Analyse de la carte : Banshee psalmodiante

Informations

Date : 13/04/2006 à 00:00

Auteur : Superarcanis

Lecture : 4887

Nombre de commentaire : 18

Fiche du Membre

Superarcanis

Avatar de Superarcanis

Hors Ligne

Modérateur Actif

Modération : Arts, Articles

Grade : [Modo Forum]

Inscrit le 03/08/2005
Dernière connexion : le 20/10 à 10:07
7012 Messages/ 1 Contributions/ 0 Pts

Keening Banshee
Texte Anglais
Keening Banshee
CreatureSpirit

Flying

When Keening Banshee enters the battlefield, target creature gets -2/-2 until end of turn.
2/2
Texte Français
Banshee psalmodiante
Créatureesprit

Vol

Quand la Banshee psalmodiante arrive sur le champ de bataille, la créature ciblée gagne -2/-2 jusqu'à la fin du tour.
2/2
Infos sur cette Carte Magic

Edition : - 92/306
Illustrateur : Robert Bliss
Boutique
Ravnica: City of ... NM/MT 0.75 €

Ravnica: City of ... PremiumVO 1.50 €
Ravnica: City of ... Premium VF 1.50 €

Explication de l'analyse de la carte par l'auteur
Bonjour et bienvenu dans ma deuxième analyse (Vous avez remarquez, j'ai pas dit seconde. J'ai dit deuxième. Cela laisse présager un troisième, une quatrième, ...). La carte que je vais analyser pourrait cette fois-ci entrer dans une série que nous nommerons LES CARTES DES TENEBRES MALEFIQUES. Malgré ma première analyse, j'ai encore trop peu d'experience pour m'en sortir seul. C'est pourquoi, une fois encore, j'ai du faire appelle à l'aide d'une experte en carte magique. Il s'agit de Mlle Gnon !!!!
- Euh, non. Pas Mlle. Ah, désolé. Vous êtes déjà mariée Mme. Gnon. - Non, le problème est tout autre. En fait je ne suis pas une femme. ... vous êtes une déesse ? - MAIS NON, PAUVRE IDIOT !!! JE SUIS UN HOMME !!! ... - ... Passons au plan.
I) Présentation II) Analyse technique III) Jouer avec IV) Jouer contre V) Combo VI) Deck VII) Impact sur les différents types VIII) Cartes ressemblantes IX) FAC X) Pour finir Vous pourrez à tout moment cliquer sur l'un des titres pour revenir au sommaire. De plus, si vous laissez votre curseur sur un nom de carte souligné, il y a de grandes chances que la carte apparaisse. - Et si vous laissez le curseur sur mon nom, je rapplique illico ! Oui mais seulement si c'est moi qui dit votre nom. - C'est vrai, vous avez un certain pouvoir... I) Présentation Bien, nous allons aujourd'hui analyser la Banshée psalmodiante. - Vous savez, je n'y connais pas grand chose en banshée. Je le savais déjà, mais en fait je vous avait choisi parce que la Banshée est une créature féminine, et vous... Enfin du coup ça ne marche plus. Mon petit effet est tombé à l'eau. Bref, si vous voulez partir ... - Non ! Je reste ! Ca c'est l'esprit des cartes ! Nom français : Banshée psalmodiante Nom anglais: Keening Banshee Coût en mana : Couleur : noire Type : créature Sous-type : esprit Rareté : Edition : Ravnica : la citée des guildes Capacité : Vol. Quand la Banshée psalmodiante arrive en jeu, la créature ciblée gagne -2/-2 jusqu'à la fin du tour. Force/Endurance : 2/2 Illustrateur : Robert Bliss Place dans l'édition : 92/306 Côte sur Mc : 0,75 € Autorisation en Type 1 [Classique] : Autorisée Type 1.5 [Restreint] : Autorisée Type 1.X [Etendu] : Autorisée Type 2 [Standard] : Autorisée En voilà une carte des ténèbres maléfiques qui fait peur... II) Analyse technique La Banshée psalmodiante est une créature. Le rôle de ces petites bêbêtes est donc bien sûr d'attaquer votre adversaire et de bloquer ses créatures qui vous attaquent. Mais avec leurs capacités, les créatures peuvent jouer un rôle plus important. C'est plus ou moins le cas de la Banshée psalmodiante. On va voir ça au travers de ses deux capacités. A) Le vol Sa première capacité est le vol.
502.4. Vol 502.4a. Le vol est une capacité d'évasion. 502.4b. Une créature avec le vol ne peut pas être bloquée par des créatures sans le vol. Une créature avec le vol peut bloquer une créature avec ou sans le vol. (Voir règle 309, "Etape de déclaration des bloqueurs".) 502.4c. Des exemplaires multiples du vol sur une même créature sont redondants.
Cette capacité d'évasion très répandue permet donc à notre Banshée de réduire ses risques d'être bloquée car elle ne peut être bloquée que par d'autres créatures volantes. De plus, il s'agit d'une capacité pouvant être utilisée en défense. La Banshée pourra en effet à son tour bloquer les créatures volantes qui vous attaqueront. La force et l'endurance de la Banshée est de 2/2 et elle ne peut pas s'améliorer d'elle-même. Ce n'est donc pas une créature vraiment faite pour combattre. Si elle combattait une créature, elle aurait de grandes chance d'y passer. Le mieux reste d'attaquer avec lorsque l'adversaire n'aura pas la possibilité de la bloquer. B) La seconde capacité Sa seconde capacité est celle-ci :
Quand la Banshée psalmodiante arrive en jeu, la créature ciblée gagne -2/-2 jusqu'à la fin du tour.
Cette capacité déclenchée permet donc de "désaméliorer" une créature en lui faisant perdre de la force et de l'endurance pendant un tour. Mais cette capacité ne peut normalement s'activer qu'une seule fois, à l'arrivé en jeu de la Banshée. La Banshée psalmodiante arrive en jeu, sa capacité va en pile et on cible une créature, on résoud la capacité et la créature gagne -2 de force et -2 d'endurance. Elle peut être utilisée de plusieurs manières.
Manière dit du "gars qui en a marre de cette archiviste à la con qui lui pourri sa partie"
La première utilisation est la plus simple et la plus efficace. Il suffit de cibler une petite créature ayant 1 ou 2 d'endurance afin de s'en débarrasser, surtout si cette créature n'est jamais utiliser par son controleur pour attaquer ou bloquer. C'est le cas par exemple de l'archiviste qui n'est réellement pas fait pour le combat.
- Mais il n'y a pas marqué sur cette carte qu'elle peut détruire des créatures ! Je ne comprends pas ! (je joue l'imbécile exprès, c'est un peu un rôle que l'on m'a attribué dans cette analyse, mes connaissances sur les règles ne sont plus à prouver depuis longtemps) Non, d'ailleurs cette capacité ne détruit pas de créature. Si tu cibles une créature avec 1 ou 2 d'endurance, celle-ci passe à 0 ou -1, ce qui a pour effet de la placer au cimetière. Mais si elle a au moins 3 d'endurance, ce ne sera pas suffisant pour s'en débarrasser. C'est pourquoi nous passons dès lors à sa deuxième utilisation.
Manière dit du "gars qui prend son adversaire en traitre car c'est un sale fourbe"
Il s'agit de cibler une créature à qui on a déjà infliger des blessures. Il vaudra donc mieux jouer cette créature après la phase de combat. Par exemple j'attaque mon adversaire avec des zombies devastateurs. Mon adversaire n'a qu'un guerrier ogre pour bloquer (je prends des exemples simples) et d'ailleurs il bloque mes zombies (normalement, c'est ce qu'il fait sauf s'il se doute de quelque chose). A la fin du combat, mes zombies sont morts mais son guerrier aura reçu 2 blessures. A ma deuxième phase principale, il ne me reste plus qu'à jouer la Banshée et cibler l'ogre. Il deviendra une créature 1/1. Hors l'ogre porte toujours 2 blessures sur lui (et il était censé les porter jusqu'à la fin du tour). Nous nous retrouvons donc avec une 1/1 qui a 2 blessures. C'est plus que suffisant pour la détruire.
Enfin, on aurait pu jouer la Banshée avant la phase de combat, c'est-à-dire à la première phase principale.
Manière dit du "gars qui fait peur à son adversaire parce que sa créature est devenue toute molle"
C'est la troisième utilisation possible. Dans notre situation, l'ogre serait devenu une 1/1 avant le combat donc. Si on avait attaqué avec les zombies, l'adversaire aurait alors eu le choix entre bloqué mes zombies et perdre sa créature (mes zombie restent en vie) ou laisser passer et se prendre 2 blessures. Donc on a dès lors la possibilité d'infliger directement des blessures à l'adversaire en le dissuadant de bloquer. Si votre but est de détruire la créature adverse, la deuxième utilisation est préférable. Si vous voulez infliger des blessures, la troisième est mieux. C) Et le reste... Voyons les autres caractéristiques de cette carte. C'est une créature noire. Il n'y a pas grand chose à dire sur sa couleur si ce n'est qu'elle est protégée de pas mal de sorts de mort noirs comme terreur. Ce genre de sort détruit généralement des créatures non-noires. Son type de créature est esprit. Avant Kamigawa il n'y aurait pas eu grand chose à dire la dessus aussi. C'est un sous-type assez répandu dans les 5 couleurs. Mais depuis Kamigawa, le nombre d'esprit a explosé et grand est le nombre de cartes influant sur ces créatures. Cela fait que la Banshée psalmodiante sera par exemple affectée par un sort comme couper les chaînes.
- On peut avoir un petit calcul de puissance et de jouabilité comme dans vos articles (juste pour se rendre compte s'il s'agit d'une bonne carte ou non, lisez ses articles) Et bien ça donnerait à peu près 4,5 de puissance pour une jouabilité de 4,5. En fait, son coût est très proportionné. Ce n'est pas une mauvaise carte. Et je vous remercie de m'avoir demandé ce calcul mademoi... - ... Bin oui, cette alure ça me trouble. - Aurais-je réussi à vous troubler ?! C'est pas ce que j'ai dit. Mais je doit réécrire toutes mes fiches en remplaçant mademoiselle par monsieur. III) Jouer avec Pour jouer avec, on peut l'améliorer en lui donnant de la force et de l'endurance, la protéger en empêchant l'adversaire de la cibler, ... mais tout ça n'est pas très passionnant vu que c'est généralement ce qu'on fait avec toutes les créatures en générale. Voyons donc comment jouer avec notre Banshée psalmodiante en particulier. Elle a le vol. Donc pour la rendre imblocable ce qui est pas mal c'est de faire perdre le vol aux créatures adverses. Le vert est spécialiste dans le domaine avec par exemple les griffes de la canopée ou un collègue esprit comme l'esprit radjane.
La banshée psalmodiante a aussi une capacité se déclenchant à l'arrivé en jeu. Pour pouvoir déclencher cette capacité plusieurs fois, il est possible de la faire arriver plusieurs fois en jeu. Avec le bleu, on peut renvoyer la banshé en main en utilisant l'ondine arctique. Avec le noir on peut ressusciter la banshée psalmodiante avec vigor mortis. Enfin avec le blanc, on peut retirer de la partie et renvoyer la créature en jeu avec par exemple le parcours fantasmagorique.
Sa capacité permet de se débarrasser de créature comme on l'a vu plus haut. Mais -2/-2, ce n'est pas toujours suffisant. Donc de simples blessures directes ou de la désamélioration peuvent encore être utilisés en complément de sa capacité. Le rouge offre une multitude de sorts de dégats directs comme brasier et le noir peut infliger des blessures ou désaméliorer des créatures (Drain De Vie ou expiration).
Enfin il faut savoir que la capacité de la banshée psalmodiante est extrêmement pratique si on l'utilise par surprise, lorsque l'adversaire nous attaque par exemple. Le hic c'est qu'on ne peut pas la jouer normalement comme un éphémère. Mais certaines cartes permettent de poser directement des créatures en jeu depuis la main, ce qui activera la capacité de la banshée psalmodiante. C'est pourquoi des cartes comme joueuse de flûte elfe sont bien pratique avec notre esprit.
- He ! J'ai rien dit dans cette partie... Bah maintenant c'est fait mad... M. Gnon. - Vous inquiètez pas. Un jour, vous vous y ferez.
IV) Jouer contre Plutôt que... - Mickey ! ... Pardon ?! - Plutot que Mickey ! ... - Laissez tomber ! Bon, plutôt que de voir comment se débarrasser de la banshée psalmodiante (on s'en débarrasse comme on se débarrasse de n'importe quelle créature), nous verrons comment nous défendre contre son terrible pouvoir !!!! - Le vol ?! Nan ! L'autre ! - Aaaaah ! Le blanc pour lutter contre la Banshée psalmodiante possède le moyen le plus simple, c'est à dire gagner de l'endurance pour ne pas mourir (résolution héroïque). Il peut aussi empêcher que la Banshée psalmodiante cible vos créature en leur donnant la protection contre le noir (La gloire)
Le vert peut aussi augmenter l'endurance d'une créature en lui apportant aussi de la force. Le sort de base en la matière est croissance gigantesque.
Le bleu ne peut pas augmenter l'endurance des créatures mais peut les protéger en empêchant de les cibler (robe de miroirs) ou en les renvoyant en main (désinvocation). Le bleu a aussi la possibilité avec asphyxie de contrecarrer la capacité de la Banshée psalmodiante.
Le rouge a peu l'habitude de protéger ses créatures. Il existe néanmoins quelques cartes rouges donnant de l'endurance comme la colère incontrolable.
Le noir l'a dans le baba pour le coup. Il n'est en effet pas dans les moeurs du noir de protéger ses créatures. Ce qu'il peut faire au mieux c'est les ressusciter avec par exemple zombification.
Enfin les artefacts offent les même possibilités que les cartes colorées. Beaucoup d'équipements permettent d'améliorer l'endurance des créatures et l'épée des ténèbres et de la lumière donne la protection contre le noir.
Je viens de comprendre cette histoire de Mickey. C'est parce que Plutot c'est de chien de Mickey. - Oui !C'était une blague. Mais c'est pas drole. - Ah parce qu'il faut en plus que les blagues soient droles dans cette analyse ?! V) Combo Vous avez des idée de combo avec notre esprit ? - Euh... Avec cette combo, on peut la poser au deuxième tour !!!
Oui mais c'est pas une combo ça. C'est l'utilisation normale de deux cartes. Autre chose ? - J'ai ca pour renforcer notre Banshée psalmodiante et déclencher deux fois son pourvoir !!!
C'est très bof aussi. Et puis on a déjà parlé du parcours phantasmagorique plus haut. Autre chose ? - Je garde toujours le meilleurs pour la fin ! Cette combo permet de déclencher plein de fois la capacité de la Banshée pour un coût modique !!!
Oui, ce serait bien si ca marchait. Mais hélas, cela ne marche pas. - Gné ... Nous verrons ça dans la FAQ ! - Et vous, vous en avez pas de superbes combo à nous proposer ?! On n'a plus le temps, on n'a plus le temps... VI) Deck Oh, miracle !!! Un deck a été posté dans la base de donné du site !!! - Y en a pas qu'un seul ! J'ai moi-même déjà posté 4 decks qui ... ... On s'en fout ! Je vous parle d'un deck utilsant la Banshée psalmodiante ! - Aaaaaaaah ... Vous faites bien l'air ahuri. - Merci. Créatures : 4 Coupe-bourse dimir 3 Kokusho, l'étoile du soir 2 Meloku le Miroir voilé 4 Oiseaux de paradis 4 Spectre hypnotiseur 4 Ancêtre de la tribu Sakura 3 Ninja des heures noires Sorts : 3 Déférence 3 Obstacle 4 Putréfier 3 Edit cruel 4 Fuite de mana Terrains : 3 Landes de Llanowar 3 Tombe aquatique 3 Tombeau luxuriant 4 Forêt 4 Ile 3 Marais -------------------------------------------------------------------------------- Réserve : 3 Aiguille à sectionner 3 Nécroplasme 2 Banshee psalmodiante 3 Lambeau de mémoire 4 Naturalisation Ce deck a été posté par lugi, qui, je tiens à le dire au passage, est un très bon modérateur, plein de talent et ... - Laissez tomber, il ne liras probablement jamais cette analyse. Flûte ! Enfin je tiens quand même a signaler que vous êtes tous une équipe de modos géniaux sans qui ce site ... - Vous êtes toujours en mode suxxeur là. Ah oui, désolé. [mode suxxeur off] Ca va mieux. Reprenons l'explication de ce deck. - Y a rien a reprendre, vous l'avez même pas commencé. Faites attention ou je sors mon peigne. - Non, pas le peigne, non !!! Ce deck nommé [-B/G/U-] (noir, bleu, vert surement) base sa stratégie sur des cartes de contre, de défausse et de destruction afin de bien démoraliser l'adversaire. Il est un peu lent au début mais permettra de bien controler le reste de la partie une fois la main de l'adversaire vidée. Les kills de ce deck sont Meloku et son armée d'illusions sur demande, Kokusho qui fait mal de son vivant et aussi à sa mort, et puis le spectre hypnotiseur qui reste de très bonne qualité et permet assez tôt de faire des blessures à l'adversaire. Dans la réserve, diverses cartes pour diverses situations et notre Banshée psalmodiante pour les petites créatures trop hargneuses. - C'est un peu à chier comme explication. Je vous mets au défi de faire mieux dans la prochaine partie. - Je relève le défi ! VII) Impact sur les différents types - Alors l'impact de la Banshée psalmodiante sur les différents formats a été, comment dire... bah nulle. ...(uh uh !) - Non franchement, y a rien à dire. C'est pas une carte qui va marquer son temps. ... (ca marche à chaque fois) - Et puis, le bloc est pas encore sortie en entier, et elle a encore l'occasion de faire ses preuves en T2. ... - Bon, ok. Je fais pas mieux. Merci M. Gnon.
VIII) Cartes ressemblantes Voyons quelles cartes ressemblent à la Banshée psalmodiante. Il y a la mort galopante, pour le côté esprit, la couleur et la désamélioration. Il y a le kami ricanant, pour le côté esprit, la couleur, la force/endurance et le vol. Il y a les propagateurs de maladie, pour la couleur, le -2/-2, le coût et la force/endurance. Et puis il y a la Banshée et la lame de la banshée pour le côté banshée ! IX) FAQ C'est la FAQ. Allons-y pour les questions. - Bah déjà, pourquoi ma combo de tout à l'heure marche pas ? La vrai question est pourquoi le déphasage ne déclenche pas la capacité de la Banshée psalmodiante ? Et bien parce que sa capacité se déclenche lorsqu'elle arrive en jeu. Hors voici un point de règle sur le déphasage.
502.15d Les permanents qui passent en phase ou hors phase ne déclenchent aucune capacité d'arrivée en jeu ou de sortie du jeu et les effets qui modifient comment un permanent arrive en jeu sont ignorés. Toutefois, les capacités et les effets qui font spécifiquement référence au déphasage sont pris en compte normalement. (Puisque aucun joueur n'a la priorité lors de l'étape de dégagement, les capacités déclenchées par le déphasage n'iront sur la pile qu'au début de l'étape d'entretien.)
Du coup, la capacité de la Banshée psalmodiante ne peut se déclencher lorsqu'elle repasse en phase. - Puis-je utiliser détour pour changer la cible de la capacité de la Banshée psalmodiante ? Non, car ce sort change la cible d'une capacité activée. Hors, là il s'agit d'une capacité déclenchée. A quelques exceptions près, ce sont toutes les capacités commençant par "quand", "à chaque fois que", "à la" ou "au".
- S'il n'y a pas de créature en jeu et que je joue la Banshée psalmodiante, suis-je obligé de la cibler ? Oui, telle que la capacité est formulée, on a pas le choix. Elle aura de grande chance d'y passer. - Puis-je régénérer une créature qui a 0 d'endurance ? Non. La régénération remplace une destruction. Hors, lorsqu'une créature a une endurance de 0, elle est simplement placée au cimetière. - Si j'ai une 0/3 en jeu et qu'elle gagne -2/-2, ca devient une -2/1 ? Oui. La force et l'endurance peuvent être négative. Si ensuite elle devait gagner +3/+3 dans le tour, ca deviendrait une 1/4. Mais si un effet devait connaître la force de cette créature, alors elle serait considérée comme étant égale à 0. X) Pour finir Et bien que dire d'autre si ce n'est que bien qu'elle soit passable, ce n'est pas pour autant une créature géniale. - Et pourquoi vous avez choisie d'analyser cette carte ? En fait je ne jouerai probablement jamais avec cette carte mais j'aime bien l'image. - C'est tout ! Ben oui. Bon, passons à l'analyse extra. - ATTENDEZ !!! JE NE PEUX PERMETTRE UNE TELLE IGNOMINIE !!! M. Ban, vous ici ?! Quelle surprise. - Vous voulez dire quelle bonne surprise. Non, non, quelle surprise tout court. Vous faites quoi ici ? - Et bien je gueule "ATTENDEZ !!! JE NE PEUX PERMETTRE UNE TELLE IGNOMINIE !!!" Oui mais dans quelle but ? - Voyez-vous, vous avez dit...
La Banshée psalmodiante arrive en jeu, sa capacité va en pile et on cible une créature, on résoud la capacité et la créature gagne -2 de force et -2 d'endurance.
On écrit "on résout", pas "on résoud". Franchement, était-ce nécessaire ?! - Oh, M. Ban, j'ai tellement entendu parlez de vous. Voulez-vous bien me signer un autographe ? - Oui, bien sûr jeune fille. A quelle joli nom ? - M. Gnon... - ... Oui, ça jette un froid. Passons à l'analyse extra et merci à ceux qui m'ont répondu sur le forum des questions de règle. DES HISTOIRES QUI FONT PEUR LES SOIRS OU IL PLEUT VIOLEMMENT. Pour en savoir plus sur les Banshées, j'ai trouvé un article sur Wikipédia, que je vais commenter au passage.
La banshee, appelée également bean-sidhe est un être fantastique irlandais et écossais. C'est une dégénérescence d'une déité de la mythologie celtique, la Bansidh. Initialement, c'est une messagère de l'Autre Monde (le Sidh), elle sert d'intermédiaire entre les dieux des Tuatha Dé Danann et les hommes. La christianisation a dégradé son rôle pour la reléguer, dans le folklore, au niveau des fées, des sorcières et des fantômes.
Dans la cas de la banshée psalmodiante, ce serait donc plutôt un fantôme.
Ses hurlements (appelés Keening) annonceraient une mort prochaine, mais on peut la voir aussi lavant du linge ensanglanté au bord d'une rivière.
Rappelons au passage que la version originale de la banshée psalmodiante s'appelle Keening Banshee, traduisons donc par la banshée hurlante. C'est en effet l'un des attributs de ces créatures. Elles gueulent. Vous remarquerez au passage que la lame de la Banshée est une lame qui hurle sur l'image. Chez nous, elle est psalmodiante. J'ai pas trouvé ce mot dans le dico mais psalmodier signifie "Réciter, chanter un psaume sans inflection de voix, avec des repos marqués." Donc, nous avons affaire à une Banshée chanteuse...
Chaque grande famille irlandaise avait sa propre banshee. Celle-ci suivait la famille si elle déménageait dans un autre pays.
La Banshée a donc besoin d'une famille a hanter pour vivre. C'est peut être pour ca que si la Banshée psalmodiante arrive en jeu seule, elle meurt car n'aura personne à hanter.
À l'origine, entendre son hurlement signifiait la mort d'un membre de la famille ; plus tard, c'est la personne qui entendait la banshee qui mourait dans un avenir proche.
Lorsqu'elle arrive en jeu, la Banshée gueule un bon coup, ce qui à parfois pour effet de se débarrasser de la créature.
Si une sorcière entend ces hurlements elle devient elle-même une banshee. Les clans écossais avaient généralement une Banshee pour trois.
Je vous renvoit directement à l'épisode 21 de la saison 3 de Charmed nommé "Indestructible" où l'une des soeurs Halliwell se fait gueuler aux oreilles par une Banshée et en devient une. - C'est laquelle des soeurs ? Celle dont le prénom commence par un P.
Le terme banshee venant de l'anglais et ayant probablement été emprunté à cause des jeux de rôles dont les traductions laissent souvent à désirer, on peut s'interroger sur la correction de son emploi par rapport à dame blanche.
Ah, c'est rôlistes. Ils nous pourrissent notre belle langue française.
L'emploi de ce mot semble s'incruster de plus en plus en France comme au Québec.
- Robert ! Y a une banshée dans l'jardin, tabernacle ! Mais non Gerrard, c'est juste un caribou ! - ... Vous l'avez répété longtemps celle-la ? Trois jours. Quelques représentations de banshées trouvées au hasard du net. - Dites plutot que vous avez tappé "banshee" sur google et que vous avez pris les trois premières images. Je vous enquiquine joyeusement (en plus c'est faux, la troisième image n'était pas en 3ème position).
CETTE IMAGE, C'EST DU GRAND ART !!! Oui, je l'ai dit précédement, j'aime bien cette image. Elle me fait penser à deux images cultes de films que j'ai bien aimé regardé !
Vous l'aurez compris, ca vient surtout du côté "lune" En fait cette image me fait surtout penser à l'Etrange noël de M.Jack. Cette illustration a été réalisée par Robert Bliss qui a un style bien a lui. En effet, quand on regarde ses dessins, on a l'impression que ses créatures ont des branches à la place des mains et des jambes. Pour l'instant, il n'a realisé que 15 illustrations de cartes pour magic mais elle vont de mirage à Ravnica. Je vais aussi vous montrer ce qu'aurait pu être l'image de la banshée à la place de celle que nous connaissons. Puis c'est devenu ça. C'est quasiment la même version que celle connue mais les couleurs sont différentes ainsi que le fond. Ici, il s'agit de plantes. Maintenant, le fond représente les toits de Ravnica. Cela correspond mieux au monde urbain de ce plan mais aussi au texte d'ambiance : Sa complainte résonne dans les ruelles et sous les avant-toits, glaçant le sang des malheureux. C'est terrifiant, et l'image est particulièrement appropriée. On regarde l'image, on tremble. On regarde la capacité, on tremble. On regarde le texte d'ambiance, on devient parano, on en dort plus et la moindre branche à la fenêtre sous une pleine lune semble devenir la main d'une banshée qui vient dans la nuit pour vous prendre votre âme !!! Ou alors on y fait pas attention et on regarde une autre carte. - En tout cas, elle est pas très bien coiffée. - Il n'y a pas qu'elle dans ce cas... - C'était méchant. - Il a tendu le baton pour se faire battre. Allez vous faire pardonner. - Je suis pas assistante sociale. Regardez, il pleure. Bon bah pas grave, c'est sur cette note dramatique que se termine mon analyse. Merci M. Gnon et M. Ban. - Pauvre M. Gnon
Espace Membre

Identifiant

Mot de passe

Se souvenir de moi


Ajouter un commentaire

Vous n'êtes pas connecté ! connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster un commentaire