Analyse de la carte : Pénurie de mana

Informations

Date : 12/04/2010 à 19:54

Auteur : Purplehaze

Lecture : 12076

Nombre de commentaire : 9

Validé par : Purplehaze

Fiche du Membre

Purplehaze

Avatar de Purplehaze

Hors Ligne

Modérateur Inactif depuis le 10/01/2017

Modération : Analyses

Grade : [Modo Forum]

Inscrit le 09/06/2003
283 Messages/ 6 Contributions/ 0 Pts

Mana Short
Texte Anglais
Mana Short
Instant

Tap all lands target player controls and empty his or her mana pool.
Texte Français
Pénurie de mana
Éphémère

Engagez tous les terrains que le joueur ciblé contrôle et videz sa réserve.
Infos sur cette Carte Magic

Edition : - 85/378
Illustrateur : Dameon Willich
Boutique
7th Edition NM/MT 2.00 €
6th Edition NM/MT 2.00 €
4th Edition NM/MT 2.00 €
Revised NM/MT 2.00 €

Revised PlayedVF 5.00 €
Revised B.Noirs-EXVF 6.00 €
Revised B.Noirs-NMVF 8.00 €
Revised B.Noirs-NMJP 9.50 €

7th Edition PremiumVO 7.00 €
7th Edition Premium VF 7.00 €

Explication de l'analyse de la carte par l'auteur

Fleur de ma ville,
Du sang sur tes épines,
Tu prends ce que j'ai
Tu ne me dis pas où je vais.
Fleur de ma ville,
Du sang sur tes épines,
Tu prends ce que j'aime
Et puis chez toi tu m'emmènes.

Refrain de « Fleur de ma Ville » — Téléphone.

Alors que le printemps pointe le bout de son nez, des envies d'escapades sauvages me poussent... devant un clavier à faire une analyse . Bon d'accord, cette introduction n'est même pas crédible, mais au moins, elle a le mérite de faire une entrée en matière pas trop mauvaise.

Mais la fleur qui sera étudiée, que dis-je vénérée ici, s'est épanouie durant de longues années dans ce multivers. Imaginez! Les étés ensoleillés 1993, 1994, 1995, 1999 et 2001 ont vu l'apparition de cette fleur. En effet, toutes les éditions de bases de l'Alpha à la Septième Edition, à l'exception de la Cinquième Edition, marque la fenêtre de conditions climatiques favorables pour son éclosion.
Mais passons de suite au vif du sujet. Car aujourd'hui je vais vous faire une petite fleur: cette analyse sera la plus courte écrite de mes mains depuis de longues années. Attelons-nous donc tout de suite à la dissection de la rose la plus connue de Magic: La Pénurie de mana.


 



 

Autrement dit, la base essentielle de ce qu'est la Pénurie de Mana : son type. Ce type est bien entendu « éphémère ».
A la vue du texte explicatif de cette carte qui sera étudié ultérieurement, le type éphémère est bien la condition sine qua non de l'utilité de la carte. En effet, elle sera toujours utilisée pendant le tour de l'adversaire. Donc, actuellement, le seul type de sorts pouvant être lancé pendant le tour de l'adversaire est bien « éphémère ».

Seulement, il faut remarquer que la Pénurie date de l'Alpha. En ces temps reculés, il existait une alternative à la conception des effets rapides, donc jouables pendant le tour de l'adversaire: l'interruption.
Ce type de sorts avait la capacité de donner une réponse à un sort ou une capacité. Par exemple, tous les contres étaient des interruptions. Mais au delà de cette terminologie, l'interruption fonctionnait d'une façon légèrement différente d'un éphémère, car seules des interruptions pouvaient être lancées en réponse à une interruption. En bref, l'interruption se résolvait plus rapidement qu'un éphémère. Ce type de sort a ensuite été supprimé par les règles de la Sixième Edition.

Ceci aurait rendu la Pénurie de Mana plus puissante, car aucune capacité activée, aucun éphémère n'aurait pu être utilisé en réponse à cette carte. Mais il n'en a pas été ainsi, l'interruption n'étant réservée qu'à une réponse à une action, et non à une initiative en lançant un sort. Donc la Pénurie de Mana n'est pas une carte qui aura été dénaturée par un quelconque changement de règles, contrairement à d'autres cartes, comme Power Sink ou l'Interdiction, qui ont perdu un certain intérêt, pour ne pas dire un intérêt certain, en passant sous l'estampillage « éphémère ».


Donc l'analyse ici portera sur une carte qui n'a, en fait, aucunement évoluée au fil du temps. Car, au fond, tout le monde sait que les plus belles roses sont immortelles .


 

Abordons maintenant les armes de cette carte, autrement dit son texte explicatif. Car n'oubliez pas, il n'y a pas de rose sans épines ...

 
Engagez tous les terrains que le joueur ciblé contrôle et videz sa réserve.

— Texte oracle de la Pénurie de Mana.


Un texte explicatif simple. Mais avant de se hater à entrer dans le vif du sujet, remarquons tout de même que la Pénurie cible le joueur (adverse ici). Donc toute carte du style Mitard, Masque d'Ivoire ou Adepte convaincu est une vraie plaie pour ce genre d'éphémères. Mais il faut bien avouer que l'utilisation de tels permanents ne représenta pas tellement une menace pour cette carte. Les réelles menaces planant au-dessus de la Pénurie seront d'ailleurs étudiées plus tard.

Maintenant que ce premier point est clair, abordons les effets réels de la Pénurie de Mana sur ce joueur ciblé... et faisons-la en deux parties:

Engagez tous les terrains que le joueur ciblé contrôle...

— Première partie du texte oracle de la Pénurie de Mana.


Simplicité d'effet est mère d'efficacité. Le joueur ciblé voit tous ses terrains se faire engager... Très embêtant alors que la majorité des capacités activées produisant du mana issues des terrains demandent l'engagement. Cet effet met déjà en péril la production de mana, certes sur un seul tour.
...et videz sa réserve.

— Deuxième partie du texte oracle de la Pénurie de Mana.


Cette deuxième partie conclut en effet l'objectif de cette carte: assécher la réserve de mana du joueur adverse. D'ailleurs cette deuxième partie est obligatoire pour que cette carte ait une quelconque utilité. Le nom de la carte n'est en rien une métaphore ici, mais bel et bien la réalité brute. Votre réserve est vidée, vous êtes à sec.


En conclusion, si la Pénurie est lancée avec succès, le joueur ciblé se verra, purement et simplement, spolier de ses ressources de mana... Ne venant certes que des permanents du type terrain.


Et alors, c'est fini? On remballe et l'analyse est finie? Bien sûr que non. Abordons maintenant d'un autre œil l'utilisation de cette carte, et son fonctionnement sur la pile... La Pénurie de Mana est un éphémère, qui passe donc par la pile. Mais une capacité de mana, elle, est directement résolue, sans passer par la pile. Ces deux simples constats permettent d'en comprendre beaucoup plus sur l'utilisation de cette carte.

Est-il possible d'empêcher qu'un sort puisse être
mis en pile par la Pénurie de Mana?



Cette question n'a même pas lieu d'être. Premièrement, on ne peut pas empêcher un sort ou une capacité d'être mise sur la pile, on le peut que les contrer après qu'ils soient entrés dans la pile. Deuxièmement, lorsque l'on joue un sort, les coûts de mana sont déjà payés, car la capacité de mana est déjà résolue...

Peut-on engager nos terrains en réponse à une
Pénurie de Mana?



Comme tout éphémère, la Pénurie passe par la pile. Il vous sera donc donner la priorité avant qu'elle ne se résolve de la pile. il vous est donc tout à fait possible d'utiliser n'importe qu'elle capacité (de mana ou non) de vos terrains en réponse à la Pénurie. Bien entendu, tout le mana que vous pourriez stocker dans votre réserve de cette façon, s'il n'est pas utilisé avant la résolution de la Pénurie sera vidé par son deuxième effet kiss cool .


Ces réponses nous permettent de mieux cerner l'utilisation d'un point de vue technique de la Pénurie ainsi que son corolaire:
Quel est le meilleur moment pour la lancer?



Reprenons du début. Ce sort peut empêcher un joueur de jouir pleinement de son tour en le privant de son mana. On le privera donc de ce mana durant son propre tour, ce qui est au demeurant possible par le type « éphémère » de la carte.
Deuxièmement, il ne peut pas être utilisé en réponse à un sort pour empêcher l'adversaire de le lancer, même s'il est possible de le lancer en réponse à un sort. De plus, l'adversaire peut très bien répondre par des éphémères. Ceci indique que la Pénurie de Mana sera certainement beaucoup plus utile lorsque les possibilités de l'adversaire seront les plus limitées.


Durant l'étape de dégagement?


Certes, le joueur actif ne pourra dire un seul mot... mais vous non plus. C'est bien tenté, mais aucune pile n'est initiée durant cette étape.

Essaye encore petit scarabée .




Non, mais on a dit à un moment où le joueur actif aura le moins de possibilités... Or durant cette phase, il peut tout faire... Lancer un sort non-éphémère, jouer un terrain... On pourrait donc penser que c'est la pire réponse possible .

Cherches-tu un coup de sabre dans la gueule, petit scarabée?


Mais il n'est pas totalement proscrit d'utiliser la Pénurie de Mana en réponse à la mise en pile d'un sort de l'adversaire. C'est une solution viable si on sait que le joueur adverse joue beaucoup de contres... La Pénurie de Mana n'empêchera en rien le sort de l'adversaire d'être résolu, mais amputera le joueur adverse de quelques manas qui pourraient être utiles pour lancer des contres...

Donc, petit scarabée, tu n'as pas complètement tort dans ta forte méprise.
Tu prendras quand même un coup de sabre pour ta peine .

Durant la
première
phase principale?


Quelle est la première action du joueur actif lors de cette étape? C'est piocher une carte bien sûr... C'est pas génial dans l'idée de minimiser ses choix... Certes le joueur ne pourra lancer que des éphémères, mais c'est laisser potentiellement un choix de supplémentaire à l'adversaire.

Donc non petit scarabée, ce n'est pas la bonne réponse .


Durant l'étape de pioche?



Durant l'étape d'entretien?

Ah et ben voilà, tu peux y arriver petit scarabée gaffeur .


Le meilleur moment pour lancer la Pénurie de Mana est, dans la majorité des cas, l'étape de d'entretien, juste après celle de dégagement. Lors de cette étape, le joueur actif reçoit la priorité et choisit l'ordre dans lesquels des effets déclenchés sont mis dans la pile, ainsi que de jouer quelques éphémères. Après avoir rempli la pile à sa guise, le joueur actif vous cédera la priorité, et c'est à ce moment que vous lancerez la plupart du temps la Pénurie de Mana.



Pour être plus précis, du fait de son utilisation qui sera étudiée plus tard, la Pénurie de Mana sera particulièrement confrontée à des contres... Et le meilleur moment pour la lancer n'est donc pas autant marquée dans le marbre que cette discussion pourrait le laisser entendre . Le choix standard reste tout de même durant la phase d'entretien.



 

 


En d'autres termes, le talon d'Achille de la plante (voir l'analyse extra pour plus de détails). Car la Pénurie de Mana est une carte qui possède certaines faiblesses. Il y a d'abord les permanents donnant le linceul à l'adversaire. Mais ils sont assez récents, et la Pénurie de Mana ne les a pas trop rencontré.

Abordons plutôt le réel cauchemar de cette carte: les contres. En effet, il est tout à fait possible de contrecarrer la Pénurie de Mana comme tout éphémère. J'ai d'ailleurs une anecdote assez sympathique à ce sujet. Elle s'est déroulée lors des championnats mondiaux en 2001, en étendu. Troisième match d'une ronde opposant Scott Johns (nommé S. par la suite) et David Jafari (nommé D., surprenant non ?).



C'est le tour de D., première phase principale, et joue un Ophidian. C'est alors que S. répond en utilisant une Pénurie de Mana. D. décide de lancer Counterspell ciblant la Pénurie. S. lance alors Force of Will ciblant le Counterspell. D. lance Misdirection ciblant la Pénurie. S. lance alors lui aussi une Misdirection ciblant... le Counterspell de D. Ensuite les joueurs décident de s'en arrêter là pour cette pile.

Ce dernier choix est étrange. En effet, attaquons-nous maintenant à la résolution de cette pile. On résout la deuxième Misdirection et S. choisit la nouvelle cible du counterspell qui devient l'Ophidian. On résout maintenant la première Misdirection et D. choisit la nouvelle cible de la Pénurie: S. bien entendu. On résout maintenant la FoW qui contrecarre le Counterspell, et l'Ophidian arrive donc en jeu.

Morale de l'histoire: l'arroseur arrosé .


Un choix beaucoup plus judicieux pour S. aurait été de cibler sa propre FoW, en donnant comme nouvelle cible l'Ophidian. Ainsi, le Counterspell aurait réellement contrer la Pénurie de Mana ciblant S., et l'Ophidian aurait été contré par la FoW... Comme quoi tout joueur peut faire des erreurs avec la pile .




Mais il existe un autre système qui gêne aussi beaucoup la Pénurie de Mana: les capacités de mana ne venant pas de terrains. En effet, certes la Pénurie s'occupe d'une façon remarquable des permanents du type terrain, principale source de mana dans Magic... mais laisse de côté tous les autres types qui sont parfois susceptibles d'être générateur de mana.

Dans ce style, on pense en particulier à deux autres types de permanents: les créatures ainsi que artefacts. Si votre adversaire dispose déjà de tels producteurs de mana en jeu, la puissance de l'effet d'une Pénurie va en être particulièrement affectée... Vous allez certainement retrancher à l'adversaire une partie de son mana disponible, mais avouer que le but ultime d'engluer purement et simplement le joueur adverse sur un tour tombe légèrement à l'eau.






Tous les beaux objets ont un coût. Il en va de même pour toute chose en ce bas monde, donc aussi pour les belles fleurs .

Le coût de lancement de la Pénurie de Mana est de . Un tel coût de lancement nous donne deux enseignements. Premièrement, le coût possède un seul mana coloré bleu, donc assez facilement utilisable même dans le cas d'un splash... Deuxièmement, le CCM de trois manas est accessible sans trop de tracasseries.

Mais il est vrai qu'il n'est pas réellement la peine de disserter sur ce coût de lancement. Utilisons notre temps à bon escient, et penchons-nous sur l'utilisation de la Pénurie de Mana dans le métagame.



 

 


Arrêtons d'être fleur bleue, et passons au dur, à l'éprouvante bagarre, à l'exténuante bataille, à l'harassante guerre du métagame. Cette partie sera la principale de cette analyse, illustrant l'utilité de la Pénurie de Mana. Voici le récit son parcours...

Le désert...
C'est bien ce à quoi a été confrontée la Pénurie de Mana ses premières années, de 1993 à 1995. La Pénurie était une carte qui n'avait pas trouvé de grands intérêts, et croupissait au sein des classeurs d'échanges au mieux, au fond des boîtes à chaussures au pire.


La révolution nommée Turbo-Stase...
Cette révolution a principalement été initiée par Tommi Hovi, joueur suédois devenu célèbre pour avoir grandement améliorer ce deck. Bien qu'au milieu de l'année 1996, avec une ébauche de deck Turbo-Stase, il n'obtint que de premiers résultats décevants, il n'abdiqua pas et parvint à la première place du championnat national de Suède avec un deck remanié, incluant notamment la Pénurie de Mana.
Il réalisa même son premier Top 8 au format Type 2 de l'époque lors des championnats mondiaux de 1996 avec le deck suivant...

Turbo-Stase — Type II



Autres sorts: (36)

4 Arcane Denial
1 Balance
4 Boomerang
3 Despotic Scepter
4 Force of Will
4 Howling Mine
1 Ivory Tower
2 Kismet
1 Land Tax
4 Lim-Dul's Vault
2 Recall
1 Soldevi Digger
4 Stasis
1 Zuran Orb


Terrains: (24)

3 Adarkar Wastes
2 City of Brass
12 Island
2 Land Cap
2 River Delta
3 Underground River


Réserve:

1 Black Vise
2 Circle of Protection: Black
2 Circle of Protection: Red
1 Feldon's Cane
1 Hurkyl's Recall
2 Hydroblast
1 Lodestone Bauble
2 Mana Short
3 Wall of Air







Et cette apparition est caractéristique de son utilisation au fil des années dans le métagame. Elle est en effet dans la Réserve et non en Main Deck.

Revenons à nos moutons et parlons du principe de ce deck. Je pense qu'il ne soit pas trop la peine de s'étendre en longueur sur le jeu Turbo-Stase, mais l'énumération de quelques principes de base ne me parait pas spécialement surfaite.

Le jeu Turbo-Stase est un jeu principalement bleu, splasher blanc pour quelques ajouts de poids comme Land Tax, la très utile Kismet, ou encore l'une des meilleures cartes blanches de tous les temps: Balance.

La base du jeu étant le contrôle de la partie avec notamment Arcane Denial et Force of Will pour contrer les premiers sorts de la partie. Après quelques tours permettant d'avoir quelques terrains en jeu (souvenez-vous de Land Tax), posez la Stase avec un moyen de s'en sortir (Boomerang ou Despotic Scepter). Bien sûr, Despotic Specter demande une autre Stase en main, ce qui est grandement facilité par Lim-Dul's Vault.

Après le Lockage du joueur adverse entériné, Howling Mine entre en scène et diminue grandement les bibliothèques. Le kill se fait, bien entendu, par l'intermédiaire de la bibliothèque, Soldevi Digger vous aidant à remettre une carte de votre cimetière dans la bibliothèque, de temps en temps . Si le deck adverse demande un kill plus rapide, Black Vise est en réserve.




Maintenant que les choses sont claires au niveau du fonctionnement de ce deck, abordons donc le cas de notre chère rose. Mettre une Pénurie MD pourrait être un calcul pas si mauvais que cela... Il oblige le joueur adverse à engager ses terrains... si après on pose une Stase, c'est tout bénef'...

Mais cette utilisation n'est pas spécifiquement le bon choix... En effet, tous les decks ne cherchent pas à garder du mana en réserve... Pour faire dans le classique, les jeux aggros, où la notion de Tempo est primordiale, utiliseront leur mana disponible quasi-exclusivement durant son propre tour... L'efficacité, dans ce sens, de la Pénurie de Mana sera loin d'être optimisée... Contre ce genre de jeux, autant mettre un contre ou plus recemment un Orim's Chant ou Silence.

Ce qui n'est pas le cas contre des jeux qui laissent délibérément leur réserve de mana intacte, ou presque, pendant leur propre tour, jouant principalement en éphémère. Ici, la Pénurie de Mana impose sa loi, et obligera l'adversaire à engager ses terrains... du moins si la Pénurie est lancée avec succès. La malveillante action d'un contre qui ne souhaite que piétiner cette si belle fleur peut toujours surgir... Que voulez-vous, il y aura toujours des insensibles dans ce monde de brutes .

Donc la Pénurie de Mana, dans la volonté de mettre à défaut le deck adverse, aura une efficacité fluctuante. Derrière son aspect si universel (toi engager terrain et à poil; moi ), la Pénurie se caractérise en fait par une différence d'efficacité suivant l'adversité.
Si le jeu adverse lance beaucoup de sorts non-éphémères, utiliser la Pénurie de Mana lui fera perdre certes un tour... Mais pas plus, et d'ailleurs peut-être moins s'il contrôle des permanents non-terrains générateur de mana. Par contre, si le jeu adverse lance beaucoup de sorts en éphémère, en plus de lui voler son tour, vous lui empêcherez d'utiliser la stratégie propre de son deck... Une efficacité si contrastée l'a limité presque exclusivement à une utilisation en Réserve, même si quelques exemples de listing de tournois correspondent aux exceptions qui confirment la règle .

Pour conclure sur l'objectif de l'utilisation de la Pénurie de Mana, celui-ci consiste à obliger l'adversaire à vous laisser regarder faire votre petit tour tranquille... En bref, de lui limiter la possibilité de répondre aux sorts que vous allez lancer durant votre prochain tour.


L'année 1999...

...fut relativement riche en utilisation de Pénurie de Mana. En ce qui concerne le Standard de l'époque (Tempête, Urza et Sixième Edition), la Pénurie s'incorporait notamment dans un jeu utilisant comme kill le Brasier. Le principe était assez simple: arriver à placer des sources de mana du style Grim Monolith, Mox Diamond avec Voltaic Key. Pour le CA, Yawgmoth's Bargain était obligatoire, et le QA était bonifié par Vampiric Tutor ou encore Scroll Rack. Lorsque tout était à peu près en place, ce qui était beaucoup plus rapide que certains ne le croient grâce notamment à Show and Tell, Turnabout permettait d'engranger une quantité de mana suffisante pour lancer le kill.

Ce type de deck utilisait très fréquemment une Pénurie de Mana en réserve. Imaginez l'apport contre un jeu control... Si la Pénurie passe juste avant le tour dédié à finir l'adversaire, c'est la victoire assurée . Et oui, dans ce format, pas de contre avec un coût alternatif ...



Mais le deck qui va être présenté ici fait partie des decks Etendu qui sont rentrés dans la légende. Allez, pas la peine de traîner en longueur. Voici le deck qui a reçu le doux nom de Bob Maher's Oath. Je pense qu'il ne soit pas trop la peine de préciser son auteur, non?

Bob Maher's Oath — Extended



Créature: (3)

1 Morphling
1 Shard Phoenix
1 Spike Feeder


Autres sorts: (34)

1 Abundance
1 Aura of Silence
4 Brainstorm
4 Counterspell
1 Disrupt
4 Enlightened Tutor
1 Forbid
4 Force of Will
2 Gaea's Blessing
3 Impulse
1 Ivory Mask
1 Null Rod
2 Oath of Druids
1 Powder Keg
2 Swords to Plowshares
1 Sylvan Library
1 Trade Routes


Terrains: (23)

1 Faerie Conclave
3 Flood Plain
1 Reflecting Pool
1 Savannah
3 Treetop Village
4 Tropical Island
4 Tundra
2 Volcanic Island
4 Wasteland


Réserve:

1 Aura of Silence
1 Circle of Protection: Red
1 Compost
1 Crater Hellion
1 Gaea's Blessing
1 Light of Day
2 Mana Short
2 Oath of Druids
1 Peacekeeper
1 Phyrexian Furnace
1 Powder Keg
1 Sacred Ground
1 Swords to Plowshares



Ah oui je l'avoue, c'était le bon vieux temps où le Oath of Druids pouvait être joué ailleurs qu'en Vintage... Hummm, ça me rajeunit pas tout ça . Tout le deck s'appuie sur ce serment qui permet à n'importe quel joueur de mettre en jeu une créature de sa bibliothèque pour peu que ce joueur contrôle moins de créatures que l'adversaire au début de l'entretien...

Cet effet a de suite trouvé preneur. Le principe est clair: maîtriser la partie avec des contres/casseurs ou empêcheurs de tourner en rond (Aura of Silence, Null Rod et Ivory Mask). Lorsque l'on s'est assuré le contrôle du jeu, on va rechercher un Oath (Abundance, Enlightened Tutor, Impulse ou encore Brainstorm), puis le lancer dans l'espoir d'utiliser sa capacité déclenchée à votre prochain entretien... Afin de poser une créature en jeu.
Trois possibilités sont présentes. La plus puissante est bien entendu le Morphelin, finisseur officiel du deck. Nous avons aussi le Shard Phoenix qui sait aussi très bien se démener car remis dans la bibliothèque après sacrifice par une Gaea's Blessing... Enfin le Spike Feeder qui peut permettre de sauver sa tête.

Ce type de jeu fonctionne au final un petit peu comme un jeu Stase dans son approche. On contrôle les quelques premiers tours... puis on pose LA carte incontournable du deck... Ici, c'est le Oath et il est très important qu'il touche la table... Et qui de mieux pour vous simplifier la vie en bleu que la Pénurie de Mana. Certes une FoW peut toujours surgir, mais ce sont les risques du métier ...


L'Ere de la prospérité...
Un certain vent de prospérité souffle sur le métagame en ce qui concerne la Pénurie de Mana. Elle trouva en effet une place loin d'être négligeable dans l'intervalle des années 2000 à 2006 comprise, que ce soit en Standard ou en Etendu. Quelques exemples sont disponibles: Le deck de T. Ben Seck ou encore le deck AnkhTide d'une récente connaissance: Bob Maher (Standard 2000 tous les deux).

Mais LE jeu qui marqua cette période utilisant une Pénurie de Mana était le jeu Psychatog. Là encore, lancer la Pénurie avant le tour de kill, se ponctuant par un énorme Psychatog, est toujours sympathique. Toutes les versions de ce jeu incluait une petite Pénurie en Réserve.

D'autant plus en Etendu, où même certains joueurs n'hésitaient pas à mettre un exemplaire de la Pénurie en MD, à une époque où ce jeu trustait les Top 8 de tous les tournois. Ce deck se basant lui-même sur véritable contrôle, une Pénurie MD devenait, au final, viable. Vous avez ici un exemple (deck de Masayuki Higashino). La Pénurie de Mana était, dans une certaine mesure, un anti-jeu Psychatog.





Le temps des épicuriens...
L'année 2004 marqua la fin du Psychatog en Standard, mais le jeu continua à tracer sa route encore en Etendu. Un autre deck entra en scène dans ce format: le jeu A mon seul désir, qui fit recroisé le chemin du pur jeu combo avec celui de la Pénurie de Mana. Ce deck présenté a été construit et utilisé par Kai Budde.

Mind's desire 2004 — Extended



Créature: (3)

3 Sunscape Familiar


Autres sorts: (35)

3 Cunning Wish
4 Deep Analysis
3 Early Harvest
2 Fact or Fiction
4 Fertile Ground
2 Future Sight
2 Memory Lapse
4 Mind's Desire
1 Nostalgic Dreams
2 Rampant Growth
4 Twiddle
4 Wild Growth


Terrains: (22)

13 Forest
8 Island
1 Plains


Réserve:

1 Brain Freeze
1 Chain of Vapor
1 Early Harvest
1 Fact or Fiction
1 Future Sight
1 Mana Short
4 Moment's Peace
3 Oxidize
2 Stifle

Le principe du jeu est clair ici: lancer un premier Mind's desire avec un déluge d'environ 5, aidé par la pioche et les sorts du style Rampant Growth, Wild Growth, Fertile Ground et surtout Familier solisophe. Puis retrouver sa base de mana grâce à Early Harvest, lancer un deuxième Mind's desire avec un déluge encore plus important (N.B.: les copies de la machine à désires misent en pile ne sont pas jouées, et ne comptent pas en sorts joués pour une seconde machine à désires. Plus de précisions pour les sceptiques ici)...
Enfin, lorsque le nombre de sorts lancés lors de ce tour est suffisant, Cunning Wish sert à aller chercher un Brain Freeze en kill. Des cartes servant à temporiser les ardeurs des jeux adverses sont présentes en réserve comme les Moment's Peace.



Ce jeu, comme tout jeu purement combo, possède un one-turn: le tour qui voit la combo être lancée... Ce tour est plus ou moins crucial, suivant la tactique de la combo mais est dans tous les cas excessivement important. Voir le joueur adverse en panne sèche de mana est réellement une bénédiction lors de ce tour... De plus, Cunning Wish permet d'aller rechercher la Pénurie de Mana en tant qu'éphémère ... Une question simple me vient à l'esprit:

Doutez-vous encore de l'apport de cette carte?




Le dernier pétale tombe...

L'année 2007 signifie la réelle fin d'utilisation de la Pénurie de Mana dans le metagame. En effet, WotC ayant décidé de ne plus rééditer la Pénurie à partir de la Huitième Edition, celle-ci s'est vue logiquement interdite du format Etendu lorsque la Dixième Edition fit son apparition, durant l'été 2007.

L'une de ses dernières utilisations sera dans un jeu utilisant le Terravore en Kill, bien boosté par Balancing Act. En ce qui concerne la base de mana, ce jeu utilisait aussi tous les terrains qui pouvaient être sacrifiés du stand alone Invasion, les artefacts sacrifiables Terrarion, Lotus Bloom et Chromatic Star, afin de maximiser le Terravore et l'effet du Balancing Act. Autour de ce principe, le jeu utilise d'autres cartes que la fausse Balance pour maitriser la partie comme Orim's Chant.

La Pénurie de Mana, en réserve bien entendu, offre là encore une petite sécurité pour jouer la Balancing Act, par exemple .






Cette année 2007 fut donc la fin de l'aventure de la Pénurie de Mana. En effet, elle n'a que très peu eu sa place en T1 — Vintage. Ceci s'explique notamment par l'abondance de contres à coûts alternatifs. Certes la Pénurie les a rencontré aussi en Standard ou en Etendu, mais ils étaient dilués dans l'ensemble des cartes, donc pas tous légaux en même temps... Ce qui n'est pas le cas des formats dits Eternals, comme leurs noms l'indiquent .


Cette carte, qui semblait perdue dans les abysses de l'ignorance, est arrivée comme une fleur pour servir le jeu Turbo-Stase. Cette utilisation fut le début de la fleur de l'âge, car elle n'a pas ensuite été réellement mise en défaut pour sa présence dans le metagame entre 1996 et 2007.


Elle était considérée alors comme la fine fleur des jeux combo ou d'autres jeux ayant une carte charnière. En effet, elle permet de grandement limiter les réponses possibles durant un tour à votre adversaire. Cette utilisation en anti-réponse lui a valu une place de choix en réserve, très souvent en un seul slot... Le slot qui vous sauve .



Avant que vous ne me jetiez des roses,
Ou bien que vous ne m'envoyiez sur les roses,
Sachez que la partie extra de l'analyse
Ne sera pas une histoire à l'eau de rose.

Autant qu'il est connu qu'une belle rose
Possède fines et pointues épines,
Dans l'extra plongez, lisez, sentez fraicheur
Telle celle qui s'épanouit au sein d'une rose.

Nulle transition il est nécessaire,
Afin que final de l'œuvre s'ouvre
Sur la découverte du pot aux roses.


La rose & Le rosier


Avant d'avoir une belle rose entre les mains, à moins d'aller chez le fleuriste du coin, le meilleur moyen est de posséder un rosier en bonne santé . Des races de rosiers, il y en a beaucoup, comme toutes les plantes qui ont été sélectionnées, croisées, etc. Mais voici les conseils généraux du jardinier:

La plantation: en automne ou hiver, mais jamais quand le sol est gelé.
La taille: il faut en faire plusieurs. Durant la floraison, bien sûr couper les feuilles fanées. En automne, avant les première gelées, une taille sommaire des tiges avec peu de feuilles (souvent celles à la base des fleurs). En hiver, après les grosses gelées, la taille principale du rosier où on élague. Les tailles ne sont jamais faites lorsqu'il gèle.
Les maladies courantes: elles se détectent par un aspect et souvent une couleur particulière des feuilles du rosier.
Si on observe des tâches sombres, c'est la marsolia; si ce sont des tâches oranges, c'est la rouille (ça ne s'invente pas); si les feuilles sont boursouflées et arborent un duvet blant, c'est l'oïdium. Dans la plupart des cas, on utilise un traitement chimique pour endiguer la maladie, mais d'autres traitements sont possibles.
Les pucerons: véritable fléau du rosier bien connu... Plusieurs traitements sont possibles: le traitement chimique et les coccinelles sont les plus connus. D'autres traitements sont possibles: le savon, le purin d'ortie et la nicotine .

Source http://www.rosier.info





# Rose : amour, je vous aime d'un amour fou, poète, romantique, fidélité.



* blanche : amour pur, rien n'entachera mon amour pour vous. Amour spirituel, pureté. Vous êtes innocente et pleine de charmes. Amour tendre.
* bleue : mystère, patience, atteinte de l'impossible, espoir éternel.
* jaune : infidélité, vous êtes volage. Jalousie. Amour faiblissant. Inquiétude amoureuse.
* lavande : coup de foudre, je suis tombé amoureux de vous.
* noire : mort, mon amour pour vous n'existe plus. Mon amour perdurera jusque dans la mort.
* pompon : amourette.
* rose : amour véritable et tendre, je vous aime réellement. Votre beauté est épanouie. Amour empreint de réserve ou qui peine à s'exprimer, timidité aidant. Elle symbolise aussi tout simplement l'amitié.
* mauve : tristesse, chagrin, ou nostalgie.
* rouge : amour, passion, mon amour pour vous est ardent. Désir de volupté. Désir charnel.
* rouge foncé : amour pour la vie.
* rouge et blanche : union, vivons ensemble, ou pureté d'un amour passionné (platonique).


* Rose aux cent feuilles : grâce.
* Rose chou : ambassadrice de l'amour.
* Rose des Alpes : je veux vous mériter.
* Rose de Bourgogne : beauté inconsciente.
* Rose de Chine : beauté toujours nouvelle.
* Rose de France : retrouvez-moi au clair de Lune.
* Rose incarnat : si vous m'aimez, vous le découvrirez.
* Rose de mariée : amour heureux.
* Rose de Noël : délivrez-moi de mon angoisse.
* Rose du Japon : la beauté est votre seul atout.
* Rose mousse : nous nous aimerons délicieusement à la campagne.
* Rose musquée : beauté capricieuse.
* Rose Nephitos : engouement.
* Rose sauvage : je vous suivrai partout.
* Rose solitaire : simplicité.
* Rose-thé : notre amour sera fécond.
Mais avant d'offrir une (ou plusieurs) roses, il vaut peut-être mieux connaître leur signification non? Les informations données ci-contre sont celles communiquées par Wiki concernant le langage des fleurs, et plus particulièrement des roses.

Ce n'est un secret pour personne que la rose symbolise dans le cas général l'amour. Seulement, la signification exacte diffère suivant la couleur et la race de la fleur. La plupart des connotations sont poétiques: retrouvez-moi au clair de Lune, ambassadrice de l'amour... hô, que c'est beau. Par contre, il y en a d'autres qui cassent sec, avec ma préférée: la beauté est votre seul atout. OUCHHHH!!! Ai-je donné quelques idées à certains/certaines ?


Ce langage des fleurs nous éclaire aussi sur le lien entre le mana et la symbolique des fleurs. Et quoi de mieux pour se référer que le Black Lotus. Voyez la signification du lotus:

# Lotus : amour aliéné



* fleur : dépit amoureux
* feuilles : erreur

— Source Wiki


Quel heureux « hasard »... La fleur de lotus exprime exactement l'inverse de celle de la rose... Un petit peu comme la capacité du Black Lotus, produisant du mana, a un effet exactement contraire à celui de la Pénurie de Mana. Ceci ne vous rappelle rien... Mais si un petit dicton à la noix: Malheureux en amour, heureux au jeu. La version Magic de ce dicton serait: Malheureux en amour, heureux en mana. Bon ceci n'est qu'une hypothèse, mais elle tient particulièrement bien la route, vous ne trouvez pas .


Les Illustrations & Illustrateurs


L'illustration historique de la Pénurie de Mana, qui n'est plus réellement à présenter, représente une rose. Pour être plus précis, l'illustration représente une tige de rosier laissant apparaître les feuilles et épines, même si l'élément central de l'illustration reste bel et bien la fleur. Cette fleur est d'ailleurs de couleur rose. De plus, elle semble avoir perdu un pétale juste avant l'immortalisation sur papier. Le fond n'est lui composé que d'un dégradé allant des couleurs marron-clair à noir. Pas grand chose à dire sur cette illustration en tant que telle. Il vaut mieux chercher ici une symbolique. Peut-être celle énoncée précédemment ?

L'auteur de cette illustration est Dameon Willich. Cet américain vivant à Seattle ne s'est pas seulement investi dans le dessin. Ingénieur de formation, il commença sa carrière de dessinateur dans divers domaines (comics, fantasy...). Il a notamment travaillé sur les dessins comics de James Bond, Avatar et The Return of the Warlord. Il co-créa notamment la société Northern Lights. En ce qui concerne Magic, le Gatherer trouve 26 illustrations à son nom de cartes entre l'Alpha et Ice Age.
Parmi ces cartes, pas de gros spoilers. Quelques noms connus tout de même autre que la Pénurie: Lifeforce, Control Magic, Regrowth, Flashfires et Erg Raiders.



Sa deuxième activité qui doit maintenant prendre la plupart de son temps est acteur. Enfin, un acteur un peu particulier dans le sens où il est le directeur et chorégraphe des combats d'une troupe, la majorité des membres étant non professionnelle, qui simule des combats médiévaux. Il est d'ailleurs aussi historien à ses heures perdues. Cette troupe s'appelle les Seattle Knights. Vous avez ici la page de l'un des personnages interprété par lui.



La place de cette illustration est telle que l'on en oublierait presque que la Pénurie de Mana a aussi été associée à une autre illustration. Cette illustration ci-contre, essentiellement teintée de bleu, représente un humain. On aperçoit une substance apparaissant en bleu clair autour de lui. Cette substance semble s'échapper, ou être absorbée. En effet, elle a une direction privilégiée, dirigée vers la droite de l'illustration.
L'interprétation de cette illustration semble assez linéaire: cette substance doit être le mana qui s'échappe de l'humain. Ce sorcier se voit prendre son mana, ce qui explique sa posture légèrement abattue, tombant à la renverse. Cette seconde illustration représente, il est vrai, mieux l'effet physique de la Pénurie de Mana. Seulement, elle est restée dans l'ombre de l'illustration historique, symbole même de la Pénurie.

L'auteur de cette illustration est Greg Staples. Vous avez ici accès à son site où certaines de ses œuvres sont disponibles. Il a illustré de nombreuses cartes Magic (200 d'après le Gatherer), et a aussi travaillé dans d'autres domaines. Pour plus de précisions, vous pouvez consulter la partie extra de l'analyse du Reejerey suire.


Supplément artistique



Ce supplément consiste à la réalisation d'une carte Textless de la Pénurie de Mana. Et pourquoi pas... Tout le monde connait la « Mana Short » et son effet. Je préviens tout de suite que ceci est bien un essai et pas grand chose d'autre. Je suis loin d'être qualifié pour réaliser de vraies créations graphiques bien léchées et ne souffrant que d'imprécisions invisibles .

Pour réaliser cette Textless, j'ai repris une illustration différente de l'historique déjà commentée précédemment. Ce choix est principalement motivé par le fait que l'illustration de Dameon Willich n'est aucunement adaptée à la taille et l'encart d'une carte Textless. Et puis sinon, il n'y aurait même plus de boulot à faire . Par contre, pour conserver une continuité avec le dessin original, j'ai décidé de garder le symbole de la rose, de couleur rose.

Le symbole de la rose est certes conservé, mais l'illustration choisie innove un petit peu en présentant un « bouquet » de deux roses, ceci dans le but de faire un petit peu évoluer le genre. De plus, la nouvelle représentation donne plus de place aux tiges de ces fleurs, avec ses feuilles et épines... Dans la pure lignée de cette analyse . Enfin, j'ai repris le fond original, dégradé des couleurs marron-clair à noir, même si le dégradé est plus étalé que sur le fond original. Cette réutilisation est sans doute le choix le plus discutable, car d'autres fonds plus dans l'air du temps sont possibles. Mais que voulez-vous, vous n'arriverez plus à faire changer un vieux papy . A noter que j'ai rajouté un effet de lumière avec un éclairage et une ombre, donnant une perspective à ce fond, inexistante dans l'illustration originale. Je trouve qu'elle donne un peu plus de style au rendu final.

Ce rendu final ne me paraît d'ailleurs pas trop mal... même si je suis sûr qu'il est largement perfectible. Vous avez accès à l'image en meilleure qualité en cliquant sur la carte. J'attends vos commentaires sur ce point .





« Pas de mana, pas de ... »




Bien sûr, la majeur partie d'entre vous va répondre haut et fort CHOCOLAT. Effectivement, c'est la maxime la plus connue du monde Magic francophone. Mais connaissez-vous en l'origine?
L'origine la plus probable vient de la blague Carambar connue sous le nom « Pas de bras, pas de chocolat ». Voici la blague en entier:
« Maman, je peux avoir du chocolat ?
- Il y en a dans le placard, va donc te servir.
- Mais Maman, je peux pas, tu sais bien que je n’ai pas de bras…
- Pas de bras, pas de chocolat ! »

— Source Wiki


Cette blague, empreinte d'une dose d'humour noir, a ensuite été transposée dans le langage courant. Elle peut exprimer deux idées. La première est de montrer l'absurdité d'une interdiction à la personne qui vous l'a donné. La deuxième, la plus courante car plus proche de la blague de départ, consiste à exprimer derrière une certaine ironie une interdiction physique qui vous empêche de mener à bien une action. C'est à partir de ce second emploi que la substitution des mots « bras » et « mana » a été, au final, toute naturelle tant l'importance de la base de mana est importante dans Magic.

D'ailleurs, la Pénurie de Mana possède un texte d'ambiance qui n'est apparu qu'à une seule reprise: la 7e Edition. Voici sa traduction officielle:
« Amputez leur pouvoir, et leur combativité faiblira. »
— Un magicien tolarian.

— Texte d'ambiance de la Pénurie de Mana, 7e Edition


Tiens donc... Ce texte d'ambiance nous donne une autre possibilité à cette maxime: « Pas de mana, pas de combat ». Cette variante fonctionne quand même bien, Magic étant une opposition directe se résumant à un véritable combat.

Sur le forum dédié à la réalisation des analyses, j'ai voulu répertorier les idées les plus loufoques sur ce thème. Cette initiative était peut-être un petit peu trop optimiste, mais je fus un petit peu étonné de recevoir seulement deux réponses (de la part de Pleykorn et de abnegations). Je les remercie tous les deux . Pour ce dernier membre, sa proposition fut la suivante: « Pas de mana, pas de nana ». Acceptée . Remarquez que la réciproque féminine fonctionne également: « Pas de mana, pas de gars »...

Personnellement, une autre maxime qui me parait pas trop mal aller est « Pas de mana, pas de poids ». Bon d'accord, ici ce n'est pas une réelle rime en «a», mais seulement une rime approchée. Avouez tout de même que ça n'est pas trop mal. Sinon dans un style plus folklo, je dirais « Pas de mana, pas de fiesta »... Ben ouais, en général, les soirées où son propre deck prend un malin plaisir à vous mettre en mana death ou color death, admettez que ce n'est pas vraiment la grande joie .
Allez, une dernière pour la route: « Pas de mana, pas de Gargantua* ». Et oui, pas facile d'invoquer un géant sans mana . (PS.: marche aussi avec Godzilla dans le même style mais avec une référence plus récente .)





L'épilogue


Cette carte est maintenant de nouveau retournée dans les oubliettes... Mais ce ne sont pas exactement les mêmes oubliettes que par le passé. Le temps des oubliettes de l'ignorance du potentiel de cette carte est révolu depuis bien longtemps; les oubliettes du métagame et de ses rotations l'ont malheureusement rattrapé. Nul doute qu'une réédition, au demeurant toujours possible, serait synonyme de sa résurgence. En attendant, la rose de Magic laisse passer le temps, certainement en hibernation dans ce vaste multivers.

Le symbole de la rose est loin d'être une surprise sur une telle carte, une carte datant l'Alpha. En effet, quelques cartes de sorts non-créatures utilisaient un symbole, a contrario de ces mêmes cartes représentées maintenant par l'effet du sort uniquement... Le changement d'illustration en Septième Edition en est d'ailleurs la preuve. Seulement, le symbole peut avoir un poids, et par là même une importance. Concernant la Pénurie de Mana, ce poids est très lourd, et je vois mal la raison du choix de l'éviction du symbole.

En tout cas, si cette carte venait à faire un retour, j'aimerais que WotC prenne en compte le poids de ce symbole, et que la rose, que ce soit par le biais d'une nouvelle illustration ou non, arbore de nouveau ses pétales exaltés.

Espace Membre

Identifiant

Mot de passe

Se souvenir de moi


Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire