Article Magic : Leshrac et Lim-Dûl

Fiche du Membre

Nemooo

Avatar de Nemooo

Hors Ligne

Membre Passif depuis le 25/07/2015

Grade : [Seigneur]

Inscrit le 29/05/2006
80 Messages/ 0 Contributions/ 197 Pts

Leshrac et Lim-Dûl

Type : L'Univers Magic

Catégorie : Biographie des personnages

Posté le 01/05/2008 par Nemooo

Quand l'Arpenteur de l'Obscur Leshrac fut prisonnier de Dominaria, sa rage fut sans limite et il chercha un moyen de se libérer du Fragment qui retenait les Arpenteurs sur ce plan. Pour cela, il manipula Lim-Dûl, un ancien soldat Kjeldorien qui prêta allégeance à l'Arpenteur et s'allia avec lui. Avec sa nouvelle armée de mort-vivants, Lim-Dûl le Nécromancien déferla sur Dominaria et causa des ravages qui restent encore gravés dans la mémoire de ses habitants. Mais Lim-Dûl en eut un jour assez d'être une simple marionette, et commença à comploter contre Leshrac...

Je n'en dit pas plus et je vous laisse lire la suite. Comme vous le voyez, ces deux personnages ont l'air assez tordus, et apparaissent sur quelques cartes noires de Magic. Leur biographie s'arrête avant la mort de Leshrac, qui de toute façon semble immortel et réapparait dans Vision de l'Avenir. Quand à Lim-Dûl, il semble bien condamné à l'éternité...enfin, vous verrez bien.

Et maintenant, place à nos deux "héros" !

Lim-Dûl et Leshrac, deux destins liés par la corruption d’une seule Âme




A gauche, Lim-Dûl le Nécromancien, et à droite, Leshrac

« Eaux saumâtres, sombres et aveugles,
Par ma volonté, je vous lie à ce monde ».
- Rite d’Invocation de Leshrac



Démon. Anarchiste. Chaos et maléfices. Tous ces mots viennent craintivement à l'esprit des Dominariens quand ils entendent le nom de Leshrac. Ancestral et incroyablement puissant, Leshrac prit le surnom d’Arpenteur de l’Obscur pour des raisons évidentes. En effet, il semblerait que Leshrac soit à l’origine de tous les maux de l’Univers, l’incarnation d’une boîte de Pandore qu’on aurait ouvert par mégarde. Nul ne sait à quelle époque Leshrac naquit, mais les traces de ses méfaits montrent qu’il s’est incarné en Arpenteur incroyablement puissant quelques temps avant le début de la période glaciaire qui submergea Dominaria. L’Arpenteur de l’Obscur agissait alors par la corruption, déformant irrémédiablement les âmes de tous les invocateurs assez fous pour passer un accord avec lui.


La magie de Leshrac, pas très conseillée pour la santé mentale



Lorsque la guerre qui opposait les frères Mishra et Urza se termina enfin, Leshrac se trouvait quelque part au sein des Douze Mondes. Après la fin cataclysmique de cette guerre, Leshrac fut incapable de quitter la prison que formaient à présent les Mondes. Le Sylex d'Argive (Golgothian Sylex en VO) - artefact dont l’explosion marqua l’issue de cette guerre - emprisonna le plan de Dominaria dans une sorte de faille dimensionnelle, dans laquelle les Arpenteurs, qui étaient jusque-là libres de voyager où ils le désiraient dans le multivers, se retrouvèrent prisonniers. On appela cette faille "le Fragment". Leshrac comprit alors qu’il lui faudrait une fois de plus pour parvenir à ses fins manipuler les âmes telles des marionnettes, afin que ses dociles esclaves résolvent le problème à sa place et lui fassent recouvrer sa liberté.

Leshrac se fit d’abord uniquement connaître d’un seul soldat, Lim-Dûl, alors au service de la division de l'armée du Kjeldor, la nation la plus puissante dans la lande qu’étaient devenues les terres gelées de Terisiare.
Au cours d'un exercice de routine, Lim-Dûl s’était séparé imprudemment du reste de son bataillon et il aurait péri dans le froid, sans l’anneau qu'il trouva tout en cherchant un abri. Lorsque Lim-Dûl enfila l’anneau, il ressentit un énorme élan de pouvoir magique qui fusa à travers son corps, décuplant ses facultés de nécromancien. L’Anneau avait appartenu à un mage extraordinairement puissant et maléfique ayant séquestré l’arcaniste Ith pendant la période la plus noire de Dominaria (the Dark), Mairsil le Prétendant, et il contenait encore son essence. Combinée à la soif de pouvoir de Lim-Dûl, ce dernier disposa bientôt de pouvoirs qui ne pouvaient qu’attirer l’attention.
Détectant qu’une puissance maléfique de plus en plus forte émanait du jeune soldat, Leshrac commença à enquêter sur l'origine de cette nouvelle force, mais découvrit uniquement que ce pouvoir semblait provenir de l’anneau rouge sang porté par Lim-Dûl. Ainsi, Leshrac apparut devant Tevesh Szat ("le fléau des fous", créature tentaculaire à langue fourchue, à l'origine de l'ère glaciaire de Dominaria, et qui trahira plus tard Urza lors de l'Apocalypse), autre Arpenteur maléfique, avec le possesseur de l’Anneau, et passa un des sinistres accords dont il avait le secret. Ce jour-là, Lim-Dûl le soldat ne fut plus et au lieu de cela, il commença sa descente dans les enfers sous le nom de Lim-Dûl, le Nécromancien.

« Enfin, j’ai vu le chemin de la vérité. Je ne me laisserais plus dévorer par les flammes…Je deviendrais le feu ! »

Avec Leshrac et Szat empêchant les autres Arpenteurs d’intervenir dans les plans de Lim-Dûl, ce dernier put ravager la lande avec des hordes de morts-vivants. On ne sut jamais ce que Leshrac pouvait tirer des atrocités commises, mais il n'a jamais été dans son genre de protester contre un tel massacre. Unis, Leshrac, Szat et le nouveau nécromancien formèrent une trinité impie qui déferla sur Terisiare et la dévasta durant des siècles.
Le nom de Lim-Dûl ne fut bientôt plus prononcé qu’à la lumière du jour, par crainte que ses serviteurs viennent rendre visite à ceux qui osaient le nommer dans la nuit...

« Rejoignez-moi à la source du pouvoir où vous ressusciterez d’entre les morts", clamait Lim-Dûl en exhortant les collaborateurs. "Rejoignez-moi pour régner sur une terre où les eaux et les arbres n'ont plus de coeur. »

Lim-Dûl massacra un nombre incalculable de Dominariens, victimes de sa démence et ressuscités par de sombres sortilèges afin de servir sa cause abominable. Après quelques années, le nécromancien établit sa forteresse dans l'ancien monastère des prêtres de Gix, tout en massacrant son ancien commandant Marton Stromgald et en le ressuscitant sous forme mort-vivante. En renommant la forteresse « Tresserhorn » et en polluant le Lac du Ronom au point d'en faire une source de mana noir, la sinistre réputation de Lim-Dûl se répandit comme une traînée de poudre le long des terres battues du Kjeld, Krov, et du Soldev. En effet, il semblait que rien ne puisse arrêter Lim-Dûl, et chaque fois qu’un guerrier au service de l'une de ces trois nations tombait au combat, il venait renaître au sein des armées mort-vivantes du nécromancien.
Pour épauler son invasion, Lim-Dûl fonda la Coterie de Stromgald (Stromgald Cabal en VO), une insidieuse organisation ayant pour but de renverser le règne du roi Darien du Kjeldor et de faire retrouver à la nation sa « gloire » d'antan. Utilisant Marton Stromgald le mort-vivant comme une figure de proue de l'organisation, Lim-Dûl réussit à convaincre des centaines de Kjeldoriens à se joindre à sa cause et au complot contre le roi. Parmi les innombrables qui rejoignirent son organisation, plusieurs personnalités étaient alors à la cour du roi, dont le général Garrison Avram, proche « ami » du roi. Au cours des ans, l'afflux des fidèles et des cabalistes devint si grand que Lim-Dûl nomma Chaeska, un homme ambitieux et rusé, en tant que fidèle gardien et seigneur de Tresserhorn.

« Servez-moi, et vivez éternellement. »

La sombre allégresse de Leshrac grandissait de jour en jour, tandis que les humains désespéraient de détruire cette sordide armée.


Quelques portraits de Leshrac



« Les montagnes et les collines ne tremblent-elles pas quand nous apportons l'obscurité? Partage cette vision avec tes ennemis, Lim-Dûl, et eux aussi dépériront. »

Leshrac continua de manipuler Lim-Dûl afin de nourrir ses sombres desseins. Les années s’écoulèrent rapidement et Lim-Dûl grandit sous l’effroyable coupe de son maître. Ce dernier se montra particulièrement sévère durant cette période, mutilant Lim-Dûl chaque fois qu’il commettait le moindre échec. En agissant ainsi, l’Arpenteur de l’Obscur ne se doutait pas qu’il forgeait non pas son plus fidèle serviteur, mais le plus perfide des traîtres. Bientôt, Lim-Dûl chercha à se débarrasser de son maître et commença à monter un complot contre lui…
Quelques temps plus tard, Lim-Dûl conclut un marché avec le mage Gerda Äagesdotter, qui lui livra Jodah, un archimage surpuissant mais alors drogué et affaibli. Lim-Dûl reconnut le célèbre magicien et il vit son grand potentiel, qui pouvait l’aider à renverser à la fois Leshrac et Terisiare. Tout d'abord, il lui faudrait convaincre Jodah qu'il avait ressuscité d’entre les morts, car Lim-Dûl savait qu’un tel traumatisme pour le mage l’amènerait indéniablement sur la voie de la collaboration.
Finalement, Jodah se réveilla, et Lim-Dûl s’arrangea pour que l'archimage soit porté devant lui. Jodah ayant l’esprit encore embrumé, le nécromancien n’eut aucun mal à le convaincre qu’il n’était qu’une ombre ramenée du royaume des morts.

« Vous m’honorez enfin de votre présence.... Bienvenue à Tresserhorn, Seigneur Jodah. Je suis son maître, Lim-Dûl, aussi appelé par certains le Grand Nécromancien. Bon retour parmi les vivants. »

Rapidement, Lim-Dûl se lia d’amitié avec Jodah et le questionna sur diverses méthodes visant à anéantir Leshrac.
Un jour cependant, Leshrac apparut et découvrit que Lim-Dûl avait rencontré Jodah. Mais l’archimage qui avait entre temps recouvré ses esprits profita de la confusion provoquée par l’apparition de Leshrac pour s’enfuir. Cependant, le nécromancien invoqua Leshrac afin que l’Arpenteur le neutralise. Fatigué des échecs de Lim-Dûl, Leshrac envoya ses serviteurs rattraper l’archimage, mais ce dernier parvint à s’enfuir de Tresserhorn grâce à l’aide de Freyalise, une autre Arpenteuse, protectrice de la forêt de Linciel et divinité de la forêt de Fyndhorn (entre autres). Au comble de la rage, Leshrac décida de punir Lim-Dûl en lui faisant pousser des cornes et des crocs, faisant de lui un monstre.

« Comme tous les humains, tu penses te connaître intimement, Lim-Dûl. Mais moi, je connais tes secrets et les ombres de la faiblesse qui se tapit dans ton esprit. Sache-le, ver de terre, je peux te dépecer et te laisser la chair à vif d’une simple pensée, par simple caprice…ou faire de toi un de ces mort-vivants que tu sembles tant chérir ! Heureusement pour toi, je te trouve bien plus distrayant vivant. Tu es un jouet, mais tu es MON jouet, et pour moi, tu dois trouver ce que je cherche : le chemin de ma liberté. Tu es mon meilleur jouet, petite marionnette. Mais si tu deviens inutile, inconscient ou même dangereux, je pourrais me lasser de toi. Risque mon mécontentement, et je te donnerai en pâture à tes propres esclaves défunts ! »

Leshrac aurait probablement continué de mutiler Lim-Dûl sans l’apparition impromptue de Freyalise. Elle invita Leshrac et Tevesh Szat à assister à une réunion d’Arpenteurs sur l’Anti-Lune (Null moon, en VO). Leshrac et Szat furent étonnés que ce dernier fût invité par sa plus grande ennemie, mais acceptèrent de se joindre à la réunion. Leshrac et Szat arrivèrent à l'Anti-lune pour finalement y trouver un rassemblement des Arpenteurs les plus puissants du Multivers. Parmi les conviés se trouvaient Taysir et Kristina, son amante. Taysir fut le plus ancien et le plus puissant des Arpenteurs, peut-être plus âgé que Dominaria elle-même.
Lors de la réunion, Freyalise discuta de la préoccupation croissante que plusieurs Arpenteurs avaient quant à l'abaissement des températures sur Dominaria. Ceux qui ne savaient pas apprirent ce jour-là que Dominaria se trouvait dans une ère de glace. D’autre part, Faralyn, le mage ayant organisé la réunion, avait élaboré un plan visant à exploiter la puissance de Shandalar, un plan qui arriverait bientôt près de Dominaria. Ce plan permettrait soi-disant de libérer un taux d’énergie suffisant pour rompre l’ère glaciaire (cependant, ce prétexte a été inventé par Faralyn, qui comptait utiliser l’énergie dégagé par la mort d’un Arpenteur afin de se sauver sur Shandalar). Faralyn n’eut même pas besoin de tuer un de ses confrères. Leshrac provoqua un combat entre Arpenteurs en insultant Ravidel.
Leshrac et Tevesh Szat restèrent proches les uns des autres pendant l’assaut, annihilant au passage le dragon Rhuell, ami de Ravidel. Après leur mort, cependant, l’Arpenteur Faralyn sentit leur force vitale déchirer le Fragment qui séparait Dominaria des autres mondes et les emprisonnait tous. Faralyn utilisa son incroyable pouvoir afin de créer une passerelle temporaire de s'échapper de Dominaria. Pendant que la bataille continuait à faire rage, Leshrac quitta l’Anti-Lune et lutta avec Taysir et Kristina, tandis que Tevesh-Szat et Freyalise s’affrontèrent sur le plan d’Azoria. Quand Faralyn disparut par la passerelle, l’effet de la magie se fit sentir jusque sur Azoria. Tous de retour sur l'Anti-Lune, les Arpenteurs se rendirent compte que Faralyn s’était échappé. Revoyant Leshrac, le meurtrier de Rhuell, Ravidel se rua sur lui, mais Leshrac l’annihila avec un Pacte de feu avant de partir pour Shandalar. Abattue par tant de violence, Kristina ressuscita Ravidel (ce qui entraînera une profonde haine de Ravidel à son égard à l'avenir; en effet, Ravidel ne voulait plus vivre et Kristina ne lui a pas demandé son avis).


Le résumé ci dessus relaté en comic



« Mon seul ami est mort, mon seigneur m'a trahi et la force me manque pour me venger ! » se lamenta Ravidel.

Pourtant, d’autres événements vinrent modifier les plans de Lim-Dûl. Belenda, une de ses agentes Kjeldoriennes, indiqua que le temps était venu de lancer une attaque massive. Déjà, une grande partie de la capitale avait sympathisé avec la Coterie de Stromgald. Réjoui par cette nouvelle, Lim-Dûl offrit à Belenda un verre, qui s'avéra être du poison. Après l’agonie de Belenda, le cruel Lim-Dûl ressuscita son cadavre afin d’en faire une servante plus contrôlable.
Mais une autre visite inattendue de Leshrac contraria les plans de Lim-Dûl. Entre temps, Leshrac avait apprit que Lim-Dûl comptait le détruire, et il le réprimanda cruellement pour sa traîtrise, élargissant et déformant de façon perverse ses épaules, faisant de lui un être de plus en plus monstrueux.
En quelques jours, les armées de Lim-Dûl se mirent en marche. Sortant des putrides entrailles de Tresserhorn, ils déferlèrent en une implacable armada jusqu’à la capitale du Kjeldor. A leur tête se trouvait Lim-Dûl, accompagné de Chaeska, abominable être qui ne vivait que pour le massacre des vivants. Il semblait que Kjeld ne devait pas voir la fin de la semaine. Comme elle se dirigeait vers la capitale, la horde de Lim-Dûl massacra les villages voisins, relevant d’entre les morts leurs habitants comme autant de mort-vivants supplémentaires afin de détruire l'Etat tant haï.

" Qu’ils s’abreuvent du chagrin, ces idiots ", lançait perfidement Lim-Dûl. "Qu’ils tuent à présent tout ceux qui, jadis, les aimaient. "

En quelques jours, les armées de Lim-Dûl arrivèrent à Kjeld, où ils rencontrèrent de fortes résistances de la part de la population locale. Surpris, Lim-Dûl découvrit que Jodah avait échappé à la colère de Leshrac et qu’il avait rallié l'ensemble des armées de Kjeld et des Barbares Balduvians contre son armée. Pourtant, rien de tout cela ne comptait pour Lim-Dûl, car il pouvait faire renaître des soldats tombés au combat, consacrés comme des guerriers qui ont combattu pour sa cause.

« Pauvre fous ! À travers le voile de la mort, je peux me servir de mes adversaires comme de mes alliés ! »

Durant l’ardeur de la bataille, Jodah affronta Lim-Dûl et les deux entamèrent un duel épique qui allait décider du sort du Kjeldor. C'est alors que l'esprit de Mairsil prit la relève. . . .
Emprisonné à intérieur de l'anneau pendant plus de deux mille ans, le spectre de Mairsil avait fusionné avec celui de Lim-Dûl et il vit lors de la bataille l’occasion unique d’affronter son vieil ennemi, Jodah. Mairsil lui fournissant son soutien, Lim-Dûl combattit Jodah avec une sauvagerie démentielle, mais finit par perdre sa main et son anneau. Cependant, Freyalise ayant réussi à briser la trame du Fragment, qui maintenait Dominaria isolée, Leshrac put téléporter Lim-Dûl à Shandalar juste avant que l’archimage ne lui assène le coup de grâce.

" Profitez bien de votre petit monde froid", dit Lim-Dûl à Jodah juste avant de disparaître. "J'en ai fini avec ce plan maintenant. "

Alors que la majorité des forces mort-vivantes de Lim-Dûl restèrent sur Dominaria, Leshrac réussit à transporter une bonne partie d'entre eux à Shandalar, épaulé par Tevesh Szat. En utilisant les armées de Lim-Dûl, Leshrac et Szat affrontèrent le gardien de Shandalar, l’Arpenteur Sahrmal, mais ne réussirent pas à le vaincre. Affaiblis par la tournure des événements, Leshrac ainsi que Szat prirent la fuite vers un plan proche afin de récupérer des forces, laissant Lim-Dûl livré à lui-même. Sa main gauche portant l’Anneau ayant été sectionnée par Jodah, Lim-Dûl ne put qu’errer à travers le Plan à la recherche de ressources et de nourriture.
Après que quelques années se soient écoulées sur Shandalar, Lim-Dûl provoqua un étudiant de Sahrmal nommé Azaar et il exploita sa magie pour transférer son âme dans le corps de l’écolier. Là, Lim-Dûl mena sans répit une guerre de volonté pour gagner le contrôle du corps de l’étudiant.
Finalement, des décennies plus tard, l’âme de Lim-Dûl l'emporta de nouveau, et grâce à son nouveau corps, il commença une campagne pour exterminer la vie sur Shandalar. Toutefois, Lim-Dûl ne devait pas être destiné à régner, et avec l'aide des cinq guildes de magie présente sur Shandalar, sa tyrannie fut renversée. Lim-Dûl ne put rien faire et son âme fut par la suite liée à un artefact pour l’éternité, prison éternelle où il continue de payer ses crimes.

« Le fort demeure. Le faible ne peut que chuter. »

Le repos de Leshrac fut de courte durée, toutefois, car Taysir et Ravidel le traquèrent jusqu’à sa cachette. Les trois Arpenteurs luttèrent pendant de nombreux jours, et Leshrac finit par annihiler Ravidel. Cela ne fit qu’attiser la rage de Taysir, et bientôt la bataille prit fin avec la défaite de Leshrac. Toutefois, Taysir ne put se résoudre à tuer Leshrac, mais ne pouvait pas non plus le laisser ruiner le multivers. Taysir décida alors d'emprisonner Leshrac dans une prison à son image, à la hauteur de sa malignité : Phyrexia.

Leshrac fut incarcéré dans la Septième Sphère et torturé sans répit pour avoir refusé de révéler ses secrets à Yaugzebul. Là, le dieu sombre infligea coupures, dépeçage et autres supplices à Leshrac durant des centaines d'années, guérissant de temps à autre sa chair afin qu’elle puisse supporter le choc et souffrir davantage des prochaines tortures. Finalement, Tevesh Szat réussit à entrer dans Phyrexia et sauva Leshrac de ses tourments sans fin. Toutefois, le temps passé sur Phyrexia avait altéré l’Arpenteur Obscur à jamais. Ses yeux rougeoyaient d’une fureur sanglante, brillant d’une pâle lueur grise au centre.
Le lieu où demeure Leshrac est actuellement inconnu. Choisira-t-il de retourner à Dominaria ? Et dans ce cas le plan survivra-t-il à sa présence ? Seul le destin sait si l’Arpenteur de l’Obscur reviendra semer le chaos…

Sources :

www.phyrexia.com
Les comics et les romans Magic l'assemblée de l'époque de l'Ere Glaciaire.

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire