Article Magic : Le Cycle des Artefacts

Fiche du Membre

Marsus

Avatar de Marsus

Hors Ligne

Membre Inactif depuis le 07/01/2017

Grade : [Légende]

Inscrit le 18/12/2002
30 Messages/ 0 Contributions/ 310 Pts

Le Cycle des Artefacts

Type : L'Univers Magic

Catégorie : Storyline des éditions

Posté le 23/06/2012 par Marsus

Qui est Urza ? Pourquoi en veut-il à Yaugzebul et Phyrexia ?
Vous ne le savez pas. Lisez alors ce qui va suivre.
Ceci est un résumé de l'histoire d'Urza.

Livre : The Thran
Auteur : J. Robert King
Extension : aucune


Des milliers d’années avant la naissance d’Urza, Dominaria était habitée par de nombreux peuples issus de différentes races. Un peuple en particulier se distinguait des autres, il s’agissait du peuple Thran. Les Thrans avaient fondé un empire sans pareil basé sur la technologie qu’aucun peuple n’égalera jusqu’à présent.
L’histoire débute lorsque Glacian, un brillant artificier d’Halcyon (la capitale de l’Empire Thran) se fit poignarder avec une lithoforce par l’Intouchable Gix lors s’une émeute. Glacian tomba gravement malade et aucun guérisseur thran ne parvint à trouver un remède au mal qui le rongeait. Rebbec, sa femme, utilisa toute l’influence que son statut d’architecte en chef de la ville lui permettait afin de faire revenir à Halcyon Yaugzebul, un guérisseur en exil. Yaugzebul avait été banni par le Conseil pour ses méthodes curatives révolutionnaires basées sur le fait que les maladies étaient dûes aux bactéries et aux virus et sur l’étude du corps via la dissection.
Yaugzebul découvrit que la plupart des Intouchables, des Thrans bannis sous la cité dans les Caves des Damnés, étaient également atteints par cette maladie qu’il nomma Phtisie, un mot thran signifiant « dégradation continue ». Il emmena Gix et Glacian à son laboratoire afin de les examiner. Yaugzebul découvrit aussi que les lithoforces sur lesquels toute la technologie thrane se fondait étaient la cause de la Phtisie et que les Intouchables avaient été contaminé par l’Anneau de Mana localisé au dessus de leur grotte. En apprenant cela Gix s’échappa réclamant la vengeance pour son peuple.
Yaugzebul convainquit le Conseil d’Halcyon de le financer et de lui fournir des apprentis afin d’étudier la maladie. Le guérisseur Xod lui donna l’idée d’utiliser différents métaux afin de créer un sérum contre la Phtisie. Et lorsque Gix mena une rébellion à Halcyon, Yaugzebul parvint à le calmer en offrant le traitement à tous les Intouchables et à tous les Thrans. Pour ses actions, Yaugzebul fut nommé membre du Conseil d’Halcyon et fut autorisé à rédiger les lois réglementant la santé publique.
Hélas le traitement n’eut que très peu d’effets sur Glacian, en effet la maladie avait commencé à affecter son esprit, au grand damne de Rebbec. Cependant au bout de quelques années le traitement devint de moins en moins efficace et des milliers de citoyens furent envoyés dans les Cavernes des Damnés en quarantaine, et seulement quelques centaines furent autorisées à en ressortir. Yaugzebul décida de partir à travers l’Empire Thran avec Rebbec afin de faire un état des lieux des autres cités. Lors de ce voyage, Rebbec devint de plus en plus intime avec Yaugzebul au point d’être tiraillée entre son amour pour Glacian et son attirance pour le guérisseur.
Au retour de leur voyage, le Conseil Halcyte l’informa que les malades en quarantaine dans les cavernes commençaient à s’échapper dans la ville, mécontents des résultats insatisfaisants des traitements de Yaugzebul et du risque important de transmission de la Phtisie à travers Halcyon. Yaugzebul reçut un escadron de garde Halcyte afin de stopper les évasions de quelques manières que ce soit et il prit un malin plaisir à les arrêter dans le sang.
Un jour le destin de Yaugzebul prit un nouveau virage en la personne de Dyfed. Cette Arpenteuse des Plans venue s’entretenir avec Glacian, montra ses pouvoirs quasi divins au guérisseur lui faisant découvrir des mondes qu’il ne connaissait pas. Peu de temps après, une deuxième rébellion eut lieu dans les Cavernes des Damnés, mais cette fois-ci le Conseil Halcyte était prêt, il accorda à Yaugzebul le contrôle de toutes les forces militaires d’Halcyon, qui écrasèrent de façon fulgurante la rébellion de Gix, ce qui propulsa Yaugzebul au rang de héros national.
Le héros du peuple n’eut pas le temps de profiter de son nouveau statut qu’une délégation de nains, d’elfes, d’hommes-chats, de viashinos, de minotaures et de barbares alliée aux Cités-Etats thranes de Losanon et Wington arrivèrent à Halcyon. Ils reprochèrent à Yaugzebul d’innombrables atrocités commises durant son exil sur les différents autres peuples de Dominaria. Ils souhaitèrent sa déchéance ou sinon l’alliance déclarerait la guerre à Halcyon. Un vote eut lieu et Yaugzebul pût rester au Conseil.
Après cela, Yaugzebul renversa le Conseil et emprisonna ses membres pour leurs propres biens. Glacian convainquit Rebbec de contacter Dyfed afin de transplaner les membres du conseil en sécurité. L’Arpenteuse les emmena sur un autre plan et les déposa avec des gobelins travaillant dans les mines de Glacian au sommet d'une montagne inversée.
Quelques temps plus tard, Yaugzebul envoya Glacian dans les Cavernes des Damnés qui avait été transformé par le guérisseur en laboratoire et fut accueillis par Gix le commandant de la caverne.
Dyfed trouva un monde vide qui conviendrait parfaitement à Yaugzebul dans ses recherches contre la Phtisie. Elle ouvrit un portail permanent entre ce monde et les Cavernes des Damnés. Yaugzebul baptisa ce plan Phyrexia et commença à y  emmener des malades où il leur implanta une lithoforce vide qui drainerait la maladie. Les résultats furent immédiats et de qualités, soignant et renforçant les Intouchables équipés.
Pour regagner la confiance de Rebbec, Yaugzebul trouva la raison pour laquelle Glacian ne guérissait pas, il lui restait une écharde de la lithoforce avec lequel il avait été poignardé. Yaugzebul enleva cette écharde et implanta à l’insu de Rebbec et de Glacian, deux moitiés d’une lithoforce vide dans la plaie de l’artificier. Ces deux moitiés faisaient autrefois fois partie d’une même pierre qui avait permis à Dyfed d’ouvrir le portail vers Phyrexia.
Lorsque les Cités-Etats d’Orleason et de Phoenon tombèrent sous le joug de l’alliance des peuples unis contre Yaugzebul, l’Alliance Thran, le guérisseur décida de concentrer toute son attention sur la guerre. Il mit en place une grande armée composé de Gardes Halcytes et de Thrans modifiés sur Phyrexia dans le défilé de Megheddon où il remporta la bataille grâce à la Sphère Null de l’Empire Thran. Mais les réjouissances furent de courtes durées, deux armées de l’Alliance Thran étaient en marche sur Halcyon.
Yaugzebul parla à la population halcyte afin de les faire aller sur Phyrexia pour subir les « modifications » qui les aideraient dans la guerre contre l’Alliance Thran. La moitié de la population accepta l’offre de Yaugzebul tandis que l’autre préféra rester dans Halcyon et s’enferma chez-eux. Dyfed fit son apparition très en colère et demanda à Yaugzebul de stopper cette guerre. Mais au moment où elle ne s’y attendait pas, Yaugzebul la poignarda au cerveau avec une lithoforce, lui brouillant l’esprit afin qu’elle ne puisse plus avoir une pensée cohérente l’empêchant ainsi d’utiliser son pouvoir d’Arpenteuse. Il décida de la garder en vie afin de la disséquer et de trouver ce qui lui donnait son pouvoir divin.
Le combat final opposant l'Alliance Thran à Phyrexia eu lieu à Halcyon. Yaugzebul participa activement aux combats depuis son dirigeable en larguant des bombes de lithoforces sur les forces ennemis. Mais descendant un peu trop bas, le vaisseau fut abattu par un tir allié.
Yaugzebul ne due sa survie qu'à son armure qui avait été conçus par Glacian. Il fut ramené en ville par Xod qui lui avait donné l'idée du sérum contre la Phtisie et qui avait subit les mutations voulues sur Phyrexia.
En retournant sur Phyrexia, Yaugzebul trouva Rebbec pleurant la mort de Glacian et l'emmena avec lui. Sur le plan artificiel, il utilisa ses pouvoirs divins afin de prendre le contrôle de l'esprit de Rebbec et de connaître tous ses secrets et ses connaissances d'Halcyon. Il retourna ensuite sur Dominaria afin de continuer le combat avec ses troupes. Rebbec retrouvant ses esprits parti explorer Phyrexia et ce qu'elle découvrit lui fit horreur. Sur la surface du plan, Yaugzebul avait effectivement essayé de guérir et d'améliorer les malades, mais dans les sphères inférieures, elle découvrit que certaines personnes avaient été emprisonné, torturé et horriblement mutilé. Elle trouva Dyfed, toujours en vie, malgré une dissection faite par Yaugzebul afin de trouver son "organe d'arpenteur". Rebbec, attristée par le sort de son amie, retira le couteau de lithoforce planté dans son crâne afin de lui permettre de mourir avant de retourner à Halcyon.
Dans les Cavernes des Damnés, Rebbec se débarrassa des prêtres qui veillaient sur le corps de son mari et découvrit les deux moitiés de lithoforces implantés par Yaugzebul.
A la surface, Yaugzebul bombardait les forces de l'Alliance Thran avec ses bombes de lithoforces qui créèrent peu à peu un nuage blanc de lithoforce qui détruisait toutes vies se trouvant à son contact. Yaugzebul avait prévu cet effet et avait protégé la ville du nuage grâce à la Sphère Null, mais cette protection fut de courte durée. En effet, les articiers à l'intérieur de la Sphère réussirent à se rebeller et propulsèrent la Sphère en orbite ce qui court-circuita les commandes et fit disparaitre la protection de la ville contre le nuage toxique. Dans le même temps, Rebbec essaya d'actionner le dispositif de propulsion du Temple Thran afin de sauver un maximum de civil, mais le Temple fut le premier bâtiment touché par le nuage lorsque la protection de la Sphère Null prit fin.
Voyant ce qu'il se produisait, Yaugzebul convainquit le reste des habitants d'Halcyte de fuir vers Phyrexia, mais dès leur arrivée sur le plan, découvrant quelles monstruosités ils allaient devenir, ils essayèrent de fuir à nouveau. Beaucoup furent tués et utilisés pour créer de nouveaux Phyrexians.
Seul Rebbec resta à Halcyon, tenant les deux moitiés de lithoforces qui avaient été implanté par Yaugzebul dans Glacian. Quand elle réunit les deux morceaux, elle entendit la voix de son mari, son essence avait été absorbée dans les pierres. Il la convainquit de placer les pierres réunifiées sur le piédestal où Dyfed les avait rompis quand elle avait ouvert le portail vers Phyrexia, ce qui permettrait de refermer le portail. Rebbec s'exécuta malgré les supplications de Yaugzebul de l'autre côté du portail, le refermant et emprisonnant le guérisseur sur son plan pour toujours (ou presque...).
Après cela, Rebbec monta les escaliers pour sortir des Cavernes des Damnés et marcha dans la nuage blanc qui recouvrait désormais Halcyon.

Livre : The Brother’s War
Auteur : Jeff Grubb
Extension : Antiquities



Urza et son frère Mishra naquirent la première année du Calendrier d’Argive. Dès leur plus jeune âge, ils furent confiés par leur père gravement malade à Tocasia, un archéologue qui étudiait les reliques du peuple Thran dans le désert du Fallaji. Les deux frères révélèrent une grande aptitude à l’étude et la rénovation des artefacts, mais les disputes entre eux éclataient régulièrement et seul Tocasia réussissait à les canaliser.
Les deux frères grandirent, Urza développant un esprit encyclopédique sur les artefacts, tandis que Mishra passa son temps à creuser avec les indigènes Fallaji, en apprenant plus sur les us et coutumes et les légendes du désert. La découverte d’une machine volante thrane (un ornithoptère) pour l’anniversaire de Mishra raviva la rivalité entre les deux frères. Chacun allait construire son propre ornithoptère et le premier à le terminer aurait le privilège de pouvoir voler le premier. Urza fut le vainqueur et son vol à bord de l’ornithoptère lui permit de repérer des dessins dans le désert qui lui indiquèrent un nouveau gisement d’artefact dans une région que les Fallaji pensaient être hanté.


La machine antique thrane permettant de voler : l'ornithoptère


Urza, Mishra et Tocasia s’envolèrent à bord de l’ornithoptère en direction de la cité en ruine et échappèrent à une rencontre agressive avec un Rokh du désert. Arrivée dans les ruines antiques d’Halcyon, Urza rebaptisa l’endroit Koilos (signifiant « secret » en argivian). En explorant la ville, ils descendirent dans une grotte où ils trouvèrent un gros cristal sur un piédestal entouré de créatures-artefacts inanimées. Personne ne sait lequel des deux frères toucha la pierre en premier, mais elle fut brisée accidentellement en deux parties. A ce moment là les artefacts dans la pièce revinrent à la vie et attaquèrent les trois explorateurs. Ils découvrirent que les pierres étaient gorgés d’essence magique et que la pierre d’Urza renforçait les artefacts alors que celle de Mishra les affaiblissait. Ils parvinrent à échapper aux artefacts mais se trouvèrent confronté au Rokh géant du désert. Urza réussit à réparer une créature-artefact thrane en forme d’araignée et battit le Rokh.
De retour au campement, les deux frères se disputèrent accusant l’autre d’avoir activé le système de défense thran et seul l’intervention de Tocasia empêcha que la dispute ne dégénèra
Urza étudia sa pierre de lithoforce qu’il nomma Mightstone vu qu’elle amplifiait la puissance des artefacts et nomma celle de Mishra Weakstone car elle les affaiblissait. Une nuit Mishra entra dans la tente de son frère réclamant la lithoforce d’Urza. Les deux frères commencèrent de nouveau à ce battre et utilisèrent les lithoforces comme des armes. Tocasia se précipita sous la tente pour les arrêter mais fut pris dans le feu croisé des lithoforces et fut tué. Mishra traumatisé d’avoir participer à la mort de son mentor s’enfuit dans la nuit. Sans Tocasia pour mener les recherches, le camp archéologique n’avait plus raison d’être et si les étudiants et chercheurs ne retournaient pas chez eux, cela serait les Fallaji qui s’occuperaient de les mettre dehors.



Les deux morceaux de lithoforces : la mightstone d'Urza et la weakstone de Mishra

  
Le lendemain, Urza décida de quitter le camp et parti dans la capital du royaume voisin Yotia : Kroog. Il y devint apprenti chez un horloger où il rencontra Kayla bin-Kroog, la princesse de Yotia, venue faire réparer une boite à musique. Apprenant qu’un livre Thran (le Grimoire de Jalum) faisait parti de la dote de mariage de la princesse, il construit un golem, le Su-Chi, pour gagner le concours annoncé par le père de Kayla afin de lui trouver un prétendant fort. Le golem déplace une immense statut de jade permettant à Urza de remporter le concours. Le Roi fut furieux qu’Urza ait gagné le concours mais il changea d’avis quand il réalisa ce que les connaissances d’Urza pouvaient lui apporter.



Le Su-Chi permettant à Urza de gagner les faveurs de la princesse et le Grimoire de Jalum faisant partie de la dot de mariage 


Pendant ce temps, Mishra avait été capturé par les nomades du désert et était devenu le tuteur du fils du chef de tribu. Le fils était intéressé par apprendre l’arithmétique et les langues étrangères et Mishra se devait de réussir à les lui apprendre sinon il serait exécuté comme les tuteurs précédents. Il parvint à se lier d’amitié avec le jeune garçon en lui racontant de nombreux contes et légendes que les Fallaji lui avaient appris. Cependant, Mishra était toujours un esclave et il savait qu’il serait exécuté à la fin de l’éducation du jeune garçon. Une nuit, un gigantesque dragon-mécanique attaqua la tribu tuant le chef, il fut arrêté par Mishra qui réussit à l’apprivoiser grâce à sa lithoforce et fut promu par la même occasion d’esclave à conseillé de son jeune élève devenu Qatir (chef de la tribu) à la place de son défunt père.


Le Dragon-Mécanique, la nouvelle arme de Mishra


Avec la bénédiction du Roi Yotian, Urza ouvrit une école pour la création des artefacts et prit un apprenti, Tavnos. Mishra prit lui aussi une apprentie, Ashnod. Quand les nomades du désert Fallaji entrèrent en guerre contre les autres royaumes, le Roi Yotian désira mettre en place des pourparlers avec les Fallajis dans le but de leur montrer la puissance militaire supérieure de son royaume. Que fut sa surprise quand les guerriers Fallajis arrivèrent avec leur gigantesque dragon-mécanique commandé par Mishra. Les pourparlers furent un désastre, les Yotians attaquèrent les Fallajis avec leurs onithoptères qui ne firent pas grand-chose face à l’incroyable dragon-mécanique de Mishra. Le Roi Yotian mourut en essayant de terrasser son homologue Fallaji. Les Fallajis quittèrent Kroog en maudissant Yotia pour sa trahison.



Chacun des frères prit un apprenti : Tavnos pour Urza et Ashnod pour Mishra


Urza annonça la mort de son beau-père à son épouse et seul Tavnos, qui était aussi l’ami d’enfance de la princesse, réussit à faire en sorte que Kayla ne quitta pas Urza, trop souvent absent et peu impliqué dans leur relation. Urza en vint à la conclusion qu’il ne pouvait pas se lancer dans une guerre ouverte contre son frère. Il devait y avoir de nouveaux pourparlers, qui n’aboutiraient pas cette fois-ci à un carnage.
Les Fallaji arrivèrent à Kroog avec Mishra à leur tête suivit d’Ashnod, le Qatir ne faisait pas parti de la délégation. Les pourparlers allèrent dans le bon sens, Mishra était prêt à arrêter la rébellion des Fallajis mais le prix était élevé : la Mightstone de son frère. Urza refusa catégoriquement les conditions de Mishra.
Au matin Tavnos réveilla Urza, Kayla et le Mightstone avaient disparu. Urza courut jusqu’à la chambre de Mishra où il trouva sa femme à moitié nue offrant la Lithoforce à Mishra. Urza récupéra sa pierre et l’utilisa contre son frère. Mishra et les Fallajis réussirent à s’enfuir dans le désert et seule Ashnod, qui avait dénoncé les plans de Mishra avec Kayla à Tavnos fut capturé par ce dernier.
Urza quitta Yotia avec un escadron d’ornithoptère dans le but de retrouver son frère et d’en finir avec lui. Les recherches durèrent des semaines avant qu’ils ne se fassent attaquer par une machine de guerre de Mishra et réussirent à s’en échapper après de lourdes pertes, en effet seul Urza et un autre soldat s’en sortirent vivant et rentrèrent tant bien que mal à Kroog.



Le leurre qui permit à Mishra d'attaquer Yotia


Pendant ce temps Mishra attaqua la capitale Yotiane avec trois dragons mécaniques, ils mirent la ville à feu et à sang. Le Qatir perdit la vie dans les combats en essayant de tuer Ashnod qui avait été banni par Mishra pour sa trahison.
Mishra devint le nouveau Qatir de Fallaji et construisit une armée d’automates afin d’accroitre sa force de frappe. Urza fuit Kroog maintenant occupé et fut nommé Protecteur des Royaumes par une alliance formée par Argive, Korlis et Yotia. Tavnos qui avait sauvé la plupart des plans d'artefacts d’Urza emmena Kayla et son fils nouveau-né, Harbin, à son mentor qui avait sécurisé Argive grâce à d’énormes tours clôturant les frontières argivianes. Urza accueilli les trois arrivants à contrecœur, malgré les promesses de Kayla comme quoi Harbin était son fils, Urza craignait la possibilité qu’il soit celui de Mishra. A l’aide de son apprenti de longue date, l’artificier allait pouvoir construire des défenses encore plus puissantes.




Les tours qu'Urza placa à la frontière sécurisant Argive


La guerre dura de longues années et chacun des deux camps organisa une course à l’armement afin de construire des armes de plus en plus efficaces. Durant cette période Tavnos fut capturé par Ashnod qui réussit à se refaire accepter par Mishra lors d’un raid mais parvint à s’échapper rapidement. Urza découvrit Ramos, un dragon-artefact comme ceux de Mishra mais doté d'une conscience. Il parvint à le contrôler et à le duppliquer pour créer d'autres Dragons-Mécaniques. Mishra quand à lui rencontra un démon-artefact qui venait de la Caverne de Koilos et qui lui enseigna de sombres secrets : Gix !



Gix, le Démon Phyrexian

 
Une découverte importante eut lieu et allait changer le cours de la guerre. Harbin avait découvert loin du continent de Terisiare une île boisée gouvernée par des elfes adorateurs de Gaia : Argoth. Il en informa rapidement son père mais Mishra en prit aussi connaissance par l’intermédiaire de Gix. La guerre avait dépouillé le continent de Terisiare de ses ressources et avait pollué la terre, celui qui prendrait Argoth aurait un avantage considérable sur son adversaire.
Urza arriva le premier sur l’île et rapidement les Argivians furent attaqués par les elfes argothians et les sylvains. Les armées d’Urza en sortirent victorieuses malgré de lourdes pertes



Argoth, une terre riche et fertile, mais défendu ardemment par ses habitants


Mishra choisit ce moment là pour attaquer. Mais au lieu que les deux armées ne s’affrontent, elles se retournèrent contre elles, les dragons-mécaniques de Mishra détruisant les transfigurés d’Ashnod durant que les Soldats Yotians d’Urza s’en prenaient aux statues d’argile de Tavnos. La guerre prenait une drôle de tournure et Urza décida d’aller directement combattre Mishra. Les deux frères s’affrontèrent brièvement avec leurs lithoforces à la main. L’affrontement fut bref, alors qu’Urza infligeait une blessure mortelle à Mishra celui-ci ne s’effondra pas. Ce que vit Urza lui fit horreur : le trou béant dans la poitrine de son frère laissait apparaître des câbles, de l’huile, et d’autres composants métalliques ! Mishra profita du chaos général et de la stupéfaction de son frère pour disparaitre dans le champ de bataille.



L'affrontement entre les deux frères et Mishra "amélioré" par Gix
 

Tavnos parvint à rejoindre Urza en lui annonçant de graves nouvelles : Gix, un démon provenant d’un lieu nommé Phyrexia, avait saboté la guerre dans les deux camps. L’apprenti donna à Urza un objet qu’Ashnod lui a donné avant qu’elle ne se rebelle contre Mishra et ne décide de s’attaquer à Gix : le Silex Golgothian. Urza examina l’objet et ressenti un immense pouvoir à l’intérieur. Il ordonna à Tavnos de quitter l’île avant que tout ne soit détruit. Ce dernier obéit à contrecœur pendant qu’Urza s’ouvrit pour la première fois à la magie. Mishra revint mais cette fois-ci il avait fusionné avec un de ses dragons-mécaniques en promettant toujours la mort à son frère.
Avant que Mishra ne puisse attaquer Urza utilisa le pouvoir du Silex, le pouvoir fusa de l’artefact détruisant tout sur l’île dans une gigantesque explosion. Seul Gix survécu au cataclysme en ouvrant un portail vers Phyrexia avant l’explosion.



Le Silex Golgothian qui détruisit radicalement Argoth et modifia considérablement Dominaria
 



Urza se réveilla le lendemain sur l’île carbonisée, il ne comprenait pas comment il avait survécu, il se sentait en pleine santé et plus puissant que jamais. En regardant son reflet dans l’eau il réalisa que les Weakstone et Mightstone étaient devenus ses yeux. Urza réalisa qu’il n’était plus l’humain qu’il avait été la veille, il était un dieu, un Arpenteur. Il se souvint des paroles de Tavnos sur un mystérieux lieu nommé Phyrexia qui avait corrompu son frère afin d’étendre son influence sur Dominaria. Urza donna un dernier message à Tavnos afin qu’il le transmette à Kayla avant de quitter Dominaria pour quelques millénaires. L’objectif d’Urza était la vengeance.
Sur Dominaria il commença a neiger...

Livre : Planeswalker
Auteur : Lynn Abbey
Extension : L’Epopée d’Urza



 
Urza erra sur les plans du Multivers durant des années, cherchant un moyen d’aller sur Phyrexia. Il rencontra une autre Arpenteuse, Meshuvel, qui le forma sur ses nouveaux pouvoirs. Cependant Meshuvel devint terrifié par les pouvoir ahurissant d’Urza, dues à son étincelle d’Arpenteur et aux pierres de Koilos incorporées dans ses yeux, et elle essaya de le détruire, Urza surpassa aisément son amie qui s’enfuit à travers les plans. Urza était devenu l’un des Arpenteurs les plus puissants du Multivers, cependant il avait une mission à accomplir.
Urza retourna sur Dominaria dans les Ruines de Koilos où il utilisa ses pouvoirs d’Arpenteur pour lire les glyphes écrits sur les murs où Mishra et son frère avaient trouvé les lithoforces dans le Hall de Tagsin. Et là il en apprit plus sur l’histoire et la décadence de l’Empire Thran et sur le rôle des lithoforces qui lui étaient implantés dans le crâne. La soif de vengeance d’Urza atteignit un niveau supérieur, il était déterminé à éradiquer les Phyrexians du Multivers à n’importe quel prix.
Cinquante ans passèrent à errer de plan en plan à la recherche d’une piste sur Phyrexia, quand il rencontra enfin un groupe de Phyrexians emmenant un artefact provenant d’un plan lointain sur le point de tuer une jeune femme. Urza les détruisit tous et sauva la femme.



Après des années de recherches, Urza trouva enfin des Phyrexians

 

En l’emmenant vers un sanctuaire dans l’Aether du Multivers, Urza découvrit que les Phyrexians avaient transformé la jeune femme comme ils l’avaient fait auparavant avec Mishra. Elle se nommait Xantcha, était une Agent en Sommeil phyrexiane et lui expliqua les particularités du plan artificiel de Phyrexia. Il ne put tirer d’autres informations de Xantcha si ce n’est le nom d’un Démon, bras droit du Dieu qui règne sur Phyrexia, Gix !



Xantcha, une agent en sommeil défectueuse de Phyrexia
 

Xantcha expliqua à Urza que les Phyrexians utilisés des portails ambulants afin d’aller d’un monde à l’autre. Urza rénova un vieux portail ambulant dans l’espoir que les Phyrexians reviennent sur ce plan récupérer l’artefact qu’ils avaient dérobé. Deux cents ans passèrent et le portail ne s’était pas ouvert, de plus Xantcha était encore vivante et n’avait pas vieilli. Urza détermina qu’elle devait être immortelle comme lui. Il avait profité de ce long laps de temps pour fabriquer et améliorer un Dragon Mécanique et divers équipements qui l’aideraient le jour où il irait sur Phyrexia. C’est alors que le portail s’ouvrit permettant aux Phyrexians de revenir sur le plan. Urza les détruisit facilement et entra dans le portail. Ca y est ! Urza avait enfin trouvé Phyrexia !
Urza ne s’attendait pas à ce qui se trouver devant lui. Le plan entier était un mélange de chair et d’acier, composés de villes qui s’étendaient à perte de vue devant lui où grouillés des plusieurs centaines de milliards de Phyrexians prêt à défendre leur plan dont des Dragons-Mécaniques ressemblant étrangement à ceux que lui et son frère avaient utilisé durant leur guerre fratricide. Urza comprit que sa vengeance l’avait aveuglé, il été seul contre tout un peuple prêt à mourir pour leur Dieu.



Urza s'était préparé pendant deux cents ans, mais il ne s'attendait pas à trouver une si grande résistance sur le plan des ténèbres



Urza quitta Phyrexia puis revint avec son Dragon Mécanique amélioré. Il réussit à avancer péniblement à travers les différentes sphères du plan détruisant à tour de bras les Phyrexians mais usant peu à peu ses propres défenses. Arrivé à la quatrième sphère, le dragon était très proche de la destruction. C’est alors qu’il entendit une voix. Cette voix était supérieur aux Arpenteurs comme celle des Arpenteurs l’étaient par rapport à une larve. Urza su qu’il ne gagnerait pas contre le Dieu Sombre de Phyrexia qui pouvait le détruire par la pensée. Il appris même le nom de ce Dieu, et avec ce nom Urza commença à sombrer dans la folie. Ce nom était Yaugzebul !
Urza était désemparé, il avait perdu, il ne pouvait plus rien faire. La voix qu’il entendit par la suite le sortit de sa torpeur. Il s’agissait de Xantcha. Elle était rentrée sur le Phyrexia et s’était fait un chemin jusqu’à Urza afin de le sortir de cette mauvaise passe et en profita pour récupérer sa matrice de personnalité (un artefact détenu par ses maîtres Phyrexians). Urza transplana avec Xantcha vers un autre plan.



Yaugzebul s'immisça dans l'esprit d'Urza qui fut sauver par Xantcha qui en profita pour récupérer un de ses biens



Traumatisé par son échec et devenu fou après sa rencontre avec Yaugzebul, Urza erra de plan en plan durant quelques années. Il tenta de rentrer sur Dominaria mais le plan était inaccessible (voir la storyline d’Ere Glaciaire). Finalement Xantcha, fatiguée par cette longue errance, décida de rester sur un plan. Elle trouva son bonheur sur le plan de Moag. Elle y vécut simplement en cultivant la terre tandis qu’Urza essayait de trouver des solutions afin de venir à bout de Phyrexia.
Un beau jour, Xantcha découvrit que l’invasion de Moag par Phyrexia avait commencé. Urza attaqua les Phyrexians mais ils étaient trop nombreux et il dut quitter le plan avec Xantcha. Dans leur fuite ils se firent attaquer par un escadron Phyrexian bien plus puissant que ceux affrontés précédemment. Urza les détruisit mais fut grièvement blessé dans un accès de folie. Avec l’aide de Xantcha ils transplanèrent vers un plan où ils pourraient se régénérer.
Ils arrivèrent sur un plan calme de paix et d’ordre : le Royaume de Serra. L’Arpenteuse Serra elle-même les accueillis à bras ouverts, leur expliquant comment et pourquoi elle avait créer ce plan artificiel consacré à la pureté et aux soins et gorgé de mana blanc. Urza fut accueilli dans ce Royaume de lumière sans problème par contre Xantcha, affilié au mana noir de Phyrexia, due rester en exil sur une île flottante en périphérie du plan et surveillé par une des sœurs de Serra afin de ne pas contaminer le plan.



Urza et Xantcha arrivèrent sur le plan artificiel de Serra où il purent récupérer de leurs blessures

 

Urza y resta une dizaine d’année afin de soigner ses blessures physiques, les blessures de son esprit ne pouvant être guéris par la magie curative. Finalement Xantcha fut autorisée à aller au Sanctuaire de Serra pour voir son ami, elle lui conseilla de quitter rapidement ce plan et de lever une armée, mais Urza n’avait plus la force de défendre son monde contre Phyrexia. Il préférait rester sur ce plan paisible en compagnie de Serra et de ses anges. Désespérée Xantcha arracha son propre cœur ce qui permit à Urza de se rendre compte que le cœur de son amie n’avait rien de naturel et d’organique mais était une pierrecoeur artificielle. Cette pierre permettait à Yaugzebul d’avoir un contrôle total de Xantcha n’importe où dans Phyrexia. Elle promit à Urza qu’elle écraserait son cœur artificiel en finissant ainsi avec sa vie si il décidait de rester inactif sur le plan. Ils repartirent donc pour un autre plan afin de lever une armée pour lutter contre l’invasion phyrexiane de plus en plus imminente.



Urza n'avait plus la force de combattre les Phyrexians jusqu'à l'intervention de Xantcha



Peu de temps après leur départ, les Phyrexians arrivèrent sur le plan de Serra après avoir suivi la piste d’Urza. L’affrontement entre les deux opposés fut inévitable, la bataille fit de nombreuses victimes et quand les Phyrexians décidèrent de se retirer ne trouvant pas Urza sur le plan, ils laissèrent le plan de la pureté complètement souillé par leur essence maléfique et partirent avec de nombreux anges prisonniers (qui deviendront des anges noirs). Serra décida de quitter son royaume en ruine laissant la régence à Radieuse, une ange fanatique qui a toujours défié l’autorité de l’Arpenteuse. Le départ de Serra lui permit de rencontrer Feroz sur Ulgrotha (cf. Storyline de Terres Natales).



L'attaque phyrexiane fit de nombreuses victimes et souilla le plan pur de Serra




Dans leur errance, Urza et Xantcha rencontrèrent un Arpenteur qui les informa que Dominaria était de nouveau accessible. Freyalise, une autre Arpenteuse, avait lancé un puissant sort qui avait permit à Dominaria de retrouver sa place dans le Multivers et permettant ainsi aux Arpenteurs de pouvoir rentrer et sortir du plan.
Finalement après plusieurs millénaires d’errance, Urza fut de retour sur Dominaria. Mais sa folie reprit de plus de belle au point qu’il parlait au fantôme de son frère. Xantcha partit plusieurs semaines et quand elle revint elle n’était pas seule : Mishra l’accompagnait. Urza n’en revenait pas et ne comprenait pas comment son frère pouvait être là. Xantcha lui expliqua simplement qu’il était revenu d’être les morts pour aider son frère. La présence de son frère calma la folie d’Urza qui pût se focaliser sur la création de défense à l’invasion phyrexiane. Jodah un puissant Archimage descendant d’Urza rendu visite à son ancêtre afin de lui expliquer ce qu’il s’était passé sur Dominaria durant ses millénaires d’absence mais Urza ne lui prêta guère attention jusqu’à ce qu’il lui parle des Phyrexians et de leur infiltration sur Dominaria depuis que Freyalise avait lancé le sort repermettant aux Arpenteurs d’aller et venir sur le plan.



L'attaque de Yaugzebul laissa de graves blessures dans l'esprit d'Urza, même des années plus tard

 
Mishra et Xantcha confirmèrent les dire de Jodah, Efuan Pincar, un puissant royaume, était sous le contrôle secret des Phyrexians. Urza devait agir vite, il répandit avec son amie et son frère de minuscules araignées artefacts qui quand ils seraient frappés par le rayonnement la Lune Glimmer (anciennement Sphère Null) produiraient un son imperceptibles aux Dominarians mais qui détruiraient les Phyrexians. Mais Xantcha et Mishra furent repérés et attaquer par le plus puissant des Phyrexians infiltrés en ville : le Démon Phyrexian Gix ! Après les avoir blessé, il demanda à Urza de le rejoindre à Koilos où ils s’affronteraient.



Gix a enfin retrouvé un de ses jouets cassés disparu de Phyrexia



Urza, Xantcha et Mishra arrivèrent à Koilos où Gix les attendait. Urza et le Phyrexian commencèrent un long combat. Au bout de quelques heures Gix réussit à prendre l’avantage sur l’Arpenteur, qui ne dut son salut qu’au sacrifice de Xantcha et Mishra. Urza en colère détruisit très facilement Gix avant de se retrouver seul. Il découvrit que Xantcha n’avait pas retrouver Mishra mais avait fait appel à un jeune esclave nommé Ratepe ressemblant énormément à son frère pour essayer de guérir sa fragilité mentale. Urza récupéra la matrice de personnalité et la pierrecoeur de Xantcha et décida de quitter Koilos. Mais il découvrit un texte sur les murs de Koilos qui attira son attention : il s’agissait de la véritable histoire expliquant comment le guérisseur Yaugzebul avait corrompu l’Empire Thran et comment une Arpenteuse lui avait ouvert les porte d’un nouveau plan qu’il nomma Phyrexia (le texte avait sans doute été écrit par Rebbec qui connaissait la véritable histoire de Yaugzebul).
Urza décida de réaliser la volonté de Xantcha : il créerait une armée qui serait en mesure de repousser l’invasion imminente de Phyrexia. Il enrôlerait tous les êtres vivants de Dominaria désirant se battre pour leur survie et leur liberté dans la guerre à venir.
Avec l’aide de Barrin, un très puissant sorcier recapé de l'Ere Glaciaire qui s'était abattu sur Dominaria, il décida de créer une école de magie sur l’île de Tolaria couplée à une immense Académie où les plus jeunes prodiges de la magie et créateurs d’artefacts pourraient y étudier dont Téfeiri, le futur Arpenteur et l’artificière de génie Djoirah.
Urza découvrit que l’argent pur était la seule chose capable de remonter le temps sans être détruit par la magie utilisée. Il construisit un Golem d’Argent doué d’intelligence et ayant une volonté propre en lui incorporant la pierrecoeur de Xantcha. Il le baptisa Probe 1, puis Djoirah qui se lia d’amitié avec lui le renomma Karn (qui signifie puissant en Thran). Les étudiants réalisèrent un portail temporel que Karn utilisa de nombreuses fois pour lutter contre des incursions Phyrexianes au sein de l’Académie.



L'Académie Tolarienne avait dans ses rangs de nombreux mages et artificiers tel que Barrin, Téfeiri, Djoirah ou Karn


Mais un jour lors d’un nouveau test sur le portail temporel celui-ci explosa provoquant d’énormes distorsions temporelles sur l’île et seule une petite partie des étudiants et professeurs en sortirent indemnes. L’Académie fut temporairement déplacée sur le Nouveau Tolarian, un gigantesque bateau, alors qu’Urza quitta l’académie cherchant un nouveau moyen de repousser l’invasion.



L'Explosion du portail provoqua des distorsions temporels sur l'Île de Tolaria



Urza trouva une piste au sujet des Thrans à Shiv, un pays désertique et volcanique de Dominaria. Il y découvrit une immense installation antique gardée par le peuple Viashinos, des hommes-lézards. A son grand étonnement elle fonctionne encore. Ce liant d’amitié avec les Viashinos, il étudia les mécanismes de la plateforme d’extraction et appris que ce dispositif servait à transformer le magma des volcans shivâns en mana et à le stocker dans des lithoforces afin de les utiliser comme source de fonctionnement de différents artefacts.



Une lithoforce usée extraite d'une plate-forme de forage dans une carrière thrane


 

Urza décida alors de concevoir un ensemble d’artefact, de composés organiques et de magie pure, qui alimenté avec les lithoforces et réunit ensemble, pourrait repousser l’invasion phyrexiane.

Livre : Time Streams
Auteur : J Robert King
Extension : L’Héritage d’Urza

Après sa découverte de la carrière Thrane en Shiv, Urza passa son temps entre Shiv et Tolaria, où l’Académie était en train d’être reconstruite. Urza aidé par Karn et Djoirah, qui a survécut à l’explosion de l’Académie, étudia plus attentivement la plate-forme de Shiv et les deux peuples ennemis vivant à côtés, les Viashinos et les Gobelins. Il s’avèra que les Gobelins étaient les anciens occupants de la plateforme et leurs connaissances des artefacts et systèmes de la plateforme leur furent très utile pour la remettre en marche. Urza réussit même à forger une alliance entre les Gobelins et les Viashinos afin qu’ils construisent pour Urza l’armature métallique d’une machine volante qui aidera Urza dans sa quête ainsi que la fabrication d’une lithoforce fonctionnelle qu’Urza se chargera de remplir de mana.



 
Viashinos et gobelins travaillèrent de concert pour permettre l'avancée des projets d'Urza


L’île de Tolaria était toujours affectée par les distorsions temporelles emprisonnant des parties de l’îles dans divers temps (temps rapide et temps lent). Téfeiri avait été pris dans une bulle de temps lent où quelques secondes s’écoulé à la manière de quelques années dans le temps normal. Alors que d’autres été pris dans des bulles de temps rapides où le temps passé beaucoup plus vite et où les étudiants pris au pièges étaient mort depuis longtemps laissant place à de nombreuses nouvelles générations de descendants.



Certains survivants de l'explosion de l'Académie furent pris dans des bulles temporelles où le temps s'écoulent différemment
 


Mais un espion Phyrexian du nom de K’rrick, qui se faisait passé pour un étudiant nommé Kerrick, se retrouva prisonnier avec un groupe de négateurs Phyrexians dans une bulle de temps accéléré. Incapable d’en sortir eux-mêmes ils utilisèrent à leur avantage la particularité de leur bulle en créant une forteresse et en se multipliant grâce aux différentes attaques des créatures-artefacts d’Urza qui échouèrent utilisant les restes des artefacts pour évoluer et créer de nouveaux Phyrexians. Djoirah fut d’ailleurs grièvement blessé dans les combats et tomba dans le coma durant plusieurs années. A son réveil, elle trouva la solution pour libérer ses amis des différentes bulles de temps avec l’aide de Karn et d’Urza.



Les Phyrexians de K'rrick réussirent à évoluer à l'aide des créations détruites d'Urza
 

Tandis que Barrin surveillait les rapides avancés des Phyrexians, Urza partit pour la forêt de la Yavimaya pour y récolter des ressources organiques pour la création de sa machine volante. Mais la forêt vivante et son représentant, le maro-sorcier Multani, piégèrent Urza dans les racines d’un arbre géant lui refaisant vivre la destruction d’Argoth vu du point de vue de la nature. Multani en profita pour sonder l’esprit d’Urza et apprit que Phyrexia comptait envahir Dominaria. Durant ce temps qui dura plusieurs années, les projets lancés sur Shiv et à l’Académie continuèrent malgré l’inquiétante disparition d’Urza.



Multani, le représentant de la Yavimaya


Lorsque K’rrick et ses négateurs se libèrent de leur bulle temporelle et attaquèrent l’Académie, Barrin envoya un message télépathique à Urza qui réussit à rompre son lien avec la forêt et Multani et se téléporta en emmenant involontairement le représentant de la Yavimaya avec lui vers Tolaria. Voyant les ravages que les Phyrexians pouvaient causé à Dominaria, Multani décida de venir en aide à Urza. La bataille fut difficile, mais Urza en sortit vainqueur avec l’aide de Multani malgré de graves blessures occasionnés par ses propres créatures-artefacts que K’rrick avait réussi à prendre sous son contrôle.


L'attaque de K'rrick fut déjoué grâce à l'aide précieuse de Multani
 
Les créatures de la Yavimaya téléportées par Multani finirent de s’occuper des négateurs en déroute.
Multani et la forêt de la Yavimaya acceptèrent finalement d’aider Urza à repousser l’invasion phyrexiane. Multani lui confit la Bisengraine, une graine magique renfermant le pouvoir de la forêt, qu’Urza fera pousser autour de la structure métallique de son vaisseau volant pour en obtenir une coque. Multani contrôlera la croissance de la graine avec les fées de Bisengraines venus spécialement de la Yavimaya.



Les Fées de Bisengraines devant assurer la croissance de la graine qui deviendra la coque de l'Aquilon

Durant son absence, les équipes de la plate-forme de Shiv avaient fini la conception de la Lithoforce, il ne restait plus qu’à Urza de trouver une énorme quantité de mana. Une quantité semblable à l’énergie libérée lors de l’effondrement d’un plan artificiel. Il transplana donc vers le Royaume de Serra afin de demander conseil à l’Arpenteuse. Mais à son arrivée il trouva le Royaume de Serra dans un état de détérioration avancé par l’insurrection phyrexiane et de plus Serra l’Arpenteuse créatrice du plan l’avait quitté. Radieuse Archange, la nouvelle régente du plan reprocha à Urza la guerre contre les Phyrexians qui avaient contaminé le plan et avaient ainsi fait partir leur créatrice. Urza retourna sur Dominaria et revint avec de nombreux sorciers tolarians et guerriers shivâns sur son vaisseau volant l’Aquilon. Ils aidèrent les habitants à quitter le plan en ruine et que Radieuse voulait exécuter tout en combattant les anges de la régente. Radieuse attaqua Urza affaiblit par l’utilisation poussée de sa magie qui eût la vie sauve grâce au sacrifice du dragon shivân Gherridarigaaz. Urza contre-attaqua détruisant Radieuse. Il demanda ensuite aux derniers survivants de quitter le plan avant sa destruction. Une fois tout le monde mis à l’abri, Urza utilisa son pouvoir d’Arpenteur pour aspirer toute l’essence du plan et le plan lui-même dans la lithoforce nommée Cristal Thran. Il avait enfin la source de magie inépuisable pour l’Aquilon.



Radieuse, la nouvelle régente du plan en ruine de Serra fera tout pour empêcher qu'Urza absorbe son royaume

Urza retourna sur Tolaria pour fêter la réussite de son plan, et le sauvetage du peuple créé par Serra. Les artefacts de l’Héritages étaient presque terminés et l’Aquilon était désormais prêt à s’envoler et à transplaner. Il ne lui manquait plus que la composante humaine. En effet seul un être humain suffisamment préparé était capable d’utiliser l’Héritage dans le but pour lequel il avait été créé. Et Urza connaissait quelques régions de Dominaria tel que Tolaria, Bénalia, Djamuraa et Urborg où des tests pourraient s’avérer intéressant…

Livre : Bloodlines
Auteur : Loren Coleman
Extension : La Destinée d’Urza

La création de l’Héritage était terminée, Urza décida de disperser les différents artefacts aux quatre coins de Dominaria et sur le plan de Mercadia afin que les Phyrexians ne les repèrent pas. Ils attendraient patiemment que la composante humaine de l’Héritage vienne les récupérer. Il s’attela maintenant à la création de cette composante humaine.
Urza découvrit dans un ancien grimoire thran le moyen de contrôler le patrimoine génétique de populations entières sur le long terme afin de renforcer les générations futures. Il entreprit donc d’améliorer certaines lignées humaines de Dominaria, particulièrement dans le pays de Bénalia, sur le continent de Djamuraa intensifiant le lien que ces peuples entretenaient avec le mana : le Projet Liens du Sang. La lignée des Capashen de Bénalia était la plus prometteuse, il chargea Karn de superviser personnellement le bon déroulement du projet. Il entreprit dans le même temps la création d’une armée d’humains artificiellement supérieurs : les Métathrans.



Les Caspashens sur qui Urza veille d'un oeil attentif et sa création d'humains améliorés : les Métathrans
 

Beaucoup de sorciers de l’Académie, dont Rayne la chancelière et Barrin son mari furent horrifiés par les manipulations génétiques de l’Arpenteur dont certaines entraîne des difformités physiques ou mentales. Certains allèrent même jusqu’à démissionner mais furent retenus prisonniers par Urza afin qu’ils n’ébruitèrent pas les expériences qu’il entreprenait.



Barrin et sa femme Rayne sont en opposition totale avec le Projet Lien du Sang d'Urza


Un jeune mage de l’Académie trouva qu’Urza n’utilisait pas au mieux les manipulations génétique. Ce mage, Gatha, faute de trouver un soutien à l’Académie, la quitta pour mener ses propres expériences sur les peuples barbares de Keld.
Rayne étant issus de Tolaria, Barrin se demande secrètement si elle ne fait pas elle-même parti du Projet Lien du Sang et si son mariage avec elle n’avait pas aussi été prévu par Urza. De leur union naquit une fille, Hanna. Ne préférant pas savoir la vérité il préféra noyer ses doutes dans le travail continuant d’assister Urza du mieux qu’il pouvait.



Barrin en plein travail


Les expériences de Gatha avancèrent beaucoup plus vite que celle d’Urza. Les familles keldes faisant parti du projet de Gatha donnèrent naissance à une lignée de Seigneurs de Guerre capable de décuplé la fureur meurtrière de ses troupes de berserkers les rendant eux-mêmes bien plus puissant. Gatha perdit le contrôle sur ses expériences qui s’échappèrent et prirent le contrôle de tout le pays.



Gatha créa une race de berserker particulièrement puissante


Dans le même temps, Rofellos, un émissaire de Llanowar arriva dans la Yavimaya afin de rencontrer Multani. La Yavimaya se prépare à la guerre contre Phyrexia en rendant sa faune et sa flore de plus en plus dangereuse. Un groupe de négateurs pénétrant dans la forêt fit la douloureuse expérience de cette préparation à la grande admiration de Rofellos qui s’occuperait de former Llanowar.



Rofellos, l'Emissaire de Llanowar pu d'admirer le très bon travail de Multani sur la faune et la flore de la Yavimaya


Urza surveillait les recherches de Gatha, mais celles-ci attirèrent l’attention d’espions Phyrexians qui finirent par les attaquer. Gatha réussit à détruire son laboratoire et ses recherches avant de se jeter d’une falaise avec Kreig le Roi Sorcier (le plus puissant Kelde créé par Gatha) ne pouvant rien faire face à la puissance des négateurs. Urza parvint à tous les détruire sauf un qui parvint à s’enfuir en utilisant un portail inter planaire intégré dans son corps. Poursuivant le Phyrexian, Urza le retrouva et le tua sur un plan artificiel très proche de Dominaria sur lequel il n’a jamais posé les pieds : Rajh.



Les Phyrexians évoluent et deviennent de plus en plus dangereux


Sur Rajh, Urza découvrit que le plan avait été créé par Yaugzebul dans le but d’envahir Dominaria. Il rencontra des êtres à moitié réels, les Soltharis, par l’intermédiaire de leur émissaire Lyna. Il leur promit de les aider à quitter Rajh en échange de leur aide au quand l’invasion commencerait. L’Arpenteur retourna rapidement pour accélérer le Projet Lien du Sang.



Davvol, l'Incarmal de Rajh, prépare les troupes phyrexianes à la prochaine invasion sur Dominaria
 

Malheureusement, les Phyrexians découvrirent l’existence du projet sans en connaitre le but. Ils entreprirent de massacrer les populations des pays où Urza avaient fait ses expériences. Lorsque Phyrexia attaqua les Capashen de Bénalia, Karn fit tout son possible pour sauver la descendance,



Les Phyrexians anéantirent les populations en lien avec le projet Lien du Sang


Il ne pu sauver qu’un nouveau-né qu’il emmena sur Djamuraa afin de le cacher des Phyrexians. Ce nouveau-né s’appelle Gerrard Capashen, le futur possesseur de l’Héritage.

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire