Deck Magic the Gathering : M.A.D

Fiche du Membre

dayto22

Avatar de dayto22

Hors Ligne

Membre Passif depuis le 13/06/2019

Grade : [Sortisan]

Inscrit le 28/01/2006
184 Messages/ 0 Contributions/ 28 Pts

Liste du Deck

Total de Cartes du Deck : 60

Réserve
Enchantement (3) :Créature légendaire (6) :Rituel (6) :

Total de Cartes de la Réserve : 15

M.A.D

Format : T2 — Standard [2005-2006]

Posté le 06/04/2006 par dayto22

Mise à jour le 17/08/2011

Visibilité : Validé

Explications de l'auteur
introduction :
Bon, soyez un minimum indulgent, c'est mon premier deck (un minimum, mais pas trop quand même ). C' est un aggro, qui base donc sa force sur ses créatures puissantes, mais qui tente également de se protéger un minimum des decks contrôle (l'éternel adversaire).

comment jouer le deck :

Attention, Ce deck est à sider contre les deck utilisant beaucoup de contres !!! (voir "contre les contres", plus bas)

C'est assez simple : vous posez d'abord les créatures et sorts libérant du mana (elfes de Llanowar, ancêtre Sakura), en essayant de garder la capacité de l'ancêtre sakura pour quand le Kudzu sera en jeu. Notez que les elfes Llanowar sont évidement beaucoup plus intéressant dans un mono vert que les oiseaux de paradis . L'ancêtre de la tribu Sakura se montrera un accélérateur de mana interessant, même sans le kudzu. Vous pourrez en effet vous en servir comme bloqueur contre des créatures gênantes (comme Tranche-gorge ou Yeux d'encre, servante des oni) et le sacrifier avant que ces créatures ne le blessent. résultat de cette confrontation : 0 blessures infligées au joueur défenseur (vous, quoi !), 1 forêt en plus sous votre contrôle ! Mais Le mieux reste de vous en servir comme bloqueur au moment où un ou plusieurs kudzu fouettevigne sont en jeu, puis de le sacrifier encore une fois avant l'attribution des blessures : ainsi non seulement une créature attaquante frappera dans le vide, mais en plus le kudzu verra sa force augmenter contre une seconde créature attaquante s'il est bloqueur !

Sortez ensuite les autres créatures (kudzu, caryatide sculptée), et commencez si nécessaire à soulager le coté adverse de tout enchantement ou artefact gênant (voire de terrain). Gardez les démantèlements pour les artefacts très gênants plutôt que de sauter sur un simple mox de chrome. Le kudzu Fouettevigne (j'aime pas trop ce nom ), lorsque celui-ci a passé quelques tours aidé de son pote l'ancêtre sakura devient vite une 5/5 voire plus. C'est donc une créature progressive, et le principal défaut de ces créatures, c'est que tout le monde s'en méfient ! Or le kudzu est très vulnérable aux sorts... Bon, là dessus, il y a un avantage, c'est que le joueur adverse "gaspillera" ses cartes destructrices sur lui ; Vos plus grosses créatures seront donc plus tranquilles quand elles arriveront. Plus sérieusement, Le kudzu est à mon sens l'une des cartes les plus interressantes de ravnika et ce, même dans un deck multicolore puisqu'il demande des terrains et non des forêts ! Bon, dans mon deck, il aura pas grand-chose d'autre que des forêts...
La Cariatide sculptée est un bloqueur, mais dotée d'une capacité intéressante et d'une endurance impressionnante pour son coùt en mana... impassible devant une 4/4 comme ghost council of Orzhova ou grave-shell scarab, il devient redoutable contre un giant solifuge ou un Viashino sandtalker !
De plus, il vous sortira peut être d'impasse en vous permettant de piocher une carte... Pour seulement trois manas, elle me semble être une excellente créature.
Avec seulement deux manas, le jitte d'Umezawa se place en deux tours rapidement sur vos créatures. Ainsi, même les elfes Llanowar pourront contribuer à faire monter le nombre de compteurs. Le jitte permet donc de rentabiliser un maximum chacune de vos créatures. Ce qu'il fait des compteurs, vous le savez autant voire plus que moi, donc je ne vous fait pas le topo.

On voit ici, que les plus "petites" cartes du deck ne sont pas dépourvues d'atouts. Elles vous seront indispensables si votre adversaire tente de vous casser avec des anti-land par exemple. Attaquer dès que possible me semble primordial, c'est un aggro !! Cependant, c'est à vous de gérer selon les cas... Sachez quand même que ce deck a de la ressource donc ne locquez pas le jeu dans l'attente d'une carte précise. Il va vous falloir doser entre jouer "comme ça vient" et stratégie selon les cas...

Dès le quatrième tour selon les mains de départ -et je vous assure que ce n'est pas si rare !- (dès le troisième pour le crocodile empereur), vous pourrez commencer à sortir les grosses bêtes (Crocodile/Kodama, force de la nature). Et là, le match prend une toute autre tournure ! Le kodama de l'arbre du Nord et le Crocodile Empereur sont vraiment de la même veine. L'un est plus intéressant car plus rapide à jouer et plus endurant (pratique face au Hierarche loxodon), l'autre est moins vulnérables aux sorts par sa capacité et possède le piétinement. J'ai choisi le crocodile dans le deck de départ parce qu'il accélère pas mal le jeu et qu'en prime je peux lui coller un Jitte ou une armure de Boisblanc. Chose impossible avec le Kodama. Voilà, je pense que mon choix est clair, mais j'insiste il ne faut pas hésiter à sider selon le cas.
La force de la Nature quand à elle est une sorte de "kill" du jeu . Avec huit points d'attaque, huit de défense et le piétinement, c'est bien une machine à détruire que nous offre là la 9e édition, et un "kill" possible si vous lui mettez une armure de Boisblanc (vous donnant alors au minimum une créature 15/15 avec piétinement !!!!) ; Mais attention ! Bien que plus forte au combat, la Force de la nature reste plus vulnérable que le Kodama face à un deck contrôle. A vous de juger quant au bon moment pour la poser, parce que ce n'est pas toujours le même selon les cas de figure.
Pour rendre la Force de la Nature plus dangeureuse encore (mais aussi le croco ou le kodama), j'ai mis dans mon deck 2 Salle du seigneur bandit. Deux, parce que c'est bien mais légendaire et non-productif au début de la partie. Il faut s'en servir plus tard dans le jeu, et pas trop souvent, parce que trois points de vie c'est précieux, et à trop jouer avec le feu on se brûle (et pof, je place même un proverbe !)
Pour rendre ce deck moins vulnérable aux sorts qui retirent de la partie, ou qui empêchent la régénération, j'y ai ajouté 4 baton de pérégrin. Cet artefact posable dès le premier tour vous aidera à lutter contre colere de dieu, putréfier et autre mortifications. Mais ce n'est pas le seul usage que l'on peut faire de ce bâton. On peut l'utiliser également sur les créatures adverses. Une créature permet à ses coéquipiers d'avoir le vol ? Attendez une attaque, sortez cette créature de la partie, bloquez les autres. Lorsque la créature reviendra, à la fin du tour, il sera trop tard pour ses coéquipiers. Si une créature menace un de vos bloqueurs (à cause d'un éphémère ou enchantement lui donnant +X/+X, par exemple), sortez là du jeu ce tour-ci. Elle reviendra en jeu, oui, mais sans son enchantement ! Ou encore, retirez de la partie ce tour-ci une créature adverse bloqueuse, et infligez vos points directement à votre adversaire (énorme avec la force de la nature). Bref, vous l'aurez compris, le bâton de pérégrin s'accorde très bien à ce deck et vous sera très utile. Gardez en tête qu'il vous faudra en permanence deux manas libres pour l'utiliser. Notez aussi que le Kodama de l'arbre du nord ne peut pas être ciblé, ce qui l'immunise contre pas mal de carte encore (Mortification, boomerang). Egalement contre vos cartes, Hélas !

Contre les contres...

Une première chose à faire contre un deck ch**** (comme je les appelle affectueusement ) est de sider, histoire de ne pas se prendre la tête inutilement, puisque quelques solutions anti-contrôle sont dans la réserve !
Tout d'abord, échangez le crocodile empereur, trop vulnérable face aux cartes ciblant (eyes of nowhere), avec le kodama de l'arbre du Nord. Ensuite introduisez les ligne de force vitale, qui vous mettra à l'abri de quelques surprises désagréables. A la place de trois ancêtres par exemple, ou de trois kudzu, ou d'un peu des deux... Gardez les batons de peregrin qui vous aidront contre ces même decks ! Vous voilà déjà moins vulnérable face aux contres. Enfin, vous pourrez a loisir sider un démantelement si un artefact récurrent vous empêche de tourner...
Enfin, quoiqu'il advienne, les moisissures sont vos amis !

------------------------------------------------------------------------------------------------

Un deck donc dont l'utilisation nécessite un minimum de stratégie, mais très agréable et même jouissif grâce à ses grosses créatures qui renversent rapidement la situation, et grâce aux liens unissant des cartes comme le kudzu Fouettevigne et l'ancêtre Sakura, les moisissures rampantes et votre adversaire... !
De plus sa vitesse de mise en place (voir courbe de mana) en fait un deck tout-à-fait compétitif en T2. Sans être invincible, il promet des parties interessantes et plutôt serrées -toute vérité à ses exceptions-. Et pour moi, l'intérêt de Magic n'est pas d'écraser completement l'adversaire (quoique des fois c'est rigolo ! ), mais bien de sortir vainqueur d'une partie difficile, aux multiples rebondissements !!


courbe de mana :

carte à 1 mana (4) : 4 elfes de llanowar.
carte à 2 manas (18) : 4 kudzu fouettevigne, 4 baton de peregrin, 4 ancêtres, 3 jitte d'Umezawa.
carte à 3 manas (4) : 3 Armure de boisblanc, 3 cariatide sculptée.
carte à 4 manas (6) : 4 moisissure rampante, 3 Crocodile empereur.
carte à 6 manas (4) : 4 Force de la nature.

La mana curve est à 2,76, ce qui est pas trop mal je trouve, pour un deck vert aggro (qui en plus déploiera pas mal de mana par lui-même).


Side :

Cette réserve saura faire face à différentes situations qu'on ne peut pas toujours prévoir à l'avance.

Arashi : il fallait quand même un antivol qui puisse faire face à une horde de volants. Et Arashi, c'est le must.
Ligne ley de force vitale: diffiçile de concevoir un match contre un deck contrôle bleu sans cette carte.
Kodama de l'arbre du Nord : Je dois vraiment me répéter ? A vous de faire pencher l'un ou l'autre dans la balance.
Démantèlement rigoureux : Si un artefact vous embête la premiere manche, n'hésitez pas à lui clouer le bec a la deuxieme. Même les artefacts indestructibles ne lui résistent pas, alors !
Souvenance : Par expérience, je sais que ce deck est très vulnérable contre certaines cartes comme la colère de Dieu. Souvenance est la solution que j'ai trouvé pour aller rechercher rapidement vos cartes utiles.


Conclusion :
Voilà un deck avec lequel je prends beaucoup de plaisir ! Le mieux pour vous faire une idée c'est de l'essayer. Et l'essayer, c'est l'adopter ! Non, franchement, même si c'est pas le deck de l'année, il tient vraiment la route, et il a les avantages de l'aggro, sans être forcément balayé par le premier deck contrôle venu !

En vous remerciant de votre attention ^^.
( oui, je sais, la conclusion est naze, mais tout est dit plus haut, alors...)

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire