Deck Magic the Gathering : Team italia Midrange

Fiche du Membre

jtdu22

Avatar de jtdu22

Hors Ligne

Membre Actif

Grade : [Nomade]

Inscrit le 03/10/2012
Dernière connexion : le 20/11 à 03:04
470 Messages/ 1 Contributions/ 0 Pts

Réserve
Artefact (3) :Enchantement (2) :Éphémère (4) :Rituel (6) :

Total de Cartes de la Réserve : 15

Team italia Midrange

Format : T1.M — Modern [2003-2013]

Posté le 09/08/2014 par jtdu22

Mise à jour le 05/08/2014

Visibilité : Validé

Explications de l'auteur

    Team italia Midrange




Bien le bonjour amis magiciens ! Je vous présente ici un deck peu répandu en modern, même si il fait quelques petites apparitions dans des events : Dega, WBR, Team italia en legacy, plusieurs noms mais une seule passion, allier l'ordre, la destruction et la mort ! (c'est bien métal ce programme). Il existe différentes versions dans ces couleurs : aristocrats, adapté du T2 inistrad / RTR, burn, beaucoup de fins blasts et de gentilles créatures dans la face, et enfin midrange, alliant contrôle et aggro pour dominer l'adversaire en milieu de partie, et c'est cette version qui nous intéresse aujourd'hui.


Les chiffres :

Non non ça ne vous donnera pas de mots de tête, promis juré ! Quand on commence magic on a tendance à négliger cet aspect, mais c'est important en compétitif, alors voici la courbe :

1 : //////////////// 16
2 : ////////// 10
3 : //////// 8
4 : /// 3

Harmonieuse hein ? Un décalage doux et sensuel, une forme attirante... Mais je m'égare, avec une moyenne de 1,95 notre courbe se veut rapide pour tenir face au caractère agro du format, ainsi que pour une autre raison qui sera expliquée plus tard. Mais trêve de chiffres et rentrons dans le vif du sujet !


Le plan de jeu :

a) défausser

Quand les autres posent des birds, des créatures agressives ou un terrain engagé au premier tour, qu'est ce qu'il nous reste ? La défausse messieurs, allons regarder ce que l'ennemi cache dans son crâne ! C'est sans conteste une très bonne arme contre contrôle, un bon moyen pour ralentir aggro, une plaie contre combo, et en général une bonne façon d'identifier le deck adverse très tôt. Pour ça on prend les meilleurs sorts de défausse du modern, thoughtseize qui pique un peu mais qui retire (presque) ce qu'on veut, et inquisition de kozilek qui troque la perte de pv contre une limitation, qui n'est pas si handicapante dans ce format au final.

NB : la défausse n'est pas toujours optimale tour 1, tout dépend contre qui on joue. Garder de la défausse pour plus tard contre contrôle peut s'avérer très utile, et lui imposer un dilemme dont l'issue nous donne l'avantage : soit il se laisse faire et on choisit la carte qui devait retourner la situation, soit il contre pour la sauvegarder et perd donc... un contre. On peut ainsi poser nos cartes plus sereinement, sans craindre d'être agressé par l'adversaire.


Le nouvel ORL est pas tendre...



b) prendre l'avantage

C'est pas le tout de connaître les plans de l'ennemi , il faut maintenant imposer notre loi sur le champ de bataille ! Et quoi de mieux quand on parle d'avantage que de parler du maître du card-advantage, j'ai nommé bob ! Les présentations ne sont pas nécessaires je crois, la seule chose à dire est que la perte de pv est compensée par notre courbe assez basse et la présence de scry dans la liste.

Le grognard jotun quant-à lui fait figure d'ovni. Une force et une endurance très élevée, mais un défaut peu négligeable, il meurt tout seul ! Oui certes, sont instabilité le mène au suicide, mais avant que cela n'arrive nous auront déjà bien tiré sur la corde (dadum tss). Je ne le trouvais pas formidable non plus avant de le tester, mais j'ai appris à jouer avec, et dieu qu'il a des avantages : il affaiblit tarmo, vole le pain de la bouche de ooze, empêche le mage lancevif de recycler les sorts usagés, bannit LS après une utilisation. Vous n'y croyez toujours pas ? Alors revenez à ses stats, et dites moi qui lui arrive à la cheville pour deux manas : tarmogoyf ? Et bien non jotun le gère, et sans se fouler franchement. C'est un choix très personnel bien sûr, mais c'est une carte peu attendue qui n'attire pas l'attention, et croyez moi que l'adversaire ne se laisse pas avoir une fois qu'il a vu les miracles que vous pouvez faire avec.


Hodor ?



Nous parlions de LS justement, mais elle est là avec nous ce soir ! C'est un must-have quand on joue noir et blanc, Le CA fourni est énorme, et le vol conféré à ces esprits en font de bons bloqueurs comme de bons attaquants. Notons qu'elle résiste très bien à la défausse et aux contres, ce qui n'est pas de refus en ces temps où le bleu revient en force. De même, si vous êtes pris à la gorge par blood moon et que vous êtes dans l'incapacité de produire du mana blanc, vous pouvez vous débarrasser de LS en la défaussant grâce à nos 8 sorts de défausse (inquisition et lili en tête pour l'efficacité) et la jouer pour son coût de flashback ! C'est anecdotique mais pourtant très utile.

Enfin le petit nouveau (plus tant que ça au final) de Theros s'est fait une place dans cette liste, brimaz ! Et quoi de plus royal que d'ameuter ses compagnons d'armes pour l'aider à attaquer où à défendre, ce qui est bien pratique pour contenir les assauts d'un tarmogoyf enragé ou d'autres créatures barbares. Son endurance de 4 lui permet non seulement de résister à foudre, mais aussi à la fureur des dieux qui est de plus en plus jouée (notamment en side), punissant les départs trop rapides. Dans ce cas seuls les jetons seront fauchés, le roi reste de marbre.


Des boobs sur un esprit ? qu'est ce qu'il faut pas faire pour attirer le magicien je vous jure...



c) Gérer les ennuis

Tout ça c'est bien beau, mais jouer sans se soucier de l'adversaire ne va pas nous mener bien loin. Il faut avoir du répondant, pouvoir gêner son plan de jeu pour mieux s'imposer. On va commencer par un grand classique du genre : Foudre. Je vais résumer ça brièvement, tout le monde en a déjà parlé : créatures, planeswalkers, joueur. C'est ce qui fait de cette carte un incontournable, le rouge est splashé pour elle, la carte est auto-in quand on joue rouge. Pas de surenchère ? Une fois, deux fois, trois fois, adjugé vendu !

Plus cher, plus faible, avec un petit bonus bizarre pour du rouge, Magma jet est un blast lui aussi. Mais pourquoi ne pas jouer lightning helix en complément de foudre alors ? Sachez que ça a été testé, pendant trèèèès longtemps, et que j'ai fini par m'en séparer. La vie gagnée ne vaut pas le scry sur le long terme, et le point de dégât en moins n'est pas dramatique vu la gestion que nous avons en magasin. Le scry a encore un point fort, il fait perdre moins de pv quand on a bob.

Une autre carte qui ne paie pas de mine, c'est dîme de mana. Vous l'avez reconnue, c'est chiquenaude de force pour mage blanc, et ça fait plaisir de l'avoir à nos cotés. En effet, l'adversaire garde rarement des terrains dégagés vu nos couleurs, il ne craint pas les contres et pourtant il devrait. Contrez un cryptic command et regardez la réaction de votre adversaire.


Celui qui veut masturber le volcan doit pouvoir en éviter le jet



Passons dans du plus spécifique à présent, mais oh combien mortel, chemin vers l'exil. C'est un must, c'est en x4, c'est comme ça on ne discute pas, quand on veut gagner on prend le meilleur et on l'utilise. Vous trouvez que je m'essouffle dans ma description, que je suis feignant ? Soit, je vais m'étendre plus longuement sur la prochaine carte.

Persécution zélée est encore plus spécifique. Ça ne tue que desbêtes à 1 d'endu, ça augmente booste les nôtres c'est une bonne carte ? Et bien oui, et elle a une flopée d'utilisations. Déjà ça surprend en phase de déclarations des bloqueurs. Je m'explique, vous avez grizzli 2/2 qui vous attaque, et vous ne disposez que d'un esprit 1/1 qui pâlit déjà à l'idée de devoir bloquer l'assaut. Jouez zealous après la déclaration des bloqueurs, et dites fièrement « challenge accepted ». Ajoutez à ça le fait que ça boost les jetons pour une attaque massive et refroidit les jetons adverses, ça empêche splinter twin de comboter sans contres et que ça bousille de nombreuses bêtes d'affinity.

Le meilleur pour la fin, je vous réservais la femme fatale, la veuve noire des mages noirs, Liliana ! Je ne la présente pas non plus, tout le modern est au courant des agissements de cette marie couche-toi là... La seule chose à dire c'est que sa défausse symétrique est compensée par la présence des âmes et sert de carburant à jotun. Oui, c'est court mais je boude.


Il est génial ce quart profil c'est dans la boite ! penche toi maintenant ?



d) achever l'ennemi

Quand les créatures, les blasts ou les jetons dopés aux hormones ne suffisent pas, on fait appel à d'autres moyens, bien plus violents et méchants. Commençons par clore le chapitre des femmes (vite fait, trop parler d'elles et elles se mettent à demander la parité, l'égalité des salaires, les enfants, le mariage et le shopping pouah ! ) En notant la présence d'elspeth, chevalière errante. Outre le fait que sa chasteté tranche assez nettement avec les attributs provocants de notre veuve noire, ses effets sont clairement orientés vers le finish, que ce soit repeupler un board ou saucer notre adversaire.

Mais elle n'est pas la seule à booster, nous disposons de l'épée de guerre et de paix dans notre arsenal. C'est un choix personnel, mais la protection contre le blanc et le rouge permet d'éviter path, anger, foudre et j'en passe, on va pas passer à côté ! Son effet est également utile pour remonter la pente, et la perte de pv adverse est toujours bienvenue. Elle peut équiper n'importe quelle créature du deck, mais sa cible de prédilection reste les jetons fournis par LS. N'oubliez pas que si vous disposez d'elspeth et de l'épée et que vous voulez bourrer d'hormones une seule créature, commencez par l'effet d'elspeth. Une fois attachée l'épée donne la protection contre le blanc, et empêche le boost d'elspeth d'opérer.


Non pas de blague sur sa tenue du manche ça suffit maintenant !



Manger de la soupe, 5 fruits et légumes par jour vous n'êtes pas fan ? Vous avez tort, et notre représentation de la destinée va vous le montrer. C'est une carte utile dans presque toutes les circonstances, en début de partie où une 2/2 en plus lors d'une phase d'attaque va aider à mettre la pression, en milieu de partie où une 4/4 bloque bien tout en pouvant saucer, et enfin comme finish elle fait le café, une 8/8 vol on a vu plus subtil. On peut également souligner que tout comme l'épée, ce kill n'est pas sensible à blood moon, c'est un détail qui fait la différence.

Notre dernier kill est encore une créature. Sous ses faux airs de brimaz, elle est bien moins tendre que lui. Battlecry pour commencer, poser le double de jetons ensuite, sa première attaque pèse 7 pv. Les suivantes je vous laisse deviner, quand cette carte est sortie en standard un chroniqueur de Lotus noir avait écrit que si elle survit à sa première phase d'attaque c'est gagné. C'est d'autant plus vrai quand on peut booster son attaque avec persécution zélée, un vrai carnage.


Reste en dehors de ça skrillex.



e) la base de tout

Un petit mot sur le ciment qui maintient tout notre deck, la base de mana. Pour commencer pourquoi 23 terrains ? Parce qu'il est très important de ne pas louper un land-drop, on veut jouer nos kills tour 4-5, et parce qu'on doit aligner assez de terrains de base pour ne pas s'empaler sur moon, ici 4. De plus, la présence de scry dans le deck évite les mana-full, magma jet a déjà été évoqué mais il nous reste les deux temples. Ils sont vraiment magiques dans ce deck, ils fixent les mains de départ, évitent le land drop de trop et aident bob à ne pas trop nous piquer.

Qui dit midrange dis manland en général. Village arboricole, ravin enragé, fosse à goudron rampante, colonnade céleste... et bien ce sont de très bons manland auquel on a pas accès. Comme on doit faire sans, on a étendues de griffelave. C'est le moins bon des manland bicolore, mais il n'est pas ridicule non plus, et il peut même vous donner la victoire si la partie est bloquée. Pas miraculeux, il est présent en x2, il ne faut pas abuser des tapland.

Enfin, il nous reste à parler du seul terrain incolore du deck, ghost quarter. Il fallait se décider entre tectonic edge et ghost quarter, et j'ai tranché pour ce dernier. C'est un débat au sein du modern, je suis conscient que tectonic a ses avantages, notamment de ne pas donner de terrain en plus. Mais quarter est plus rapide à l'emploi, et permet de fixer sa manabase si on a vraiment des problèmes, tout seul ou à cause d'une mer envahissante de passage.


à la gloire d'un membre bien pourvu !




Side et match-up :

J'ai choisi les decks à présenter dans cette rubrique en fonction de leur fréquence d'apparition (chiffres issus de mtgtop 8 pour tous les decks modern d'il y a deux mois, ça peut changer mais c'est le métagame actuel). Je vous présente donc 5 decks à abattre, avec nos changements à effectuer en side.

- Affinity 9%

40/60 G1, 70/30 G2, exit 2 lili, sword , saisie, hero et mana, in 2 W/T, 2 stony et 2 anger => 55/45

Le MU n'est pas catastrophique, mais G1 c'est pas de tout repos. Il faut gérer les menaces une à une, si il y a deux menaces sur table dans les quatuor de tête (à savoir blindage, master, ravager et champion) c'est très (moui trop ^^ ) difficile de revenir dans la partie. Autrement Lingering souls fait du bon boulot, zealous également et tous les removals en général, sauf lili qui est trop fragile (dur dur de séduire des robots après tout ). On s'en sort sur une sortie moyenne ou mauvaise adverse, mais une sortie champagne nous nitrate.

G2 c'est plus tranquille. Il side plus souvent de la défausse que de la réponse pure, à nous de le priver d'elle grâce à... notre propre défausse. Ça peut paraître bizarre en premier lieu mais on disposera toujours de plus de défausse que lui, et quand on sait que Stony lui démonte son deck il faut absolument préparer le terrain. Anger permet de refroidir ses départs trop agressifs, et W/T remplit bien son job (tout en faisant du 2 pour 1 si on se trouve face à une version tempered steel).

On s'en sort pas trop mal finalement, Affinity est rapide mais se fait presque toujours pourrir en G2, et notre deck ne s'en prive pas. Il faut rester prudent tout de même, il est capable d'un retour fulgurant.

- Twin 11%

40/60 G1, 50/50 G2, exit sword, hero, 2 lili, mana, in 2 torpor, sword et 2 W/T => 45/55

Le MU est pas facile, c'est un deck qui a énormément de ressources, il faut être très attentif et bien trade ses sorts de gestion : garder des path pour plus tard, bien placer ses zealous pour faire un maximum de CA (zealous peut nous sauver d'un tour sur la combo d'ailleurs, mais c'est très anecdotique), économiser ses foudres, les balancer sur l'adversaire en late game peut nous sauver. La défausse ne doit pas être jouée t1, elle servira à chopper ses pièces à combo plus tard, ou assurer la pose de nos cartes clés, ou encore à couper les ressources de l'adversaire (défausser snap sur IoK est un très bon trade par exemple, à défaut d'exarch ou pestermite). En définitive, le premier à court de ressources à perdu, mais le fait que l'adversaire puisse temporiser et piocher aussi efficacement nous désavantage.

G2 c'est déjà plus serré, tout simplement parce qu'une orbe non gérée signe son arrêt de mort. On peut facilement gérer ses ancient grudge en les défaussant, et jotun se chargera de les envoyer paître dans la biblio. Il risque de sider ses reliques pour couper les vivres à LS, et EE pour gérer l'aspect jeton du deck en général, c'est pour ça qu'on rentre 2 W/T (mais c'est inutile contre splinter twin, l'adversaire peut très bien lancer la combo en réponse) . Enfin notre nouvelle épée fera un boulot formidable, assurant une protection totale, un CA monstrueux et un choc à chaque phase d'attaque, que dire de plus ? Que ça peut partir sur ancient grudge ou un bounce, il faut donc être prudent.

Ce n'est pas ingagnable, mais ça se joue sur l'expérience et la maîtrise des deux joueurs. L'adversaire dispose d'une adaptabilité peu commune, et nous avons le bénéfice de la surprise avec notre liste, à nous d'en tirer profit et d'avoir bien bossé le MU avant.

- Mélira Pod 12%

40/60 G1, 60/40 G2, exit figure, 2 zealous, hero et mana, in 2 torpor, 1 W/T et 2 anger => 50/50

Pod est un deck qui s'adapte très vite au différentes situations, et même si notre deck n'est pas commun il s'en sort bien. Entre Spellskite qui attire tous nos blasts (et le boost d'elspeth), ooze qui s'occupe d'LS tout comme le pontife, et ses deux combos facilement tutorisables on a beaucoup de mal. Il faut se débarasser de tout ce qui lui permet de creuser, Pod et chord donc. Zealous peut servir, mais plus on avance dans la partie et moins il sera efficace (gavony y est pour quelque chose). C'est un peu comme affinity au final, si on se laisse déborder par le nombre on coule, mais si on gère les problèmes un à un on peut s'en sortir.

G2 c'est bien plus abordable. Un anger bien placé rase son board, mais il va falloir survivre jusqu'à ce qu'on le lance. Torpor le ralentira bien en attendant, surtout si on garde un path en réserve pour le bandemage, et W/T va s'occuper de Pod et de spellskite. Mais c'est la même chose qu'ne G1, il ne faut pas se faire déborder, et ne pas laisser une pièce à combo trop longtemps sur table, ou on pourrait bien le regretter.

C'est un MU très équilibré, tout dépendra de la vitesse de notre adversaire et de notre capacité de réaction, mais la gestion qu'on peut lui opposer est un avantage qu'il ne partage pas.

- Rock 6%

60/40 G1, 50+/50- G2, exit mana, 2 jet et sword, in 2 W/T et 2 slaughter => 55+/45-

G1 c'est assez agréable, rock a très peu de moyens de gérer les jetons MD (maelstrom pulse est parfois même absent de certaines listes main deck), et LS lui fait allègrement la peau. On résiste bien à sa défausse, puisque nous aussi on devait builder autour de lili, et ses créatures sont facilement gérées par path ou même jotun.

G2 c'est plus tendu, il risque de rentrer des cages pour contrer LS, accompagnées de golgari charm et drown in sorrow pour annihiler notre plan jeton. Il va falloir serrer les fesses sur sorrow, mais répondre zealous contre le charme et W/T contre la cage c'est largement faisable (mention spéciale à W/T qui va tuer les courser pour un mana blanc). Il faut absolument éviter la confrontation avec Thrun maintenant que nos jetons sont fragiles, les virer avec slaughter paraît radical mais c'est une bonne solution, puisqu'une fois posé seul lili pourrait le faire plier.

C'est donc notre meilleur MU, il faut cependant être vigilant et ne pas mettre tous les œufs dans le même panier, jouer les LS en deux fois, et ne pas se laisser déborder par ses créas. En règle générale on a l'avantage sur les autres midranges.

- GR Tron 8%

35/65 G1, 55/45 G2, 2 lili, 1 IoK, mana, 2 brimaz, in 2 slaughter, 2 surgical, 2 salt => 45/55

G1 c'est clairement pas la joie. Le deck est taillé pour manger du midrange au petit dej, le fait qu'on ne peut pas tuer au tour 4 y est pour quelque chose. Il est encore possible de gagner, mais il ne faudra pas croiser emrakul, gérer karn au plus vite et ne pas mettre tous les œufs dans le même panier pour contourner ses removals de masse. Quarter va nous faire gagner un temps précieux, et lavaclaw un bon allié puisqu'il échappe à tout sauf karn.

G2 il faut opérer chirurgicalement le deck adverse. Salt va casser son urza tron, surgical et slaughter vont s'occuper de karn et de wurmcoil. Après ça l'adversaire ne peut pas se relever, il va se retrouver avec un deck qui a toujours la même capacité à creuser, mais qui ne pourra plus que se défendre contre nous. Mais c'est quand même pas gagné, on ne peut pas toujours tout retirer en même temps, il va falloir être vigilant, garder des paths sous le coude et ne jamais laisser karn devenir trop gros (pour ça il faut garder ses foudres de coté en G2 au lieu de les balancer à la tête de l'adversaire comme en G1).

La 1 est très dure à gagner, mais la 2 (et si on a bien géré la 3) sont à notre portée, il ne faut pas partir bille en tête en essayant d'user toutes ses ressources à descendre ses pvs, parce qu'il a de quoi nous refroidir très vite. C'est un de nos MU les plus difficiles à aborder, mais l'entrainement finit par payer et inverse la tendance.  

Conclusion : 

On arrive à la fin de cette présentation mine de rien ! J'espère que le deck vous a plu, il est loin d'être ridicule en compétitif et a fait quelques top 8 déjà (en petits events pas en GP hein, ne rêvons pas ! ), et il est très agréable à piloter. Encore une fois c'est une liste très personnelle, beaucoup de versions existent et se valent, les possibilités sont assez grandes avec ces couleurs. Je m'exprime souvent avec des raccourcis propre à magic ou avec quelques mots anglais pour cette description, n'hésitez pas à me demander si vous ne comprenez pas. Je tiens à remercier Tzarkan et Machooz qui m'ont fait partager leur expérience de la liste, notre modérateur génial Moudou qui a toujours été ouvert à toutes mes questions, Hellslayer pour m'avoir collé des déculottées mémorables sur cocka avec Tron, et enfin tout ceux qui font vivre la rubrique modern, vous m'avez tous aidé à progresser. Gros bisous à vous tous !
 

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire