Analyse de la carte : Torchelin

Informations

Date : 22/02/2008 à 00:00

Auteur : EveilDuFou

Lecture : 10385

Nombre de commentaire : 10

Validé par : EveilDuFou

Fiche du Membre

EveilDuFou

Avatar de EveilDuFou

Hors Ligne

Membre Passif depuis le 31/07/2020

Grade : [Divinité]

Inscrit le 02/07/2005
5655 Messages/ 0 Contributions/ 266 Pts

Torchling
Texte Anglais
Torchling
CreatureShapeshifter

: Untap Torchling.

: Target creature blocks Torchling this turn if able.

: Change the target of target spell that targets only Torchling.

: Torchling gets +1/-1 until end of turn.

: Torchling gets -1/+1 until end of turn.
3/3
Texte Français
Torchelin
Créaturechangeforme

: Dégagez le Torchelin.

: La créature ciblée bloque le Torchelin ce tour-ci si possible.

: Remplacez la cible du sort ciblé qui cible uniquement le Torchelin.

: Le Torchelin gagne +1/-1 jusqu'à la fin du tour.

: Le Torchelin gagne -1/+1 jusqu'à la fin du tour.
3/3
Infos sur cette Carte Magic

Edition : - 110/165
Illustrateur : rk post
Disponibilités :
Planar ChaosNM/MT0.50 €
Planar ChaosNM/MT0.50 €
Planar ChaosNM/MT6.00 €
Planar ChaosNM/MT6.00 €

Explication de l'analyse de la carte par l'auteur
"Bienvenue dans la nouvelle aventure du plus fou des modérateurs et analyseurs, EveilDuFou !

Aidé de son acolyte QuestionMan (on se demande comment ils ont pu se retrouver ces deux-là !), il va désormais s’attaquer à l’un des plus grands monstres du jeu : Torchelin !

Euh… Ce n’était pas ce qui était prévu, ça…

[Quelques minutes de réflexion…]

Mais avant de commencer à rentrer dans les détails, rejoignons Eveil et mon… double !







L’analyse totale Le rabiot
Le metagame L’illustration et son créateur
Clonage et Cie Les restes






Bon appétit !









"Eh bien voilà, après un très long voyage entre plusieurs plans, je suis enfin revenu dans mon plan d’origine pour vous offrir à nouveau une analyse pleine de rebondissements.

Pourquoi analyser le Torchelin, immonde… euh… immonde boue ? Parce que tout simplement, une boue (boue en construit, spoiler en limité), ça s’analyse aussi ! Mais surtout, parce qu’on pense tout de suite à son ancêtre, celui qui lui a tout apprit, ou presque, le Morphelin.





Entrons donc tout de suite dans le vif du sujet (et non pas le vif d’or…).

Vous l’aurez remarqué, le Torchelin dispose d’une pléiade de capacités. Il ne lui manque plus qu’à faire le café (et entre nous, ça serait bien ^^). La plupart de ses capacités riment avec celles du Morphelin, je vais donc pour cela faire un parallèle afin que vous puissiez mieux comprendre la subtilité entre les deux changeformes.



Tout d’abord, les deux créatures ont le même coût converti de mana (5), le même nombre de mana coloré dans leur coût (2), la même force/endurance (3/3), le même type de créature (Shapeshifter/changeforme), et enfin, le même nombre de capacités activées.

Une capacité activée, c’est une capacité ainsi présentée : "[coût] : [effet]". Une capacité activée se joue en éphémère – sauf contre-indication –, et généralement autant de fois qu’il est permis (tant que vous avez de quoi payer). Pour plus d’informations sur les capacités activées, veuillez lire ceci.



On commence donc avec la première capacité :



: Dégagez le Torchelin.

Ici, on a la même capacité que chez le Morphelin. Dégager un permanent, ça permet surtout de s’en servir après votre phase de combat comme potentiel bloqueur. Qui plus est, s’il se retrouve engagé par un Manipulateur glacial lors de la déclaration des bloqueurs, alors on pourra à nouveau le choisir en tant que bloqueur après l’avoir dégagé. Notez qu’il en sera de même si ledit Manipulateur glacial engage le Torchelin/Morphelin lors de l’étape de déclaration des attaquants : vous dégagerez le changeforme et pourrez le déclarer comme attaquant. Tous les sorts qui empêchent les créatures de se dégager pendant l’étape de dégagement de leur contrôleur comme Déshydratation ont alors moins d’effet sur le Torchelin (bon, en même temps, il faut être bête pour jouer cette aura sur le changeforme…).

Sachez qu’il n’est normalement possible de dégager un permanent qu’à l’étape de dégagement, soit au début de votre tour. Il faudra donc attendre la première phase de votre prochain tour pour bénéficier à nouveau de créatures dégagées. Ce qui n’est bien sûr pas le cas si une créature a la vigilance – une créature avec la vigilance attaque sans s’engager. Dégager un permanent pendant le tour adverse, ce n’est pas rien.

Comme vous pourrez le constater, rien que cette capacité augmente largement l’intérêt de jeu de cette carte – ou plutôt, de ces cartes. La phase de combat est l’un des moments du jeu les plus cruciaux. En effet, dans la plupart des jeux (on excepte donc les jeux combos), la phase de combat est la partie d’un match qui décidera du vainqueur. Bah oui, sinon vous comptez faire comment pour infliger 20 points de dégâts à l’adversaire ? On dégagera le Torchelin/Morphelin à la fin de son propre tour, voire avant l’étape de déclaration des bloqueurs durant la phase de combat adverse.



Les deux fameux changeformes ayant la même capacité, il est impossible de savoir à ce stade lequel est le plus fort/le plus utile.

Morphelin : 1Torchelin : 1.



La seconde capacité est relative aux bloqueurs…


: La créature ciblée bloque le Torchelin ce tour-ci si possible.

Pour le Morphelin, il s’agira de lui donner le Vol jusqu’à la fin du tour.

"Oh, Lassie, tu voles !

"Oh, Lassie, tu es mauve !

*Les deux QuestionMan en chœur* "Je suis une fougère !

"Non mais c’est pas un peu fini vos conneries ? Je peux reprendre mes explications ?... Bien.

Le Torchelin est beaucoup plus agressif que son ancêtre. Ce dernier préférait esquiver les batailles, mais la créature planeshifted préfère rentrer dans le tas (autant le Morphelin était un tank volant, autant le Torchelin est un char d’assaut terrestre). Ici, on doit prendre en compte un mot, capital pour la bonne compréhension de la capacité : la créature ciblée. Bien entendu, afin que la capacité du Torchelin fonctionne, il faudra que la cible soit valide (donc on oublie les créatures protégées contre le rouge comme le Chevalier argenté ou les créatures avec le linceul, comme Slivoïde cristallin). Deuxième point important : il faut que la créature désignée comme cible puisse bloquer (donc, qu’elle soit dégagée). C’est pourquoi il est spécifié les mots : "si possible". Par ailleurs, cette capacité rappelle nettement la Provocation, capacité de l’extension Légions. La différence, et ce qui fait que le Torchelin n’a pas la provocation à proprement parler, c’est qu’il y a une nuance entre les deux capacités : la Provocation dégagera une créature engagée pour la provoquer, alors que le Torchelin ne pourra infliger de blessures à une créature engagée, puisqu’elle ne sera pas désignée comme bloqueuse. Enfin, il s’agit ici pour le Torchelin d’une capacité activée, tandis que la Provocation est une capacité déclenchée. Cette capacité sera jouable durant votre tour jusqu’à l’étape de déclaration des attaquants (dernier moment pour activer la capacité), puisqu’après cela, le Torchelin sera bloqué et aura assigné ses blessures de combat, et pas forcément à la créature voulue. Le meilleur moment pour jouer cette capacité reste celui qui existe à la fin de l’étape de déclaration des attaquants, puisqu’il vous est possible de jouer des sorts et/ou des capacités activées. Faites toutefois attention à ce que la (les) créature(s) bloqueuse(s) n’infligent pas de blessures fatales au Torchelin à cause de cette capacité – l’adversaire aura trop bien choisi un second bloqueur pour tenter de se débarrasser du Torchelin…



En général, on préfèrera largement se doter d’une créature avec une capacité d’évasion afin d’être sûr d’infliger des blessures à l’adversaire sans passer par d’éventuels bloqueurs.

"Mais alors, si le Torchelin avait le Piétinement, ne serait-il pas plus efficace en combat ?

"Si, tout à fait, QuestionMan. Il aurait d’ailleurs presque rivalisé avec son ancêtre en terme de puissance. C’est d’ailleurs à cause de cette puissance que le Morphelin est aussi connu et ne sera jamais réédité…

Morphelin : 2Torchelin : 1.



La troisième capacité s’annonce du meilleur effet…


: Remplacez la cible du sort ciblé qui cible uniquement le Torchelin.

Le Morphelin, quant à lui, bénéficiera du Linceul jusqu’à la fin du tour.

Cette capacité du Torchelin est toutefois assez complexe. Il faut tout d’abord faire attention à ce que ce soit un sort, et seulement un sort – donc on excepte bien sûr les capacités – qui affecte le Torchelin, et que ce sort puisse être ciblé (autrement dit, ne pas avoir la Fraction de seconde), et qu’il soit bien sûr sur la Pile. Deuxième notion importante, et non pas des moindres, c’est le fait que le sort n’ai qu’une seule cible, et que ce soit le Torchelin ! – d’où la précision "uniquement le Torchelin". Si un adversaire vous joue un anti-bête comme Terreur ou un blast comme Incinération, vous pourrez le protéger contre chacun de ces sorts. Malheureusement, il faudra à nouveau payer pour protéger le Torchelin… Cette "protection", d’ailleurs, n’est possible que s’il y a une autre cible valide au sort lancé, puisque la capacité annonce bien : "Remplacez". Il vous faudra donc un autre permanent sur table, et bien souvent, ce devra être une créature. Au passage, sachez qu’il n’y aura qu’un seul cas en ce qui concerne les sorts à cibles multiples. En effet, il faudra que toutes les cibles sauf une soient illégales pour utiliser cette capacité de remplacement de cible, et donc cibler le sort à cibles multiples. Vous pouvez tout aussi bien cibler uniquement le Morphelin par trois fois avec Graines de force, par exemple, et choisir de nouvelles cibles par la capacité du Morphelin, tant que les cibles sont légales.

Quant au Morphelin, la simplicité est des plus évidentes. Pour , vous lui donnez le Linceul jusqu’à la fin du tour. Donc, pas de mana supplémentaire à dépenser pour le protéger. Vous n’avez d’ailleurs pas à attendre que l’on vous lance un sort pour y répondre – même si vous le ferez dans la plupart des cas. Gros bémol quant à cette capacité : il vous sera impossible de lui donner le Lien de vie, par exemple… Au contraire du Torchelin, qui pourra pleinement bénéficier des effets que vous jouerez sur lui.



La troisième capacité de chacun des changeformes est à double-tranchant. En effet, le Morphelin et le Torchelin sont très bon pour se protéger des sorts adverses, mais lorsqu’il s’agit de la durée de la capacité, la balance penche pour le Morphelin. Inversement, comme celui-ci sera protégé de tout sort qui le cible, il ne pourra bénéficier de boosts comme Invocation de Pierrebois.

Morphelin : 3Torchelin : 2.



Les deux dernières capacités sont regroupées, car similaires :


: Le Torchelin gagne +1/-1 jusqu’à la fin du tour.

: Le Torchelin gagne -1/+1 jusqu’à la fin du tour.

Il en va de même pour le Morphelin. J’ai décidé de les regrouper puisqu’il s’agit de booster la force et l’endurance. Dans le premier cas, c’est la force qui prime ; dans le second, c’est l’endurance. C’est là qu’est principalement la force du duo Morphelin-Torchelin.

Comme on a pu le voir auparavant, donner le Piétinement au Torchelin aurait vraiment été abusé. Attaquer avec une 5/1 Piétinement n’est pas à jeter, bien au contraire. Autre chose : la seconde capacité, telle que nous l’avons vue, aura une forte tendance à faire tuer le Torchelin. Désormais, cela n’arrivera plus ! (Ça fait pub xD) En effet, il est possible de booster à l’infini (du moins, tant que vous avez du mana) l’endurance des deux changeformes. Dans ce cas, la force sera négative. En définitive, la seconde capacité s’apparenterait à ceci : : Le Torchelin/Morphelin gagne –X/+X jusqu’à la fin du tour. Bon, il est vrai que la première capacité s’apparente à son inverse (soit : : Le Torchelin/Morphelin gagne +X/-X jusqu’à la fin du tour.), mais il faut prendre en considération les effets basés sur les états, qui vérifient à chaque capacité ou sort résolu l’endurance de la créature. Evitez donc d’avoir un Torchelin/Morphelin 6/0, sous peine de le voir partir au cimetière sans avoir de possibilité de le sauver… Autre point important : si vous ne voulez pas voir votre Torchelin/Morphelin mourir au combat, boostez son endurance après l’étape d’attribution des blessures, lorsque celles-ci sont dans la pile. Le changeforme infligera bien ses blessures, mais aura assez d’endurance grâce au boost pour tenir face à la créature bloqueuse. Par ailleurs, notez que ces capacités ne ciblent ni le Morphelin, ni le Torchelin ! Il est donc possible de les booster par leur propre capacité après avoir abusé de leur troisième capacité.

Sachez que les boosts qui diminuent l’endurance d’une créature ne sont en aucun cas des blessures !



Bien sûr, les deux changeformes ont les mêmes capacités, il me sera donc impossible de les dissocier.

Morphelin : 4Torchelin : 3.





Après un match très serré, où le Torchelin n’avait pas encore dit son dernier mot (Jean-Pierre), le Morphelin arrache tout de même la victoire, notamment par sa domination durant la phase de combat. L’original reste bien meilleur, et cette comparaison nous le montre bien.





Dans une outre mesure, une quelconque ressemblance avec l’Ecumeur des vents serait purement fortuite. Pour ceux qui y auraient cru, cet élémental n’est en aucun cas un sosie de l’un des deux changeformes précédemment cités, mais reste toutefois dans la compétition si on veut ajouter un élément comparatif : vol, boost de Force/Endurance (si si), dégagement/vigilance, protection contre les sorts et capacités. Et tout ceci pour le même coût converti de mana ! On regrettera ses statistiques de base (1/3), plus faibles que celles des changeformes. Faites votre choix .





"La réponse D, Jean-Pierre !

"Je m’habille comme une merde, c’est mon choix, et j’assume, avec Evelyne Thomas .

"Ça suffit les références pourries ? >_<





Regarder dans le miroir.







Contrairement à son ancêtre, le Torchelin n’a pas eu la même cote de popularité. Ce qui peut s’expliquer en grande partie par la différence de puissance entre les deux changeformes. Mais il n’ya pas que cette différence qui entre en compte : en effet, la différence de metagame est flagrante. Le bloc Urza, bien qu’ayant de nombreuses cartes à combo, a surtout valorisé les formats les plus anciens (Vintage, Legacy et Etendu). Le standard, en deux époques, a surtout été axxé sur des jeux plutôt contrôle et aggro-contrôles. Le Morphelin étant bleu, il s’intègre facilement dans les jeux contrôle en tant que kill. Le ralentissement dû à la médiocrité du bloc Mercadia a profité aux jeux aggro-contrôles, dont Counter-rebelles.





Le Torchelin ne suivra pas le même destin. Etant dans une couleur plus agressive, et ses capacités allant à l’encontre de la nature-même du rouge, il sera difficilement joué dans les jeux aggro. Par ailleurs, le format standard propose déjà des créatures à meilleur rapport qualité/prix (Loup de garde, Hiérarche loxodon, Conquérante de la Garenne du Roitelet…). C’est pour cela qu’il ne sera pas joué dans les decks construits.

Je vais donc plutôt me concentrer sur le limité (Type 3), c’est-à-dire le scellé et le draft. Cette partie sera d’ailleurs divisée en deux : la première vous montrera l’impact du Torchelin en limité, et la seconde vous permettra de builder votre propre deck de limité avec le Torchelin.



On commence donc par la place du Torchelin en limité. Dans ce format, la valeur des créatures change beaucoup. En effet, comme l’illustre très bien le Torchelin, certains créatures sont tout bonnement injouables en construit car trop chères en mana, ou tout simplement inadaptées au metagame. C’est le cas du Torchelin. D’une part, il n’est pas dans la bonne couleur : en rouge, avoir une créature aggro-contrôle n’est pas du meilleur effet. D’autre part, il n’est pas vraiment rentable si on regarde seulement le rapport Force-Endurance/Coût en mana. Le point positif, c’est qu’il fait le café, et c’est ce qui va déterminer sa jouabilité en limité.

Avec Spirale Temporelle, malgré les tricks possibles dû aux diverses capacités réintroduites dans le bloc, jamais une créature ne se verra attribuer autant de capacités. Le gros problème, c’est qu’à cause de la Fraction de seconde, les capacités activées sont moins fortes, moins rentables. Ce n’est pas vraiment le cas en draft et en scellé, puisque les cartes avec la Fraction de seconde sont moins nombreuses en terme de disponibilité. En combat, cette monstruosité a l’énorme avantage d’être quasi-indestructible – tout du moins, tant que vous avez du mana disponible, et une créature à côté. C’est ce qui fait que le changeforme est considéré comme un spoiler en type 3. En limité, la mana curve a tendance à être plus longue qu’en construit. Les gros spoilers et gros thons renversant la partie demandant bien souvent beaucoup de manas pour être joués, vous n’aurez aucun remord à inclure le Torchelin dans votre paquet.



En draft, faut-il splasher une troisième couleur rien que pour le Torchelin ? Non : son coût de mana demandant deux manas rouges est un frein à un splash rouge. Vous jouez rouge ? Prenez-le dans les premiers picks si vous le pouvez. Bien sûr, vous aurez sans doute de quoi le rendre encore plus fort, avec des cartes comme Nimbe de poussière, Force brute ou Invocation de Pierrebois si vous jouez un peu de vert… Les deux premières cartes citées étant communes, vous n’aurez pas de mal à les drafter. Sachez aussi qu’en draft, le booster Chaos Planaire est le second booster ouvert : vous aurez déjà choisi vos couleurs avant de tomber – ou pas – sur un Torchelin. Ne cherchez pas à faire une stratégie autour de lui, mais servez-vous en comme un atout de première classe (si vous pouvez, selon les conditions évoquées ci-dessus) pour votre deck. Par ailleurs, il arrivera parfois que la seconde rare (vous comprendrez ceci en lisant la partie "Le rabiot") soit plus appréciable que le Torchelin : entre le Concasseur et le Torchelin, quelle est la meilleure option ?



Dans le draft, vous avez une plus grande probabilité de voir un autre Torchelin arriver dans vos mains, ce qui vous induira à le picker. Par ailleurs, les trois manas colorés du Concasseur vous freineront assez souvent si vous tendez à prendre une troisième couleur. Mais le Concasseur est bien meilleur, puisqu’il frappe dès le troisième tour à six blessures. De plus, vous pourrez tout à fait le remettre en main grâce à Charme d'évolution, par exemple.



En scellé, vous n’aurez pas ce cruel dilemme qui vous prend tant de secondes. Certes, vous n’aurez sans doute pas non plus beaucoup de Force brute & Co pour bien rentabiliser votre bête, mais bon… il faut faire avec ^^. Il existe dans le format scellé Spirale temporelle trois options : 1 Starter Spirale Temporelle + 2 boosters Spirale Temporelle ; 1 Starter Spirale Temporelle + 2 boosters Chaos Planaire ; 1 Starter Spirale Temporelle + 1 booster Chaos Planaire + 1 Booster Vision de l’Avenir. Je vais plus m’attarder à la dernière option de ce format, où les possibilités d’avoir le Torchelin sont moindres, mais toutefois possibles.



Notez toutefois que les cartes proposées ici sont choisies semi-aléatoirement :





Liste du scellé

Starter Spirale Temporelle Booster Chaos Planaire Booster Vision de l’avenir Scans des cartes
Collusion démoniaque

Invocation de Pierrebois

Dalles de Trokair

Désenchantement

Salve Psionique

Stupeur

Boucle spirituelle

Corgueule juvénile

Slivoïde télékinésique

Retour de l’effroi

Conflagration

Choc soudain

Poigne krosiane

Thallidé sèmespore

Slivoïde houachefeu

Totem de Brisengraine

Eclaireuse amroue

Rapaces du château

Fortifier

Conte-destins errants

Géant d’ivoire

Grognards de Jedit

Révocation

Détrousseur il-Kor

Sage d’Epityr

Slivoïde de distorsion

Réfléchir à deux fois

Appel au monde souterrain

Gorgone Recluse

Suie étrangleuse

Lémures visqueux

Slivoïde scinde-os

Evacuation des terriers

Busardiers de la griffe de fer

Hache d’éclairs

Maréchal de guerre mogg

Canonnade Orque

Ours à fourrure cendrée

Chercheuse de verdure

Araignée de la pénombre

À la recherche de demain

Thallidé encoquillé

Dryade de Boiverreux

Insectemporal de Djoïra

Immensité terramorphe

Plaine x6

Île x6

Marais x6

Montagne x6

Forêt x6
Torchelin

Concasseur

Chevalier marqué par les failles

Elémental au noyau de lave

Force brute

Pyromancien sybarite

Garde d’essence

Avemain Gardefaille

As de rêvasion

Pensées mélancoliques

Orateur de peste

Maraudeurs keldes

Gobelin au fouet de méduse

Charme d’évolution

Boa des fondrières
Tarox Ailelame

Lié en silence

Lame d’arc

Impériosaure

Luminide transparente

Glissesel

Phantasme aveugle

Slivoïde mesmérien

Râle

Nappe de Sanie

Pillards gathans

Ectofeu

Augure de Llanowar

Archer de Sylvépine

Slivoïde virulent




























































































Avec tout ceci, vous devez construire votre deck en limité (j’ai préféré ne pas mettre Scintillement momentané ou Escouflenfer du Bogardân, qui feraient trop pencher la balance lors du choix des couleurs à jouer ^^). Voici quelques conseils : privilégiez toujours des anti-créatures, un gros spoiler, et une très bonne courbe de mana bien équilibrée et surtout une bonne synergie dans votre paquet. Enfin, sachez que dans le format limité Spirale Temporelle, le mieux est de s’arrêter à jouer deux couleurs, voire une troisième pour un splash. Par ailleurs, dans cette configuration, il vous est impossible d’avoir des cartes en double : le choix est encore plus difficile, car il vous faudra inclure dans votre jeu des cartes ayant des optiques très semblables avec d’autres afin d’homogénéiser le tout.



Le but du jeu ici est pour vous, lecteurs, de proposer votre liste de deck – dans les commentaires – d’après les cartes de ce scellé. Je vais par ailleurs proposer le mien, donner mon choix pour chaque carte ou presque, et bien sûr, dire en quoi le Torchelin sera une carte maîtresse ici (puisque c’est l’intérêt de cette partie).

Tout d’abord, on classe les cartes par couleurs. On remarquera dans ce scellé la très bonne tenue du bleu, du rouge et du vert, malgré Stupeur, Suie étrangleuse, Chevalier marqué par les failles, Avemain gardefaille, Lié en silence, Luminide transparente et Nappe de sanie en noir et en blanc. La deuxième étape est maintenant de savoir dans les couleurs restantes ce qui sera le plus utile. En bleu : Salve psionique est une intégration obligatoire ; Corgueule juvénile est un bon blast sur pattes ; Détrousseur il-kor commence dès les premiers tours à creuser la tombe de l’adversaire ; Sage d’Epityr permet d’avoir un sort à 1 CCM intéressant ; Réfléchir à deux fois est un bon piocheur ; As de rêvasion épure la bibliothèque et Pensées mélancoliques complète Réfléchir à deux fois. Le bleu n’est pas vraiment une couleur dominante, mais une bonne couleur d’appoint. Le rouge, maintenant : Conflagration gère les saprobiontes ; Choc soudain fait du ménage vite fait bien fait ; Evacuation des terriers submerge l’adversaire en milieu de partie ; Hache d’éclairs est une très bonne gestion de créature ; Torchelin fait le café ; Elémental au noyau de lave est combo avec l’Insectemporal de Djoïra ; Force brute ne se jette pas ; Pyromancien sybarite est lui aussi un blast sur pattes ; Maraudeurs keldes pique énormément ; Tarox Ailelame s’envole bien ; Pillards gathans est tout simplement un passage obligé et Ectofeu passe outre les protections colorées (Tivadar de Thorn ne va pas aimer ^^). Beaucoup plus de choix ici, on tend vers un jeu plutôt aggro. Le vert, pour finir : Invocation de Pierrebois, énorme avec des créatures volantes et/ou avec la Distorsion ; Totem de Brisengraine est une créature quasi-intuable et incontrable ; Chercheuse de verdure épure aussi la bibliothèque ; Araignée de la pénombre fait du deux pour un ; À la recherche de demain est un excellent accélérateur de mana ; Thallidé encoquillé un très bon mur qui produit son armée ; Concasseur fait des trous ; Garde d’essence est en side (tout comme Poigne krosiane) ; Impériosaure est très gros ; Augure de Llanowar est un bon boost sur pattes et Archer sylvépine est un excellent bloqueur. Là aussi, le vert est loin d’être mauvais. On rajoutera Immensité terramorphe, vu la base de mana utilisant trois couleurs et peut-être Insectemporal de Djoïra s’il y a de la place (n’oubliez pas que vous devez construire un deck de 40 cartes).



Les principaux choix étant donnés, voici la liste de mon deck splash :

Bleu :

Salve psionique

Corgueule juvénile

Détrousseur il-Kor

Réfléchir à deux fois

As de rêvasion



Rouge :

Conflagration

Choc soudain

Hache d'éclairs

Maréchal de guerre mogg

Torchelin

Force brute

Pyromancien sybarite

Maraudeurs keldes

Pillards gathans



Vert :

Invocation de Pierrebois

Thallidé sèmespore

Chercheuse de verdure

À la recherche de demain

Thallidé encoquillé

Concasseur

Garde d'essence

Impériosaure

Augure de Llanowar

Archer de Sylvépine



Autres :

Totem de Brisengraine

Immensité terramorphe

Île x4

Montagne x5

Forêt x5





Après vérification, on obtient une courbe de mana équilibrée, malgré le fait d’avoir dû ôter certaines cartes utiles pour tenir en 40 cartes :

Sorts à 1 de CCM : 5

Sorts à 2 de CCM : 8

Sorts à 3 de CCM : 5

Sorts à 4 de CCM : 4

Sorts à 5 de CCM et plus : 3



Un deck ma foi assez rapide, qui tue essentiellement au blast, avec pas moins de dix-sept créatures – dont huit créatures qui bourreront l’adversaire –, et quatre accélérateurs de mana. Certains choix, comme l’inclusion de Concasseur, sont toutefois discutables (trois manas colorés dans un tricolore…). Ici, le Torchelin est l’un des gros spoiler du paquet : outre le précédent Concasseur, les Pillards gathans qui se jouent même sans mana rouge, l’Impériosaure qui prendra assez facilement ses anti-bêtes et le Thallidé sèmespore qui produit sa petite armée tout en bourrant, le Torchelin est la seule créature du paquet qui résiste à tous les anti-créatures du format, sauf, bien entendu quelques cartes comme Mort soudaine, Péril de la tombe, Damnation, Gorgone recluse et les créatures ayant le Contact mortel. En boostant son endurance de lui-même, il résiste aux blasts, et en utilisant sa troisième capacité, il résiste aux anti-créatures qui ne le ciblent que lui (outre les cartes citées ci-dessus). Vous pourrez d’ailleurs constater que très peu de sorts peuvent gérer le monstre : une fois sur table, le Torchelin est ingérable.



"Mais t’avais dit que c’était une immonde bouse…

"… de vache !

">_< Boue en construit, mais spoiler en limité, oui. Bon, je vais m’occuper des lecteurs, moi…





Regarder dans le miroir.







"Cette fois, je vais vous parler en général des effets de copie en général. Certes, le propos ne s’y rapporte pas vraiment, mais comme le Torchelin est en quelque sort une copie d’une créature (cf son illustration), et qu’il s’agit du descendant du Morphelin – ou plutôt son mauvais sosie –, il m’apparaît intéressant de traiter des cas de copie.



Ma précédente analyse parlait déjà des effets de copie avec des cartes comme Fourche, Jumelance, Mirari, Ricochet incontrôlé ou Traceuse de sceau, par exemple, qui copient essentiellement des sorts sur la pile – éphémères et/ou rituels.



L’utilisation de ces sorts/capacités se fait lorsqu’un sort est sur la pile, mais seulement s’il n’est pas résolu. En effet, même si ce n’est pas écrit explicitement, il faut savoir que le sort à copier ne peut être que dans la pile. Un rituel ou un éphémère résolu part au cimetière, et ne pourra donc pas être copié. Dans ces cas-là, il vaut mieux savoir quel sort en général copier. Je ne vais pas développer ce genre de situation, étant donné que j’ai déjà traité des problèmes similaires dans le passé. Pour cela, je vous renvoie à l’analyse de Jumelance.





Pour ceux qui le sauraient, il existe aussi d’autres types de copie. On parlera alors plutôt de créatures qui en copient d’autres, telles que Clone, Doppelganger Vésuvéen, Doppelganger Dimir, Changeforme de Wöhlrajh, Changeforme instable, Changeforme Vésuvéen ou Moelle de changeforme.



Contrairement à la copie de sorts, les copies de créatures demandent en général qu’une créature soit déjà en jeu ou dans le cimetière, selon les cas, mais qu’en aucun cas, ce ne soit un sort de créature ! Il faut aussi savoir que ces copies ne demandent pas de cibler (sauf dans le cas du Doppelganger Dimir). Tous ces changeformes – encore un point commun avec le Torchelin – deviennent alors des copies des créatures, que ce soit par les capacités, par les types, par les noms et par les Force/Endurance. Notez qu’il est possible pour certains d’entre eux de copier plusieurs fois plusieurs créatures.





Ce qu’il faut savoir avec ce genre de sorts, c’est que sans créatures ou sorts adverses (en général), ce sont souvent des cartes mortes. Bien sûr, vous aurez aussi prévu de copier vos propres sorts et créatures, mais ça ne sera pas pareil que de copier les sorts et créatures adverses ^^ ("Oh, regarde, tu avais une Akroma, Ange de la Colère sur table. Regarde, y’en a plus !"). C’est quand même sympa de copier les créatures légendaires de l’adversaire avec le Clone, et ensuite d’en faire une nouvelle copie grâce au Doppelganger Dimir. Dans l’affaire, vous n’aurez perdu qu’un Clone (tout à fait récupérable), mais l’adversaire aura perdu son gros spoiler (tout à fait récupérable aussi, sauf si ce n’est pas l’optique de son deck).



Bien sûr, ce genre de jeu n’est pas du tout joué car il est trop réactif – sauf peut-être en casual. En effet, si vous devez attendre que l’adversaire joue ses sorts pour jouer les vôtres, vous perdrez en agressivité, et donc vous aurez bien souvent perdu des tours à répondre à ses attaques sans imposer votre rythme de jeu (et par la même occasion, vous vous en serez pris plein la tronche). Il existe certes des jeux contrôles qui sont passifs (le jeu Turbofog dans le standard actuel en est un très bon exemple), mais ils ont toujours une manière de tuer propre à leur jeu – leur kill. Dans le cas de la copie, le kill n’est pas le vôtre, et n’est pas forcément adapté à votre deck. Enfin, inclure dans votre deck un kill qui sera synergique n’est pas à mettre de côté, bien au contraire. Mais encore une fois, votre stratégie sera beaucoup trop passive là où des jeux sont plus agressifs et plus contrôles que vous.

Le gros problème de ce genre de cartes, c’est que leurs capacités (pour les créatures et pour le Mirari) sont facilement contrables grâce à Asphyxie ou à Trompentrave. En ce qui concerne les sorts, il est très facile de les contrer avec de simples contresorts. Au final, cela vous donnera des jeux beaucoup trop faibles, puisque les decks agressifs auront largement le temps de vous rouler dessus : en effet, les sorts et les créatures ayant un effet de copie sont assez souvent gourmandes en mana.





Mon but n’est pas de vous proposer un éventuel deck casual sur ce style de jeu (quoique, j’en serais bien capable ^^), mais bien de vous expliquer les forces et les faiblesses des copies. Vous l’aurez remarqué, les copies sont en général de couleur bleue. Le bleu est la couleur du contrôle, ce qui correspond bien évidemment au style de la copie. Vous remarquerez toutefois que Fourche et Ricochet incontrôlé sont en rouge, couleur qui semblait au tout début de Magic d’être une couleur qui touche aussi au contrôle. Cette "erreur" a été "rectifiée" par la suite ; Ricochet incontrôlé est justement un rappel à Fourche.



"Eh mais alors, pourquoi ne suis-je pas bleu ?

"Comme un schtroumpf ?

"Non, comme Force bleue ! *lève le bras*

"Désolants… Vous êtes tous deux désolants…





Regarder dans le miroir.









Chaos Planaire… (Planar chaos pour les anglophobes), voire "Canard Plaos" pour ceux qui ne savent pas parler (ça me rappelle un truc ^^) est la deuxième extension du bloc Spirale temporelle (Time Spiral en Version originale), faisant donc suite à l’extension du même nom. Continuant de surfer sur la vague temporelle (Passé – Présent – Futur), Chaos Planaire affirme donc le présent, tout comme l’a fait Spirale Temporelle avec le passé et Vision de l’avenir avec le futur. La particularité de ce bloc est de reprendre le nom de cartes déjà éditées, tout comme cela s’était déjà produit pour Visions, reprenant la carte homonyme de l’extension Legends Visions, pour Prophétie avec la carte Prophétie de l’extension Terres Natales, pour Tourment et la carte Tourment de Prophétie (ah tiens ^^) et Carnage avec Assaut en Exode (la comparaison n’est valable qu’en VO).



Chaos Planaire sort donc le 2 février 2007. Reprenant aussi le contexte des cartes dites "hors extension", ce sont ici les Planeshifted qui sont à l’honneur (Timeshifted en Spirale Temporelle et Futureshifted en Vision de l’avenir). Comme d’habitude, l’extension est vendue en decks préconstruits (quatre, on ne change pas un nombre qui gagne) et en boosters (là aussi, quinze cartes comme d’habitude). Sauf que… Sauf que ! Un petit changement avait d’ores et déjà commencé avec Time Spiral (on se souviendra des boosters avec 10 communes, 3 uncos, 1 rare et 1 carte Timeshifted et parfois 1 foil de n’importe quelle rareté remplaçant une commune) continue avec Planar Chaos : 8 communes normales, 2 uncos normales, 1 rare, 3 communes Planeshifted, 1 unco ou 1 rare Planeshifted et 1 foil de n’importe quelle rareté (Planeshifted y compris) remplaçant une commune normale. Il était alors possible pour les plus chanceux de trouver dans leur booster 3 rares : la rare normale, la rare Planeshifted et la rare foil ! Sachez qu’il s’agit là d’une stratégie commerciale de Wizards of the Coast pour tenter de récupérer des joueurs qui auraient quitté Magic pour un nouveau JCC à la mode, WoW TGC. Cela leur a moyennement réussi : il faut dire que les concepts sont épuisés (on va voir ça dans quelques lignes), mais les ventes sont toujours dans la bonne pente.



Pour ma part, c’est la première extension à laquelle j’ai participé aux Avants-Premières.

"Mais qu’est-ce qu’on s’en fout de ta vie, Eveil !…

"



Chaos Planaire, toujours dans la lignée introduite avec Spirale Temporelle, reprend encore les capacités de Magic jusqu’à Ravnica. Certaines capacités sont exclues, comme la transmigration ou l’Imprégnation d’arcane, mais cela ne fait pas de déçu (il faut dire que ces capacités n’ont pas été très appréciées dans le bloc originel). On retrouve ainsi la Folie, la Transmutation, la Convocation, l’Echo, la Distorsion, le Rappel, le Regard, le Débordement, le Recyclage, le Kick, le Flashback, la Mue, le Déluge… Outre les capacités de Spirale Temporelle (Suspension et Fraction de seconde et apparition du mot-clé Flash), Chaos Planaire apporte une variante de l’Evanescence : la Disparition.

Pour la première fois, une extension n’apporte qu’une seule capacité à mot-clé (mais bon, vu le nombre de capacités ré-utilisées dans le bloc, on peut comprendre ^^). La Disparition (généralement nommée Disparition X) est "divisée" en trois parties :

- Ce permanent arrive en jeu avec, sur lui, X marqueurs "temps" (si ce nombre est égal à 0, on ne considère pas cette étape)

- Au début de votre entretien, si ce permanent a un marqueur "temps" sur lui, retirez-lui un marqueur "temps"

- Quand le dernier marqueur "temps" est retiré, sacrifiez le permanent (s’il n’en a pas, sacrifiez le permanent quand même).

La seule différence avec l’Evanescence, c’est que la créature est sacrifiée dès que le dernier marqueur est retiré (ce qui ne demande pas de vérifier s’il y a un marqueur "temps" ou "Evanescence" sur la créature).



J’avais tout à l’heure parlé de cartes Planeshitfed. Pour différencier les cartes dites "normales" et les cartes décalées, Wizards s’est servi des différences de design. En ce qui concerne les cartes Timeshifted, ce n’était pas très difficile, le design d’origine suffisait. Pour les Planeshifted, il fallait garder le design post-8è édition. Mais comment différencier les deux designs de carte ? Hé bien tout simplement en revoyant la couleur des fonds et la couleur des polices : des fonds plus foncés (ou plus clair, pour le noir) et une écriture de nom et de type/sous-type blanche. Ainsi, la justification des cartes "dans le présent" tient le coup, et l’on verra bon nombre de cartes Planeshifted.

Le principe de ces cartes, c’est de reprendre les capacités et/ou effets de cartes déjà existantes et de changer leur couleur (en changeant les occurrences de couleurs et/ou de terrain de base s’il y en a). C’est ainsi que l’on a vu des cartes comme Liaison vampirique (copie noire de Liaison psychique), Trappeur rajhi (en lieu et place de Maître leurreur), Guivre téméraire (remplaçant Guivre arrogante), Force brute (à la place de Croissance gigantesque), Enchanteresse de la Mesa (pour Enchanteresse verduralde), Mort révéré (à la place des Squelettes serviles), Ovinisation (carte décalée de Humiliation), Sorcier de Serendib (à la place de Reine sorcière), Sens à vif (en remplacement de Curiosité) ou encore Garde d'essence (en lieu et place de Garde des âmes).

Certaines cartes marqueront profondément les joueurs comme Dîme de mana, Sphinx de Serra, Damnation, Chevalier sanglant ou encore Harmonisation.









Voici toutes les cartes Planeshifted :

Calciderme

Malach de l'aube

Dîme de mana

Enchanteresse de la Mesa

Mycologue

Nodules de porphyre

Mort révéré

Slivoïde ligamenteux

Lance solaire

Aether gelé

Phantasme arachnéen

Thaumaturge ondin

Ovinisation

Charme de piraterie

Plasma primordial

Chapardeuse du projet Jusant

Sorcier de Serendib

Sphinx de Serra

Grand serpent des marécages

Damnation

Hors-la-loi chevaucheur de dunes

Hymne funèbre Kor

Mélancolie

Profusion d'annulation

Trappeur rajhi

Sapience camouflée

Liaison vampirique

Chevalier sanglant

Force brute

Oiseau de feu en fusion

Pyromancien sybarite

Pyrohépathite

Guivre téméraire

Wumpus Shivân

Guide spirituel simiesque

Shamane skirkien

Garde d'essence

Voyante de Fa'adiyah

Antienne de Gaia

Concasseur

Harmonisation

Feuillage de soins

Troll des haies

Sens à vif

Sceau de Primordium



Il existe pour chaque couleur neuf cartes Planeshifted. Bien sûr, leur rareté est identique à celle des cartes qu’elles "copient", et prennent les originaux dans les autres couleurs : le blanc tirera ses cartes du bleu, du noir, du rouge et du vert ; le bleu prend les cartes du noir, du rouge, du vert et du blanc ; etc.



On remarquera d’ailleurs dans le cas du Calciderme la "mise à jour" des capacités : comprenez que l’Evanescence a été remplacée par la Disparition.

Dans d’autres cas, les types de créature ont été modifiés afin de mieux coller au Magic contemporain et à la couleur de la carte.



Contrairement aux cartes Timeshifted, les Planeshifted font partie intégrante des 165 cartes de l’extension.



Bon nombre de cartes ont donc marqué les esprits des joueurs de Magic, que ce soit en limité ou en construit.

Le blanc a ainsi été assez servi pour tous les formats : Calciderme ou Slivoïde ligamenteux ont servi pour Zoo et Slivoïdes, Nodules de porphyre et Dîme de mana ont été plus utiles en limité. En bleu, Chronozoaire, Ovinisation, Chapardeuse du projet Jusant et Sorcier de Serendib ont servi en limité, tandis que le Chroniqueur d'éons a servi de base de pioche pour les jeux contrôle. Orateur de peste, Charme de minuit, Mirri la maudite, Hymne funèbre Kor ou Trappeur rajhi en noir ont surtout été joués en limité, tandis que Extirpation et Damnation ont largement contribué à la renaissance des jeux mono-noirs contrôles. En rouge, Akroma, ange de la fureur, Mort // Enterré, Météore shivân (très bon avec la Poupée de son) sont de très bonnes cartes de limité ; Chevalier sanglant, Pyrohépathite ou Guivre téméraire ont fait leurs preuves en bloc, sans transcender dans les autres formats construits. Plus mitigé, le vert apporte le Boa des fondrières, le Cheval de forêt, Antienne de Gaia, Concasseur et Harmonisation surtout en limité.


Chaos Planaire, comme on l’a vu, n’apporte pas grand-chose en construit (si ce n’est en bloc, bien sûr), mais reste toutefois bien plus qu’agréable à jouer en limité. En effet, Wizards tend à rendre ses extensions plus intéressantes à jouer en limité, car plus rentables (il n’y a qu’à voir le prix des scellés).



"D’ailleurs, le dernier que j’ai fait m’a ruiné.

"Oui, moi aussi.

"Normal, t’as le même compte en banque que moi… Boulet.

"Stwa le boulet !

"… J’abandonne… Enfin non, j’ai une analyse à finir.





L’état "Planeshifted" est traduit dans la storyline par une réalité alternative que traverse par moment très brefs Venser.

L’histoire de Chaos Planaire suit celle de Spirale temporelle. On y retrouve Venser et Djoïra, tous deux artificiers ; Téfeiri, Freyalise, Jodah, Lord Windgrace et Karn, des arpenteurs.

On se souvient dans Spirale temporelle que Téfeiri était venu chercher Djoïra dans l’espoir de ramener Tolaria et Shiv à leur emplacement d’origine sur Dominaria via des failles spatio-temporelles. Téfeiri, se voyant refuser l’aide de Freyalise, rencontre Radha, une elfe/guerrière de Linciel/Keld et l’ « emprunte » à Freyalise. Tous trois partent donc à Urborg, et rencontre Venser, et une machine fabuleuse, l’Ambulateur. La faille au-dessus de Keld grandissant, Téfeiri se sacrifie pour la refermer, tandis que Radha retourne affronter ses démons à Linciel…

Venser et Djoïra se rendent à Urborg avec un nouvel Ambulateur, tandis que Téfeiri, maintenant sans pouvoirs, reste en arrière. Séparés par l’instabilité de la machine – et une voix dans la tête de l’artificier –, Djoïra rencontre Jodah et Venser fait la connaissance de Lord Windgrace. Windgrace raconte l’histoire du Maître tisseur – la voix dans la tête de Venser – et ramène Téfeiri auprès de toute la troupe ainsi reconstituée (Djoïra, Venser, Jodah, Lord Windgrace et Téfeiri). Toute la troupe s’en va à la rencontre de Freyalise, mais ils doivent laisser Djoïra…

Jodah et Téfeiri sont « lestés » par Windgrace, puis tentent de récupérer, avec l’aide de Venser, l’Ambulateur des mains de l’arpenteur de plans – Lord Windgrace. Djoïra et Freyalise font appel à Radha pour combattre des phyrexians à Linciel, tandis que Venser et Jodah empruntent le tunnel spatio-temporel de l’arpenteur et que Téfeiri tente inlassablement de convaincre Windgrace de sacrifier ses pouvoirs pour fermer la faille. Mais l’artificier rencontre quelques problèmes, et se retrouve perdu dans l’éternité aveugle, où il voit des plans et Karn, qui lui permet de revenir à Linciel. Malheureusement, le Maître tisseur suit Venser et crée son armée composée de phyrexians et de slivoïdes. Pendant ce temps, Freyalise tente de faire un enchantement du monde, qui devrait résoudre le problème (en théorie). Karn, le vrai (le Karn présenté à Venser était une illusion du Maître tisseur), rejoint alors Jodah auprès de l’Ambulateur. Le Maitre tisseur, abusant une nouvelle fois de la supercherie auprès de Venser, entend une voix omnisciente (Yaugzebul ?) lui rappeler que c’est lui qui a permit au Maître tisseur de passer de ce côté de la faille. Celui-ci force Venser à se téléporter loin de lui, tandis que Téfeiri est contacté par Freyalise qui lui demande de sauver Linciel si elle ne peut le faire d’elle-même. Djoïra retrouve le vrai Karn à l’atelier de Venser, tandis que Freyalise se sacrifie à son tour pour refermer la faille de Linciel…

Karn étant le dernier arpenteur capable de remonter le temps ne peut refermer la faille d’Urborg. Il convainc Windgrace de le faire, mais la faille emporte l’arpenteur avec elle. Puis le golem décide alors de s’attaquer à celle de Tolaria, au moment où Barrin a déclenché le cataclysme. Venser l’accompagne, mais il s’arrête aux éternités aveugles. Celui-ci affronte une nouvelle fois le Maître tisseur, qui veut s’emparer de son corps pour voyager où bon lui semblera. Karn parvient à Tolaria, juste avant que Barrin ne fasse l’erreur monumentale. La faille refermée avec quelques difficultés, Karn se voit obligé de se retrancher dans les éternités aveugles pour fuir un ennemi qu’il a lui-même créé. Avant de mourir, il met en garde Jeska de ne pas le suivre…

Djoïra, Jodah, Venser et Téfeiri se retrouvent et se mettent d’accord sur la destination : Zhalfir. Jeska les rejoint…



Si vous voulez lire une traduction approximative de Chaos Planaire, cliquez sur le lien. J’effectuerai par moi-même d’ici quelques mois la traduction complète de la storyline du bloc Spirale temporelle.



Comme vous aurez pu le constater, le Torchelin n’existe pas dans la storyline de l’édition. Mais sa présence dans l’édition rapporte à son ancêtre, édité dans la trilogie Urza. D’ailleurs, il est mention par trois fois jusqu’à Chaos Planaire du nom Urza (mais celui-ci n’apparaît pas).



"Je ne me doutais pas que tu savais autant de choses, Eveil…

"Sans doute que mes connaissances valent le double des vôtres réunies…

"Dis, ça va les chevilles ?

"Merci, elles vont bien. Elles vont tellement bien que je vais en profiter pour m’éloigner de votre ignorance…





Regarder dans le miroir.







L’illustrateur est très connu dans le monde de Magic, puisqu’il s’agit de rk post, ayant illustré 87 cartes, dont les plus connues sont Morphelin, Horreur des abysses, Elémental d'épines, Démasquer, les cinq avatars de Prophétie, Ichoride, Jeska, guerrière experte, Ange d'éclair, Avatar de la discorde et bien sûr Torchelin.





Randy, tu ne souries pas assez ! On recommence !







*Chuchote* "Dis, Eveil il en a pas marre d’être pas marrant ?

*Chuchote aussi* "Je ne sais pas… Tu crois qu’il faudrait lui dire ?

*Continue de chuchotter* "Naaannn… On va le laisser se ridiculiser un peu

"Mais qu’est-ce que c’est ces messes basses ?

*Silence*




Une fois n’est pas coutume, c’est rk post qui nous parle le mieux… de lui !

"Je suis né le 28 Septembre 1968 à Davenport dans l’Iowa. Aîné de deux enfants, j'ai porté des culottes de velours et des lunettes vraiment très épaisses pendant des années, de quoi me fournir des heures de dessin dans ma chambre de cave "donjonesque". Dinosaures, choses rampantes, héros, animaux, et en fin de compte des femmes à la poitrine avantageuse ont envahi des piles de papier machine. Par la suite j'ai laissé une partie de ce matériau s'exprimer publiquement dans le journal du lycéen et dans 6 pages d'un petit comic, "Handshadows" numéro 2. Etre publié me plaisait bien. Mais qui pouvait gagner sa vie à dessiner des créatures tordues avec des bouts gluants et un manteau de sang frais ? En fait, j'aimais bien l'école et je me débrouillais bien lorsque je ne gribouillais pas sans arrêt dans les marges de mes cahiers. Je décidai de m'appliquer et faire une chose censée économiquement, devenir vétérinaire. Mon deuxième semestre universitaire fut consacré à mon nouveau sujet principal, la conception graphique. Je m'étais ouvert un peu depuis les jours des lunettes épaisses, et je réussis à trouver une jolie fille qui passa sur mes bizarreries et me trouva bon à marier. Trina et moi prîmes le chemin du défi financier avec l'arrivée rapide des enfants (Nathan, Garrett, et Brennan).



Un transfert à l'Université de l'Illinois du Nord, une famille, et une suite de petits boulots pas si chouettes pour me permettre de faire vivre ma famille, ont prolongé ma carrière universitaire pour un total de 8 ans. A l'Université je me suis tenu à la conception graphique la première année, et finalement je me suis tourné vers une suite de cours d'illustration quand je me suis rendu compte que la conception m’ennuyait lourdement. Deux fantastiques professeurs d'illustration m'ont orienté jusqu'à ma vocation actuelle, Mark Nelson and Jay P Bell. Mark avait des contacts chez TSR, et j'ai commencé à travailler en freelance en 1994, sur des dessins intérieurs noir et blanc. Comme je faisais mon temps plein de boulots ennuyeux et arrondissais ma famille à trois fils, l'illustration de jeux en freelance se poursuivit et sembla prospérer. Par pure chance, je vivais non loin de TSR et deux postes d'illustrateur à plein temps s'offrirent à moi. Voyant comment j'avais appris seul la peinture à l'huile (après avoir importuné Brom pour des conseils), je me sentais prêt à faire le pas. Et ils m'ont embauché ! En septembre 1996, j'ai commencé à aller travailler à Geneva, Wisconsin, et puis le couperet est tombé quelques mois plus tard. TSR n'allait pas si bien : Wizards of the Coast a acheté TSR avant que je ne me retrouve à la rue. La plupart du personnel qui était maintenu dut déménager tout de suite vers l'ouest, mais quelques-uns d'entre nous purent poursuivre dans le même bâtiment pendant 6 mois. Todd Lockwood, Jeff Easley, Tony Szczudlo et moi avons passé quelques mois dans un grand bâtiment transformé en studio. À la mi-98, nous avons déménagé à Bonney Lake (Washington), à une heure de voiture de Renton, les bureaux de Wizards of the Coast. J'ai quitté WotC fin 2000, mais à ce jour (début 2002), je continue à travailler pour eux par contrat. J'ai aussi réussi à travailler directement ou indirectement pour Hasbro, Sega, Nintendo, Microsoft, Blizzard, Sierra, Lucasfilm, Ballantine Books, Publishers Weekly, Marvel, Chaos Comics, Palladium Books, FASA, White Wolf, Green Ronin, Alderac, Eden Studios, et une foule d'autres belles entreprises dont le nom ne me revient pas à l'instant. Je continue à travailler au crayon et à l'huile, mais j'y ai mélangé les illustrations numériques pour garder de l'intérêt."






Ça ne vous rappelle pas le fond d’un certain site ?





Hormis son travail pour Magic, rk est toutefois très occupé. "Je travaille constamment sur le RPG Star Wars : j’ai illustré l’Essential Guide to Alien Species pour les livres de Ballantine. Mon art book est sorti aux éditions Cartouche Press en juin 2003. J’ai fait quelques recherches, y compris des recherches de personnages, pour le jeu Magic© sur Dreamcast. J’ai aussi participé à des films d’animation et à la télévision, mais je serais content si jamais l’un d’eux passait à l’écran. J’ai participé à tellement de projets qu’il serait trop long de tous vous les énumérer."





La signature de rk est unique : le mot "Post" écrit dans un rouleau stylisé.





Vous avez dans ce lien toute la liste française des illustrations de rk post à Magic.

Vous avez dans ce lien toutes les cartes en anglais qu’il a illustrées à Magic.

Voici son site officiel : www.rkpost.net

Voici un site commun avec plusieurs artistes : www.daydream-graphics.com



Vous pouvez retrouver toutes ces informations en lisant l’analyse d’Elémental d’épines !





Le Torchelin, comme je vous l’avais dit en début d’analyse est une copie conforme (ou presque) du Morphelin. Copie qui va jusqu’à être illustrée par… le même illustrateur !





Voyez par vous-même…





Cliquez sur l’image pour avoir le Wallpaper en taille réelle.





Néanmoins, quelques petites différences subsistent :


    - Les personnages sont plus éloignés l’un de l’autre sur l’illustration du Torchelin ;

    - Le Morphelin tient une sorte de lance, alors que le Torchelin tient dans ses main un marteau ;

    - Le Torchelin est masqué (donc on ne sait pas s’il est humain ou non) ;

    - Le Morphelin de gauche a une queue et des ailes démoniaques, tandis que le Torchelin de gauche a les yeux et les cheveux en flammes.


Le gros point commun, c’est bien sûr la position identique du changeforme qui fait face à sa "victime", comme si ce dernier se regardait dans un miroir. Sur le premier, le fond est teinté de bleu, tandis que le second voit son fond de couleurs chaudes. D’ailleurs, la désaturation des couleurs au centre des deux illustrations vise à attirer le regard du joueur entre les deux personnages, beaucoup plus chargés en couleurs.



"Dis, Eveil, tu ne verrais pas une différence entre nous deux par hasard ?

"Pour tout vous dire…

*Les deux QuestionMan en chœur* "Ouiiiiiii ?...

"Non, aucune. Vous êtes aussi cons l’un que l’autre. Il n’y en a pas un pour remonter l’autre.





Regarder dans le miroir.







Le Morphelin est un rêve que certains peuvent avoir – à condition d’y mettre le prix. D’autres, comme yobby, ont tout simplement profité de l’édition du Torchelin pour proposer leur version. On peut ainsi voir sa production dans la rubrique FunCards (cliquez sur la carte pour pouvoir y laisser un commentaire et noter la FC).





L’illustration représenterait deux facettes d’un personnage, nommée Shayia. On remarquera que, comme pour une carte Magic, le lien entre les couleurs de la carte, son illustration et ses capacités sont complémentaires. Mais l’auteur de cette carte l’explique mieux que moi ^^

"En même temps, c’est pas difficile…

"…

Si l’on décompose le nom Torchelin, on a d’un côté le mot Torche, et de l’autre le mot lin. Afin de mieux comprendre cette appellation de Torchelin, il faut décrypter chacun des mots qui le composent.

Torche : Objet composé d’un morceau de bois inflammable enduit de résine et d’une flamme illuminant les environs.

Lin : Tissu créé à partir de fibres de la plante du même nom.

"Quel est le rapport avec le Torchelin ? Parce que j’ai beau chercher, retourner les définitions dans tous les sens, je ne vois toujours pas…

"Mets des lunettes, frérot !

"… *Baffe !*

"C’est pas un peu fini vous deux ? Si vous aviez attendu la fin de mes explications… On peut voir sur l’illustration du Torchelin l’un des deux personnages (visiblement le changeforme) avec des cheveux en feu. Le côté "Torche" est ainsi représenté. En ce qui concerne le lin, on peut spéculer sur le tissu qui compose les vêtements du personnage de droite, qui seraient donc en lin.

"En gros, ça donne :

+


= ?



"Oui. Mais ceci n’est valable qu’en français ! En anglais, "Torch" correspond bien à "Torche", mais "ling" n’existe pas…

"À Magic, il existe des cartes ayant dans en première place dans leur titre (en version française) les mots précédemment cités. Mon double et moi-même allons essayer de les retrouver.

"On commence par la torche ?

"Tout à fait ! Torche, en avant !

"… Vous n’avez pas plus intelligent à faire ?

"J’ai trouvé ! OnMouseOver="TorcheKaervek.src='http://www.magiccorporation.com/scan/mirage/kaerveks_torch.jpg'" OnMouseOut="TorcheKaervek.src='http://img41.exs.cx/img41/2900/pixelbleu.jpg'">Torche selon Kaervek !

"J’ai le Torchelin, moi !

"N’importe quoi… C’est la carte analysée, banane !

"Ne cherchez pas plus longtemps, c’est la seule qui a le mot "Torche" dans ton titre.

"D’accord… Le lin est une plante ? Alors allons chercher une belle plante telle que Line-Sivvi, Héroïne provocante.

"Joli ! Personnellement, je préfère Linessa, Mage du Zéphyr.

"Elle sera moins belle avec un Linceul du spectre sur la tête…

"Et le Lingot de Sombracier, vous en faites quoi ?

"On pourrait le mettre dans ton c…

"Stop ! Assez de futilités ! >_<



"Dans l’esprit des pseudos-blagues, on a quand même ça :

Un jour, Johannes a dit :

Il faut torcher le Torchelin !


"Hey ! >_< Interdit d’attaquer sur le plan personnel ! >_<

"

"Bon, puisque c’est comme ça…*Fait des gestes, une fumée bleue et noire entoure Eveil. Une forme sombre apparaît dans la fumée, puis sort à l’air libre. Des dents acérées, des yeux jaunes, une peau écailleuse… Le monstre cours à toute vitesse vers les jumeaux et fait claquer ses dents. Les deux sosies prennent peur et s’enfuient.*

"Au secouuuuuurs !

"Ah, ils n’aiment pas mon nouvel animal de compagnie ^^





Regarder dans le miroir.



Lexique :

Spoiler : Un spoiler est une carte qui change totalement la donne dans une partie. Si vous étiez en mauvaise posture, la présence d’un spoiler dans votre zone de jeu vous permet de renverser la situation et de prendre l’avantage.

Kill : Un kill est une créature ou un sort qui finit en un ou deux tours l’adversaire.

Scellé : C’est l’une des possibilités du limité (ou Type 3). En scellé, vous avez un Starter du bloc en cours et trois boosters des extensions du même bloc (répartis différemment selon l’évènement). Vous devez composer un deck de 40 cartes minimum avec les cartes que vous recevrez.

Draft : Le draft est l’une des possibilités du format Limité. En draft, vous ouvrez trois boosters, où vous prenez une carte du premier booster. Puis vous passez à votre voisin, er recevez des cartes, où vous choisissez à nouveau une carte, et vous passez le reste. Et ainsi de suite jusqu’à finir les premiers boosters ouverts. Puis le processus se répète pour les deux autres boosters. N’oubliez pas lorsque vous draftez d’avoir une idée en tête d’un jeu, puisque ce sont les cartes récoltées qui formeront votre jeu de 40 cartes et la réserve.

Trick : Un trick est une interaction entre deux cartes ou plus. Ce n’est pas une combo, puisque les capacités des cartes ne créent pas à proprement parler des effets qui renversent la partie.

Mana curve : La Mana curve, ou courbe de mana, est la caractéristique qui détermine la vitesse générale de votre jeu. Moins vous aurez de sorts demandant énormément de mana, moins vous aurez besoin de terrains ou producteurs de mana pour jouer tous vos sorts.

Splasher : Splasher une couleur, c’est introduire une couleur supplémentaire à votre jeu, tout en prenant en compte la fragilité de la base de mana qui en résulterait.

Pick : Un pick, c’est tout simplement une carte prise dans un booster lors d’un draft.

Réactif : On dit généralement qu’une carte est réactive si elle attend une condition particulière pour être joué. Par exemple, Poigne krosiane est une carte réactive car il faut que l’adversaire ait joué un enchantement ou un artefact, ce qui n’est pas toujours le cas.



Les remerciements à qui de droit :

Je voudrais tout d’abord remercier mes collègues du staff de modération pour avoir lu ce pamphlet et leur aide pour la modération (je me sentais un peu seul depuis quelques temps), les membres de MC qui se prêteront au petit jeu "Construisez votre scellé dans une analyse", les membres qui posteront des commentaires construits sur cette analyse, ceux qui l’auront lue jusqu’au bout (courage !) et bien sûr ma chérie pour m’avoir aidé pour certaines parties de l’analyse. Je remercie ensuite mon PC de ne pas m’avoir lâché, mes deux chats, chaudakh pour ne pas avoir lu mon analyse sur la Mine des morts-terrains, et bien sûr, vous, membres de MC, qui faites vivre le site en postant des analyses (la rubrique en a besoin !).



Sur ces mots, je vous dis à bientôt aux analyses !
Espace Membre

Identifiant

Mot de passe

Se souvenir de moi


Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire