Deck Magic the Gathering : Zombie Tolken - Combo

Fiche du Membre

Jiay

Avatar de Jiay

Hors Ligne

Membre Passif depuis le 27/04/2017

Grade : [Nomade]

Inscrit le 30/06/2016
0 Messages/ 0 Contributions/ 0 Pts

Réserve

Ce deck ne contient pas de réserve

Zombie Tolken - Combo

Format : Casual

Posté le 21/04/2017 par Jiay

Mise à jour le 21/04/2017

Visibilité : Non Validé Public

Explications de l'auteur
Hoy.

Je vous présente mon p'tit deck zombie, et il tourne pas mal et sur une mécanique assez amusante.

Le but avoué est assez simple, faire des jetons, et létal les adversaires sans même attaquer, ou, au contraire, les noyer sous une masse de jetons pour grignoter tous leurs points de vie.

Pour cela, plusieurs façons de faire s'offre à vous :

La voie de la tempo : A l'aide de la réserve du nécromancien (et là, c'est noël, parce qu'en plus de faire des jetons, et d'alimenter son cimetière pour la suite, on pioche) ou du libérateur des cryptes, le but est de mettre un max de zombies de sa main au cimetière, et de tempo la game en jouant sur les Amalgame prisé tout en faisant pop des jetons de manières régulières, et d'user finalement soit des brimades ou de l'apocalyspe des zombies (si la partie s'allonge) afin de faire revenir sur le board un mort vengeur (ou plusieurs), le capitaine du diregraf, et surtout, notre pote la carapace de nantuko. Ne reste plus qu'à sacrifier jetons et zombies pour infliger des dégâts et là, on passe totalement en mode combo où les dégâts peuvent grimper très très vite -à base de 50 points pour tout le monde + 50 à répartir comme vous le souhaitez-.

La voie de l'aggro : Dans certains cas, la main de départ ne permet pas de jeter dans le cimetière ses zombies, notamment quand un colosse du diregraf se trouve dans notre main de départ, et là, généralement, il faut plutôt tenter l'assaut frontale, quitte à revenir sur le finish expliqué précédemment. Dans ce cas, il suffit de faire pleuvoir sur le terrains les zombies, et faire poper des jetons pour amortir les coups, et infliger de bons dégâts.

Concernant les cartes non-citées : l'alchimiste mort-vivant n'est pas spécialement là pour faire meuler (quoique, ça m'est déjà arrivé de meuler à fond une bibliothèque), mais bien pour faire des jetons. La mécanique même du deck en fait une carte très rentable, et permet de tempo / faire pop des sacrifices à en devenir.

Le rampeur des tombes est une carte passe partout, permettant de mettre une pression, et d'avoir toujours un truc à sacrifier pour une brimadesfragment d'os, ou encore pour se doubler d'une carapace de nantuko et un des deux zombies infligeant des dégâts direct pour infliger les derniers petits points de vie, ou même pour transformer la carapace de nantuko en grosse créature au besoin jusqu'à la fin du tour.

La plaie de Nel Toth est juste une carte relativement simple à sortir dans ce deck grâce à sa seconde façon d'être joué (deux créatures, c'est vraiment que dalle pour le coup) et permet d'avoir une créature avec le vol, et un bon body.

Ce deck est très polyvalent, et souffre d'un nombre de faiblesses assez limités ; l'un des contres efficaces est de se faire vider son cimetière par un adversaire taquin, ce qui réduit grandement son potentiel et bloque le potentiel de comeback, il est également sensible à la prolifération de créatures vol. Se faire détruire une réserve du nécromancien en début de partie peut aussi ralentir la mécanique.

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire