Article Magic : Talrand, l'invocateur céleste.

Fiche du Membre

Cochise_

Avatar de Cochise_

Hors Ligne

Membre Actif

Grade : [Nomade]

Inscrit le 30/08/2012
Dernière connexion : le 09/10 à 00:12
644 Messages/ 0 Contributions/ 0 Pts

Talrand, l'invocateur céleste.

Type : L'Univers Magic

Catégorie : Biographie des personnages

Posté le 24/01/2013 par Cochise_

Talrand, mystérieux ondin surnommé l'invocateur céleste. Histoire de cet étrange sorcier...

Talrand est un Ondin dont la carte est sortie en M13 dans un ontro pack. Au moment de sa sortie, il a généré quelques débats sur sa jouabilité en construit. Au delà de ça, la carte est sortie avec des éléments de storyline passés un peu inaperçus. Les voici pour vous traduits en français. 

L'énorme corps du baloth convulsa une dernière fois dans les mâchoires de Kalyntri, ses yeux grands ouverts exprimant toute la rage et la peur qui avaient marqué ses derniers instants de vie jusqu'aux hoquetements de sa respiration. Alors que les yeux de la bêtes se fermaient, Kalyntri referma ses mâchoires qui transpercèrent le torse du baloth, les épaisses plaques d'os craquant comme des branches de bois sec pendant que l'éblouissant sang et la viande commencèrent à descendre dans le gosier du dragon.

Kalyntri marqua une pause dans son repas pour rugir au ciel et à la mer de son triomphe. Il voulait que Talrand l'entende, où que ce damné ondin soit. Les revendications de Talrand étaient très claires : toute la région du Kapsho était maintenant le royaume de Talrand et tous ses habitants étaient désormais sous son contrôle. Les prédations de Kalyntri devaient cesser, avait déclaré Talrand, et le dragon devait plaider allégeance, partir des mers de Kapsho, ou mourir. Son royaume? Kalyntri voulait goûter la moelle des os de Talrand!

La dragon regarda les autres baloths retirés en un large cercle. Ils était de féroces prédateurs, habitués à la domination, mais ils savaient qu'ils ne fallait pas défier Kalyntri. La loi du plus fort est une loi de la Nature qu'ils observaient dans le domaine de Kalyntri depuis des centaines d'années. Elle était suivie par tous, de toute façon. Les baloths se retirèrent tranquillement pour retourner dans les jungles de leur île. Kalyntri projeta ce qu'il restait de la carcasse en l'air et ouvrit grand sa gueule pour la rattraper pendant qu'elle retombait, et la goba toute entière. Sa panse finalement remplie, il s'envola, prêt à nouveau à inspecter son domaine.


C'était un grand domaine. Kalyntri était le maître naturel de cette partie des mer Kapsho depuis plus de 300 ans. Bordé de grandes îles au nord et au sud, entre les milliers de kilomètres carré d'océans et d'archipels, son domaine était un parfait terrain de chasse pour le dragon vorace. De façon occasionnelle, des humains s'installaient sur les îles, mais quand leur communautés devenaient trop grosses, Kalyntri les détruisait. Les ondins aussi, avaient offensé plusieurs fois Kalyntri mais il glissèrent dans le gosier du dragon aussi facilement que n'importe quelle autre nourriture de la mer.

Talrand était la première fausse note dans ce qui avait été autrement une harmonieuse mélodie de pouvoir et de nourriture pendant toutes ces années. Talrand était apparu un an auparavant dans une des grottes des îles que Kalyntri utilisait comme antre. Bien qu'étant un ondin, il semblait autant à l'aise sur la terre ferme que dans les mers. Encore plus inhabituel était l'évidente énergie magique qui irradiait de lui. Un sorcier, et un très puissant en plus de cela. Très étranges et très dérangeants pour Kalyntri, étaient ses compagnons drakôns qui volaient autour de lui. Kalyntri avait écouté l'ondin jacasser pendant quelques secondes avant de lui répondre par un étincelant éclat de flammes qui emplit la caverne. Il ne s'attendait pas à ce que le sorcier ne meurt aussi facilement, et il n'y avait aucune pile d'ossements carbonisés ou de cendres suggérant que le problèmes avait été rapidement réglé. Talrand était simplement parti, et ce problème et ces drakôns obsédait Kalyntri.


Les dragons et les drakôns, les "petits dragons", ont toujours eu une relation litigieuse. Les drakôns craignaient leurs cousins plus imposants et l'écrasante supériorité des dragons. Mais ce dont il manquaient en force, il le rattrapait par leur nombre. Pour eux et le reste du monde, ils étaient connus comme drakôns et ils étaient partout. Intrigants charognards, ils chassaient en groupe, usant de leur supériorité numérique pour tuer leur proie. Proie à laquelle ils n'avaient pas le droit dans le domaine de Kalyntri. Mais pire encore pour le dragon étaient ces drakôns qui avaient abandonnés toute prétention de liberté, comme ceux qui servaient ce parvenu Talrand.

Comment Talrand avaient convaincu les drakôns de le servir? Très certainement, les petits êtres, jaloux de pouvoir, étaient toujours enclins à servir ceux qui en avait ; Kalyntri lui-même avaient eu quelques serviteurs au cours des années. Mais les efforts et la puissance de Talrand suggérait un soutien qui étonnait le dragon. De toute façon, peu importe la puissance de ce sorcier, le règne de Talrand devait se terminer dans un bain de sang une fois sa tête séparée de son corps et dévorée en amuse-gueule. Tout ce qu'avait à faire Kalyntri était de mettre la main dessus.


Le dragon volait bien au dessus des mers Kapsho. Ses ailes toutes déployées, le soleil se réfléchissant dans le métal rouge de ses plaques sur sa tête et sur son dos, Kalyntri savait qu'il était une vision terrifiante. Une comète rouge au milieu de l'azur des mers et des cieux. Personne n'osait se confronter à lui. Personne n'avait osé depuis un certain temps. Peut-être aurait été-t-il bon qu'un idiot occasionnel ou qu'un concurrent arrogant eussent quelque prétention belliqueuse. Cela faisait peut-être trop longtemps que Kalyntri n'avait pas eu l'occasion de montrer l'étendue pouvoir.

Perdu dans ses pensées, Kalyntri manqua presque de remarquer le nuage sombre de tempête isolé devant lui. Un unique nuage de noirceur au beau milieu du ciel d'un bleu infini. L'air avait le parfum acidulé d'une tempête fraîche, récemment passée. Alors que Kalyntri volait au dessus, il pouvait voir un petit anneau d'îles parsemant la mer en dessous. Et là, au milieu des îles, dans l'eau, se tenait un homme. Non, il était sur l'eau. Et pas un homme, mais un ondin.

Par tous les dieux, Talrand était-il suicidaire? Ou peut être tout simplement idiot et fantasque. Kalyntri n'avait jamais compris le mode de pensée des races inférieures. Il descendit en piqué, excité et impatient, ne voulant pas perdre Talrand une nouvelle fois comme lors de leur première rencontre. Et cette fois-ci Talrand avait choisi la grande mer. Aucun échappatoire possible, aucun endroit où se cacher. Et si Talrand pensait qu'il pouvait s'enfuir à la nage... Kalyntri avaient fait beaucoup de repas savoureux de créatures qui pensaient que les profondeurs était un refuge suffisant.


Talrand était debout sur l'eau, de petites bulles labourant constamment la mer en dessous de ses pieds pour le garder à la surface. Il n'y avait aucun drakôn aux alentours, non pas que quelques uns d'entre eux auraient fait une différence. Kalyntri avait vu beaucoup d'ondins pendant son long règne mais il n'en avait jamais vu d'aussi remarquables physiquement que Talrand - aucun signe clair que c'était un être avec des prétentions de grandeur. Il était juste une petit marionnette de viande sur deux jambes, comme des milliers d'autres petites marionnettes de viandes que le dragon avait dévoré ou brûlé au cours des années. Sauf que la plupart des marionnettes de viandes n'avaient pas les pouvoirs magiques que Talrand avait l'air de posséder. Mais même les magies les plus puissantes ne pouvaient stopper un dragon enragé.

L'imbécile tenait une main en l'air. Kalyntri s'en amusait. Il voulait entendre les derniers mots de la marionnette de viande. Le dragon plana a une courte distance du sorcier à la peau bleue, ses narines lâchant délibérément des bouffées de fumée. Sent la chaleur croissante, sent ta mort imminente. Kalyntri navait pas encore décidé s'il allait manger ou incinérer Talrand. Les deux options semblent bien satisfaisantes. Talrand regarda en haut vers le dragon et son visage ne trahit aucune peur, aucune allusion au destin cuisant qui l'attendait. Kalyntri était stupéfié par l'aveuglement du sorcier.

"Je ne voulais pas arriver à devoir te tuer. J'aurais préféré trouver un moyen de t'utiliser de façon productive. Ta puissance et ta prévisibilité sont deux atouts majeurs. J'ai étudié toutes les options pour te laisser en vie. Je regrette qu'aucune ne soit viable." Pendant que Talrand parlait, sa voix restait calme et rationnelle. Une voix puissante, une voix de meneur assurément. Mais la voix d'un homme fou. Et bientôt celle d'un homme mort. La rage de Kalyntri devenait plus intense à chaque nouveau souffle chaud de ses narines.

"En fait, pendant que je t'examinais toi et ton environnement de plus près, je suis devenu presque envieux. Tu as été conçu pour chasser les plus faibles que toi. C'est une vie simple, et tu étais très bon à cela. Malheureusement, j'ai été conçu pour accomplir des choses plus complexes. Etudier. Analyser. Comprendre. Et dès que je comprends comment quelque chose fonctionne - un sort, un système, une culture, le monde - je me dois de le faire fonctionner encore mieux. Pourquoi ne le pourrais-je pas? Oui, parfois je souhaiterais être un prédateur."
 
Kalyntri rugit, un jaillissement incandescent de rage se transforma en une flamme écarlate, un flash brillant qui fit bouillir l'eau et l'air. Il brûlera ! Mais Talrand avait déjà commencé à bouger, courant de côté sur l'eau, et un brouillard commença à affluer de tous côtés. Kalyntri entendit un étrange écho magique alors que Talrand invoquait le brouillard, mais il n'y accorda pas d'importance et chargea, poursuivant la silhouette de Talrand qui s'évaporait. De gigantesques geysers d'eau entrèrent en éruption depuis la surface de la mer et formèrent des noeuds qui emprisonnèrent les ailes du dragon, pour le tenir en place. Un autre écho étrange résonna dans l'esprit du dragon.


Kalyntri se libéra de ses liens aquatiques et s'envola pour dépasser le brouillard à basse altitude. Plus haut dans l'air, il pouvait discerner une sihoulette humanoïde enveloppée dans le brouillard en bas et chargea pour l'attaquer. Talrand regarda au dessus de lui pour voir le dragon fondre sur lui et le vents et les vagues déferlèrent à sa rencontre. Ils ralentirent à peine le dragon et lança une flamme brillante en visant la tête de Talrand. A cette courte distance, le sorcier n'avait pas de place pour manoeuvrer et une colonne d'eau se projeta contre la flamme menaçante et la dévia à peine.

Kalyntri ralentit et envoya sa large queue fouetter sur le côté de la colonne d'eau, très rapidement, et toucha violemment Talrand dans un craquement sec qui envoya le mage voler à travers l'eau. Le dragon se tourna pour le poursuivre et vit l'eau de dresser à plusieurs endroits pour panser les blessures de Talrand et ralentir sa vitesse mortelle. Un autre écho. Je mangerai sa tête ! Le dragon se précipita entièrement sur Talrand, et seul un mur d'eau faiblement invoqué empêcha le dragon de broyer Talrand. L'impact du coup envoya Talrand s'étendre dans l'eau une nouvelle avant de le projeter sur la plage d'une des îles voisines.

Talrand s'affala sur son dos, ensanglanté et luttant pour se relever. Kalyntri s'approcha et sourit, ayant savouré la pensée de ce jour pendant toute l'année écoulée. Voilà ce que l'on récolte à vouloir se batte contre le pouvoir. Le dragon étendit ses larges ailes lentement, plana au dessus du corps couché et bléssé, et se prépara à descendre et se repaître de celui-ci. Talrand souleva sa tête et parla, sa voix sonnait toujours étrangement puissante et confiante. "J'ai un cadeau pour toi, dragon. Je t'apporte-" et là il marqua une pause et regarda en l'air, une ombre passa au dessus de sa tête pendant que quelque chose vint se placer en le soleil et son corps - "la pluie." Un autre écho. Kalyntri balança son cou pour regarder vers le ciel. Il vit le nuage de tempête qui quelques temps plus tôt avait marqué l'emplacement de Talrand et de grosses goutes de pluie en tombaient. Il se retourna pour en finir avec cet insignifiant ondin beau parleur, lorsque quelque chose déchira la membrane extérieure de son aile gauche.

Kalyntri cria de douleur. Il levez la tête et réalisa que ce n'était pas des gouttes de pluie qui tombaient du ciel. Des drakôns. Les échos. Il volaient à toute vitesse depuis le nuage au dessus, des dizaines d'entre eux, trop nombreux pour les compter. Tous avaient pour cible Kalyntri. Un autre drakôn croqua son oreille et s'envola en arrière quand le dragon essaya de l'enfourner entre ses mâchoires. Kalyntri lâcha une explosion de flammes mais elle se perdit dans le ciel alors que les drakôns s'éloignèrent de sa trajectoire.


Les drakôns étaient semblables à des flèches, cherchant des endroits à griffer et mordre sur Kalyntri. La plupart des dragons étaient naturellement protégés par leurs épaisses écailles, mais pas tous. Bientôt le ciel était tellement remplit de drakôns que Kalyntri ne pouvait s'empêcher d'en déchirer ou d'en croquer un sans vraiment le vouloir. Mais pour chaque dragon tué, dix de plus arrivaient pour saigner le grand dragon. Kalyntri finit par réaliser qu'il était en train de perdre ce combat.

Ses yeux s'écarquillèrent de peur, il chercha à s'élever, pour fuir. Ses petites créatures ne pourront pas me rattraper dans le ciel. Un énorme geyser d'eau entra en collision avec son corps et l'envoya s'étendre sur la plage. Il lutta pour se lever, en vain. J'ai perdu trop de sang. Et toujours les drakôns essaimaient, pour lui donner des coups de tête, le mordre, le mâchouiller. Il essaya d'invoquer les flammes mais son énergie était toute dépensée. Et il y avait là Talrand, debout sur le côté, toujours ensanglanté et blessé, mais avec l'air assuré, et confiant. Kalyntri voulait désespérément croquer ses os. Le corps du dragon continua à se débattre, mais avec des mouvements de plus en plus lents à chaque fois.

Le dragon vit un large drakôn émerger depuis les profondeurs de l'océan pour se poser à côté de Talrand. L'ondin gratta le menton du dragon qui emit de petits sons gutturaux. Le drakôn regarda le dragon et sa faim ne faisait aucun doute. Une faim que connaissait le dragon depuis un moment. Ou depuis une éternité?

Le drakôn se tourna vers Talrand qui hocha la tête.

"Comme promis. Me servir signifie la fin de la tyrannie des dragons. Il est à toi. Le drakôn se dirigea vers le dragon. Il plongea son regard dans les yeux grand ouverts de Kalyntri, emplis de rage et de peur depuis peu. Le dragon disparut du champ de vision de Kalyntri, et ensuite le dragon sentit des mâchoires aiguisées trancher son cou nu et les sentit craquer. Les yeux du dragon se fermèrent.



           
 
Les cartes sorties en M13 qui s'inspirent de l'histoire : Talrand lui même, au milieu de la mer, avec son physique humanoïde particulier pour un ondin ; l'Invocation de Talrand qui n'est autre que le sort que Talrand utilise le plus souvent à savoir convoquer des drakôns sur le champ de bataille ; et le Jeton drakôn qui va avec. C'est un très belle série de carte car très cohérente. Cela est notamment dû au fait que c'est le même artiste qui a fait les 3 illustrations pour les cartes. 

La carte de Talrand a été joué en Standard Innistrad/Scars of Mirrodin durant du tournoi de la Wolrd Magic Cup 2012 par des joueurs tels que Lucas Siow et Alexander Hayne (Gagnant du pro tour Avacyn Restored) pour la team Canada. Voici leur deck : blue/green by Lucas Siow

Merci d'avoir lu,

Votre dévoué vorthos Cochise.

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire