Article Magic : Storyline d'Elspeth Tirel

Fiche du Membre

Niicfromlozane

Avatar de Niicfromlozane

Hors Ligne

Membre Inactif depuis le 16/06/2016

Grade : [Modo Forum]

Inscrit le 26/07/2009
5386 Messages/ 0 Contributions/ 0 Pts

Storyline d'Elspeth Tirel

Type : L'Univers Magic

Catégorie : Biographie des personnages

Posté le 26/01/2012 par Niicfromlozane

Elspeth Tirel est une planeswalker qui utilise le mana blanc. Elle est spécialisée dans les magies communautaires et protectrices: les sorts qui rassemblent de puissantes armées, les transcendent et les protègent.

Cet article possède un "équivalent" (updaté quand j'ai le temps) dans la section "storyline" du forum de ce site, que vous trouverez à cette adresse. N'hésitez pas à poster sur le fil de discussion pour relever des erreurs, apporter des précisions, donner des liens utiles supplémentaires, ou simplement commenter.

Il est tiré, notamment, de l'article en anglais que l'on trouve sur le wiki de mtgsalvation.

Merci à Klyts pour son aide sur l'illustration Malfégor/Rafiq.
 
ELSPETH TIREL




Enfance et adolescence



Née sur un plan inconnu tombé sous la coupe des phyrexians, Elspeth passa l’essentiel de son enfance dans les geôles des envahisseurs. C'est lorsqu'une des aberrations métalliques vint dans le but de l’emmener que son étincelle s’embrasa et qu'elle transplana pour la première fois.

 




Elle n’avait alors que 13 ans et passa son adolescence à la recherche d’un endroit sûr. Après avoir visité de nombreux plans, elle s’établit sur Bant, un éclat d'Alara.

 




Bant: un paradis en perdition


Elspeth trouva sur Bant tout ce qui lui avait manqué dans sa vie: une communauté, de l’amour, et surtout la paix. Elle s’intégra à Valeron, l'une des 12 nations de l'éclat, où elle devint écuyère à l’âge de 17 ans. En moins de trois ans, elle fut adoubée chevalière, devenant ainsi la plus jeune des chevaliers de Bant. Ses partenaires ignoraient tout de ses pouvoirs de planeswalker et de ses origines, Elspeth admettant simplement ne pas être née à Valeron.






 
Mais cette existence idéale fut bouleversée lorsque le corps blessé d’un planeswalker s’écrasa à proximité de son poste de garde. Avec l’aide des soigneurs de Bant et des moines rhox, Elspeth soigna Ajani Goldmane, en qui elle espérait trouver un partenaire qu’elle convaincrait de rester sur Bant. Mais la réalité fut toute autre: à peine remis, Ajani avertit Elspeth que leurs mondes se rapprochaient et transplana.

Cet avertissement troubla Elspeth, et lorsque des rumeurs de faits étranges lui parvinrent, elle partit enquêter à leur sujet, accompagnée d’Aran, son écuyer. Ils parvinrent à un monastère rhox où ils trouvèrent des signes d’une intrusion de Grixis dans leur monde: la Confluence des Eclats d’Alara avait commencé!





Elspeth et Aran retournèrent au château de Valeron, lequel subissait déjà les assauts de créatures d’autres éclats et participèrent à sa défense. Mais Aran tomba face à l’ennemi et quelque chose en Elspeth se brisa. Elle passa outre tous les codes d’hommeurs de Bant et libéra son véritable pouvoir, anéantissant leurs ennemis et ramenant Aran à la vie. Après cet acte, les gens du château la considérèrent avec respect et admiration, mais Elspeth n’y vit que des espoirs destinés à être déçus, tout en culpabilisant d’avoir trahi ses codes d’hommeur. Elle arracha ses sigiles (NdNiic: des reliques angéliques, sorte de “médailles”, aux pouvoirs magiques, indiquant un rang élevé dans l’ordre des chevaliers de Bant), s’estimant indigne de les porter.





Mais elle ne put renoncer à son rang si facilement. A la demande du Général Rafiq, elle accepta de conduire sa section durant la bataille de Jhess pour repousser les forces d’Esper. Mais elle fut blessée par ses propres alliés, des mages d’Esper ayant pris le contrôle de leur esprit.






Ses blessures ne lui permettaient plus de combattre, mais Elspeth refusa de rester sans rien faire. Elle partit sur les traces de Gwafa Hazid, dont elle apprit qu’il avait joué un rôle dans la destruction du Chateau de la Tour Flavescente (NdNiic: à l’origine des problèmes de Bant dans la Guerre de la Confluence), et celui-ci lui révéla les manipulations de Nicol Bolas sur Bant. Choquée, Elspeth rejoignit les forces rassemblées aux ruines de la Tour Flavescente et y assista Rafiq, lui permettant de porter un coup fatal au démon Malfégor, mettant ainsi un terme à la participation de Bant dans la Guerre de la Confluence.







Malgré la noblesse de ses faits d’arme, les sentiments d’Eslpeth étaient changés à jamais. Les citoyens de Bant l’acclamaient et lui demandaient d’occuper les plus hautes positions de leur société, mais Elspeth s’était brutalement souvenue qu’Alara n’était pas son monde. Pire que tout, Bant avait été changée pour toujours et n’était plus le plan qu’elle avait chéri. Le cœur lourd, Elspeth transplana…

Lien Comics Wizard: Une Question d'Honneur









Vengeance et Rédemption


L’exil qu’Eslpeth s’était imposé la ramena en Urborg, sur le plan de Dominaria, où elle avait passé une partie de son adolescence, pour y exalter ses remords et sa haine dans les arènes. Elle y gagnait sa vie en combattant, mettant ses ennemis en pièce grâce à ses talents de chevalière. Un jour, au cours d’un combat, Ajani reparut. Le destin voulut qu’à ce moment, Elspeth combattît Koth (NdNiic: dont on se demande bien ce qu’il foutait là!). L’apparition du planeswalker léonin désempara le vulshok, et les coups qu’Elspeth lui porta révélèrent sur son bras la marque de Phyrexia. Cela mit Elspeth dans une rage folle, et le géomancien ne dut son salut qu’à l’intervention d’Ajani.







Après le combat, Ajani rejoignit Elspeth et lui demanda de retourner avec lui sur Alara pour aider à la reconstruction. Selon lui, elle pouvait y être utile, alors que sa vie actuelle ne lui apportait aucun honneur et qu’elle perdait son temps. Tout en acquiesçant à ces dires, Elspeth refusa. Attristé, Ajani lui remit cependant son épée et son armure, qu’elle avait abandonnées après sa victoire sur Malfégor, puis il transplana.







Plus tard cette nuit-là, Elspeth retrouva Koth, qui voulait savoir d’où elle connaissait la marque de Phyrexia. Il lui expliqua qu’il s’agissait d’un souvenir de son plan, assiégé par les phyrexians et du vœux qu’il avait fait de les arrêter. Le lendemain, ils se rendirent ensemble dans une ruine nommée “La Tombe de Chaire”, où ils partagèrent leurs sentiments au sujet de leur monde respectif: Mirrodin et Bant.









Une fois dans la Tombe, Elspeth eut une vision de mort que Koth ne fut visiblement pas capable de voir. Suite à cette vision, Elspeth décida d’apporter son aide à Koth. Ensemble, ils se rendirent au Mémorial des Héros, où Koth, en communiant avec l’autel, apprit qu’il lui fallait trouver un “homme nommé Venser”.

Les Acolytes purent renseigner Koth sur l’endroit où se trouvait Venser, mais lorsqu’il rencontrèrent le premier des néowalkers, Elspeth et Koth découvrirent qu’il restaurait un ancien artefact phyrexian pour s’en servir comme d’un vaisseau transplanaire. Cela rendit Koth fou de rage, car de tels vaisseaux pouvaient transporter l’huile phyrexiane et participer à la contagion. Il décida alors de forcer Venser à l'accompagner sur Mirrodin, pour qu'il prenne conscience de la menace qu'il risquait de propager et l'aide à combattre les phyrexians.







Lien Wecomics Wizard: Rassemblement des Forces




En quête de Karn


Elspeth, Koth et Venser arrivèrent ainsi sur Mirrodin, où ils constatèrent que l’influence du Méphidross avait considérablement augmenté depuis le départ de Koth. Dans les marais, ils furent attaqués par un groupe de Nims qu’ils défirent rapidement, mais à la suite du combat, Elspeth fut assaillie par des images de son passé dans les geôles phyrexianes, et annonça à Koth et Venser qu’elle renonçait à les accompagner plus loin.




Une fois seule, Elspeth rencontra une femme vulshok. Tandis que la chevalière se lamentait une fois encore sur son passé, la vulshok la traita de lâche, affirmant qu’elle méritait d’être tuée pour ignorer ainsi les ennemis qui se dressaient devant elle. Et lorsqu’Elspeth argua qu’il faudrait bien plus que sa mort pour arrêter l’infection phyrexiane, elle se vit répondre que si sa parole avait une quelconque valeur, alors elle devrait être en train de combattre.





Revigorée par ces paroles, Elspeth repartit en quête de la source de l’infection phyrexiane, qu’elle identifia comme étant Ish Sah, le Caveau des Chuchotements. Elle y apprit que ses compagnons avaient été moins chanceux qu’elle et étaient tombés aux mains des phyrexians. Sans tarder, elle les libéra et ensemble, ils se rendirent au Caveau, où ils furent les témoins de l’émergence des forces armées de Phyrexia à la surface de Mirrodin. Tétanisée par ses souvenirs de captivité, Elspeth manqua d’être capturée à nouveau mais parvint à s’échapper.






Après quelques heures, l’armée disparut et les trois planeswalkers pénétrèrent dans le Caveau, en suivant un myr secrètement envoyé par Tezzeret pour les guider. Ils y affrontèrent un nombre massif de bouchers phyrexians; Elspeth en tua un nombre effroyable, mais ils furent contraints de battre en retraite.








Le groupe fut caché par Ezuri, un renégat elfe à la tête d’un groupe de résistants phyrexians qui s’avéra être en réalité uniquement motivé par son propre intérêt, et non celui de Mirrodin. Les choses tournèrent au vinaigre lorsqu’Elspeth confronta Ezuri à ses responsabilités de leader, mais grâce à Venser, les trois palneswalkers sortirent de cette nouvelle confrontation sans encombre. En continuant leur descente vers le Noyau de Mirrodin, où ils espéraient trouver Karn, ils rencontrèrent Tezzeret.

Celui-ci les emmena dans une “salle chirurgicale”, où Elspeth, prise de rage face aux abomination que Phyrexia faisaient subir à leurs captifs, décima tous les phyrexians présents dans la pièce. Ils y libérèrent Melira, que Tezzeret présenta comme un “cadeau”: la jeune fille était complétement immunisée à la Phyrésie (NdNiic: le processus qui transforme un être en phyrexian). Puis, l’artificier disparut.

Le groupe décida alors de rejoindre la surface. Au cours du trajet, Elspeth se rapprocha de Melira, adoptant une attitude maternelle et protectrice. Lors de brêves rencontres avec les phyrexians, Elspeth démontra une rage et une haine peu communes, ainsi que d’énormes habiletés martiale. Plus encore que précédemment ou sur Alara, elle se révéla une combattante hors-pair, capable d’anéantir des vagues entières de phyrexians.






Finalement, le groupe atteint les Grands Fourneaux, où les phyrexians ignoraient complètement les survivants mirrans. Ils y retrouvèrent Ezuri, qui y avait installé son campement et qui les accueillit avec méfiance. C’est là que furent découverts les talents de Melira pour soigner la Phyrésie: elle guérit de nombreux elfes, les immunisant complètement face à l’infection phyrexiane. Elspeth resta auprès d’elle durant de nombreux jours au cours desquels elle soutint la jeune sylvok dans sa tâche, mais également contre Ezuri, qui tentait de tirer un profit de son pouvoir. Finalementl, le groupe décida de repartir pour le noyeau en quête de Karn. Mais au moment de quitter le camp, celui-ci fut attaqué par un groupe de phyrexians menés par Tezzeret. Ils fuirent la bataille menés par un guide, qui s’était proposé de les mener au Noyau.





Ils furent alors attaqués par deux anges phyrexians, qu’Elspeth parvint à abattre. Néanmoins, au cours de la bataille, ils furent trahis par Koth, qui décida d’abandonner la quête de Karn et d’enlever Melira pour qu’elle participe à la guerre en surface. Elspeth et Venser voulurent rejoindre le vulshok, mais ils tombèrent dans un piège tendu par Tezzeret, qui parvint à capturer les deux planeswalkers, malgré une résistance particulièrement héroïque d’Elspeth. Heureusement, Koth et Melira revinrent et libérèrent Elspeth et Venser, avant que le groupe ne tombe sur des forces phyrexianes menées par Glissa. A ce moment, Tezzeret reparut, et le groupe profita d’un affrontement entre les forces de Glissa et celles de l’artificier pour s’echapper.


Le groupe parvint enfin dans une salle du trône où ils trouvèrent un Karn corrompu par l’huile phyrexiane.





Melira affirma que son cœur était corrompu et que seul un nouveau cœur pourrait lui permettre de soigner sa Phyrésie. Venser décida alors d’offrir le sien. Il était malade et sur le point de succomber à sa maladie. Il utilisa alors ses dernières forces pour téléporter son propre cœur à l’intérieur de Karn, offrant ainsi son étincelle au Golem d'argent, ce qui le soigna instantanément de l’infection phyrexiane.

Karn, Koth, Melira et Elspeth prirent le chemin de la surface, dans l’espoir d’organiser et mener la résistance mirrane vers la reconquête de Mirrodin…






Lien Webcomics Wizard: Marqués



BONUS: les cartes affiliées


         




         




         




         


Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire