Deck Magic the Gathering : La Nuit des Thons Morts Vivants (Réanimator)

Fiche du Membre

dabigmoh

Avatar de dabigmoh

Hors Ligne

Membre Inactif depuis le 30/09/2012

Grade : [Druide]

Inscrit le 01/09/2005
6 Messages/ 0 Contributions/ 42 Pts

Réserve
Artefact (3) :Enchantement (4) :Éphémère (4) :Rituel (4) :

Total de Cartes de la Réserve : 15

La Nuit des Thons Morts Vivants (Réanimator)

Format : T1.5 — Legacy [1993-2006]

Posté le 12/07/2006 par dabigmoh

Visibilité : Validé

Explications de l'auteur
C'est mon second deck posté ici. Cela fait quelques mois que je le joue (en casual) et il a bien fonctionné jusqu'ici, sachant que cette version est bien sûr le résultat de nombreux remaniements. Encore une fois, je remercie Chaudement Chaudakh (héhé) dont les interventions ont permis d'accélérer (encore une fois) considérablement ce jeu.


[*]I. FONCTIONNEMENT GENERAL

Comme son nom l'indique, ce deck est un réanimator, ce qui est classique, accéléré par du bleu.

Le réanimator, cela consiste à mettre dans son deck des créatures très puissantes, dont le coût d'invocation élevé les rend peu ou pas jouables. A la place de les invoquer, on utilisera des sorts qui les enverront directement du deck dans le cimetière ou de la main vers le cimetière, puis d'autres sorts qui les enverront directement du cimetière en jeu. Ceci justifie qu'on puisse ne pas faire attention au coût d'invocation des créatures à réanimer, ni donc à leur couleur, puisqu'on ne les invoquera pas. En principe, Réanimator est un jeu rapide qui doit faire très mal très vite. En effet, même si les créatures sont puissantes, on ne pourra pas tenir un siège longtemps vu qu'on en a un faible nombre et on (le joueur) sera sujet aux blasts sans pouvoir s'en protéger.[code]

Le bleu n'a pas grand chose à voir avec ça en principe. Sauf qu'un bon moyen de mettre des cartes dans le cimetière est de s'en défausser. Et pour pouvoir se défausser, il faut avoir des cartes en mains. Pour cela, le bleu est idéal : il fait piocher et peut faire défausser aussi. L'équation est simple : plus je pioche et plus je défausse, plus je peux réanimer.

A part ça, un point qui va peut-être attirer votre attention est qu'il y a beaucoup de créatures dans le deck. Les Réanimator tournent parfois avec moins de grosses bêtes, une ou deux suffisant généralement pour tuer (si le deck sort normalement, si l'adversaire n'a pas tout contrôlé ou si ses gobs n'ont pas rongé les ailes de Reya Aubevenant, si je n'ai pas décider d'abandonner la partie parce que décidément le maître desdits gobs pue trop des pieds, si aucune guerre nuéclaire, inondation ou météorite n'interrompt la partie, si, si ...). Pourtant, j'ai mis de nombreuses créatures. Je dois donc me justifier sur ce point. Passons sur les Merfolk Looter, Doomed Necromancer, Reya Aubevenant et autre Avatar of Discord. Ils ont un rôle bien particulier dans la méthode de réanimation et sont là pour le remplir. Les vrais Kill du jeu (Avatar of Discord n'est qu'alternatif), sont les thons? J'ai nommé, Akroma, Avatar of Woe, Nishoba, Spirit of the Night, Laquatus's Champion et Verdant Force. Belle équipe. En fait, il m'est arrivé que le deck ne sorte pas normalement : aucun thon pioché ni aucun buried alive permettant d'aller en chercher. Total, j'ai dû attendre qu'il me reste ... 27 cartes dans le deck pour piocher mon premier thon. Heureusement que l'adversaire n'était pas plus chanceux que moi. Ce fut une partie horrible, j'aurai préféré être achevé en trois tours. C'est pourquoi j'ai augmenté la proportion de créatures. Désormais, je ne suis plus jamais en manque .


[*]II. FONCTIONNEMENT DETAILLE

Il y a trois étapes incontournables à accomplir avec ce deck : sortir les thons du deck (A), les enterrer (B) puis les ramener en jeu (C). Après ça il faudra penser à attaquer avec mais pas besoin de faire un paragraphe là-dessus, non ?


A. SORTIR LES THONS DU DECK

Pour cela, il ya plusieurs moyens qui devront être utilisés cumulativement.

Je passe sur la main de début de partie et la carte piochée à chaque étape de pioche... Ceci n'est pas suffisant. Pour sortir plus cartes, on utilise donc des piocheurs (Careful Study et Merfolk Looter). Par expérience, je peux vous dire qu'en pratique je pioche en moyenne une ou deux cartes de plus par tour durant mes parties. C'est beaucoup. Bien sûr, la pioche permet de vider le deck mais ne permet pas de choisir les cartes.

Il en va différemment de Buried Alive. Cette carte permet de choisir trois cartes de créatures dans le deck. Autant dire que cette carte a été faite pour le deck réanimator ... La première fois qu'on peut lancer Buried Alive (si tout se passe bien, un fois suffira), on ira chercher nos deux anges : Akroma qui permet d'attaquer très vite et Reya qui a un effet fantastique dans le réanimator. Nous verrons cela en C. A ce stade, comment ne pas parler de la carte Entomb ? Au lieu de coûter trois mana et de sortir trois créatures comme le fait Buried Alive, Entomb ne coûte qu'un mana et permet de ramener une créature. C'est très fort, tout simplement car avec un Entomb en tour, il n'y a pas besoin d'avoir beaucoup de mana pour faire mal : on sort un messe noire, on va chercher Akroma et on la ressort avec Exhume. Et hop Malheureusement, Entomb est bannie en T 1.5. C'est bien sûr la seule raison poru l'exclure de ce deck, sinon elle serait présente.


B. ENTERRER LES THONS

Là aussi, il y a plusieurs moyens.

Je ne reviens pas en détail sur Buried Alive, qui fait passer trois cartes de créatures directement du deck vers le cimetière, c'est l'idéal.

Mais que faire des cartes piochées avec Merfolk Looter ou Careful Study ? Pas d'affol !! Avec ces cartes, on doit défausser autant qu'on a pioché donc ... elles sont autant un moyen de défausse que de pioche, un peu comme Buried Alive sur ce point. Evidemment, quitte à défausser, autant choisir des gros thons qui n'ont rien à faire dans notre main et qui n'ont qu'un destin possible : être enterrés pour mieux revenir du cimetière vers le jeu par la suite.

Il n'y a cependant pas que cela pour défausser. Il ne faut pas oublier Avatar of discord. Cette carte est excellente. D'une part, elle fait défausser (un peu trop d'ailleurs, j'aurai finalement préféré une seule carte à défausser car en pratique on a pas toujours les thons disponibles dans la main ...) et, d'autre part, vous avez en jeu un bon 5/3 flying qui peut être sorti en Tour 1. En principe, ce n'est pas lui le kill du jeu mais vous admettrez qu'il fait un bon remplaçant ...


C. RAMENER LES THONS EN JEU

L'étape ultime, celle que tout joueur de ce type de deck attend impatiemment ... Celle où vous voyez (souvent), une larme perler au coin de l'oeil de l'adversaire qui voit sa fin approcher. Là aussi, plusieurs moyens pour les ramener.

Le premier d'entre eux, que j'aime bien même si ce n'est pas la carte ultime, c'est le Nécromancier condamné. Il ne coute pas cher à invoquer, il est quand même 2/2 (ça peut servir en début de partie) et en plus, une fois qu'on l'a fait bloquer et avant qu'il ne meure, autant le sacrifier en dépensant un mana : il ramène un thon en jeu.

Le deuxième moyen, très très rapide, c'est Réanimation. Pour un mana, ramener un thon du cimetière, c'est inespéré. Sauf que ça fait un peu mal puisqu'on perd en points de vie le total du coût coverti de mana de la créature. Or, quand on joue un réanimator, on joue des thons et les thons, ça coûte cher, très cher (sinon pourquoi les jouer en réanimator). Donc avec Réanimate, ça fait mal, très mal. Cela étant, en principe, ce désavantage est l'argement compensé par la dévastation que le thon sorti si vite aura le temps de faire chez l'adversaire.

Le troisième moyen, royal, est d'utiliser Reya ... A chacun de vos upkeep, elle va ramener une créature du cimetière vers le jeu. Là se pose un dilemme : Reya doit-elle être la première créature à être réanimée ? Logiquement oui puisque grâce à elle on pourra réanimer toutes les autres ... Ceci dit, elle est vulnérable, pas tant aux blast (vu ses 6 pts d'endurance) qu'à tous les anti-bêtes. Alors sortir Reya pour se la faire virer avant qu'elle ait rempli son office, n'est-ce pas un peu dommage ? Soit, mais elle reste très forte puisque si elle reste en jeu, il n'y a pas de moyen de l'empêcher de ramener des créatures (sauf à vider le cimetière) et que ces créatures sont ramenées gratuitement et sans les désavantages d'un reanimate, d'un animate dead ou d'un dance of the dead... D'un autre coté, on peut sortir Akroma, qui, bénéficiant de célérité, aura l'avantage de faire mal tout suite, en plus de toutes ses autres qualités. Il faut donc choisir. Personnellement, si le choix se pose, je préfère sortir Akroma en premier et Reya en second. Au moins, si Akroma sort vite, on sait qu'elle va faire mal vite : pas de temps de perdu.


[*]III. CONCLUSIONS

Ce deck n'est pas ultime. Il est quand même très fort et a remporté 65% des matchs joués online. L'adversaire qui joue en contre et est un peu habile empêchera les créatures de sortir du cimetière (il contre les cartes visées dans "Ramener les thons en jeu" et buried alive aussi). Il aura quand même des difficultés à s'opposer à la déferlante de carte : je pioche énormément. Celui qui joue Stompy ou gob n'aura pas d'autre choix que d'attaquer vite (ça tombe bien il est fait pour ça) : d'un coté, le contrôleur de Stompy ou Gob aura de nombreuses créatures qui tenteront de déborder l'adversaire le plus rapidement possible car il ne pourra pas s'opposer aux thons. De l'autre, le contrôleur du présent deck n'aura d'autre choix que de tuer rapidement car il ne pourra pas gérer la multitude adverse. Heureusement, ces ennemis contrariants pourront être mis en échec grâce au side. Pour finir, ce jeu reste vulnérable aux enchantments qu'il ne peut pas gérer. Cela étant, il est très agréable à jouer car il permet d'utiliser de belles cartes que l'on peine à intégrer dans tout autre type de jeu.

A noter que pour le side, on peut rentrer Pithing Needle si vous avez vraiment peur des Tormo's crypt de l'adversaire.

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire