Deck Magic the Gathering : Imminence de la mort

Fiche du Membre

dji-m

Avatar de dji-m

Hors Ligne

Membre Inactif depuis le 30/06/2017

Grade : [Nomade]

Inscrit le 30/03/2010
81 Messages/ 0 Contributions/ 0 Pts

Réserve

Ce deck ne contient pas de réserve

Imminence de la mort

Format : Fun

Posté le 21/10/2012 par dji-m

Mise à jour le 24/10/2012

Visibilité : Validé

Explications de l'auteur





« Euh... Dis-moi, pourquoi tu présentes ce deck ? »
« De quoi tu te mêles toi ? »
« Allez soit cool, répond quoi. »
« Parce qu’on m’a conseillé de le faire. »
« Qui ? »
« D’après toi ? Les potes avec qui je joue. »
« C’est des gros noob tes potes ! T’as vu la liste ?! »
« C’est moi qui l’ai faite... (Il commence à m’énerver celui là...) »
« Du calme, du calme. C’est pas pour te vexer, mais tu sais c’est un public exigeant par ici... Si ta liste passe la modération, ce qui n’arrivera pas rassure toi (vu qu’il y a à peine 3 cartes en x4), tu vas t’en prendre plein la gueule ! »
« (Grande respiration) Ecoute, Magic c’est aussi des soirées entre potes, autour d’un verre, où on joue en dillétante tout en se vannant. Et crois moi ce deck est vraiment sympa à jouer, avec et contre lui. C’est pour ça qu’on m’a conseillé...»
« Je t’arrête tout de suite, si tes potes aime bien jouer contre, c’est parce que, pour une fois, ils peuvent gagner en roupillant ! Il fait rien ce deck.»
« T’es agaçant toi, pas vrai ? Bon allez comme je suis de bonne humeur aujourd’hui, je vais t’expliquer... »
« Oh, pas la peine mec... »
« Chut. En fait, c’est plus comme si t’avais le choix. »
« Arg ! Ok Ok. Je suis tout ouie là... »

Partie I - Origine du deck

« Laisse-moi commencer par le début... »
« T’es sûr ? Parce que moi j’ai un rendez-vous... (Pourquoi je suis venu parler à ce type, moi ? J’suis dans la merde...) Euh... Les menottes, c’était pas necessaire, tu sais. »
« A l’origine, un défi insurmontable ! Cette carte : 


                                             !

À sa sortie, j’ai voulu monter un deck autour mais ça s’est révélé impossible. »

Apparté : Pour des raisons qui nous sont propres, c’est à cette époque qu’on avait décidé avec mes potes de repartir à zéro. Depuis on ne joue rien plus vieux que zendikar. (Des fois, quand tout le monde n’est pas là, on ressort quand même nos bons vieux decks.)

« Tu m’étonnes. C’est l’antithèse du spoiler ! »
« Oui, elle a beaucoup de défaut : très colorée, plutôt chère à caster... Elle fait potentiellement gagner mais avec des conditions irréalisables...
Il faut qu’elle reste au minimun un tour sur table pour que sa capacité se déclenche, c’est limite l’adversaire qui doit faire le boulot... Tiens ! Lis sa faq, ça vaudra mieux qu’un long discours ! »
« C’est pas la peine... Si ? T’es sûr ? Bon, ok. »

Expérience de mort imminente
{2}{W}{W}{W}
Enchantement
Au début de votre entretien, si vous avez exactement 1 point de vie, vous gagnez la partie.

* Cette capacité a une « clause d'intervention 'si' ». Cela signifie que (1) la capacité ne se déclenchera pas à moins que vous n'ayez exactement 1 point de vie au début de votre entretien et que (2) la capacité ne fera rien si votre total de points de vie est autre que 1 au moment où elle se résout.

* Dans une partie en Troll à deux têtes, tout ce qui s'intéresse à votre total de points de vie vérifie le total de points de vie de votre équipe. (C'est une modification de l'ancienne règle.) Vous gagnerez la partie si votre équipe a exactement 1 point de vie.


« Tu vois ? Cest le genre de carte autour de laquelle il faut builder mais au final on comprend vite que c’est inutile... J’imagine les developeurs :

- Bon, après les tests on a été obligé de considérablement la nerfer. À ce niveau là, ça sert plus à rien de la laisser dans le set, non ?
- On a besoin d’une carte de toute façon. Et puis, c’est flavor. Et on sait jamais, peut être qu’un gros geek va se motiver et pondre un truc sympa qu’on a pas vu ?
- humm... Laisser des possibilités comme celle là open, c’est pas risqué pour l’équilibre du format ?
-Lol.

Tout ça pour dire, qu’il fallait bien quelqu’un pour relever le défi ! C’est un an après sa sortie avec New Phyrexia que j’ai repensé à elle. »
« J’ai deviné ! Le mana phyrexian, pas vrai ? »
« Oui, je me suis dit : voici un moyen (récursif avec certaine cartes) de dépenser ses PV tout en se dévellopant! C’est exactement ce dont Expérience de mort imminente a besoin !
J’ai alors buildé une première mouture avec dans l’idée d’utiliser les PV comme une ressource. »
« Un genre d’autoburn quoi. »
« Oui, mais avec comme kill l’Expérience de mort imminente autant dire tout de suite que ça n’a pas marché. J’ai bien essayé d’intégrer des Esclavagiste d'âmes (il en reste 1 en relique dans le deck) pour tenter de bouibouiter le tour adverse et passer à 1PV : trop instable, je me faisais éclater. »
« C’est clair, le plan à 2 balles... »
« J’ai dû changer mon fusil d’épaule. En fait, bizarrement, j’ai compris qu’il fallait économiser mes PV au maximun, »
« Et t’as compris ça tout seul ? »
« Pour, au moment opportun, gérer moi même ma baisse de PV ! Le plan de jeu était là : je temporise au max en early game, puis hop pendant le tour adverse je cracque mes PV et c’est la victoire ! »
« Comme un deck combo quoi... »
« ( Il m’énerve celui là décidemment...) Effectivement, d’où la présence indispensable des Précepteur démoniaque qui m’ont obligé à choisir le noir comme seconde couleur. 
                                     
                                          

Je ne regrette pas car au niveau du flavor du deck c’est parfait : la vie et la mort, la manipulation de l’âme... Seul À charge de revanche ne rentre pas trop dans le thème. Mais à la base j’avais choisi le Conduit d'âme... »
« C’est vrai, tout le monde le sait, le flavor ça fait gagner. »
« J’avais le plan mais le kill restait complètement instable : Passer à pile 1 PV pendant le tour de l’adversaire relève de la gageure ! Ce sont 2 cartes, dont une méprisée par tous qui ont tout changé :

, »

« Oh ! Les 2 spoilers ! J’en ai les yeux qui piquent... »
« Ce n’est pas en étant narquois que je te retirerais tes menottes. Le Talisman immaculé est parfait non pas grace au gain de PV ( qui reste non négligeable) ni au mana supplémentaire, mais parce qu’il me permet de passer d’un nombre de mana pair à un nombre de mana impair ! C’est indispensable avec le mana phyrexian qui coûte 2PV.

De plus, toujours dans le cadre d’Expérience de mort imminente, il est parfaitement synergique avec Non-vie phyrexiane. »
« Non-vie ou la carte qui sert à rien... »
« C’est vrai qu’à sa sortie elle a été méprisé. On a dit qu’au mieux elle faisait gagner un tour et de toute façon ne changeait rien à une game perdu. Mais dans ce deck, c’est la clef, tu ne vois pas ? Non ? J’y reviendrais tout à l’heure.
Je précise pour finir cette introduction que c’est cette carte qui m’a donné l’idée d’ajouter un second kill en la personne de :

                                             

Indispensable, lorsqu’on joue un adversaire qui connait le deck.
Par la suite avec Innistrad, j’ai continué à optimiser (je me comprends) jusqu’à la liste que je présente aujourd’hui.
Donc tu réalises, j’espère, que cette liste a été réfléchie et que je ne la présenterais pas si elle n’avait pas fait ses preuves ! »
« Oui, oui, j’ai compris ! Le défi du builder, tout ça... Bravo en tout cas... »
« Attends avant de me féliciter, je commence à peine. Je vais me servir un verre et je reviens.»

Partie II - Fonctionnement

1- le kill

« Euh... Monsieur ? Je dois rentrer maintenant... Vous savez ma maman m’attend, je voudrais pas qu’elle s’inquiète... »
« Elle attendra ! C’est l’heure des détails techniques. On commence par la première façon de gagner. Ouvre bien tes oreilles.

Je te préviens ce deck n’est pas facile à manier. Avec, on est toujours sur la corde raide... Il porte bien son nom : Imminence de la mort ! Mais c’est cette imminence qui fait gagner.
En fait, il offre souvent plusieurs chemins mais en général qu’un seul donne la game !
Il faut s’adapter à l’adversaire et à la situation, jouer en réaction plutôt que vouloir mener. »
« Comme un contrôle... »
« Peut être mais sans frustration pour l’adversaire. »
« Tu m’étonnes ! Il a qu’à dérouler son jeu pépère. »
« Tu comprends pas. Les premières parties sont juste jouissives, il sait pas où tu veux en venir, il a l’impression de te rouler dessus et paf ! Et même, ensuite, il croit savoir, se met la pression quand il voit le plan se mettre en place et paf ! Ça vient d’ailleur ! »
« Arrêtes. Tu ne me feras jamais croire que tu peux gagner avec ce jeu, encore moins plusieurs fois. »
« Laisse moi t’expliquer. »

Kill avec Expérience de mort imminente

En général, pour déclencher l’enchantement, il faut l’avoir sur table bien sûr, et pouvoir passer soi même à 1 PV à la fin du tour de l’adversaire.
C’est là qu’interviennent ces cartes :



En gros, mettons que tu es à 10PV avec un Parasite de maléfice sur table, un Talisman immaculé et une Expérience de mort imminente. Rien d’impossible sincèrement.
Pendant le tour de l’adversaire (à la fin, c’est mieux.), t’actives le talisman puis 5 fois le parasite... »
« Impossible ! Ou sinon il te faut du mana up ! »
« Tu l’actives pour x = 0, gros malin. Tiens lis la faq : »
« Arg ! (Merde, j’aurais mieux fait de me taire !) »

Parasite de maléfice
{1}
Créature-artefact : insecte
1/1
{X}{B/P} : Retirez jusqu'à X marqueurs du permanent ciblé. Pour chaque marqueur retiré de cette manière, le Parasite de maléfice gagne +1/+0 jusqu'à la fin du tour. ({B/P} peut être payé au choix avec {B} ou 2 points de vie.)

* Vous pouvez choisir pour X une valeur supérieure au nombre de marqueurs sur le permanent ciblé. Cependant, le Parasite de maléfice ne gagne le bonus que pour les marqueurs qui sont effectivement retirés.

* Si le permanent a plusieurs sortes de marqueurs, vous pouvez choisir combien vous en enlevez de chaque type quand la capacité se résout.


« Te voici donc à 1 PV, si ton adversaire n’a rien en réponse, c’est la victoire ! Et c’est aussi le moment de profiter de sa tête ! Mais son sentiment de vol laissera vite place à un rire. Il te dira :

« Bien joué. J’avais jamais vu ça. D’ailleurs, je l’avais pas vu venir. Quand t’as posé ton Expérience de mort imminente, je me suis bien demandé ce que tu foutais cela dit... Mais sois honnête, t’as eu de la chatte ! En tout cas ça passera pas 2 fois. » « Défi relevé ! »

Te voici dans la seconde game. Là, il t’a saucé sans retenue : c’est chaud. Mais grâce à Non-vie phyrexiane ( qui est là pour stabiliser la stratégie précédente et surement pas gagner du temps), lors de la phase d’attaque de ton adversaire, tu peux te permettre d’ouvrir ta défense ! Il faut quand même gérer pour passer à 0 PV.
Attention, ce n’est pas si simple ! Lis la faq : »
« Encore ?! »

Non-vie phyrexiane
{2}{W}
Enchantement
Vous ne perdez pas la partie parce que vous avez 0 point de vie ou moins.
Tant que vous avez 0 point de vie ou moins, toutes les blessures vous sont infligées comme si leur source avait l'infection. (Les blessures vous sont infligées sous la forme de marqueurs « poison ».)

* La Non-vie phyrexiane n'affecte pas les blessures qui réduisent votre total de points de vie d'un nombre positif à 0 ou moins. Par exemple, si vous avez 3 points de vie et que vous subissez 5 blessures, vous terminerez à -2 points de vie. La prochaine fois que vous subirez des blessures, elles seront infligées comme si leur source avait l'infection.

* Si vous avez 0 point de vie ou moins et que la Non-vie phyrexiane quitte le champ de bataille, vous perdrez la partie (à moins qu'un autre effet ne vous empêche de perdre).

* Si vous êtes à 0 point de vie ou moins, vous ne pouvez pas payer de points de vie, excepté 0.

* Vous pouvez toujours perdre la partie pour d'autres raisons, notamment avoir au moins dix marqueurs « poison » ou piocher une carte dans une bibliothèque vide.

« Si on veut kill à l’ Expérience de mort imminente , il faut vraiment faire attention à ne pas descendre dans les PV négatifs : c’est souvent trop long à remonter au talisman.
Au final, on active le talisman et nous voici à 1 PV, c’est la victoire !
Je te préviens ton adversaire sera tilt un moment ! Il cherchera ses erreurs et dans les parties suivantes, adaptera son gameplay. Mais d’expérience, il rigolera bien et demandera à voir ta liste ! Ce qu’il faut refuser (dans un premier temps, bien sûr). »
« L’espoir fait vivre... »
« Dans de très rare cas, tu peux également faire intervenir cette carte :

                                      


Le plus souvent, elle servira à temporiser en foutant la merde dans le board adverse ou bien à l’empêcher de réagir à toute ta popote pendant son tour, tout en castant ses blasts contre lui même ! Parfois t’utiliseras même ses propres créatures et blasts pour te faire passer à 1 PV ! Genre : « Merci de m’avoir fait gagner, c’est gentil de ta part ! »

A noter pour finir que Non-vie phyrexiane peut tout de même, en cas extrème, servir à gagner un tour ou deux, le temps d’aller chercher une solution avec le Précepteur démoniaque.
Pour conclure, gagner avec cet enchant, c’est la classe. »

« Peuh ! C’est bien beau tout ça mais c’est des foutaises ! Si ton adverse est un tant soit peu malin et s’il a un peu plus de vice qu’une tourterelle, il garde une foudre up et quand ton enchant se déclenche, il la cast en réponse. Point barre. (Et si t’es pas content, fallait pas me faire lire la faq.)»
« Ouais, je sais. C’est clair, ça reste un plan compliqué et la carte n’aide pas. Mais bon, il faut minder, pas faire all in à l’arrache, et le deck offre des solutions. En voici une vraiment efficace dans notre cas : »

                                        


« Pas mal, j’avoue. Mais ça ne change rien. Sans l’effet de surprise, ça passe pas. »
« C’est là qu’intervient le second kill. »

Kill À charge de revanche

« Tu connais cette carte ? »

                                         

« Trop chère et en plus elle tue pas. »
« Erreur. Et pour le coup, en late game, ce kill est stable. Imagines avec ces 2 cartes sur le board :



C’est infâme, tu ne trouves pas ? »
« Mouais... »
« Pas convaincu ? Allez, un exemple pour la route ! »
« Non, non ! Enfin, Si ! Si ! Je suis 100% convaincu ! (Merde, je vais vraiment finir par être à la bourre...)»
« Sur le cdb, T’as 7 terrains, un Dévoreur d'âme immolateur (ou un parasite), 2 tokens esprit ( Âmes persistantes ), 15 PV et un À charge de revanche en main . Ton adversaire (full tap) se relève tout juste d’un Jour de condamnation , il contrôle tout de même 2 puissantes bêtes. Même si elles ont le vol, sur table, c’est gagné.
Tu boostes le Dévoreur d'âme immolateur au max, tu lances À charge de revanche , t’attaques. Fin.

Autre exemple : tu contrôles Non-vie phyrexiane, tu te fais saucer, tu passes à -25PV, tu protèges ton board avec Bouclier de la foi, puis à ton tour tu lances À charge de revanche. Classique, efficace.

« Tu peux pontifier tout ce que tu veux, ça change rien. Un peu de gestion et au revoir. Tout ça, c’est trop long, trop fragile.»
« Le deck alimente une défense capable de tenir raisonnablement longtemps et contre du contrôle pur et dur, il y a tout de même moyen de générer assez de créa pour le déborder et l’avoir à l’aggro...

Kill aggro

Si, si, ça arrive. Bon, c’est rare.
De toute façon, ce n’est pas un deck qui attaque. Mais lors des premières parties contre un adversaire qui ne connait pas le deck, faut donner le change. Si c’est safe, faut attaquer ! Il se dira que ton deck est pourri, un genre de token du pauvre... Jusqu’au trick final !
Et puis, on n’est pas désarmé !
Jour de condamnation ou Renaissance phyrexiane suivi de Reliquaire des Loyales légions chargé de 5-6 jetons, ou même Âmes persistantes, c’est fort. »


                                        

« Tu dis que ton deck alimente une bonne défense, vas-y explique. »
« Ah ! Ah ! Tu commences à être interressé, pas vrai ? »

2- la défense et la temporisation

« C’est ça... (Je veux juste rentrer chez moi, quoi... Autant l’aider à finir...) »
« En fait, toute les autres cartes à part le Précepteur démoniaque sont des sorts que j’utilise pour la défense. Laisse-moi te les montrer : »
« Super. »
« Vu que le deck ne cherche pas à agresser, je n’ai pas vraiment de tour un. Normalement, j’entame avec :

      

Je trouve le Mur angélique plus qu’honnête et la réputation du Mur d'augures n’est plus à faire.
Normalement, ces cartes font gagner 2 tours en début de game et si l’adversaire doit lacher une carte pour les gérer c’est tout bénéf.
Grace à elle on a le temps de ne rien faire tout de suite avec le Reliquaire des Loyales légions par exemple, qui est très utile après les wrath.
Pour ces dernières, J’avais choisi, à l'origine, d’en mettre trois différentes :

                                  


La première est indispensable car on se retrouve vite débordé. S’il fallait n’en garder qu’une ce serait celle là. Le Zénith de Noirsoleil gère les indestructibles et peut préserver mes murs, quand à la dernière, c’est flavor. »
« Trop chère. »
« Mais ça fait vraiment mal. Avec, c’est pas rare d’obtenir une 6/6 dans un cdb vide. Pour 6 manas que demande le peuple ? »
« Et cette bouse là ? T’as une bonne explication, j’suis sûr ? »

                                       

« Elle est discutable, je l’avoue. Je l’ai rentrée récemment contre un Jour de condamnation. Mais c’est personnel. Le format dans lequel je joue me l’a imposé. »
« Tu parles des deck de tes potes ?! »
« Ouais. Il y en a un qui joue token engeance eldrazi, ascension du maitre des bêtes... C’est cheaté. Mais crois moi, contre lui, Champ de lumemines me fait gagner les 2-3 tours dont j’ai besoin. »
« Pourquoi tu ne l’as pas mis en réserve dans ce cas ? »
« Avec mes potes ? Alors qu’on est en mode pépères ? Oublie. Pas de réserve pour moi.
Bon, j’en étais où ?
Ah ! Les créatures :



Pour Âmes persistantes tu vas me dire que c’est de la confiture a un cochon mais si j’utilise pas les bonnes cartes sous prétexte que mon jeu est casual, je gagnerais jamais. Avec, je verrouille le ciel, j’en ai besoin.
Pour le Simulacre solennel, je pense que 2 exemplaires suffisent. C’est du CA et ça fait hésiter l’adversaire quand il veut attaquer. Je gagne un tour, c’est bonus.
Mine de rien, Parasite de maléfice gère les planewalkers et à un petit impact, on s’en méfie, quoi. En plus, une fois que l’adversaire connait le deck, c'est un aimant à blast, crois moi.
Inutile, je pense, de te présenter le Métamorphe phyrexian, je m’en servais à copier mes différents artefacts selon le besoin et parfois les thons adverses pour gagner du temps. Maintenant, pour optimiser mes sorties je l'ai enlevé.
Qu’est ce qui reste ? Ah oui !



Dislocation gérait plein de créa pour un mana... Cela dit, pour optimiser mon early game, je l'ai enlevé à regret.
Pour finir, le Bouclier de la foi. Je le considère comme un des sort clef du deck. En mode normal, ça sauve un permanent ( genre Expérience de mort imminente ou Non-vie phyrexiane ) et en mode all in, lors du kill, on veut surtout ni de blast ni de casse enchant fourbe ! Crois-moi, lors de l’ultime moment (quand tu passes la priorité à l’adversaire qui, après quelques games, a bien compris qu’il faut garder une réponse correcte pour cet instant), l’avoir en main, c’est apaisant. »
« Et c’est flavor, j’ai compris, j’ai compris. Je peux y aller maintenant ? »
« Non.Tu ne sais pas tout. Reste les détails.

3- Ce qu’il faut savoir en plus.

Déjà, je pense qu’il vaut mieux prendre la draw : une carte en plus, ce n’est pas négligeable lorsqu’on veut des réponses. Surtout lors des mulligans ! C’est très important ! Une main avec le kill au complet ne sert à rien sans de quoi se défendre ! Donc MULLIGAN.
Et bien sûr, il faut bien optimiser son Précepteur démoniaque, en général, on en a qu’un par game, c’est cher, il s’agit de pas se louper. Dans ce deck, ça peut aller chercher tout et n’importe quoi. Aussi bien des wrath que le bouclier... Même des terrains ou le talisman (Plus souvent que tu pourrais le croire). »
« Tu ne m’as pas parlé de tes terrains à ce propos, ce serait bien que tu le fasse pour qu’on puisse se diriger doucement vers la conclusion... »
« Ok.

4- la mana base



Je n’ai dû utiliser le Noyau de Phyrexia qu’une fois ou deux pour passer à 1PV après la destruction de mon Talisman immaculé mais comme il ne m’a jamais gêné, je l’ai laissé. Pareil pour le Caveau de l'archange, à la base je l’ai mis pour optimiser mes tokens... C’est pas gênant même si je ne l’active pas souvent.
Pour le reste, depuis que j’ai rentré les Chapelle isolée en plus des Plaines marécageuses je n’ai plus jamais eu de souci de mana. »
« Tu m’en diras tant... »
« Allez, laisse moi te montrer les stats et on pourra enfin se faire une petite partie. »
« Quoi ?! Une partie ? Euh... Pas possible, j’ai pas mon deck. »
« Pas grave, je vais t’en prêter un. »

Partie II - Les Statistiques


« Tiens regarde ce beau graf. J’ai demandé à ma femme de le faire vite fait sur excel. Elle a marchandé sévère mais tant pis, ça vaut le coup, Non ? »
« Non. »
« Ouais, je sais. Je me suis fait avoir.






Donc on a une curve moyenne avec pas mal de sort à 4 et un early game normalement assez fourni pour tenir jusqu’aux wrath.

Quand au prix du deck : pas grand chose à part les terrains et 2-3 carte à 6 Euros.

Partie III - Conclusion

Allez, rentre chez toi. J’ai fini. »
« J’y vais mais avant je voulais te dire que ton deck, il est pourri. Contre n’importe quel jeu optimisé et rapide, t’as perdu d’avance. Et une fois la surprise passé, il fait plus rien contre tous les autres. »
« C’est toi qui le dit. De toute façon, il faut jouer avec pour comprendre. Il propose vraiment des situations inoubliables. Soudain, ton adversaire, alors en pleine possession de ses moyens, se retrouve dans une situation d’échec et mat. Les jeux combo n’offrent pas vraiment ça : là, il n’y a rien de dégénerer. Et c’est pire s’il l’a vu venir, l’étau se resserre et ça fait de la magie ! Il est foutu alors qu’il est à 20 PV, un board de porc, et qu’il se croyait bien dans la game. Alors oui, à terme, ça devient une course comme toutes les parties de magic mais une course d’où personne ne ressort frustré. Tu le serais, toi, si tu perdais contre ce deck ? »
« Oh mais si ! À mort. »


Bonus I

Après avoir fait lire l’article à mes potes, ils ont voulu que je fasse comme les grands :

« Puisque tu parles du format dans lequel le deck prend place, vas-y ! Fais un match-up ! »
Les salauds… C’est débile, ça me prend du temps, eux se marrent et en plus ça flatte leur ego.
« Un seul par personne, les mecs. Et venez m’aider à décrire vos decks. »

Bon, lisez si vous avez du temps à perdre.

VS POD

Tout le monde connait le principe de ce deck, (déjà à la rue en tournoi apparemment).
Mais ici, à la Cosse de gestation s’associent les Marque de mutinerie et autre Instinct perfide.
C’est cheaté. Ça tape vraiment fort. Le gros problème, c’est qu’il contient une toolbox super efficace. Mortel contre mes enchants.
En gros, j’arrache une game sur six, je dirais. Il faut tout miser sur À charge de revanche et les wrath.

VS TOKEN

J’en ai déjà vaguement parlé.
Ici on a une base tout droit sortie de zendikar avec les engeances.
Sinon c’est du classique : Ascension du maître des bêtes, Viande fraîche,
Vies parallèles.
Plus 2-3 kill alternatifs.
En gros, l’early game est un peu poussif mais dès le middle game ça devient complètement débile.
Le défaut c’est qu’il a peu de gestion (« Si, j’ai des naturalisations ! » « C’est bien, c’est bien. » « Et Viande fraîche en renard-renard annule tes wrath. »)
À la louche, je lui prends la moitié des game.

VS monoU Control

Et oui, chez nous ça existe encore. Hélas.
Donc ça abuse du delver et des épées, ça n’a pas de snapcaster car dixit : « c’est trop cher en $ » « Et pourquoi on utilise pas de proxi, au fait ? » « C’est vrai, pourquoi ? » « Ça nous évite de nous jeter sur les cartes cheaté, peut être …» « Je crois que je vais me builder un full planewalkers proxi… » Etc, etc.
Sinon c’est du contre, du bounce, de la pioche…
L’originalité viendrait peut être d’ Enjôleuse de volonté qui est bien défendu et fait son taff…
Pour le vaincre, à part le plan aggro…
On va dire qu’on vole une game sur 3 mais c’est seulement parce que l’idiote en face n’aime pas mulliganer.

VS Armes Vivantes

Et voici l’archétype qui n’existe qu’ici ! Arme vivante !
Ils sont presque tous là mais surtout Fouet serpentiforme et Battecrâne.
C’est mono noir splash blanc pour le Paladin de puracier.
Il a aussi rentré des Écuyer d'airain, un Chantier de miroirs et l’Arbaleste lourde.
D’expérience, le paladin sort super vite et avec l’arbaleste ça fait très mal.
En late game, ce jeu est dégénéré, heureusement il n’arrive généralement pas jusque là.
Pour être gentil, c’est 50 /50. Plan de jeu normal. On ferme, puis on popote.

VS PROLIF

Encore un archétype débile mais bien fun.On a bien rigolé quand il nous a sorti ce deck.
L’idée, c’est de prolif les vampires innistrad genre : Noble de Stromkirk, Exterminateur Falkenrath, Maître d'épée Markov.
« Comme ça, même s’il passe qu’une fois ça suffit ! Et j’te finis avec mon Récolte d'essence »
Plus un deuxième plan mode renard-renard à base de Drakôn viral, Nexus des encrimites.
« Si mes vampires passent pas, j’te refile la peste et tu crèves quand même. »
Bon on en gagne 2/3. Pas plus à cause des vampires qui peuvent faire la game tout seul.


VS ALLIÉS FLASH

La puissance des alliés zendikar associé à l’ Ange de la restauration.
Franchement, croyez-le ou non mais c’est le genre de match-up le plus jouissif.
« Bon, je suis à 70PV. (Clerc du Ondou powa), mon Prédicateur de Kabira va me donner la protection contre toute les couleurs, je vais te saucer avec mes 4 Librelame de Hada 10/10. Tu concèdes ? »
« Euh… Non. J’ai gagné. »
En gros : wrath et reliquaire pour défendre. Si on fait pas d’erreur ça passe tout juste. 4/5.

VS RÉANIMATION

Le petit nouveau avec son deck à base de rampeur-grimgrin, sacres et gros thon en x1.
Ici aussi c’est sur la corde raide mais ça peut passer.


Bonus II

Mes potes insistent et j’avoue être moi-même friand des exemples de match et autre wachdamatch.
Donc je vais vous décrire une partie que j’ai jouée tout récemment contre un joueur que je ne connaissais pas.
Nous étions observés (mes potes savaient que ça pouvait faire des étincelles), on a donc pu reconstituer les games après coup.
(Je précise que le deck a un petit peu évolué depuis.)


Partie 1

Après l’avoir copieusement chambré et tenté de l’induire en erreur sur le contenue de mon jeu (normal, quoi), on commence.
On mulligan tout les 2, Je garde ma deuxième main : Jour de condamnation, Reliquaire des Loyales légions, Expérience de mort imminente et 3 terrains ; plaine, chapelle et Caveau de l'archange.

T1 - Je pioche un précepteur.

T2 - Il lance un Assistant dément.
- Je pose mon reliquaire.

T3 - Cérébrurleur
- Je pioche un métamorphe.

T4- Grimgrin, né des cadavres ! ( Y a mes potes qui s’agitent, le p’tit puceau envoie du bon poulet) + attaque au cérébrurleur.
- Je pioche un talisman, je le joue.

T5 - Il pose une Goule du diregraf, la sacrifie pour grimgrin, booste 2 fois le cérébrurleur. Il passe 3/3, j’ai eu de la chance mais au cimetière il y a maintenant un Rampeur des tombes. Il attaque, je passe à 10 PV !
- C’est chaud. Je pioche une plaine marécageuse, puis c’est l’heure de Jour de condamnation !

T6 - Il rappelle son rampeur. Il fait un peu la gueule car il pensait en finir ce tour ci mais comme il n’y a aucune menace en face, il est confiant.
- Je pioche un parasite, ça y est, je peux gagner. Je lance Expérience de mort imminente, mes potes se marrent, mon adversaire reste réservé : « Fais voir. Tu joues ça, toi ? T’espère quoi ? »

T7 - Il attaque avec le rampeur. J’encaisse.
- Je joue mon parasite. « Tu fais que ça ? » me dit-il. Il percute pas. Il joue une Alchimie interdite à la fin de mon tour.

T8 - Il pose Mikaeus, le maudit, « Je vais pas m’arrêter à 1PV, fais moi confiance. »
Je craque mon reliquaire avec précipitation, style : je suis dans merde ! C’est foutu ! Puis je lui sors : « Tu veux vraiment aller jusqu’au bout ? C’est moche ce qui va se passer… » Mes potes éclatent de rire, lui comprend pas. Il est à 20 PV, j’ai gagné du temps avec mon armée de myr mais bon…
Il attaque avec son rampeur, je laisse passer, puis je désigne mon parasite : « t’as perdu. » Je l’active le nombre de fois nécessaire pour passer à 1PV. Il relit expérience de mort puis cherche une solution une bonne dizaine de seconde… Il est On Tilt, quoi !
On l’a bien chambré ! Il a fini par se marrer avec nous : « C’est frais mais c’est de la chance ! Ça peut pas être stable ton truc ! »
Il était dégouté, mais pas dépité. C’est tout l’intérêt !

Partie 2

Là, il s’y met sérieusement. 1 fois mais pas 2 sur un trick débile !
Pour ma part, je sais maintenant qu’il joue un carré de rampeur très synergique avec grimgrin (qu’il peut poser tour 4). Son deck met bien la pression quand même et il doit receler des horreurs que je n’ai pas encore vu.
Sur la première partie, j’ai juste eu à dérouler (ça arrive régulièrement, si, si). Le jour de condamnation a été décisif…
Pour la seconde game, je sens mes potes qui me soutiennent un peu moins. Il faut donner sa chance au nouveau quoi… (C’est le cousin d’un de mes frérots).

Attention partie épique !

Je choisie la draw, je mulligan…
Le début de partie est classique, je vous épargne les détails. En gros, je pionce un peu jusqu’à ma première wrath.
Il s’en relève efficacement avec Grimgrin (il l’avait gardé en main), un rampeur, puis une alchimie.
Au cimetière, il a (entre autre): Sheoldred, la Susurrante , Faucheur de l'abysse, un deuxième rampeur et Sacres de déterrement !
Il flashback ce dernier, Sheoldred arrive sur le cdb. Je serre les fesses !

On arrive au tour 9 : Avec Sheoldred, il ramène le Faucheur ! Grimgrin est dégagé, il recast le rampeur. Il attaque (Grimgrin, un rampeur, et sheoldred). Mon armée de myrs (reliquaire) fond comme neige au soleil.
Je passe à 11PV. Il relance une nouvelle fois le rampeur (il en a donc 2 sur le cdb), puis le faucheur me prend encore un myr.
-Voici ma situation :
En main, j’ai : un Dévoreur d'âme immolateur, un Parasite de maléfice, une Renaissance phyrexiane, uneNon-vie phyrexiane, un Bouclier de la foi et unPrécepteur démoniaque.
Sur table, j’ai : 4 terrains (2 plaines, 1 marais, une chapelle) un Talisman immaculé et 2 myrs.
Ma première opinion, au début du tour, c’est que si je ne pioche pas un terrain, c’est perdu.
Je pioche À charge de revanche.

Enigme : comment puis-je survivre aux tours suivants ?
Pas de triche ! Postez vos réponses dans les commentaires avant de poursuivre.






Attention ! Ceux qui ont répondu, avez-vous pris en compte la capacité du Faucheur de l'abysse qui se déclenche à le fin de mon tour ?







Mes potes me posent déjà une main sur l’épaule genre : « RIP, t’as fais ce que t’as pu mais contre cette marée de thons… »
Pour ma part, je sais qu’il est possible de survivre assez facilement au tour suivant, mais pas à celui d’après. Quand à vaincre…
Je sacrifie un myr à cause de sheoldred.
Soudain, sur un coup de tête, je craque mon précepteur pour aller chercher une Chapelle isolée (je passe à 12PV). Je land, puis je cast mon parasite. J’ai gardé ma chapelle up. Mon adversaire dégage Grimgrin. Fin de tour, le faucheur cible mon parasite. En réponse, j’active sa capacité de façon à passer à 4 PV. Sur le coup personne ne comprend ma stratégie, et les potes qui viennent voir ma main font l’effort de rester stoïque.

T10 – Grace à sheoldred, il rappelle un Drakôn suturé. Il se demande peut être ce que je prépare, croit-il à un bluff ? Il n’a pas vraiment le choix de toute façon : c’est la sauce !
Grimgrin (10/10 je crois…), Le Faucheur, Sheoldred et un rampeur viennent en finir ! Ça fait beaucoup pour un myr !
La capacité de grimgrin se déclenche, il cible mon myr !
C’est le moment fatidique. J’engage ma chapelle et je lance mon Bouclier de la foi. Faut-il préciser ? Je choisis noir. Le myr survie et moi aussi ! C’était le délire à cet instant, mes potes scandaient : « le survivant ! Le survivant ! »
Et mon adversaire : « Bien joué, mais ton heure viendra. »
Je ne sais plus exactement ce qu’il a joué ensuite, je me souviens seulement qu’il n’a pas fait l’erreur de dégager grimgrin.
- C’est mon tour. Je pioche un nouveau bouclier puis mon myr part au cimetière. Et là, lentement j’engage tout mes manas (je passe à 5 PV) pour caster ma renaissance. Mon adversaire commence à rager. On rigole bien tous ! Je contrôle désormais une horreur 7/7.

T11 – Après tout, ses PV sont intacts, il retrouve le sourire. Il flashback l’alchimie puis cast un rampeur.
- Je pioche un Noyau de Phyrexia. Je land puis je pose la non-vie et le dévoreur.
Avec en main, le bouclier et la revanche, j’ai presque gagné.

T12 - Il lance la Liche de Havengul. Il espère se refaire : il se fulltap et va chercher un cérébrurleur.
- Je pioche une plaine. Je la pose. Grace au dévoreur et au talisman, je passe à 0PV (je sens le souffle de la mort dans mon dos mais ce n’est pas moi sa proie) puis À charge de revanche ! Gain immédiat.

Epilogue :

« Eh, tu sais quoi ? J’ai fais une partie contre un gars qui joue des Expérience de mort imminente ! »
« Tu rigoles ? Ah ah, y a des gars vraiment tebê, pas vrai ?»
« Il m’a mis 2-0 alors que je jouais avec le deck qui t’avait roulé dessus la dernière fois. »
« Ouch ! »

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire