Analyse de la carte : Serment des druides

Informations

Date : 09/07/2003 à 00:00

Auteur : hitachi

Lecture : 7538

Nombre de commentaire : 35

Fiche du Membre

hitachi

Avatar de hitachi

Hors Ligne

Membre Inactif depuis le 11/07/2005

Grade : [Druide]

Inscrit le 11/03/2003
127 Messages/ 0 Contributions/ 35 Pts

Oath of Druids
Texte Anglais
Oath of Druids
Enchantment

At the beginning of each player's upkeep, that player chooses target player who controls more creatures than he or she does and is his or her opponent. The first player may reveal cards from his or her library until he or she reveals a creature card. If he or she does, that player puts that card onto the battlefield and all other cards revealed this way into his or her graveyard.
Texte Français
Serment des druides
Enchantement

Au début de l'entretien de chaque joueur, ce joueur choisit un joueur ciblé qui contrôle plus de créatures que lui et qui est son adversaire. Le premier joueur peut révéler les cartes du dessus de sa bibliothèque jusqu'à ce qu'il révèle une carte de créature. S'il fait ainsi, ce joueur met cette carte sur le champ de bataille et met toutes les autres cartes révélées de cette manière dans son cimetière.
Infos sur cette Carte Magic

Edition : - 115/143
Illustrateur : Daren Bader
Disponibilités :
Commander 2016NM/MT1.50 €
ExodusEX7.25 €
ExodusNM/MT8.00 €

Explication de l'analyse de la carte par l'auteur
Voila donc ma première analyse à savoir celle du Serment des druides, une carte mythique à la base du célèbre archétype en étendu du même nom. Je parlerai donc beaucoup de ce deck ayant donné ses lettres de noblesse à cette fameuse carte et étant le seul à l’utiliser sérieusement.

Exode, le calme après la tempête

Exode est la dernière extension du très bon bloc Tempête (qui comporte donc Tempête, Forteresse et Exode). Exode est sortie en Juin 1998 et est aussi la première extension a marqué la rareté des cartes par la couleur du symbole de l’extension (or, argent et noir), elle est composée logiquement de 143 cartes. Son listing comporte quelques cartes qui sont restées dans les mémoires : Blason (l’artefact tribal par définition et réédité en 7eme), Broche de cassation (ou comment donner un pouvoir de contre à n’importe quel jeu, j’adore), survie du plus apte (carte avec un potentiel énorme), LE serment des druides (indémodable et sujet de cette analyse) etc.…


La carte

Serment des druides est donc un enchantement vert pour 2 (). Paru en Exode, je ne pense pas qu'il sera réédité un jour enfin bon, on sait jamais… Pour résumer sa capacité, lorsqu’un joueur à moins de créatures qu’un autre, il peut, au début de son entretien mettre les cartes du dessus de sa bibliothèque, une par une, dans son cimetière, s’arrêtant lorsqu’il tombe sur une carte de créature, la mettant directement en jeu ! Les decks serment exploite à fonds cette capacité n’ayant souvent que 2 créatures très puissantes (des cognivore le plus souvent), tandis que l’adversaire jouant un deck « normal » posera de petites créatures dans les premiers tours permettant au mieux, au joueur serment d’avoir tour 3 un monstre 20/20 vol en jeu (serment des druides posé tour 2 et la créature est posé à l’entretien du tour 3).
A noté que cette carte bénéficie d’une errata, effectivement on peut lire sur la carte « le joueur ciblé », or si en duel, l’unique adversaire pose un masque d'ivoire, un mitard ou un adepte convaincu (qui rendent ce même joueur « inciblable »), le serment des druides devient inutile, cette errata enlève la notion de « ciblage » et permet donc au serment des druides de fonctionner malgré la présence des trois cartes précédemment nommées.
Cette carte étant à la base d’un des plus puissant deck de l’étendu, elle est très recherchée et sa cote est en moyenne de 9 euros (9 pour magiccorporation, 10.5 pour lotus noir et 8 pour magic-ville).


Les combos

De nombreux combos puissants existent avec cette carte, certains sont à la base des jeux serments actuels ou passés :

-pour moi le meilleur : Serment des druides + Bénédiction selon Gaia, il permet d’utiliser le plein potentiel du serment, sans craintes de perdre la partie comme un con après s’être meulé toute sa bibliothèque , de plus en remélangeant son cimetière dans sa librairie (terme à la mode utilisé avec les fetch land) on assure ainsi une récursivité de ses meilleurs cartes, on « recycle » ainsi ces contres et ces créatures du genre épix tisseur qui meurt après avoir fait ses 3 « brouillard ».En révélant puis en mettant les cartes non-créature du dessus de sa bibliothèque dans son cimetière, on déclenche le second effet de la Bénédiction selon Gaia, qui permet de remélenger son cimetière (avec touts les épix qui peuvent s’y trouver une fois tout leurs précieux marqueurs utilisés). Mais malheureusement ce combo est désormais en type 1 après la sortie d’Aquillon du t 1.x.

-celui utilisé dans de nombreux deck oath actuels : serment des druides + cognivore , en se « meulant » sa bibliothèque avec le serment des druides pour chercher le cognivore (seule créature du deck en 2 exemplaire généralement) on met beaucoup d’éphémères au cimetière (normal pour un jeu bleu surtout si on s’arrange pour qu’il y en ai énormément) comme ça le cognivore est de l’ordre d’une 20/20 vol. Ce combo marche en théorie pour les autres lhurgoyfs d’odyssey (sauf le nécrovore qui lui a besoin de créatures, ce qui empêchera le fonctionnement du serment) tels le magnivore ou le terravore. Mais le cognivore « utilisant » lui des éphémères est plus propice à être utilisé dans un deck où les contres et les piocheurs prédominent.

Il y en a beaucoup d’autre mais ces deux là sont/étaient à la base des decks serments les plus compétitifs.



Dans la famille serment je voudrai…

Comme dans chaque édition on retrouve des cartes de chaque couleur qui ont des effets similaires et des noms semblables (les « chaines de » en carnage, les « décret » en fléau, etc.…). Exode ne manque pas à la tradition en nous proposant 5 serments : serments des érudits, serment des goules, serment des hommes liges, serment des mages et bien sur serment des druides. Ils sont tous très peu coté, à l’exception du serment des druides, car étant tous médiocres, sauf le serment des goules qui a été un peu joué dans d’obscures decks noire.


La carte dans son milieu naturel, l’étendu

Si tout le monde connais cette carte c’est 1- grâce à cette fabuleuse analyse  et 2- grâce à l’archétype du même nom. Cette carte est bien sur interdite en type 2 et autorisée normalement en T1 et en étendu. Cette carte est vraiment une carte d’étendu car ne fonctionnant que dans un deck qui ne pourra s’imposer que dans du T 1.x. Comme je l’ai dits et répété, cette carte n’est utilisée sérieusement que dans un seul archétype, le jeu serment ou « oath » (serment en anglais). Un peu d’histoire sur ce deck, crée en 1998 par la Cabal Rogue ; Il fut remarqué (puis adopté) lorsque Bob Maher remporta le Pro Tour-Chicago et le Grand Prix-Seattle (1999). Plus récemment, Justin Gary remporta le Pro Tour-Houston (2002) avec une version bleu/vert/noir.
Les deck serment sont toujours composé de vert (pour les serments et les village arboricole) et de bleu pour la pioche et les contres (fait ou fiction, remue-méninges, connaissance accumulée… pour la pioche et contresort, fuite de mana, interdit, force de volonté… pour les contres), une troisième couleur parachève le tout, apportant un lot d’anti-créature au deck, avant c’était plutôt le blanc (avec le fameux retour au pays ) et maintenant le noir (avec action pernicieuse, peste artificielle…)

Voila donc un deck :

Une version très proche de celle de Bob Maher (qui lui n’avait pas accès au fait ou fiction et jouait des préceptrices éclairée…) :

1 épix nourricier (permet de maintenir le niveau des points de vies, on le remplace souvent par un 2eme morphelin)
1 épix tisseur (fait des « brouillards » contre les jeux créatures)
1 morphelin (la seule créature offensive du jeu, réputé à juste raison, ingérable)

2 bénédiction selon Gaia (le deck fonctionne sur la combo bénédiction/serment, voir plus haut)
4 contresort (contrecarre des sort )
3 fait ou fiction (meilleur moteur de pioche de l’étendu)
4 force de volonté (LE contre gratuit, maintenant en T1 et T1.5)
4 impulsion (bon « piocheur » pour 2 seulement…)
1 interdit (Le contre réutilisable)
4 retour au pays (L’anticréature par excellence, lui aussi en T1 maintenant)
4 remue-méninges (bon « piocheur » pour 1)
4 serment des druides (oh, je ne sait pas ce que cette carte fait ici !)
3 tonnelet de poudre (bousille des hordes de créatures…)

4 île tropicale (biland /)
4 terres dévastées (casse terrain gratuit)
4 île volcanique (biland /)
4 toundra (biland /)
1 savane (biland /)
2 village arboricole (une 3/3 trample avec les « avantages » d’un terrain, regardez la carte vous comprendrez)
4 plaine inondée (ancêtre du fetch land, permet d’aller chercher tout les bilands qui sont aussi des îles)
1 landes d'Adarkar (pain land /)

Sideboard :
4 appel du troupeau (souvent sidé contre sligh)
3 hydrosalve (contre des jeux rouges)
3 pyrosalve (contre les jeux avec du bleu…)
2 sacerdoce sanctif (contre les jeux rouges dégât direct)
2 salve d'aura (pète enchantement avec « card avantage »)
1 tonnelet de poudre (pète créatures de masse…)

Comme vous l’aurez compris cette version du jeu serment est désormais en T1 ; mais le serment est loin d’être mort avec la sortie de force de volonté, de tout les bilands etc… comme nous la prouvé Justin Gary, en gagnant le pro tour-Houston, avec ce deck : ici

Bah oui c’est qu’une adresse, je vais pas tout vous mâcher quand même.


Comment que ça marche ?!

Donc le principe du deck, vous l’aurez tous compris est de poser un serment des druides le plus vite possible (tour 2), à ce moment là, les ¾ des adversaires auront une petite créature en jeu (vous bien sur n’ayant que 2 cognivore, vous n’avez aucune créature) du genre oiseau du paradis, lion des savanes … Et donc (au mieux à l’entretien du 3eme tour) n’ayant aucune créature et votre adversaire sans doute au moins une, vous révélez les cartes du dessus de votre bibliothèque (beaucoup d’éphémères qui iront donc au cimetière) jusqu'à tomber fatalement sur un cognivore qui sera sans doute très gros vu que pour y arriver on aura révélé beaucoup de cartes (il y en a que 2 donc statistiquement parlant, dans un deck de 60 cartes on devrai révéler au moins 20 cartes) dont beaucoup d’éphémères qui seront allé au cimetière… Notre cognivore est donc beaucoup plus imposant que les modestes zoziaux ou minoux que pourrai vous opposer votre adversaire à ce stade du jeu !
D’ailleurs à l’époque de Bob Maher on utilisait pas cette combo (cognivore/serment des druides) mais celle avec la Bénédiction selon Gaia, le départ est le même, on pose un serment des druides le plus vite possible. Puis on révèle les cartes jusqu'à tomber sur une créature (l’une des 3 du deck), toutes sont sacrifiables pour permettre au serment des druides de mieux fonctionner (ex : on a un epix nourricier et l’adversaire une créature avec le vol quelconque, on retire les 2 marqueurs de l’épix,on gagne 4pts de vie, à notre entretien on va mettre en jeu, par l’intermédiaire du serment des druides, un morphelin ou un épix tisseur, qui gérera cette créature en faisant des « brouillards » ou en la bloquant) , comme ça, même si l’adversaire n’a qu’une créature, on peut toujours trouver la créature dont on a besoin. Référez vous aussi au combo serment des druides/bénédiction selon Gaia pour bien comprendre le fonctionnement des « anciens » deck Serment des druides.

Petit récapitulatif d’une Grande carte :

Les avantages :
+ petit coût de lancement, seulement 2
+à la base d’un puissant archétype
+permet des combos démentiels (une 20/20 vol tour 3…)

Les inconvénients :
-c’est un enchantement, donc le serment est vulnérable aux naturalisations et autres désenchantement…
-pas de place dans d’autres decks qui ne seraient pas centré sur elle (« seul Serment peut utilisé serment » c’est de moi  )
-le prix (9 euros c’est chère et il faut souvent en avoir 4) L’extension :

Exode se caractérise par un symbole en forme de pont qui symbolise bien un voyage, une migration (une exode quoi !!!).

Voici le storyline du bloc Tempête (péché sur un site quelconque) :
« Gerrard, Sissay, Hanna, Skwi, Mirri, Crovax, Karn et Tahngarth sont à bord de l'Aquilon et entrent dans le plan de Rajh (tempête). Ils doivent trouver la forteresse de Wolrajh afin récupérer les premiers artefacts de l’Héritage. Karn rencontre la Reine des Slivoides et celle-ci lui en donne une partie tandis que Tahngarth s'est fait prendre. Gerrard et les autres partent à sa recherche. Crovax tue Sélénia et se retrouve maudit à jamais. Gerrard rencontre Wolhrajh et reconnait en lui son frère Vuel, qui est passé sous le contrôle des phyrexians. Pour réussir à quitter le plan de Rajh, Ertaï, un sorcier, s'allie avec Lyna, une moine Soltari, pour ouvrir le portail intermittent (Exode). Mais un navire, le Prédateur, est lancé à la poursuite de l'Aquilon. Ce dernier s'échappe mais Crovax change de camp et rejoint le Prédateur, et Ertaï se fait emporter dans le vortex lorsque le portail se referme. »

Vous n’avez pas tout compris ? C’est normal ceci n’était qu’un bref résumé, pour plus de détail, jetez un coup d’œil à la série d’articles du Bazar relatant avec plus de précision l’histoire lié au bloc Tempête.

J’ai aussi commenté quelqu’une des autres caractéristiques de cette édition dans la partie technique de cette analyse (cf. partie : Exode, le calme après la tempête)

L’illustrateur de l’illustration :

Les illustrations de tout les « serments » d’Exode sont du même type, c’est toujours une assemblée de personnes autour d’un objet étrange, souvent à connotation magique. Ici l’illustration est de Daren Bader, elle représente donc un groupe de neuf hommes, la plupart d’age respectable et tous portant une sorte de chasuble (des druides quoi !!). Ce groupe forme un cercle autour d’un arbre apparemment sacré et aux formes inhabituelles (en C). On peut donc observer ce « schéma » pour les autres « serments » : des goules autour d’un totem pour le Serment des Goules etc…

Pour ce qui est de l’illustrateur : Daren Bader, on peut dire qu’il a illustré de nombreuses cartes depuis Tempête jusqu'à maintenant avec Fléau. Il a illustré quelque cartes emblématique comme : le déjà fameux Jareth, titan léonin, Monstruosité des cratères, Serpent mystique etc.…

En conclusion je dirai quand même, que même si l’illustration du Serment des druides est techniquement bonne, elle n’a rien d’exceptionnelle comparé aux illustrations d’autres artistes (Pool ou J. Avon pour ne citer qu’eux).
Espace Membre

Identifiant

Mot de passe

Se souvenir de moi


Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire