Article Magic : Le Vintage, et alors?

Fiche du Membre

moudou

Avatar de moudou

Hors Ligne

Modérateur Actif

Modération : Decks

Grade : [Modo Forum]

Inscrit le 16/11/2010
Dernière connexion : aujourd'hui, il y a 2h
4777 Messages/ 25 Contributions/ 0 Pts

Le Vintage, et alors?

Type : Magic Tactique

Catégorie :

Posté le 28/10/2015 par moudou

Le Vintage... S'il est un format qui est noyé par les idées reçues, c'est bien celui-là. Admettez le, vous n'avez jamais joué au Vintage, mais vous avez une idée, plus ou moins vague, de comment ça se passe. Mais avez vous raison?

Le Vintage
ou comment se faire avoir par des préjugés




Comme le bon vin, Magic: the Gathering se bonifie avec l'âge. Et à ce titre, le Vintage, où presque tout est permis, est aussi délicieux qu'un Chateauneuf Du Pape cru 1993. Pourtant personne n'y touche, sans doute parce que la bouteille a pris la poussière et ne donne pas envie. Mais en vrai, vous ne savez probablement rien du nectar qu'elle contient. Si vous n'avez jamais voulu goûter le vin du Vintage, c'est sans doute à cause de cette crasseuse bouteille, qui vous a donné plein de fausses idées, qui ont elles-mêmes été entretenues par vos amis. Mais si vos amis n'ont pas plus que vous trempé leurs lèvres dans ce délice, quelle importance donner à leur jugement? Et au votre?
Je vais lister les idées reçues par ordre de pertinence décroissante. Si la raison qui vous a poussé à rester à distance du Vintage est en haut de la liste, c'est que peut être que vous aviez raison. Plus vous descendez, plus il va falloir vous remettre en question...


I- Le Vintage, c'est cher!


Cette expression faciale semble assez légitime...



Ceci est malheureusement vrai. Pour jouer en compétitif en Vintage, il va falloir y mettre de l'argent. Combien, demandez vous? Le prix moyen des decks dépasse 4500-5500€, et il n'est pas improbable de recontrer des jeux atteignant 10000€ de budget (si vous vous débrouillez mal pour récupérer les cartes). Les puristes du Vintage vous assureront qu'il n'est pas indispensable de jouer des pièces du P9 pour avoir un deck viable. La vérité est que, bien qu'en soi ils n'aient pas tort, très peu de decks dits "Unpowered" (sans P9) sont réellement viables dans le format. Et si vous n'avez pas envie de jouer Dredge (qui coute quand même plus de mille euros à monter, si vous vous débrouillez bien) ou White Trash, vous êtes mal barrés. De plus, il faut bien le dire, même les plus ardents défenseurs du format courbent peu à peu l'échine devant la hausse progressive des prix des pièces de collection.

Toutefois, tout n'est pas aussi noir qu'on aimerait le penser. Ne pas essayer le Vintage parce que c'est trop cher, c'est se chercher de fausses excuses. Il existe un certain nombre de solutions pour jouer en Vintage à moindre frais. Le premier, c'est bien sûr Cockatrice, la plate-forme de jeu gratuite sur laquelle les membres des forums de MC se retrouvent pour tester leurs decks et leurs capacités. Sur cette plateforme, vous pouvez vous construire virtuellement tous les decks du format sans dépenser un seul cent.
Une autre solution virtuelle est Magic: the Gathering Online, aussi connu sous le nom de MTGO. Grâce à l'édition de Limité Vintage Masters, les prix à la vente des cartes virtuelles ont chuté vertigineusement, certains decks coûtant littéralement un dixième de ce qu'ils coûteraient en carton. Bien sûr, ça reste un budget conséquent qui est demandé, mais pas plus exigeant que le budget pour se lancer en Legacy ou en Modern par exemple (deux formats qui ne bénéficient pas autant du passage au virtuel).
Par ailleurs, si vous préferez le carton aux pixels, il existe une solution de plus en plus courante: les proxies. Vous pouvez imprimer vos propres cartes sur du papier norrmal et vous construire votre deck en papier, à défaut de carton. Les joueurs de Vintage ne sont pas dupes: le prix des cartes est un obstacle à l'entrée du format, et ils sont prêts à être conciliants avec vos proxies si ça leur permet de jouer. Certains joueurs de Vintage, dans l'espoir de faire découvrir le format aux petits jeunes, ont tenté de faire des tournois de proxies, et même les tournois officiels commencent à en accepter quelques uns dans les decks.

L'aspect financier du Vintage a beau jouer largement en sa défaveur, il ne faut pas s'en servir comme prétexte pour ne pas découvrir le format, car il existe plusieurs moyens de contourner ce défaut.


II- Personne ne veut jouer avec moi, personne ne peut m'apprendre


Vous pensez sérieusement être comme ça?



Quant à cela, je ne peux pas dire si c'est vrai ou faux. Si ça se trouve, dans votre entourage, il y a d'autres amis en quêtes de nouvelles sensations et qui seraient prêts à se laisser embarquer dans un partie de Vintage-proxies. Si ça se trouve, ce n'est pas le cas. C'est très possible, car beaucoup de joueurs de Vintage jouaient à Magic: the Gathering il y a vingt ans ou presque, et ceux là ne sont pas très nombreux. Commencez par vous renseigner dans votre entourage, qui sait, peut être que vous aurez une bonne surprise. Peut être que vous êtes plusieurs à vouloir secrètement découvrir de nouveaux (ou très anciens) horizons.
Si ce n'est pas le cas, n'ayez crainte, il existe là encore des solutions. La première réside encore sur ce site-même. Le forum Vintage recèle d'informations, de decklists jouables et compétitives et de conseils pour arriver à les maîtriser. Toutefois, l'honnêteté m'oblige à le dire, ça ne se bouscule pas au portillon de ce forum. Postez des messages, ça fera plaisir à ce pauvre diable de ChroniquesJV, et si ça se trouve, vous serez plusieurs à vouloir découvrir le Vintage après avoir lu cet article. Quoi de mieux que de découvrir un format avec de nouveaux amis?
Si malgré tout, le rendement de ce forum ne vous satisfait pas, que vous voulez en savoir plus, il existe plusieurs sites communautaires grâce auxquels vous pourrez entrer en contact avec des vétérans aguerris. Voici quelques exemples de sites où les joueurs de Vintage discutent pas mal:
The Source
The Mana Drain
Eternal Central

Une fois encore, quand on se donne les moyens de dépasser ses a priori, on voit qu'il existe plusieurs solutions pour découvrir un format.


III- Il n'y a pas de compétition dans ce format


Oui vous pouvez encore faire ça à vos petits camarades



Ceci est faux. Enfin non, pas tout à fait: Wizards of the Coast (WotC dans la suite) n'organise plus d'évènements en Vintage. Le format n'était tout simplement pas assez rentable pour eux. Il faut se mettre à leur place: un Grand Prix avec trois cent personnes à tout casser, ça serait ridicule aujourd'hui. Toutefois, n'allez pas croire que WotC a jeté son format à la poubelle. La banlist est encore régulièrement tenue à jour (la dernière modification en date, à ce jour, a eu lieu en Septembre 2015, lors de la restriction de Fouille Temporelle et de Calice du Vide), et vous recevez toujours des Planeswalker Points en participant à des tournois de Vintage. Par ailleurs, à chaque évènement officièlement organisé par WotC, il y a des Side Events en Vintage, qui ont lieu sous la seule reserve qu'il y ait assez de joueurs motivés pour jouer. Et enfin, sur MTGO, il existe les Daily Vintage, de même qu'il existe les Daily Standard ou les Daily Modern. Ils ont lieu, encore une fois, pour peu qu'il y ait une participation suffisante, et il y en a généralement un ou deux par semaine qui ont effectivement lieu.
Et enfin, comme mentionné ci-dessus, il existe encore plusieurs circuits Vintage, permettant de jouer à échelle régionale ou, le plus souvent, nationale. Le niveau de ces tournois ne pâlit en rien devant celui des pros comme LSV, qui y participent lorsque l'envie de jouer des Force of Will est trop forte pour résister. Une de ces compétitions est le Prague Eternal (à Prague [si si...]), qui est de la taille des MKM Series Vintage (qui s'organisent un peu partout dans le monde, la dernière fois c'était à Rome) ou, plus récemment, des UK Nationals (Royaume Uni donc). La compétition la plus connue reste toutefois l'Eternal Week-End, qui a lieu annuellement à Philadelphie et qui a prouvé, cette année encore, que les vieux de la veille avaient toujours envie de jouer!
Encore une fois, en vous donnant la peine de poser les questions aux bonnes personnes, vous n'aurez aucun mal à trouver un défi à relever dans le format.



IV- Tous les decks sont les mêmes.


Tous les mêmes, vraiment?



Ceci est faux. Au contraire, il y a une mirade de decks surprenamment étendue. De Grixis Pyro à Dredge en passant par Oath, Doomsday, Stax, MUD et Mentor, il y a non seulement un nombre fou de decks, mais aussi de stratégies. Non, ce n'est pas que du combo (on y revient tout de suite). Peu importe votre style préférentiel, il y a de fortes chances pour que vous trouviez une chaussure à votre pied.
Toutefois, si on ne s'intéresse pas de près au format, la confusion est légitime: quand on regarde les listes, elles se ressemblent toutes. Mais pourquoi? Ben tout simplement parce que la vaste majorité des listes sont Powered. Et ça veut dire que Lotus et deux-trois Mox, plus Ancestral Recall et Time Walk (puisque bon, il faut le dire, ce sont les cartes les plus puissantes de Magic), quand on lit quelques listes de suite, on a un effet de ressemblance. Sauf qu'en fait, ça ne correspond  qu'à 10% de chaque deck. Alors oui, d'une certaine manière, les decks de Vintage partagent, pour la plupart, un socle commun. Mais ce socle là n'a finalement aucun impact sur les stratégies des decks. Et c'est d'ailleurs pour ça que ce socle est si répandu: parce qu'il rentre dans (presque) toutes les stratégies sans les impacter, vous pouvez jouer ce que vous voulez avec ça.


V- Les parties se gagnent au Tour 1, et celui qui gagne le toss gagne la partie.


Détrompez vous, c'est bien vous le lapin et le Vintage la tortue!



Ceci est faux. Dans un format où Force of Will et [ulrcarte]Mental Misstep[/urlcarte] sont des contre-sorts gratuits extrêmement fréquents, il faut être bien naïf pour penser que l'adversaire n'aura de quoi intéragir au tour 1. De plus, la majorité des decks actuellement joués n'ont tout simplement pas les moyens de gagner au tour 1. Le fait est qu'en ce moment, le métagame est même plutôt oritenté vers les stratégies Control, qui prennent leur temps pour gagner la partie. Les parties peuvent durer un sacré bout de temps. Vous ne me croyez pas? Dites vous que vous avez sous la main les meilleurs outils de Card Advantage de toute l'histoire de Magic, c'est à dire les meilleurs outils pour endurer une longue partie. Les "Blue Mirrors", c'est à dire un match où les deux adversaires jouent du bleu (ce qui arrive très fréquemment, si ce n'est quand l'un joue Dredge ou MUD), les parties ont au contraire le potentiel de durer très longtemps!
Par extension, la partie ne se joue pas sur le toss. En réalité, le toss importe moins dans ce format que dans les autres. Pourquoi? Parce que piocher une carte en Vintage, c'est potentiellement piocher une pièce du P9, ou une pièce de combo qui s'assemble en un claquement de doigts. La puissance de chaque carte individuellement est tellement forte que c'est bien dans ce format que la pioche d'une carte contrebalance le mieux le fait de jouer le premier. Evidemment, il est toujours préférable de commencer à jouer si on a le toss, car poser un terrain avant l'adversaire permet toujours de garder une petite longueur d'avance sur lui, ce fait général du jeu ne change pas pour le Vintage.
Attention toutefois, car la victoire (ou la défaite!) peut effectivement surgir de nulle part. Alors que votre adversaire n'a que quatre terrains et un Mox, le voilà qui lance deux Gush et Ancestral Recall, le tour d'après, sans que vous ne sachiez vraiment d'où ça sort, le voilà qui assemble une combo qui lui donne une infinité de tours pour vous tuer. Oui, j'ai vu un joueur mettre en jeu un Colosse de Pestacier lors de son premier tour et pourtant perdre la partie. Oui, les cartes sont très puissantes, et il faut un bon sens de l'anticipation, tant pour votre deck que pour celui de votre adversaire, pour savoir ce que vous pouvez vous permettre ou non. C'est un autre style de pensée, plus proche du puzzle. Mais en aucun cas cela n'implique que les parties sont toutes ultra-rapides.
En fait, cette sale réputation du Vintage, très répandue, date d'il y a une dizaine d'années. A cette époque, entre 2003 et 2007 peu ou prou, les decks Doomsday et TPS (The Perfect Storm) étaient très répandus. Pour ceux qui ne comprennent pas de quoi je parle, je rappelle le départ idéal de Doomsday: Messe Noire, puis Doomsday. A partir de là, les façon de gagner ont largement évoluées avec le temps, mais dans les faits, si on décide de garder Ancestral Recall et Black Lotus parmi les cinq cartes de son deck, il suffit de peu de choses pour conclure la partie. TPS tuait facilement à coups de "dix copies de Tendrills of Agony dans ta tronche tour 1". Bref, à une certaine époque, plusieurs archétypes de ce goût là ont coexisté. En soi, ça n'a pas duré très longtemps dans l'histoire du Vintage. Mais assez pour marquer les esprits, et pour que de bouche à oreille, cette sale époque du Vintage (car non, personne n'aime ce genre de métagame, pas même les joueurs de l'époque) reste un mirage beaucoup plus réaliste qu'il n'est vrai.


VI- Les joueurs ne sont pas sympa


Non vous n'allez pas tomber là-dessus en jouant à Magic...



Ceci est faux. Faux faux faux et archi-faux. Au contraire, la plupart des joueurs de Vintage sont des aînés de la communauté Magic, qui partagent une longue expérience du jeu et une maturité acquise dans le jeu et dans la vie. Des rumeurs ont déjà circulé, liées au point précédent. Mais non, une personne adulte de quarante ans avec un travail à temps complet ne vous humiliera pas verbalement parce qu'il n'a pas topdecké son Black Lotus. Si c'est une crainte que vous avez, il n'y a rien d'autre à dire que vous vous trompez, et que le Vintage est au contraire un des formats les plus conviviaux de Magic. Du fait de la complicité, des différentes expériences des joueurs dans le jeu et, il faut le dire, de la peur de perdre d'autres joueurs de Vintage, le format est partiulièrement agréable d'un point de vue social.
Il est possible que certains puristes, ayant payé le plein prix pour avoir un vrai beau deck de collector, soient frustrés de voir des proxies en face d'eux. Mettez vous à leur place, ça semble légitime. Toutefois, je n'ai rencontré aucun joueur de Vintage qui ne soit prêt à regarder outre cet petit genre d'accroc, et je vais vous dire pourquoi: tout simplement parce qu'ils sont contents de pouvoir jouer Vintage avec quelqu'un! Alors ils vont pas vous faire fuire, croyez moi.






Voilà! Il me semble avoir listé les principaux préjugés qui entourent le Vintage, et pourquoi ils ne devraient pas vous rebuter à essayer ce format. Le Vintage est un format où la réflexion est intense, les parties sont serrées, et les decks sont plaisants. Bien sûr, tout n'est pas rose pour le Vintage, et certains facteurs peuvent légitimement vous pousser dans d'autres directions. Mais le but de cet article était de vous assurer que tous les prétextes ne sont pas bons, et que vous pourriez en fait passer à côté d'une magnifique expérience sans raison légitime. J'espère avoir réussi à vous convaincre de jeter un autre regard sur le Vintage, et sur vos pauvres vieux qui ont des ressources insoupçonnées:




A ciao bonsoir les jeunes!


Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire