijoueur, et on y trouvait quelques cartes en plus comme Toupie de Divination du Senseï, afin de réduire le temps des games.

Cependant, au fur et à mesure des tournois, entre 2007 et 2010, les listes se sont améliorées et nous sommes arrivés à un point de rupture. Il était désormais impossible de se baser sur la banlist américaine pour construire la notre car le multijoueur et le duel s’avéraient être deux formats trop différents. Plusieurs généraux sont apparus trop forts pour le duel et il fallait réagir avant de tuer le format. Ainsi, pendant plusieurs mois, nous avons connu énormément de débats autour de ces sept cartes : Erayo, ascendante soratami, Clique vendilion, Roffelos, émissaire de Llanowar, Nattes, séide de la Coterie, Vie du terreau, Mine des morts-terrains et Profondeurs obscures.

En mars 2010 est arrivée une première réponse. Lors du premier gros tournoi en dehors du nord de la France, le Bazar of Moxen 2010 à Annecy, Braids et Roffelos sont bannis. Mais cela n’a pas suffit, la suprématie des généraux bleus en EDH était flagrante et la synergie entre loam et strip mine trop oppressante. Enfin, l’arrivée des eldrazis souleva un nouveau problème avec Channel. Ces questions seront en partie traitées par la banlist développée pour la coupe de France EDH à Reims en juillet 2010.



Ce fut la banlist du duel commander jusqu’à la fin de l’année 2010 et le métagame qui s’est détaché était dominé par deux gros archétypes: U.deck (GAA, Clique, etc…) vs Loam.deck (Doran, Rafiq, etc…). Afin de réduire la puissance de ces deux optiques de jeu, plusieurs possibilités sont étudiées durant toute l’année 2010, comme autoriser à mettre son général en command zone quand celui-ci est mis dans la bibliothèque de son propriétaire, mettre un compteur sur le général seulement quand celui-ci meurt ou est exilé, bannir Life from the Loam, ou encore diminuer le nombre de points de vie initial. Malgré les dizaines de pages de débats et un sondage sur Loam, nous n’avons connu aucun changement jusqu’en 2011.

L’impact de ces deux stratégies (U.deck et Loam.deck) sur le métagame fut une baisse de la courbe de mana dans les listes car le meilleur moyen pour battre un Clique était de jouer sur le tempo et sur un départ agressif. Pour battre la combinaison de loam et strip mine, il était nécessaire de jouer une curve la plus basse possible pour éviter de se retrouver bloqué avec trois terrains en jeu et sept cartes injouables en main.

L’année 2010 a connu deux autres moments importants, le premier en octobre quand le « comité » a vu le jour, mais son autorité était, dans la pratique, réduite au nord de la France.

Enfin, le 20 décembre, la nouvelle banlist américaine a répondu à la question de l’identité-couleur et Memnarch est devenu un général bleu (et Bosh, Iron Golem un général rouge).


2011 :

L’année 2011 s’ouvre avec l’extension Mirrodin Besieged. A la différence de son grand frère, scars of Mirrodin, cette extension apporte quelques bonnes cartes en EDH mais aucun bon général. Le métagame reste alors inchangé durant les premiers mois et les gros decks du format se limitent à GAA prison, Clique, Wydwen et Doran.

Le premier changement de 2011 intervient le 1er mars. En effet, le comité créé en octobre 2010 a rendu sa première décision. A partir de cette date, “lorsque votre Commandant (Général) devait être mis depuis le jeu dans votre bibliothèque, vous pouvez choisir de le mettre dans sa zone de commandement à la place ». L’annonce est bien accueillie et cette règle est tout de suite adoptée partout en France. Sur les forums, la volonté des joueurs à diversifier le format entraîne une nouvelle remise en question du nombre de points de vie initial. Les discussions sur des dizaines de pages n’aboutissent à rien. Les joueurs débattent aussi des prochains bannissements. Maintenant que le « trio légendaire » a été ban, on envisage d’ autres cartes. En tête, nous y trouvons toujours strip mine et à celle-ci s’ajoute Druide ermite, Balance et les terrains trop fort comme Mishra’s Workshop.

Tout ceci fut minime à coté des deux gros évènements de cette année pour l’EDH. Le premier arriva en juin avec la sortie des premiers packs Commander. En plus d’être le signe d’un début de reconnaissance de Wizard pour cette variante, ces packs ont apporté un vent nouveau au métagame avec l’arrivée de plusieurs généraux compétitifs, tels qu’Edric, Karador, Mimeoplasme, Cranebruyère, Nin, Animar, etc…La seconde date importante fut le jour de juillet où le comité a rendu sa copie, nous dévoilant cette nouvelle banlist pour la Coupe de France EDH 2011.



Afin de populariser le format auprès des Américains, le comité a pris la décision d’utiliser leur banlist comme base et d’y ajouter les cartes trop fortes pour le duel, cela explique la présence de Kokusho, the Evening Star, Sway of the Stars, et d’autres.

Comparé à la précédente banlist, l’accueil fut cette fois-ci plus mitigé. Les joueurs ne comprenaient pas pourquoi vouloir unir deux banlists qui n’ont rien en commun, considérant que l’une est dédiée au compétitif et la seconde au fun entre amis. En dehors de l’ajout des cartes de la banlist multijoueur, les principales nouveautés furent Strip Mine, afin d’empêcher la synergie avec Life from the loam, Hermit druid pour contrer le deck combo cinq couleurs qui pouvaient tuer tour 3, ainsi que Tolarian Academy, Mana Vault et les tutors.

Cette banlist révèle les premières bases de la future politique du comité, limiter les départs trop rapide et les kills dans les premiers tours, toute carte pouvant tuer avant le tour 4 où y contribuer en créant un trop grand déséquilibre entre les ressources sera bannie.  

Quant au métagame, Edric, Spymaster of Trest fut le premier des généraux des packs commander à atteindre les top 8, on le retrouve dès le championat de France à La Rochelle et il gagne la coupe de france l’hiver suivant. Petit à petit, le métagame se tourne vers un métagame Edric vs deck-capable-de-battre-edric. Ainsi, avec la popularité grandissante d’Edric, des généraux disparaissent au profit d’autres, Rafiq of the Many devient Jenara, Asura of War, Zur the Enchanter bascule sur Ruhan of the Fomori, quelques listes de Nin, the pain artist apparaissent alors que Wydwen, the Biting Gale perd en intérêt et Radha, Heir to Keld gagne légèrement en popularité.

L’année 2011 fut aussi l’année de la sortie d’Innistrad. Deux cartes de cette extension ne feront que peu de bruit à leur sortie car l’environnement ne leur était pas profitable mais elles auront un fort impact sur le métagame un an après : Nevermore et le général Geist of Saint Traft.

A la fin de cette année 2011, nous découvrons les premières listes de Karador, Ghost Chieftain dans les top8 et une nouvelle banlist est crée : Mana Drain, The Tabernacle at the Pendrell Vale, Bitterblossom et Retour aux notions de base sont bannis. Vu que Lion's Eye Diamond a été débanni en multijoueur, le comité suit cette décision en débanissant aussi cette carte. Les joueurs saluent les bans de Tabernacle et Mana drain. Ceci fait, c’est le signe de la fin de l’EDH compétitif à deux vitesses, entre ceux ayant les moyens de s’acheter des cartes dégénérées et les joueurs plus casuals. Par ailleurs, ces bans suivent une logique d’affaiblissement du bleu (Mana Drain), de contrôle (Tabernacle) et de renforcement du rouge (Retour aux notions de base). Toutefois, on peut sentir une incompréhension des joueurs au sujet du ban de Bitterblossom car il semble illogique avec la monté en puissance d’Edric et la baisse en popularité des différents généraux noirs.

L’année 2011 est aussi le début des gros évènement EDH en dehors de la région nord, Saint-Nazaire, Rouen, Poitiers, St Etiennes, Vitry et Toulouse commencent à faire parler d’eux sur la scène nationale. Quant à Lille, elle perd peu à peu de sa superbe en raison du manque d’innovation de leurs listes et du fait de la faible qualité des lots proposés. Cela entraine une baisse de la compétitivité sur leurs tournois.


2012 :

L’année continue sur la lancée de 2011, Edric continue à gagner en popularité et différentes optiques se construisent. En plus de la classique goodstuff, nous voyons apparaître des versions swarm (créé en novembre 2011) et elfball. Le métagame tourne autour de ce général, on en retrouve souvent plusieurs en top8 des gros tournois. En parallèle, Ezuri et Ruhan se démocratisent car ils sont parmi les seuls à résister à cet elfe UG et c’est en toute logique qu’on les retrouve en top 8 du tournoi de St Nazaire en avril 2012.

Sur la même période, le comité rend publique sa nouvelle banlist. Nous y constatons un retour en arrière car ils prennent la décision de séparer la banlist multijoueurs (américaine) et duel (française). Par conséquent, Bouleversement, Biorhythm, Emrakul, the Aeons Torn, Kokusho, the Evening Star et d’autres sont débannis. Vu que Painter’s Servant est aussi débanni, Grindstone est bannie. Cette mise à jour n’aura aucun impact sur le métagame et il faudra attendre la sortie de l’extension Avacyn et des packs Planechase pour sentir un renouveau dans le métagame EDH.

En l’espace de deux mois, Intuition est débannie ainsi que Recuring Nightmare et on observe surtout un retour de l’archétype ramp via Maelstrom Wanderer et Griselbrand. L’arrivée de ces deux généraux affaiblit la position d’aggro dans le métagame mais permet de contenir la progression d’Edric car ils ont un match-up équilibré contre lui.  Les récents débans ont par ailleurs permis la création du deck 5C Loam et de renforcer les listes de Karador, Ghost Chieftain et de The Mimeoplasm combo. Enfin, Avacyn nous apporte Caverne des âmes, carte qui fera très mal aux derniers généraux draw-go du format les obligeant à s’adapter ou à mourir.

Le top 8 de st Nazaire reflète bien l’image du métagame de ce temps, nous y trouvons du ramp, du contrôle avec du rouge, des Edric et quelques decks basés sur le grave.

Quelques semaines plus tard, nous connaitrons le plus gros bouleversement de l’année 2012 pour l’EDH. D’une part, suite à une nouvelle annonce de banlist, Edric (comme général) et Ancient Tomb sont interdits, à la fois pour mettre fin au règne d’Edric et pour anticiper une future montée en puissance des généraux ramps. D’autre part, RTR apporte à l’EDH une carte lourde de conséquences futures : Repose en paix.

Edric étant banni et bien que Ancient tomb n’était plus légal, Maelstrom Wanderer était le deck à battre à la veille de la coupe de France EDH en novembre à Vitry. Mais malgré tout le bruit fait autour de ce général, il n’a pas connu le succès attendu et ceci pour deux raisons. La première fut sans doute l’arrivée de Geist dans le métagame, Edric l’empêchait d’exister mais ce dernier absent, il venait de perdre son pire match up. Il a les armes pour battre Wanderer. A ceci s’ajoute la forte popularité de Jenara, Asura of War qui a elle-aussi un match-up légèrement favorable contre Wanderer.

Cependant, la surprise ne vint pas d’eux mais d’un général qu’on avait oublié: Zur, l’enchanteur. Avec la possibilité de tutoriser Nevermore dès le tour 4, tous les matchs-up ramp devenaient un bye pour lui.

Durant les mois qui suivirent la coupe de france EDH, Zur conforta sa position comme deck to beat du format, accompagné par Geist of Saint Traft, Grand Arbiter Augustin IV et Jenara, Asura of War. Le métagame était alors fortement dominé par l’archétype UWX.

Pour enrayer cette suprématie de UW, les questions d’une baisse des points de vie et de débannir certains généraux refont surface sur les forums mais cela n’eut, encore une fois, aucune conséquence.

L’année 2012 est significative sur un dernier aspect, c’est à la fin de cette année que nous voyons l’unification de la règle du mulligan. Pendant plusieurs années, les régions et les joueurs débattaient autour de la question du mulligan. Certains préféraient le gratuit, d’autres le Paris-Normandie (PN). Peu à peu le PN s’impose dans les tournois jusqu’à ce que la dernière place forte du gratuit (Saint-Nazaire) céde et décide à son tour d’adopter le PN. Sur la scène internationale, nous avons la mise en place des premiers gros tournois EDH duel, principalement en Philippines et quelques uns aux USA.


2013 :

A la surprise générale, le comité décida de ne pas changer la banlist et vu que l’extension Gatecrash n’apporta aucun bon général, on connut pendant les quatres premiers mois de cette année un métagame dominé sans partage par les quatre généraux UWX: Zur, the Enchanter, Grand Arbiter Augustin IV, Jenara, Asura of War et Geist of Saint Traft.

Dans le but de redonner du souffle au métagame EDH, le comité a pris une décision risquée avec la mise à jour de la banlist en avril. Protean Hulk, Bitterblossom et Staff of domination sont débannis. L’arrivée de la dernière carte n’eut aucune conséquence sur le métagame, le retour de Bitterblossom renforça légèrement la couleur noire mais ce déban visait surtout à corriger leur erreur de décembre 2011. Le déban de Hulk eut par contre d’énormes conséquences car il fit renaître Karador et nous vîmes l’apparition de listes 5Color flash Hulk. Ce fut deux bonnes propositions qui avaient le mérite d’offrir une alternative compétitive à UWX, mais malheureusement celles-ci se sont revélées trop fortes pour l’EDH car elles entraînèrent la mort de tous les decks non-bleus (qui sont les seuls capables contrer les combos autour de Hulk).

Puis, cette même nouvelle mise à jour va proposer deux nouvelles interdictions : Humility et Vanishing. Le premier ban n’eut aucune conséquence car la carte était peu jouée. Si elle fut ban c’était davantage un choix politique, on voulait affaiblir les UWX contrôles et cette carte allait contre l’esprit de l’EDH car elle réduisait l’impact d’un général à un simple 1/1. A l’inverse, bannir Vanishing eu une conséquence que peu de joueurs anticipèrent, en tuant Zur voltron (Liste 100% axé sur le général), on créa Zur contrôle qui profita de l’arrivée de Rest in Peace quelques mois plus tôt en disposant d’un plan B, la combo entre cet enchantement et Heaume d’obéissance.

L’erreur du deban de Protean Hulk fut corrigée dès juillet avec son reban, accompagné de celui de Winter Orb afin de réduire encore la puissance de Grand Arbiter Augustin IV. Ce dernier affaibli, cela entraîna un déplacement des joueurs de contrôle UW vers Zur et ainsi, nous avions retrouvé un métagame semblable à celui du début de l’année. L’archétype UWX a continué à dominer, suivi par quelques autres généraux arrivant à se hisser en top 8 : Karador, Ghost Chieftain, Maelstrom Wanderer, Animar, Soul of ElementsEzuri, Renegade Leader.

Au même moment, Wizard modifia la règle des légendes, rendant la présence des clones dans les listes inutiles. Ainsi, dans son ensemble, les decks bleus venaient de perdre deux très bons anti-créatures : Phantasmal Image et Métamorphe Phyrexian. Toutefois, cela renforca indirectement Geist de Saint Traft, le rendant plus difficile à tuer.

La nouvelle banlist de Theros est dans la continuté de la politique du comité. Dans le but de renforcer aggro, il faut empêcher les kills avant le tour 5, ainsi Loyal Retainers fut banni. Ceci entraîna inévitablement une baisse de la popularité de Karador. Les derniers mois de l’année 2013 furent ceux de la sortie des packs Commander2, qui tout comme le premier du nom, ont eu un fort impact sur le métagame EDH. Quatre généraux sortent du lot : Oloro, Ageless Ascetic, Prossh, Skyraider of Kher, Marath, Will of the Wild et surtout Derevi, Empyrial Tactician. Ces quatre généraux furent autorisés lors du Bazar of Moxen Paris et à la Coupe de France à Poitiers et cela permit d’élargir le métagame. Cependant, au fur et à mesure des tournois, Derevii devenait de plus en plus puissant et ses différentes capacités faisaient de lui et de Zur les seuls gros decks du format. En cette fin d’année 2013, la communauté EDH le savait, il fallait prendre une décision lors de la banlist suivante car nous nous approchions d’un métagame entièrement dominé par deux généraux.


2014 :

On arrive enfin en 2014, les joueurs attendaient du changement et ils l’ont eu ! Toutes les dernières cartes “cheatées” de l’EDH, accompagnées des deux gros généraux, furent bannis. Adieu Natural Order et Grim Monolith, adieu Zur, the Enchanter et Derevii, Empyrial Tactitian, adieu Serment des druides !



Lorsque j’ai écris les dernières lignes de cette partie il y a un an, je déclarais que le métagame était à présent sain et équilibré.

Nous le pensions tous à ce moment ci et nous parlâmes trop vite car ce métagame sain ne dura que quelques mois. Le spectre d’Oloro commençait déjà à faire parler de lui!

Oloro avait déjà perfé lors de la précédente coupe de France sous une forme Doomsday, cependant, bien que le jugeant fort on ne lui prêta peu d’attention car dans les couleurs d’Esper, Zur restait meilleur. Mais voilà, Zur fut banni et plus rien ne pouvait empêcher Oloro, Ageless Assetic d’être le deck à abattre en Duel Commander. Il commença quelques petites perfs sous les traits des builds Doomsday et Reanimator mais ce qui changea la donne, fut lorsqu’il gagna le tournoi de Saint Nazaire en mode draw-go, buildé par la team Nantes. Une telle liste exploitait très bien le regain de point de vie offert par le général, cette liste écrasait la très forte majorité des decklistes du métagame, au point que ses rares rivaux furent quelques listes draw go (Nin, the Pain Artist, Clique Vendilion) et Voltron.  

Ce qui devait arriver arriva, en juillet 2014 Oloro fut à la non-surprise de tous, banni !

A l’inverse, le ban de Cataclysme en choqua plus d’un, la communauté ne comprenait pas les arguments du comité pour cette décision et encore aujourd’hui, la question de sa présence sur la banliste fait polémique.

Dans les 2 mois qui suivirent, 2 tournois posèrent les bases de toutes les principaux débats existants aujourd’hui: le DTC3 à Rouen en fin juillet et le tournoi de Nantes en début septembre.

Dans le premier top 8, la finale était marath vs marath avec 2 autres decks réanimator en top 8. Dans le second top 8, la finale fût prossh foodchain vs prossh foodchain avec tout comme à Rouen, 2 réanimator dans le top 8.  Ces résultats tournent autour de 3 cartes: Foodchain, Survie du plus apte et Entomb.

L’extension Khans of Tarkir fut un très bon cru pour le duel Commander car nous eûmes 3 nouveaux généraux compétitifs : Narset, Enlightened Master, Anafenza, the Foremost et Sidisi, Brood Tyrant. Les résultats ne manquèrent pas d’arriver, les deux premiers finirent dans le top 4 de la coupe de France 2014 et bien que Sidisi n’a pas encore connu sa grosse performance sur un tournoi majeur, il conserve une forte popularité en ligne et sur les tournois. Par contre,  l’extension ne mit pas un terme aux débats sur les 3 cartes précédemment citées car elles étaient chacune aussi présente dans ce top 8. Par ailleurs, Food Chain fit encore parler de lui sur un tournoi de plus de 100 joueurs aux Philippines où le deck fini premier et entre les mains de Noham sur le GP Strasbourg car il y gagna avec les 3 tournois EDH organisés.

Quant à l’édition Commander 2014, à la différence de sa précédente version de 2013, elle eut aucun impact sur le duel commander malgré l'arrivée de trois bonnes cartes : Daretti, Scrap Savant, Miryad Landscape et Prêtresse du confinement. La fin de 2014 sonne aussi le retour de Karador sur le devant de la scène sous les traits d’une nouvelle version combo, je reviendrai dessus dans la prochaine partie de l’article.


2015 :

On arrive à présent à janvier 2015 avec Fate Regorded et un aucun changement sur la banlist, ce qui nous amène à la prochaine partie de la news : L’analyse du métagame.



III - Analyse du métagame

Beaucoup à dire dans ce métagame, avant de m’attaquer à l’analyse des résultats du tournoi de Rouen ayant eu lieu le WE dernier, je vous présente la decklist de Noham, vous avez déjà fait la connaissance de ce joueur via la news de janvier dans la partie interview. Depuis quelques temps il teste en ligne Daretti, un général qui a le double avantage d’un coté de proposer une liste compétitive pour un prix inférieur aux généraux du même level de puissance. Et de de l’autre d’offrir un game plan unique dans le duel commander. Je vous laisse découvrir sa liste :

Daretti par Noham :

1 Boseiju, Who Shelters All1 Goblin Welder1 Dreamstone Hedron1 Prismatic Lens1 Boom
1 City of Traitors1 Kuldotha Forgemaster1 Ensnaring Bridge1 Scrabbling Claws1 Burning of Xinye
1 Crystal Vein1 Magus of the Moon1 Everflowing Chalice1 Spine of Ish Sah1 Decree of Annihilation
1 Darksteel Citadel1 Myr Battlesphere1 Expedition Map1 Star Compass1 Destructive Force
1 Dust Bowl1 Precursor Golem1 Fellwar Stone1 Tangle Wire1 Devastation
1 Encroaching Wastes1 Solemn Simulacrum1 Fire Diamond1 Thran Dynamo1 Faithless Looting
1 Ghost Quarter1 Steel Hellkite1 Fractured Powerstone1 Unstable Obelisk1 Gamble
1 Great Furnace1 Sundering Titan1 Gilded Lotus1 Wayfarer's Bauble1 Mizzium Mortars
1 Maze of Ith1 Wurmcoil Engine1 Guardian Idol1 Worn Powerstone1 Rolling Earthquake
1 Mishra's Factory1 Karn Liberated1 Ichor Wellspring1 Blood Moon1 Ruination
1 Rishadan Port1 Ugin, the Spirit Dragon1 Mind Stone1 Chaos Warp1 Slagstorm
1 Tectonic Edge1 Chandra Ablaze1 Mindslaver1 Magmaquake1 Sudden Demise
1 Wasteland1 Basalt Monolith1 Mishra's Helix1 Pyroblast1 Wildfire
27 Mountain1 Coalition Relic1 Mycosynth Wellspring1 Red Elemental Blast
1 Duplicant1 Coldsteel Heart1 Phyrexian Furnace1 All Is Dust


Par ailleurs, Guillaume Wafo Tapa, joueur pro et vainqueur de la dernière coupe de France a répondu a quelques questions sur le duel Commander dans le dernier numéro du magazine Lotus Noir.

Dedans, il soutient que Prossh et Karador sont deux généraux sous-estimés et qu'à l'inverse Grand Arbitre est sur-estimé vu le faible impact qu'il a sur le board. Il considère Réanimator comme le meilleur archétype de l'EDH.

Au sujet de la banliste et de ses règles, il trouve Jace V2 et Bibliothèque Sylvestre craqués pour le format, il est favorable à une baisse des pvs dans le but d'avoir plus d'aggro dans le format.

Après cette mise en bouche, attaquons nous au coeur de l’analyse: les résultats du Demonic Tournament Commander 4 à Rouen où 141 joueurs se sont réunis, ce qui rend ce tournoi le plus grand tournoi duel commander jamais organisé !

Nom du Général

Nombre présent

Présence en top 16

Proportion en top 16

Marath, Will of the Wild

6

0

0%

Ruhan of the Fomori

1

0

0%

Azusa, Lost but Seeking

1

0

0%

Vendilion Clique

4

2

50%

Grand Arbitre Augustin IV

9

1

11%

Hordes de notion

1

0

0%

Surrak Dragonclaw

1

0

0%

Tasigur, the Golden Fang

7

1

14%

Skullbriar, the Walking Grave

3

0

0%

Anafenza, the Foremost

8

1

12%

Griselbrand

4

0

0%

Sigarda, Host of Herons

3

0

0%

Skithiryx, The Blight Dragon

5

0

0%

Daretti, Scrap Savant

3

0

0%

Maelstrom Wanderer

7

0

0%

Wydwen, the Biting Gale

5

0

0%

Grenzo, Dungeon Warden

1

0

0%

The Mimeoplasm

1

0

0%

Child of Alara

4

1

25%

Animar, Soul of Elements

5

1

20%

Keranos, God of Storms

4

0

0%

Zurgo Helmsmasher

1

0

0%

Iroas, God of Victory

1

0

0%

Geist of Saint Traft

5

1

20%

Narset, Enlightened Master

6

1

16%

Rafiq of the Many

3

0

0%

Prossh, Skyraider of Kher

6

2

33%

Xenagos, God of Revels

2

0

0%

Titania, Protector of Argoth

1

0

0%

Brago, King Eternal

1

0

0%

Nin, the Pain Artist

4

1

25%

Shu Yun, the Silent Tempest

1

0

0%

Kemba, Kha Regent

1

0

0%

Rhys the Redeemed

1

0

0%

Kaalia of the Vast

1

0

0%

Olivia Voldaren

1

0

0%

Azami, Lady of Scrolls

2

0

0%

Niv-Mizzet, Dracogenius

1

0

0%

Karador, Ghost Chieftain

5

2

40%

Talrand, Sky Summoner

2

0

0%

Jenara, Asura of War

3

1

33%

Radha, Heir to Keld

1

0

0%

Sidisi, Brood Tyrant

2

1

50%

Purphoros, God of the Forge

1

0

0%

Nekusar, the Mindrazer

1

0

0%

Teferi, Temporal Archmage

1

0

0%



Les résultats se rapprochent de l’analyse du joueur Wafo Tapa lors de son interview, Grand arbitre a un très mauvais taux car pour 9 joueurs le jouant, qu’un seul arrive à le hisser sur les hautes tables. A l’inverse, Karador et Prossh ont un bon ratio, ces derniers arrivant à être placés deux fois chacun dans ce top 16, karador fini même 1er du tournoi en affrontant en final Jenara.

Avoir 13 généraux différents dans le  top 16 d’un tournoi d’une si grande envergure est signe d’un métagame ouvert.

Toutefois un métagame ouvert n’est pas synonyme d’un métagame sain, je remarque l’absence d’agro qui peine à se hisser dans un format où combo est fortement représenté ( réanimator + animar + prossh).

Ce top 16 confirme les doutes de certains joueurs sur le trio “Food chain, Entomb et Survie du plus apte (dans karador)” et continuera à alimenter de nombreuses polémiques: ces 3 cartes sont elles trop fortes pour le format EDH ou trop nuisibles pour le métagame EDH ou ni l’un ni l’autre ?

Quel est votre avis dessus?

Lors de l’histoire du duel Commander, je vous ai mentionné le retour de Karador sur le devant de la scène en cette fin d’année 2014, comme vous le voyez son retour n’était pas éphémère car il vient de gagner le tournoi sur Rouen.

Ce qui a permis à ce deck de redevenir compétitif a été l’arrivé dans l’extension M15 du Géant Tisseur de faveurs. En ayant sur table, un moteur à sacrifice + Recteur de l’académie + une créature, le deck part en combo. Cette combo se rapproche énormément de celle du temps de Hulk, où avec Recteur nous allons chercher Renaissance programmée qui sera enchanté sur la 3eme créature, celle ci se fera sacrifier pour ensuite aller tutoriser Géant Tisseur de faveurs qui ramènera Renaissance programmée, etc. La combo permet de gagner dans le tour.

Je conclus cette partie par la decklist du joueur Alexander L. (Newtrader) qui fini dans le top 8 avec Tasigur, nouveau général sorti dans la dernière extension de Magic. Bien que je pense que sa liste peut encore être améliorée, c’est la meilleure base de build que vous pouvez à ce jour trouver si vous vous décidez de jouer ce commander sur un tournoi :

1 Bayou1 River of Tears1 Snapcaster Mage1 Fact or Fiction1 Spell Pierce
1 Bloodstained Mire1 Scalding Tarn1 Jace Beleren1 Forbid1 Spell Snare
1 Bojuka Bog1 Sunken Ruins1 Jace, the Mind Sculptor1 Forbidden Alchemy1 Thought Scour
1 Breeding Pool1 Swamp1 Kiora, the Crashing Wave1 Force Spike1 Ancestral Vision
1 Cavern of Souls1 Temple of Deceit1 Liliana of the Veil1 Force of Will1 Damnation
1 Cephalid Coliseum1 Temple of Malady1 Abrupt Decay1 Hero's Downfall1 Deep Analysis
1 Command Tower1 Temple of Mystery1 Brainstorm1 Into the Roil1 Demonic Tutor
1 Creeping Tar Pit1 Temple of the False God1 Complicate1 Intuition1 Gitaxian Probe
1 Drowned Catacomb1 Tropical Island1 Condescend1 Logic Knot1 Life from the Loam
1 Flooded Grove1 Underground River1 Consume the Meek1 Mana Leak1 Maelstrom Pulse
1 Flooded Strand1 Underground Sea1 Counterspell1 Memory Lapse1 Order of Succession
1 Forest1 Urborg, Tomb of Yawgmoth1 Cryptic Command1 Mental Note1 Preordain
1 Hinterland Harbor1 Verdant Catacombs1 Diabolic Edict1 Miscalculation1 Raven's Crime
1 Lonely Sandbar1 Wasteland1 Dig Through Time1 Mystical Teachings1 Toxic Deluge
1 Marsh Flats1 Watery Grave1 Dismember1 Mystical Tutor1 Treasure Cruise
1 Maze of Ith1 Windswept Heath1 Dismiss1 Nature's Claim1 Tasigur, the Golden Fang
1 Misty Rainforest1 Wooded Foothills1 Dissolve1 Negate
1 Myriad Landscape1 Yavimaya Coast1 Entomb1 Opt
1 Overgrown Tomb5 Island1 Evasive Action1 Remand
1 Polluted Delta1 Gilded Drake1 Exclude1 Shadow of Doubt


Bien que jeune, il s’annonce déjà comme un des meilleurs générals du métagame, vous devrez le prendre en compte lors de vos futurs déplacements pour un gros tournoi Duel Commander.



IV - Watchlists des cartes pouvant être débannies

Lors de ma news d’aout, je vous ai parlé des cartes étant sur la “watchlist” non officielle, celles pouvant un jour être bannies.
Aujourd’hui, je vais vous présenter celles qui pourraient bientôt être débannies. Vu que ces listes ne sont pas officielles, elles dépendent de l’appréciation de chacun, alors n’hésitez pas à nous dire dans les commentaires quelles sont les cartes que vous jugez “débanissables” et pourquoi.



Comme général :

Nattes, séide de la Coterie :  Il y a beaucoup de débats autour de son déban car une créature mono noir, sans CIP et faible en stats semble pour beaucoup ne pas mériter à être bannie. Certains joueurs répondent que son ban est méritée car c’est un général, via ses capacités, qui peut dégouter les joueurs débutants. Indirectement, la question de Nattes nous conduit à la question de la politique de compétitivité pour le duel commander.


Comme non général :

Orbe de l’hiver : C’est une carte qui demande un setup pour être forte (=elle a besoin d’autres cartes pour être jouée). A l’époque on la retrouvait dans les decks contrôles Grand Arbitre Augustin IV qui exploitait parfaitement sa capicité en lockant l’adversaire, et dans des listes aggros qui l’utilisait comme moyen de disrupt. Les détracteurs d’un déban de l’Orbe de l’hiver soulignent que cette carte est comme Nattes, une carte “anti-jeu”.

Cataclysme : Comme expliqué dans la partie histoire de magic, cette carte aux yeux de certains ne remplit pas les critères pour être bannie. D’autres priviligient sa présence sur la banliste car ils considèrent que le setup demandé pour la jouer est très facilement accessible, exemple: Grand Arbitre Augustin IV + Cataclysme, Geist of Saint Traft + Cataclysme ou Anafenza, the Foremost + Cataclysme.

Serra en devenir : La carte tour 1 précédé par une plaine est extrêmement forte, l’est elle encore tour 2 ? Dans des listes compétitives où on privilégie la stabilité, est ce que les joueurs peuvent se permettre de jouer une carte qui perd toute puissance une fois passée le tour 1 ? Pour certains la réponse est non, de plus elle ne pourrait être jouée que dans des listes mono colore ou 2 couleurs car dès que nous passons sur 3 couleurs, la forte présence des fetchs n’est pas synergique avec Serra en devenir. Enfin, elle meurt sur tous les anti-créatures du format. L’argument pour la maintenir dans la banliste est que quelques fois, bien que cette situation sera rare, elle fera gagner à elle seule les parties.

Marché selon Yaugzebul : c’est une carte qui sera  jouée  dans plusieurs stratégies à base noire comme par exemple Griselbrand, Iname, Death Aspect ou Olivia Voldaren. Bien qu’elle a un défaut, il est vite compensé par le fort potentiel de la carte. La carte a peu de chance d’être débannie un jour mais il reste la possibilité que dans un autre métagame, se mettre full tap pour jouer un enchantement coutant 6 mana et nous demandant de la vie afin d’être rentabilisé, soit un mauvais sort.


Comme non général à condition(s) :

Creuset des mondes : Un spell coutant 3 manas tout en ayant aucun CIP mérite t-il d’être sur la banliste ? Pour beaucoup la carte n’est plus assez puissante pour le duel commander car les listes compétitives ne peuvent plus se permettre de jouer un spell tour 3 sans un impact sur le board. A l’opposé, ceux favorables à sa présence sur la banliste répondent que vu que le spell est incolore, il rentrerait trop facilement dans plusieurs listes et que son interaction avec Fastbond sera nuisible à l’équilibre du format. Une solution envisageable serait de bannir Fastbond au profit de Creuset, ce qui aurait le double avantage d’empêcher les sorties craquées, bien que très rare, avec Fastbond tout en donnant un boost aux decks basés sur la carte Vie du Terreau.

Loyal Retainers : Cette carte a été bannie officiellement suite à la trop forte interaction entre elle et la carte Survie du plus apte, non officiellement, son prix élevé a aussi joué dans la décision de son ban. Toutefois, la carte a récemment été réédité ce qui a fait chuté son prix et si Survie du plus apte vient un jour à être bannie, alors Loyal Retainers mériterait de partir de la banliste.

Carcasse protéenne : Aussi appelé Hulk, la carte a déstabilisé le metagame il y a 2 via les deux fortes interactions entre elle et Flash ou elle et Natural Order (N-O). Mais entre temps, N-O a été aussi banni, dans la situation où Flash vient aussi à être bannie, Hulk pourrait être débannie.

Dons non données (Gifts) : Dans le cas où Entomb serait un jour bannie, débannir cette carte serait une manière de compenser la perte de ce spell noir pour les builds réanimator et pour les builds Vie du Terreau (aussi appelé Loam). Par contre et vu le fort nombres de spells flashbacks joués, on peut aussi craindre que son unban serait un trop fort impact en faveur des decks contrôles. A l’inverse, on remarque qu’Intution, qui est une carte se rapprochant énormément de Gift, n’est pas une carte “auto in” dans les decks contrôles.



V - Interview de Windston, joueur d’Anafenza

1 - Bonjour Windston, parle nous de toi, où joues tu, quand as tu commencé l’EDH, pourquoi l’EDH ?

Je joue en région parisienne, essentiellement en duel-commander,  je joue aussi occasionnellement en modern, legacy et limité.Attiré par l’idée du singleton et l’élégance des règles de construction, j’ai commencé l’EDH en 2010 à Vancouver sous sa forme multijoueur,. J’ai par contre été rapidement déçu car je trouvais le format beaucoup trop politique et pas assez stratégique. C’est ainsi que j’ai avec un grand plaisir découvert lors de mon retour en France que nous autres frenchies nous nous étions  aussi approprié ce format en l’orientant pour du 1vs1.


2 - Tu as récemment fait top 8 sur la coupe de France avec Anafenza, pourquoi joues tu ce général ? Le débat Doran vs Anafenza est il à présent clos en faveur de ce dernier ?

Pourquoi Abzan aggro ? Parce que je suis dans l’âme un joueur d’aggro/midrange et qu’Anafenza est à mes yeux la mieux placée dans l’actuel métagame.

J’ai une préférence pour Anafenza car elle est plus aggro que Doran, parce qu’elle gêne les stratégies reanimator et quelques combos comme ceux tournant autour de Survie du plus apte, et parce que le fait qu’elle soit plus petite n’est au final dommageable que dans peu de situations.Le swap est probablement définitif pour moi, ce qui ne veut pas dire que c’est le meilleur choix dans un métagame différent. Si un jour le méta auquel je m’attends fait que Doran semble mieux placé qu’Anafenza (pas de reanimator, quelques généraux avec un gros ratio force/endurance qui trustent le format), il est probable que je revienne sur notre bon vieux Sylvain 0/5.


3 - Quelle est la dernière version de ta liste ? Quels sont les ajustements possibles, les cartes présentes sur ta watchlist ?

Ma dernière version d’Anafenza est la suivante :

1 Arid Mesa1 Overgrown Tomb1 Arbor Elf1 Stoneforge Mystic1 Dismember
1 Bayou1 Plains1 Avacyn's Pilgrim1 Tarmogoyf1 Go for the Throat
1 Bloodstained Mire1 Polluted Delta1 Birds of Paradise1 Tidehollow Sculler1 Swords to Plowshares
1 Brushland1 Rishadan Port1 Braids, Cabal Minion1 Voice of Resurgence1 Tainted Pact
1 Caves of Koilos1 Savannah1 Brimaz, King of Oreskos1 Elspeth, Knight-Errant1 Armageddon
1 City of Brass1 Scrubland1 Dark Confidant1 Garruk Relentless1 Castigate
1 Command Tower1 Shizo, Death's Storehouse1 Deathrite Shaman1 Liliana of the Veil1 Council's Judgment
1 Dryad Arbor1 Sunpetal Grove1 Elves of Deep Shadow1 Sorin, Lord of Innistrad1 Demonic Tutor
1 Fetid Heath1 Swamp1 Elvish Mystic1 Chrome Mox1 Duress
1 Flagstones of Trokair1 Temple Garden1 Eternal Witness1 Skullclamp1 Green Sun's Zenith
1 Flooded Strand1 Treetop Village1 Fleecemane Lion1 Sword of Fire and Ice1 Hymn to Tourach
1 Forest1 Twilight Mire1 Fyndhorn Elves1 Tangle Wire1 Inquisition of Kozilek
1 Gavony Township1 Urborg, Tomb of Yawgmoth1 Hero of Bladehold1 Abzan Ascendancy1 Lingering Souls
1 Godless Shrine1 Verdant Catacombs1 Knight of the Reliquary1 Bitterblossom1 Night's Whisper
1 Horizon Canopy1 Wasteland1 Llanowar Elves1 Curse of Predation1 Ravages of War
1 Isolated Chapel1 Windswept Heath1 Containment priest1 Phyrexian Arena1 Sinkhole
1 Llanowar Wastes1 Wooded Bastion1 Oona's Blackguard1 Rancor1 Thoughtseize
1 Mana Confluence1 Wooded Foothills1 Qasali Pridemage1 Sylvan Library1 Toxic Deluge
1 Marsh Flats1 Woodland Cemetery1 Reclamation Sage1 Abrupt Decay1 Vindicate
1 Misty Rainforest1 Abzan Falconer1 Scavenging Ooze1 Diabolic Edict1 Anafenza, the Foremost


Mon “maybeboard” est vaste. Il rentre tout juste dans une boite classique. Il contient déjà toutes les cartes que j’ai écartées récemment, car pour tester de nouvelles idées, il faut de la place, et que les éliminations ne peuvent et ne doivent pas etre définitives. Parmi les cartes qui me tentent beaucoup en ce moment  il y a Siege rhino et Rancid earth.


4 - Ta liste a énormément évolué depuis celle de la coupe de France, tu t’es orienté vers un build axé sur les tokens, en quoi cela influe sur tes matchs-ups ? En règle générale, quels sont les bons et les mauvais match-ups d’Anafenza ?

L’orientation token part d’une constatation sur la Championat de France et sur le side évent du GP Strasbourg auquel j’ai participé : Sorin gagne des games tout seul. Et Curse of Predation est monstrueuse, de plus Lingering Souls est une meilleure carte que bitterblossom. J’ai donc voulu tester si une orientation token, sans toucher au coeur du pack, pouvait améliorer la position du pack face au métagame.

La première conséquence d’un tel changement est qu’on swarm beaucoup mieux et qu’on est plus résistant aux différents board sweepers. On est par contre globalement moins bien placé face aux combos très rapides, vu que ma clock est moins brutale qu’une version plus aggro.

On souffre beaucoup face aux packs un poil plus midranges et contre les packs “extinction”, exemple : Griselbrand, Olivia, etc. Prossh bien piloté arrive assez régulièrement à stabiliser où a gagner sur un top deck.

Les “pires match-up” du pack sont :
– perdre le toss.
– ne pas ouvrir sur elfe au tour 1.
– ne pas voir d’élément de denial sur la game.

Le pack se comporte bien face a tous les tappouts, face aux packs qui rampent avec des lands, face au autres aggro non marath. Face a reanimator, le général n’est pas suffisant, vraiment pas ! Il nous fait gagner un peu de temps mais n’offre pas la victoire à lui seul.


5 - Comment évolue ton plan en jeu en fonction de l’archétype que tu affrontes ?

Le plan évolue plus en fonction de notre pioche qu’en fonction de l’adversaire. Car le taux de victoire du pack dépend  plus de l’ordre dans lequel nous piocherons les cartes que dans les interactions avec l’adversaire. Heureusement, la liste a une forte redondance ce qui nous permet régulièrement d’aligner les cartes dans le bon ordre afin d’amener le pack sur les hautes tables d’un tournoi.

Petite nuance face a draw go : Armaggeddon est la carte clef. Même si ce n’est pas systématique, on pioche en général suffisamment de menaces dans le but de l’obliger à lui faire cracher ses contres avant de pouvoir jouer notre gamebreaker.


6 - Que penses tu du métagame actuel ?

Comme on pouvait s’y attendre sur un bloc basé sur les wedges, je n’ai pas été déçu des apports des dernières extensions sur le métagame. Je trouve le métagame ouvert et sain.


7 - Quel(s) changement(s) aimerai tu voir dans la banliste d’avril et pourquoi ?

Aucun. Pour les raisons énoncés dans la précédente question.

Toutefois, s’il faut proposer des modifications, je suis favorable à un unban de braids car il n’est pas plus une menace que tout autres général compétitifs du duel commander.Et comme discuté sur les forums, dans le cas où Reanimator a besoin d’être “nerfé”, je préférerai un ban de griselbrand (comme créature) qu’un ban d’entomb.


8 - Quels sont d’après toi les 3 généraux les mieux placés pour les prochains WE ?

En tête: Narset, pour l’archétype contrôle. Anafenza pour l’archétype aggro. Et Prossh pour combo. Mais comme dis, le métagame est largement ouvert, plusieurs généraux peuvent facilement se hisser sur la plus haute du podium !


9 - Un coup de coeur dans la nouvelle extension ? Comment juges tu son impact sur le Duel Commander ?

Je n’ai pas eu de coup de foudre pour une carte en particulier, j’aime bien Tasigur en tant que general, Monastery mentor semble aussi être une créature solide. Quant au reste de l’extention, il est possible que quelques petites “perles” m’ont échappé.


10 - Un mot pour la fin ?

J’ai découvert tout récemment le format TinyLeaders, et je suis très excité par cette nouvelle possibilité que peut proposer cette variante. J’espère que ce nouveau format alternatif  contribuera à augmenter la popularité du Duel-Commander et non l’inverse.

Le joueur Américain Dan Pyre a accepté de faire quelques vidéos avec la liste de Winston, les voici :

Edit Anastaszor : Visiblement l'intégration html, qui permet de faire les tableaux n'est pas compatible avec l'affichage direct des vidéos, et j'en suis désolé. Je vous laisse le lien pour aller voir cette chaine
https://www.youtube.com/watch?v=rhxmPsK8uyM

Il publie fréquemment des vidéos de duel commander sur sa chaine, je vous invite à les regarder.



VI - Funcards

Qu’est ce qu’il manque comme général au duel commander ?

Le duel commander est un format qui se renouvelle via les modifications sur la banliste et surtout par l'arrivée de nouveaux généraux.
Bien que nous en avons chaque année des dizaines de nouveaux, quelques archétypes manquent encore d’un bon général.
Pour le plaisir, je me suis amusé à imaginer les généraux qui manquent à notre format.

Lors de l’élaboration des généraux ci-dessous, je me suis donné plusieurs critères.
Tout d’abord (1) il doit être compétitif dans notre métagame actuel, (2) ses stats et capacités doivent respecter ses couleurs. Enfin (3), il doit avoir un power level dans les normes des derniers généraux sortis dans les packs commanders ou dans nos dernières extensions.Le premier critère (1) est le plus important car pour être compétitif dans notre métagame, il ne doit pas mourir sur Marath trop facilement, donc j’ai privilégié des créatures avec 2 ou 3 en défense.


Aujourd’hui mono blanc n’existe pas en EDH, c’est même la seule couleur sans général compétitif. Nous avons bien eu il y a un temps Isamaru, puis légèrement Hokori ou Thalia mais aucun d’eux ne fait le poids face à Marath ou Anafenza dans l’esprit Wx aggro.

Avec cette upgrade d’Isamaru, on pourrait jouer WW aggro en duel commander.
Pauvre gaddock Teeg, il y a 2 ans tu étais un des meilleurs général en duel commander mais suite à l'arrivée de Marath et Anafenza, l'intérêt de se priver d’une couleur pour te jouer n’en vaut plus le coup.

Tout en restant dans l’esprit Maverick Disrupt j’ai imaginé ce général. Il sera nécessaire de modifier les listes actuelles de GW afin de s’adapter à ses capacités mais une fois faite, nous pourrons avoir accès à un bon général disrupt tout en conservant des bonnes stats pour une optique aggro.
Ce bon vieux Thraximundar ne fait plus le poids en duel commander, il manque d’impact pour un spell aussi lourd.
Les joueurs jouant Grixy sont venus à le jouer que pour les couleurs et non pour sa capacité et ses stats. J’ai alors imaginé un nouveau général en bleu, rouge, noir.

Duel commander oblige, il ne peut coûter plus de 4  à moins d’être dans une optique ramp ou combo.

Les couleurs s’alliant bien avec une stratégie draw-go, je lui ai donné le flash.
Par ailleurs, sa seconde capacité est synergique avec les sorts fouilles et flashback.Un tel général replacerait grixis sur les hautes tables d’un tournoi.
Qui n’a jamais eu envie de jouer meule en EDH?

Selon le pool de cartes, c’était possible pendant de courtes périodes en draft, T2 ou modern mais en EDH, un tel objectif est irréalisable avec nos decks comprenant 99 cartes.

J’ai ainsi designé ce général.

L’optique de jeu serait de le jouer rapidement puis de contrôler la game,petit à petit, à chaque spell que votre adversaire jouera, sa fin se rapprochera jusqu’à arriver à un moment où il sera locké (=ne pourra plus jouer) car le moindre spell qu’il castera le tuera.
Depuis l’arrivé de Zur et Oloro sur notre banlist, Esper a disparu des top 8.

Il est difficile de concevoir un général Esper compétitif car il devient rapidement trop fort vu qu’il a accès à 3 excellentes couleurs pour contrôle.

Je l’ai concu ainsi, seulement 3 en défense afin qu’il ne soit pas un “mur” contre aggro comme l’était Zur en son temps.

Il a une capacité d’arrivé en jeu mais celle ci ne fait pas de CA, ce qui est compensé par 3 couleurs qui en produisent déjà énormément.

Sa capacité permet de mettre une carte au cimetière ce qui, tout en permettant le bouiboui avec des cartes flashback ou fouille, permet aussi de le builder dans une optique réanimation.
Le gros problème de cette guilde en duel commander est la concurrence de junk a travers Feu-Doran et à présent Anafenza.
J’avais envie de créer un général qui donne envie de jouer Golgari.

En modern, Golgari est synonyme de “rock”, un deck goodstuff alliant bonnes créatures, défausses et anti créatures.

Je me suis aligné à une telle optique pour concevoir ce général.
C’est un général polyvalent, ses stats et capacités  lui permettent aussi bien de le jouer aggro que de le jouer “bouiboui” avec Bloodghast ou d’autres créatures qui reviennent du grave.Ses capacités coutent à chaque fois 2 manas colorés afin que son intégration dans les builds 3 couleurs ne soient pas une évidence.
Boros n’a jamais été compétitif en Duel commander !

Parfois je joue ma liste d’Iroas et sur une bonne sortie elle punit les decks qui n’y sont pas préparés mais le build reste faible dans notre métagame.
Pour que boros soit viable, il nous faudrait un général conçu dans une optique 100%  “aggro all in” car dès qu’on s’approche du mid et late game, les généraux aggros avec du vert sont favorisés.
Donc je l’ai imaginé comme ci, une sorte de “Blason” sur pattes.

Dans le but d’équilibrer un général pouvant potentiellement tuer tour 4, je lui ai donné que 1 en défense et aucune protection.Un tel général rendrait, sans aucun doute, boros au moins tier 2 en Duel commander.
On nous a annoncé que Wizard étudie la conception d’un général 4 couleurs, en attendant sa sortie je vous propose Egalar le pourrisant.
Ce général a été créé pour être joué autour de la carte Vie du terreau.

Cela serait une liste essentiellement tournée autour du bouiboui qui tuerai avec Moisson de vers ou tout autres kills ayant une synergie avec le cimetière.
Il a 0 en force et 5 en défense car dans une stratégie vie du terreau, on préfère un général nous faisant gagner du temps, dans cette idée, Egalar est un parfait mur.
Ce bon vieux Edric était bien trop fort pour le duel commander, cependant, son départ a laissé Simic sans réel général compétitif.
En m’inspirant de la capacité d’Edric, j’ai créé Vilisia,

Ce général nous propose, tout comme au temps d’Edric, deux stratégies, soit le jouer aggro contrôle soit le jouer Elfball (=un deck elfe combo).
Et bien qu’en lui donnant plusieurs défauts, comme 3 manas colorés dans son cout de mana, pas de CIP et des stats faibles, sa capacité peut potentiellement faire des choses dégénérés en duel commander.


Si ces Fan-arts vous ont plu, je vous encourage à aller sur ces 2 liens (vous y trouverez les versions HD) :

Pleykorn : http://www.magiccorporation.com/gathering-forum-viewtopic-37-104652-galerie-de-pleykorn-.html

Xins : http://www.magiccorporation.com/gathering-forum-viewtopic-37-95100-galerie-de-xins-maj-.html

Si vous aviez la possibilité de concevoir un général, à quoi ressemblerait-il ? Dites-le nous dans les commentaires !



Je profite aussi de cette news pour remercier le modérateur Anastaszor qui s’est occupé pour chacune de mes news de la relecture, de la présentation et de la mise en ligne.

Merci d’avoir lu,

Partager la news si vous l’avez aimé et bon jeu !

Asimov  

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire