Article Magic : Storyline de Ravnica

Fiche du Membre

Superarcanis

Avatar de Superarcanis

Hors Ligne

Modérateur Actif

Modération : Arts, Articles

Grade : [Modo Forum]

Inscrit le 03/08/2005
Dernière connexion : le 20/10 à 10:07
7012 Messages/ 1 Contributions/ 0 Pts

Storyline de Ravnica

Type : L'Univers Magic

Catégorie : Storyline des éditions

Posté le 30/05/2007 par Superarcanis

Voici une version romancée d'un résumé du premier tome de Ravnica. Ce livre nous plonge dans les méandres opposant les différentes guildes. Les plus importantes dans ce livres sont bien sûr les Boros, les Golgari, les Selesnya et les Dimir.

Si vous comptez lire le livre, je vous conseille alors de ne pas lire cet article, pour ne pas vous gâcher des surprises. Bien que j'ai sauté quelques passages sans grande importance pour l'histoire dans ce résumé, c'est toujours mieux quand on lit un livre de ne pas connaître la fin. D'autant plus que maintenant ce roman est paru en français et qu'il est très agréable à bouquinner. Bref je vous le recommande chaleureusement.

Ravnica, la citée des guildes

Cela fait bientôt 10 000 ans que la paix règne sur le plan de Ravnica. La guerre des guildes aura abouti à un compromis. Depuis que les dix parrains ont signé le pacte des guildes, sa magie protège les différents peuples. Car Ravnica est un plan à la population hétéroclite. Les humains côtoient régulièrement les gobelins, les viashinos, les ogres, les loxodons et bien d'autres races encore. Les clans composés naturellement de membres d'une même race ont laissé place à de puissantes guildes ayant la main mise sur les différents secteurs et domaines du plan. Bien qu'extérieurement une impression de paix règne depuis le pacte, le plan connaît néanmoins des luttes de pouvoir entre les clans, n'ayant encore jamais abouti a une réelle guerre ouverte entre les guildes. Chacune d'elle a sa place dans la mégalopole au grand détriment d'Agrus Kos.

Kos est un lieutenant de la ligue Wojek, une division de la puissante légion Boros, chargée de maintenir l'ordre sur Ravnica. Sa principale activité consiste à faire la chasse aux fauteurs de troubles dans le dixième district de Ravnica. Il s'agit le plus souvent de renégat du culte de Radkos (Nb : dans les cartes, c'est Rakdos), la guilde satanique la plus violente du plan. Néanmoins le culte est toléré sur le plan. Les assassins de la guilde satanique sont souvent sollicités par d'autres guildes afin d'accomplir la sale besogne. Le culte est d'ailleurs d'autant plus toléré que sur Ravnica le meurtre, activité à laquelle s'adonne souvent les Radkos, n'est pas en soit une infraction. Kos est d’autant plus anxieux que dans quatre jours, sur la mégalopole se tiendra la fête du Décamillénaire, afin de commémorer les 10 000 ans du pacte. Les touristes sont plus nombreux que jamais et une certaine tension se ressent un peu partout. Mais ce qui énerve Kos par dessus tout, c’est la promotion qui lui a été imposée récemment. Dans une semaine, Agrus Kos sera promu capitaine et n’aura plus l’occasion de travailler sur le terrain. Il lui reste peu de temps pour finir de former Borca, son jeune acolyte wojek assez malhabile. Ajoutez à cela que ces dernières journées n'auront pas été de tout repos. Des directeurs de théâtres usant d'enchantement s'attaquent aux acteurs sous l'effet d'une magie trop brutale et des banshees réclament vengeance à leurs époux encore vivants dans les locaux mêmes des liguepostes wojek. Mais cela n'est rien de plus que le quotidien du lieutenant boros. Ce qui a déconcerté le plus Kos ces derniers temps a plutôt été la vision du fantôme de son vieil ami, Zunich, mort depuis 57 années. Ce dernier lui avait demandé avant sa mort de prendre soin de sa fille, mais jamais Kos n’avait réussi à la retrouver. Bien sûr, sur Ravnica les fantômes ne sont pas rares, mais ils n'errent que peu de temps sur le plan après leur mort. De plus les assassins rôdent plus que jamais. Kos n'a ainsi pas réussi à empêcher l'assassinat de St Bayul, loxodon ambassadeur du Conclave de Selesnya, alors que cela c'est déroulé sous ses yeux, sur une terrasse de la rue d’Étain. Un kamikaze gobelin c'est ainsi fait explosé, faisant disparaître le loxodon, son garde du corps ledev et Borca.

Pendant ce temps, dans les profondeurs du vieux Rav sous Ravnica, Savra, la Matka des Golgari conspire sous les ordres de Szadek, le seigneur des murmures. Le vampire millénaire lui a remis la clef qui permettra à Savra de ramener à la vie le dieu zombie Svogthir. Le nécromancien fondateur et parrain de la guilde des Golgari est en effet l'élément qui manquait à Savra pour pouvoir se débarrasser de l'emprise qu'ont les soeurs de la mort de pierre sur l'Essaim. Après un long rituel de nécromancie, Savra a réussi à libérer Svogthir de sa prison végétale où l'avait enfermé les trois soeurs gorgones un millénaire auparavant. Utilisant ses pouvoirs pour contrôler le corps reconstruit du dieu zombie géant, c'est avec une facilité déconcertante qu'elle s'est débarrassée de deux des trois soeurs et a ainsi rallié sous ses ordres le peuple Golgari. En drainant les pouvoirs de Svogthir et en soumettant à sa cause Ludmilla, l'aînée et la seule survivante des trois soeurs, Savra devint ainsi la maîtresse de l'Essaim Golgari. Mais son ambition allait bien au delà ... Non loin de là dans le vieux Rav, Fonn, l'elfe ledev chargée de la protection de St Bayul, se réveillait. Elle avait passé trois jours endormie depuis l'attentat auquel elle avait survécu grâce à l'intervention de Jarad, un elfe devkarin. Mais Jarad n'était pas exactement un allier. Alors que les ledev étaient depuis toujours sous les ordres du Conclave, les Devkarin eux travaillaient pour la guilde Golgari. Et si Jarad avait sauvé Fonn, il n'en était pas moins responsable de la mort de St Bayul. Maintenant il détenait prisonnier Fonn et attendait les ordres de sa soeur, Savra. Mais ce qui vint ne fut pas ce qu'il attendait. Trois harpies tentèrent de le tuer, mais Jarad parvint à s'en débarrasser, en particulier grâce à son pouvoir de contrôle des insectes. Jarad était maintenant la cible des tératoïdes Golgari. Il lui semblait vraisemblable que sa chère soeur tentait de l'éliminer et ce qui lui importait maintenant était de survivre et savoir ce qui poussait sa soeur à agir ainsi. Fonn et Jarad conclurent ainsi un accord. Ils s'entraideraient pour regagner la surface et rejoindre le Pivlichino où un informateur les aiderait à tirer cette affaire au clair. Sur le chemin, Fonn retrouva son loup domestique, Biracazir, qui avait heureusement aussi échappé à l'explosion.

Parallèlement, Kos se réveillait de son coma de trois jours provoqué par l'explosion ayant tué St Bayul. Les nouvelles n'étaient pas réjouissantes. Son coéquipier était mort dans l'attentat et l'affaire ne lui sera pas confiée. Il devrait rester encore plusieurs jours inactif avant de reprendre du service. Pire que ça, le fantôme de Borca le hanterait désormais jusqu'à ce qu'il le venge. Kos était le seul à pouvoir voir le spectre et bien que celui-ci ai gardé la même personnalité que de son vivant, il n'en cassait pas moins les pieds du lieutenant boros. Ce dernier ne pouvait plus attendre. Il fallait qu'il sache exactement ce qu'il s'était passé trois jours plus tôt. En recherchant sous quels ordres agissait le gobelin kamikaze, il pourrait peut-être venger le fantôme de Borca. Accompagné par son spectre collant, Kos quitta l'infirmerie du poste wojek pour ce rendre là où il s'avait qu'il collecterait les informations nécessaires. Au Pivlichino (il y a des hasards qui ne s'expliquent pas). Il fut aussi accompagné par son ami angélique, Plume. Kos n'a jamais su pourquoi Plume avait rejoint les wojeks plutôt que de rester avec les autres anges de Boros, dans la forteresse volante de Solcastel. Il ne savait pas non plus pourquoi Plume avait les ailes liées. Mais ce qu'il savait, ce qu'elle était une allier redoutable et honnête, et qu'elle ne serait pas de trop pour l'aider en cas de problème. Ce soir là comme tous les soirs au Pivlichino, la règle était simple. Ceux qui décidaient de combattre dans les fosses auraient la possibilité de dévorer leurs adversaires vaincus. Mais si Kos avait décidé de se battre ce soir là, ce n'était pas pour consommer le demi-démon qui lui faisait face, mais pour lui soutirer les informations qu'il détenait sur ceux qui avaient engager le gobelin kamikaze. Kos ne serait pas seul dans ce combat. Un autre client du restaurant voulait en effet aussi questionner le demi-démon dénommé Iv‘g‘nork. Il s’agissait ni plus ni moins de Jarad. Mêlait leurs arts du combat respectifs, le Devkarin et le Wojek réussirent à tenir tête à Iv‘g‘nork, non sans difficulté. L'absence du pendrek de Kos rendait la tache plus difficile. Finalement, c’est les insectes meurtriers de Jarad qui firent la différence. Mais cela n’avait plus beaucoup d’importance. Une dizaine de silencieux avaient pris possession du Pivlichino. Fonn, qui était présente au côté de Plume, ne compris pas la réaction des silencieux quand ceux-ci commencèrent à démolir tout ce qui se trouvait autours d’eux. Ce n’était pas dans l’esprit des silencieux d’agir ainsi, ni même dans l’esprit du Conclave en général. Kos, Jarad, Fonn et Plume en conclure que les silencieux étaient à la poursuite de l’un d’eux et prirent la fuite ensemble sur le toit du Pivlichino. Accompagné par Biracazir, Borca (toujours collé à Kos) et Pivlic, le lutin gérant du restaurant, le petit groupe pris la fuite à bord d’un zeppelide. C’est juste avant de décoller qu’un faucon vint à leur rencontre pour délivrer un message à Kos. St Bayul était encore vivant, dans un état très proche de la mort. Pour Fonn et Kos, leur prochaine destination était certaine. Il fallait retourner aux baraquements wojek du dixième district afin d’interroger St Bayul avant qu’il ne décède.

Le chemin du retour ne se passa pas dans des conditions exceptionnelles. Les silencieux capables de voler avaient pris en chasse le zeppelide de Pivlic et menaçaient de le faire s'écraser. C'est à l'aide de baguettes boum-boum trouvées dans la cale du zeppelide que Fonn et Jarad réussirent à les repousser. Mais le petit groupe n'était pas au bout de ses surprises. Le ligueposte du dixième district était quasiment vide. Tous les hommes wojek avaient été envoyés à Fort central. La place centrale de la guilde Boros était en ce moment même en train de subir une attaque massive de la part de la guilde Golgari. Les tératoïdes, les Devkarin et les désincarnés avaient allié leurs forces et Ludmilla elle-même commandait les troupes dans cette offensive pour prendre Fort central. C'était la première fois depuis des siècles qu'une guilde déclarait la guerre à une autre. Et ça présentait mal pour les boros. Ce n'était un secret pour personne. La guilde était en manque d'effectif depuis bien longtemps et ne pouvait plus assurer l'ordre dans tout Ravnica. Depuis plus d'un siècle, aucun wojek ne patrouillait dans le vieux Rav et aujourd'hui le vieux Rav avait refait surface. Le plus surprenant résidait dans le comportement de la population de Ravnica. Celle-ci semblait hypnotisée et, telle des zombies, se dirigeait à présent vers le centre de la mégalopole, Vitu-Ghazi. Fonn avait enfin rejoint St Bayul. Elle entra en contact avec lui par communion spirituelle juste avant qu'il ne meure. Celui-ci lui révéla que la guilde de Selesnya était en train d'intégrer dans son collectif un nouveau membre, à l'occasion de la Convocation. Il s'agissait de Savra. Cela faisait plusieurs décennies qu'elle s'était infiltrée dans le Conclave et avait mis sur pied sa petite armée de silencieux. Elle avait passé tout ce temps à corrompre l'Arbre de l'Unité, brisant la résistance des Selesnyiens. La Matka est même allée jusqu'à leur faire croire que la guilde Boros était leur ennemi et la cause de la maladie rongeant Vitu-Ghazi. Pour acquérir le contrôle du Conclave, il ne restait plus à Savra que d'être acceptée comme un membre à part entière du collectif. Et pour ça, elle avait besoin de la pierre de St Bayul, désormais en possession de Fonn. Cette pierre suffisait à elle seule pour être reconnu comme membre du sein collectif. Et s'est pourquoi elle avait envoyé au ligueposte du dixième des silencieux afin de capturer Fonn.

Et ce fut chose faite. La diversion créée par l'apparition au milieu du ligueposte d'un lupul aura permit aux silencieux de capturer Fonn et de l'emmener à l'arbre de l'Unité. C'est là que l'attendait Savra, entourée de dryades et de membres du Conclave désabusés. Pour s'emparer de la pierre de pensée, Savra arracha la main de Fonn et pris la pierre faisant d'elle un membre de l'harmonie du Conclave. Alors que les premiers rayons du soleil virent frapper Vitu-Ghazi, la Convocation venait de commencer. La magie du pacte des guildes submergea tout Ravnica dans une vague hypnotique. C'est à ce moment là que Kos, Jarad, Pivlic, et Biracazir (et le fantôme de Borca) arrivèrent à leur tour sur la place de Vitu-Ghazi, à bord du zeppelide démoli tracté par Plume. Plume venait en effet de délier ses ailes et Kos lui ordonna de rejoindre Solcastel afin de demander main forte aux anges. Mais c'était déjà trop tard. La Convocation menée par Savra venait de faire réapparaître à la surface le dixième parrain du Pacte des guildes. Szadek, le seigneur des murmures venait d'être libéré de sa prison souterraine. Cela faisait dix milles ans que le vampire y avait été enfermé par les autres parrains, de peur qu'il ne menace la paix du Pacte. Son nom était devenu une légende, sa guilde une histoire. Mais aujourd'hui le peuple de Ravnica compris que son existence était réelle et Szadek allait faire payer ce même peuple. Comme seule récompense pour sa fidèle Savra, Szadek lui brisa le coup. Cela eu pour effet de faire sortir de leur torpeur les membres présents près de l'arbre. Biracazir saisi l'occasion pour se jeter sur Shadek mais ce dernier écarta son attaque avec facilité et le blessa gravement. Alors que Kos et ses alliers était en proie à des lupuls, Szadek amorça la dernière étape de son plan pour détruire le Pacte. Avec l'aide des silencieux, Szadek provoqua la sortie de Mère Selesnya de l'Arbre de l'Unité. L'élémental, parrain de la guilde de Selesnya, était la gardienne du Pacte, son unité, son essence. C'est sa magie qui avait permis au Pacte de subsister ces dix millénaires. Mais aujourd'hui, elle était plus affaiblie que jamais. Et Szadek comptait bien en terminer avec elle pour enterrer le Pacte.

Kos et Jarad tentèrent de combattre les lupuls qui formaient maintenant une énorme masse grouillante d'asticots. Mais Jarad compris que sous cette forme, il était capable de les contrôler. Usant de son pouvoir télépathique sur les insectes, Jarad retourna la masse sur Szadek. Au même moment, Fonn tenta de soigner son loup. Mais elle avait déjà utilisé tout son mana pour cicatriser sa main et son loup était sur le point de mourir. La ledev pris la pierre de pensée et tenta de la poser sur son front mais cela n'eu aucun effet. Puis elle tenta de poser la pierre sur le front du loup. Le résultat fut au-delà de ses espérances. Mère Selesnya et Biracazir revinrent à la vie alors que Shadek était à moitié dévoré par les vers. Les vagues d'énergie provoquées par la renaissance de Mère Selesnya virent à bout des lupuls qui infestait un Szadek à moitié mort. Il ne restait plus qu'à Kos à exécuter son devoir de wojek. Il menotta le vampire et le mis en état d'arrestation. Fin heureuse : L’âme de Borca retrouva la paix une fois son meurtre résolu. Jarad pris la place de sa soeur à la tête de l’Essaim. Ludmilla, qui avait raté son attaque de fort central, a été exilée sous terre. La guilde Golgari fut maintenue malgré sa violation du Pacte, car il est vrai que sans cette même guilde, Ravnica ne pourrait survivre. Biracazir devint un membre du sain collectif de Selesnya et Fonn a décidé de rester un certain temps dans Vitu-Ghazi. Cette dernière s'est révélée être la fille de Zunich que Kos avait recherchée à l'époque de la mort de son vieil ami. Plume est partie à la recherche des autres anges de Ravnica, qui semblaient avoir totalement disparus. Quant à Kos, il décida de démissionner et de partir avec Pivlic dans une zone de reconquête loin de la mégalopole. Mais en ce qui concerne le destin de Szadek, rien n'est dit à son sujet ...

Wojek : La sous-section Boros la plus importante, chargée de la plupart des missions de terrain. A côté des wojek existe aussi les aérojeks et les strajeks. Matka : Grande prêtresse devkarin. Il s'agit du personnage vivant le plus important de la croyance golgari. C'est une sorte de chef spirituel. Tératoïde : Il s'agit d'une énorme tribu au sein de la guilde Golgari. Elle est composée de toutes sorte de créatures ayant en commun de ne pas être des humanoïdes bipèdes. Cette tribu comprend donc un nombre varié d'espèces différentes plus ou moins intelligentes. Pendrek : Bâton de combat utilisé par les wojek. En mode "baguette", ce bâton permet de lancer des sorts. Silencieux : Il s’agit de sortes d’esprits enveloppés de robes blanches travaillant pour le Conclave et dont la force physique est hors du commun. Zeppelide : Navire vivant reptilien aménagé afin de transporter des gens et des marchandises par la voie des airs. Baguette boum-boum : Bâtonnet au nom évocateur surmonté d'un bulbe de force orangé chargé en mana. Ces baguettes permettent de tirer quelques boules de feu de forte puissance sur une cible. Désincarnés : Zombies créés par les nécromanciens golgari. Ils sont lents et peu dangereux en petit nombre. Certains gardent une intelligence équivalente à celle de leur vivant. Lupul : Changeforme qui sous leur forme originelle sont composés de milliers d'asticots.

Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire